Fermez / Close

Alexandra s'en va

Subitement la nuit est devenue plus froide.
Le Dieu de l'Amour préparant son départ.
Alexandra hissée sur son épaule,
Ils glissent entre les sentinelles du coeur.

Soutenu pas les plaisirs simples,
Ils atteignent la lumière qu'ils enlacent sans forme;
Et rayonnant au delà de votre plus vaste mesure
Ils tombent parmi les voix et le vin.

Ce n'est pas une ruse qui trompe tous tes sens,
Un rêve agité que le matin épuisera --
Dis Adieu à Alexandra qui s'en va.
Puis dis Adieu à Alexandra perdue.

Même si elle dort sur ton satin;
Même si elle te réveille avec un baiser.
Ne dis pas que le moment était imaginé;
Ne t'abaisses pas à des stratégies pareilles.

Comme quelqu'un préparé depuis très longtemps pour cet événement,
Va fermement à la fenêtre. Remplis toi du spectacle.
De la musique exquise. Alexandra riante.
Tes fermes engagements tangibles à nouveau.

Et toi qui as eu l'honneur de sa soirée,
Et de par cet honneur a eu le tien restauré --
Dis Adieu à Alexandra qui s'en va;
Alexandra partant avec son Seigneur.

Même si elle dort sur ton satin;
Même si elle te réveille avec un baiser
Ne dis pas que le moment était imaginé;
Ne t'abaisses pas à des stratégies pareilles.

Comme quelqu'un préparé depuis très longtemps pour cet événement;
En totale commande de chaque plan que tu as détruit --
Ne choisis pas l'explication d'un lâche
Qui se cache derrière la cause et l'effet.

Et toi qui étais ahuri par un sens;
Son code brisé. Le crucifix non signé --
Dis Adieu à Alexandra qui s'en va.
Et puis dis Adieu à Alexandra perdue.

Dis Adieu à Alexandra qui s'en va,
Et puis dis Adieu à Alexandra perdue.


Traduction:  Graeme Allwright

 
"Alexandra Leaving", Album "Ten New Songs", 2001, Leonard Cohen and Sharon Robinson.
Reproduction interdite sans autorisation
All rights reserved
Fermez / Close