Fermez / Close

Le pays de cocagne

Je n'ai vraiment pas le courage
De me tenir là où je dois me tenir.
Je n'ai pas vraiment le tempérament
Pour donner un coup de main.

Je ne sais vraiment pas qui m'a envoyé
Pour que je lève ma voix pour dire:
Puissent les lumières du Pays de Cocagne
Briller sur la vérité un jour.

Je ne sais pas pourquoi je suis venu ici,
Sachant comme je le sais,
Ce que tu penses vraiment de moi,
Ce que je pense vraiment de toi.

Pour les millions en prison,
Que la richesse a écartés --
Pour le Christ qui n'est pas encore monté,
Des cavernes du coeur --

Pour la décision profonde,
A laquelle on ne peut qu'obéir --
Pour ce qui reste de notre religion,
Je lève ma voix et prie:
Puissent les lumières du Pays de Cocagne
Briller sur la vérité un jour.

Je sais que j'ai dit que je te rencontrerai,
Que je te rencontrerai à ta boutique,
Mais je ne peux pas l'acheter mon amour.
Je ne peux plus l'acheter.

Je ne sais vraiment pas qui m'a envoyé,
Pour que je lève ma voix pour dire:
Puissent les lumières du Pays de Cocagne
Briller sur la vérité un jour.

Pour la décision profonde
A laquelle on ne peut qu'obéir
Pour ce qui reste de notre religion
Je lève ma voix et prie:
Puissent les lumières du Pays de Cocagne
Briller sur la vérité un jour.

Traduction:  Graeme Allwright

 
"The Land Of Plenty", Album "Ten New Songs", 2001, Leonard Cohen and Sharon Robinson.
Reproduction interdite sans autorisation
All rights reserved
Fermez / Close