Retour au site

Introduction Les chansons Les notes Le calepin Les photos La presse Interview Analyse

Field Commander Cohen

Notes manuscrites



Je veux remercier les gens qui étaient assez aimables pour venir à ces concerts. Leur chaleur et leur hospitalité nous ont permis de faire ce que nous devions faire. Je suis aussi profondément redevable aux musiciens, pour leur génie et leur engagement. C'était un honneur de travailler avec eux et avec l'équipe technique dont la persévérance était comme un modèle pour nous tous. En faisant cette musique nous avons passé par plus que quelques moments charmants et j'ai pensé qu'ils pourraient valoir la peine de se souvenir. Cet enregistrement est consacré à la mémoire de John Wood, le membre technique de Passenger, blessé en service. Nous n'avons pas oublié son courage.


Leonard Cohen, Los Angeles, septembre 2000


Quand le nouvel album de tournée a été annoncé pour fin 2000, Leonard a dit "je crois que quand vous entendrez cette musique vous comprendrez pourquoi j'ai voulu que cet enregistrement voit le jour." Comme les fans attendent avec impatience la sortie de cet album live, voici un aperçu de la façon dont tout a commencé.

En 1978 Leonard Cohen est entré en contact avec le producteur de musique Henry Lewy pour travailler avec lui sur l'enregistrement de "Recent Songs". Lewy avaient précédemment employé les musiciens de Passenger, un groupe rock du Texas, sur un album qu'il avait produit pour Joni Mitchell et donc il a fait appel à eux pour l'album de Leonard. Ainsi, Mitch Watkins (la guitare électrique), Paul Ostermayer (le saxo), Steve Meador (tambours), Roscoe Beck (la basse) et Bill Ginn (claviers) ont rejoint le violoniste Raffi Hakopian, John Bilezikjian et les chanteuses Jennifer Warnes et Sharon Robinson aux Studios A&M de Los Angeles pour enregistrer l'album. Le groupe semblait concorder et "un fort sens de la musique" s'est ressenti dans les sessions d'enregistrement.1

De l'album, Leonard a dit, "j'ai vraiment dû redécouvrir quelque sortes de bases; des choses que je connaissais. C'était un retour à la maison ... une période très riche." 2

Et l'album a été bien accueilli. Le "New York Times" l'a inscrit parmi les dix meilleurs albums de 1979.3

La sortie de "Recent Songs, en septembre 1979 fut l'occasion d'une tournée qui a commencé le 7 octobre. L'équipe a été principalement composée de ces musiciens qui avaient formé une union si confortable avec Leonard dans le studio d'enregistrement, les membres de Passenger - Roscoe Beck, Bill Ginn, Steve Meador, Paul Ostermayer, Mitch Watkins - avec John Bilezikjian, Raffi Hakopian, Sharon Robinson et Jennifer Warnes.

Les répétitions pour la tournée ont eu lieu à Londres aux Studios Shepperton. La tournée a commencé en Scandinavie et a continué en France, la Belgique, l'Allemagne, la Suisse et l'Angleterre. Leonard et son orchestre ont fait 53 concerts dans 44 villes dans moins de 70 jours avec une liste impressionnante de 45 chansons.

Les performances de Leonard pendant la tournée ont montré "un fantaisiste poli, avec plus de rythme et d'énergie dans ses chansons." 4

Sur les concerts, Elisabeth Thomson a écrit dans Melody Maker, "les gens de tout âge et de chaque génération ont été debouts pour montrer leur appréciation." 6

Et pour The Lancashire Evening Post, Fiona Linning a résumé le concert de Preston :

"On a aéré de vieux favoris ... de nouveau on nous a rappelé que ce sont les mots qui comptent vraiment ... Mais la musique a changé -- égayée dans une vraie tournée... Partout, la performance de Cohen était noble, mais demandait une attention soutenue... Il nous a ramené en arrière, aux années 60 "où tous les critiques pensent que j'appartiens". Mais il a fait plus que ça -- il a découvert les réminiscences et les a partagées avec le public..." 7

Quelques mois après la tournée européenne, Leonard a commenté à la radio australienne sur le public qui suivait ses concerts :

"Quand j'examine le public dans une salle de concert, je pense qu'ils semblent être au début des années 20. Bien sûr, il y a certaines personnes qui suivent mon travail depuis longtemps. Alors parfois vous trouvez des parents avec leurs enfants."

Une fois demandé pourquoi il a pensé qu'il pourrait faire appel à un public plus jeune, Leonard a suggéré que "les gens plus jeunes soient intéressé par l'information d'une manière dont les plus vieux ne sont pas... Ils ont juste un appétit pour l'expérience et c'est ce qu'un auteur est supposé faire, clarifier l'expérience." 8


1. Nadel, Ira B., Various Positions, published simultaneously in Canada by Random House of Canada Limited, Toronto, and in the U.S. by Pantheon Books, a division of Random House, Inc., 1996, p. 225.

2. Dorman, L.S. and Rawlins, C.L, Leonard Cohen: Prophet of the Heart, Omnibus Press, 1990, p. 300.

3. Nadel, Ira B., Leonard Cohen: A Life in Art, Robson Press, 1988, ECW Press, 1994, p. 118.

4. Nadel, Ira B., Various Positions, published simultaneously in Canada by Random House of Canada Limited, Toronto, and in the U.S. by Pantheon Books, a division of Random House, Inc., 1996, p. 229.

5. Sheppard, David, Leonard Cohen, Unanimous Ltd., 2000, p. 49.

6. Dorman, L.S. and Rawlins, C.L, Leonard Cohen: Prophet of the Heart, Omnibus Press, 1990, p. 311.

7. Devlin, Jim, Is This What You Wanted, privately published limited edition, September 1997, p. 28.

8. Transcript of a radio interview, ABC Radio, Sydney, Australia, March, 1980.


Introduction Les chansons Les notes Le calepin Les photos La presse Interview Analyse
 
Merci à Leonard Cohen qui a permis la reproduction de ce matériel, 
à Marie Mazur pour le Webring, 
aux auteurs mentionnés qui ont également donné leur accord, 
à Kelley Lynch pour son aide, 
à Marc Gaffié pour tout. 
Traduction française par Patrice Clos. 
(c) Leonard Cohen et Stanger Management Inc, reproduction interdite.

Home