Leonard Cohen Forum

L'oeuvre de Leonard Cohen => Dear Heather => Discussion démarrée par: Adrien le 25 Octobre 2004, 10:23:13



Titre: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Adrien le 25 Octobre 2004, 10:23:13
Tiens, serais-je vraiment le premier à avoir écouté l'album? Il faut dire que, ô surprise, en Suisse, Dear Heather était déjà disponible samedi. J'ai donc eu un ouikainde pour me faire une première opinion.

Comme il a déjà été dit, l'album est un rien hétéroclite, et on y trouve donc à boire et à manger.
Quelques chansons dans la veine de Ten New Songs, cela je m'y attendais, mais aussi plusieurs bonnes surprises:

On that day, déjà évoquée ailleurs, avec un accompagnement au piano (et à la guimbarde) tout en sobriété, qui laisse imaginer les albums sublimes que Cohen serait encore capable de faire.

Because of, texte mi-sérieux mi-ironique et musique lancinante.

The Faith, qui penche plutôt (cf. les musiciens présents) vers Recent Songs.

Ce sont les titres qui pour moi ressortent après une première écoute, avec aussi un Dear Heather plutôt énigmatique...
A suivre, mais en tout cas je trouve cet album plus réussi que le précédent, et gage qu'il s'inclura plus facilement dans la continuité de l'oeuvre.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 25 Octobre 2004, 10:51:04
Bonjour Adrien... Je suis d'accord avec toi. Pour moi, le titre le plus tennewsongesque est le premier : "No More a-Rovin'", que j'adore. J'ai aussi une affection pour "Because of" et "The Faith" mais surtout pour la toute fraîche "Nightningale". Quant à "On that day", j'ai un peu honte de l'avouer mais j'accroche moyen... Je sais que c'est un très bon morceau, mais personnellement je le trouve atone.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: cristina le 25 Octobre 2004, 12:49:15
Citation
"..............mais aussi plusieurs bonnes surprises:.........."

j'arrive de la FNAC où j'ai pu me procurer  "Dear Heather".... après qq soucis.... pas encore dans les bacs.... donc seuls ceux qui sont au courant ont pu se le procurer... le vendeur me soutenait que  LC n'avait rien fait de nouveau.... bref.... après appel au responsable on a fini par le trouver dans des cartons pas encore deballés !!!!

pour le moment j'ai un coup de coeur pour  "Because of"...... très melangé comme album.... mais on trouve qq morceaux du plus grand Cohen.....

mais il faut que je l'écoute encore et encore... il faut que je m'en impregne .............

amitiés

cristina


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 25 Octobre 2004, 16:34:15
Par contre, gros choc : "Dear Heather" est peut-être la chanson la plus faible de toute la carrière de Leonard  >:(


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Patrice le 26 Octobre 2004, 15:10:36
Par contre, gros choc : "Dear Heather" est peut-être la chanson la plus faible de toute la carrière de Leonard  >:(

Oui...

et nombreux sont ceux qui pensent que c'est l'album le plus faible de toute la carrière de Leonard.... :(

Patrice.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 26 Octobre 2004, 16:39:33
Nombreux sont ceux qui pensent que c'est l'album le plus faible de toute la carrière de Leonard.... :(

Patrice.

De qui s'agit-il ? Parles-tu de gens que tu connais et qui aiment Leonard, ou de critiques musicaux ? Il y a-t-il eu une enquête d'opinion ?  ???


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Patrice le 26 Octobre 2004, 17:11:47
Citation
Parles-tu de gens que tu connais et qui aiment Leonard, ou de critiques musicaux ?

Les deux... :( :( :(

Des amis proches, dont des musiciens, tous fans de LC et dont je ne peux pas citer les noms pour des raisons de discrétion.

Mais aussi les journalistes, exemple l'article dans "Le Monde", les anglophones ne sont pas plus tendres, les critiques musicaux, les "mecs payés pour penser" comme disait Michel, etc., etc.

Amicalement,
Patrice.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 26 Octobre 2004, 17:48:12
Citation
Parles-tu de gens que tu connais et qui aiment Leonard, ou de critiques musicaux ?

Les deux... :( :( :(

Des amis proches, dont des musiciens, tous fans de LC et dont je ne peux pas citer les noms pour des raisons de discrétion.

Mais aussi les journalistes, exemple l'article dans "Le Monde", les anglophones ne sont pas plus tendres, les critiques musicaux, les "mecs payés pour penser" comme disait Michel, etc., etc.

Amicalement,
Patrice.

C'est la déception générale en somme  :(

Petit hors sujet :
Ce matin, j'ai quand même eu une satisfaction : je me suis rendu dans la librairie la plus proche de chez moi et il y a un coin musique très important. Je m'approche par curiosité et là je tilte : ils avaient mis le disque "Dear Heather". J'ai immédiatement reconnu "The Letters". Du coup j'ai souris au responsable du rayon, il a du se demander pourquoi. Et oui, ça m'a fait drôle de voir que dans une librairie de Clermont-Ferrand la sortie de ce nouveau Leonard Cohen n'est pas passée inaperçu et a été marqué par la diffusion du disque.  :)


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: cristina le 26 Octobre 2004, 18:40:50
Citation
........""mecs payés pour penser" comme disait Michel, "........

ça me rappelle qq chose, Patrice.......... :)

Bonsoir à tous.....

S'il est vrai que je m'attendais à mieux.... j'ai  quand même un coup de coeur pour "Because of"...... beau morceau.... du grand Cohen....
amitiés
cristina


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Patrice le 26 Octobre 2004, 19:08:12
Citation
S'il est vrai que je m'attendais à mieux.... j'ai  quand même un coup de coeur pour "Because of"...... beau morceau.... du grand Cohen....

Les critiques regardent (enfin, écoutent...) un album dans son ensemble.
Même si une ou deux chansons sont jolies pour eux, ils jugeront l'album complet et c'est assez logique, finalement.

Bravo à la librairie de Clermont-Ferrand !. :)

Amicalement,
Patrice.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: cristina le 27 Octobre 2004, 11:08:53
s
Citation
'il est vrai que je m'attendais à mieux....


après écoute et encore écoute.... je m'en impregne...... et j'avais tort..... l'esemble est beau.....

après "because of".... je trouve "Nightingale" magnifique.... et "Tennessee Waltz" tout aussi  beau ... je suis sûre qu'après l'avoir encore écouté.... je trouverais les autres magnifiques aussi... juste en peu en décalage avec  ce dont  on a l'habitude chez LC....

qu'en pensez vous?

cristina


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Adrien le 27 Octobre 2004, 11:40:50
Dear Heather, pire album de Cohen? Je pense que Ten New Songs a au moins le mérite d'avoir placé la barre pas trop haut pour faire mieux!  ;D

Sérieusement, je suis plutôt surpris en bien par l'album, pas dans son ensemble, mais dans nombre de chansons.

Quant à "Dear Heather", j'en attends les interprétations avec impatience: cette chanson n'a vraiment l'air de rien, mais il doit bien s'y trouver quelque chose. En tout, cas, j'y flaire le mystérieux sens de l'humour léonardien...

En tout cas, me semble-t-il, Cohen est de moins en moins chanteur et de plus en plus poète: plusieurs reprises de poèmes et des morceaux comme The morning glory me le laissent à penser...


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Albert le 28 Octobre 2004, 01:31:34
Je viens de lire l'article dans Le Monde.
IL FAIT MAL !!!

Mais quand on offre le baton c'est pour se faire frapper, non ?

Je crains la pire des réactions de la part de Cohen. Soit il retourne à Mt Baldy, soit il se tait à jamais.

Si je t'oublie Jerusalem que ma langue soit collée à mon palais dit le verset biblique.
Il n'en est pas loin Léonard, hélas !!!

Mais si on l'aime on ne le laisse pas tomber...

Albert.


Titre: Article Le Monde
Posté par: Strawberry le 28 Octobre 2004, 08:01:26
Je suppose que c'est de celui-là dont tu parle Albert :

Citation
"Dear Heather", ou la sombre maturité de Leonard Cohen
LE MONDE | 24.10.04
Dans son nouveau disque, le chanteur canadien unit ses propres textes à ceux de poètes disparus.
Faisons un rêve. Les mots de Leonard Cohen retrouveraient une instrumentation à la hauteur de leur ténébreuse musicalité. A l'instar des ½uvres tardives de Lou Reed ou de Johnny Cash, les chansons du poète canadien se choisiraient une sobriété près de l'os, les vibrations rêches d'une guitare, la profondeur d'un piano, ou, pourquoi pas, l'ambition d'arrangements de cordes, pourvu que violons et violoncelles résonnent d'un boisé authentique.

Sans pour autant revenir au minimalisme fondateur de ses premiers albums, The Songs of Leonard Cohen (1968) ou Songs From a Room (1969), sans recourir à la dépression instrumentale qui accompagnait les gouffres de Songs of Love and Hate (1971), le troubadour crépusculaire pourrait trouver mieux en tout cas que les sons tocs qui "plastifient" trop souvent Dear Heather, son nouvel album.

Depuis 1988 et l'album I'm Your Man, le studio d'enregistrement domestique entre dans le processus créatif de Leonard Cohen. Dans ce disque et le suivant, The Future, l'ermite bouddhiste s'amusait à bricoler en autarcie avec des synthétiseurs "bon marché", assumant une technologie qui semblait ironiquement renoncer à sa modernité. Les maladresses des machines accentuaient les grincements pessimistes des chansons.

En 2002, cette esthétique "home studio" perdait de son allure primitive, sous l'impulsion de la productrice-compositrice-chanteuse afro-américaine Sharon Robinson, qui, derrière les manettes et au côté du caverneux crooner, privilégiait un moelleux nouveau riche. De belles mélodies et une suave complicité donnaient du charme à la légère ringardise de la production.

Le Canadien a de nouveau fait appel à Sharon Robinson, pour la moitié de Dear Heather, le reste de l'album étant confié à Leanne Ungar (accompagné d'une choriste omniprésente, Anjali Thomas), qui partage le même goût pour l'apaisement de salon.

La sombre maturité de l'auteur se frotte aux bilans de la vieillesse, à l'impossible renoncement aux femmes, à l'effondrement de la Babylone contemporaine, au trauma du 11-Septembre (On That Day), dans des textes dont l'épure confine parfois au haïku (" Dear heather/Please walk by me again/With a drink in your hand/And your legs all white/From the winter"). Sa voix toujours plus sépulcrale récite aussi un petit cercle de poètes disparus : Byron, Frank Scott, Carl Anderson.

Fruit peut-être d'une méditation zen, l'habillage musical tente d'apporter un peu de lumière et de sérénité à ce verbe souvent désespéré. Dommage que cette envie de légèreté passe par la guitare d'un paresseux émule d'Eric Clapton, un saxophone digne d'être enfermé dans un ascenseur, des claviers dont ne voudrait pas un lounge d'hôtel.

La grave élégance de Leonard Cohen suscite parfois des rencontres plus réussies, comme dans Dear Heather où tourne le manège cassé d'un faux orgue de barbarie, dans la valse et la guimbarde dérisoire de On That Day ou dans la superposition de ch½urs et de récitatif de Villanelle for Our Time.

The Faith, surtout, composée à partir d'une chanson traditionnelle québécoise, offre le seul titre dans lequel s'expriment un violon, un oud, un accordéon, une basse, une flûte, des cordes, pour des palpitations instrumentales qu'on rêverait de croiser plus souvent.

S. D.

Leonard Cohen, Dear Heather, 1 CD Columbia/Sony.



Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: FURUIKE le 29 Octobre 2004, 14:16:22
Hello everybody
Avant d'écouter un CD (que ce soit du Cohen ou un autre), je regarde la pochette.

Dans le cas présent, j'ai été accroché par la dernière page, celle qui porte le symbole du "Order Of The Unified Heart".

Peut-être un détail mineur, mais ceux qui "critiquent" voient-ils aussi ce genre de détails ? Les mettent-ils en relations avec le reste du CD ?

On a envie de dire : they sentenced me to 20 years of boredom... tout le monde ici connaît la suite ! ^-^


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 29 Octobre 2004, 16:21:15
Hello everybody
Avant d'écouter un CD (que ce soit du Cohen ou un autre), je regarde la pochette.

Dans le cas présent, j'ai été accroché par la dernière page, celle qui porte le symbole du "Order Of The Unified Heart".

Peut-être un détail mineur, mais ceux qui "critiquent" voient-ils aussi ce genre de détails ? Les mettent-ils en relations avec le reste du CD ?

On a envie de dire : they sentenced me to 20 years of boredom... tout le monde ici connaît la suite ! ^-^

Tu as complétement raison. Et je pense qu'une pochette est aussi un argument de vente (cf. "Sticky Fingers" des Rolling Stones) donc c'est important. J'aime bien la pochette de "Dear Heather" mais je préfère quand l'artiste est présent dessus. C'est pourquoi, contrairement à beaucoup, je préfère celle de "Ten New Songs".


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: margaret le 30 Octobre 2004, 09:28:49
bonjour à tous,
je viens à l'instant de recevoir cet album, je l'écoute avec beaucoup de plaisir, c'est encore différent des autres, il me semblerait que plus ça va, plus sa vraie sensibilité se fait ressentir!il se laisse vraiment aller là..
j'ai un petit penchant pour undertow...pour l'instant?  mais faut l'écouter en boucle pour vous donner un avis final.
oh oui, il vaut vraiment le coup cet album, et non, je ne suis pas déçue.
Bonne journée à tous...

 :)


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: cristina le 30 Octobre 2004, 10:54:03
Bonjour Margaret,

Citation
j'ai un petit penchant pour undertow...pour l'instant

plus j'écoute l'album et plus je l'aime moi aussi...... les premières fois j'avais un net coup de coeur pour "because of"...... et même si elle reste une de mes préférées..... j'avoue que je penche plus vers "Nightingale", maintenant.....

amitiés
cristina


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: M-Pé le 03 Novembre 2004, 09:26:17
Mes premières impressions après une première écoute du nouveau Cohen. Chez moi, ça s'est mis à sentir le cognac et le cigare. Puis la friture les poubelles et l'humidité... ça sent Bourbon Street! Des fois des petits relents d'encens et de thé vert. C'est très perso mais c'est ce que ça m'évoque au départ. Puis ça me donne envie de sirotter un autre café (le combientième?) et de fumer une autre cigarette. Bref très bonne impression pour moi malgré tout ce qu'on a pu en dire. Seule chose qui m'agace: les voix féminines prennent de plus en plus de place, elles vont finir par prendre toute la place....

Mon expression en entendant dear heater:  ??? ??? ??? :-\\ :) :) :D :D ;D ;D ;D ;D
J'adore.

M-Pé


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Patrice le 03 Novembre 2004, 16:19:31
Citation
Seule chose qui m'agace: les voix féminines prennent de plus en plus de place, elles vont finir par prendre toute la place....

Oui... c'est l'impression de la majorité des admirateurs de LC...

Il y a de tout sur ce disque, des "diamonds in the mine" mais il faut fouiller "among the garbages and the flowers".

Un Cohen tantôt faussement prétentieux, tantôt se moquant allégrement de lui-même et de son oeuvre passée. Avec cette admirable guimbarde, comme pour mieux enfoncer le clou. Le violon de Raffi Hakopian et l'oud de John Bilezikjian donnent l'estocade.

Non ?. Ce n'est pas fini !. Ultime pied de nez avec la dernière chanson enregistrée en 1985, comme si LC nous disait ironiquement "vous voyez, c'est bien moi, mais là c'est l'ancien Cohen"....

Patrice.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: M-Pé le 04 Novembre 2004, 06:57:48
Aidez-moi svp! C'est écrit à la chanson The Faith ''based on a Quebec folk song''. C'est peut-être idiot mais depuis deux jours que je cherche c'est quoi la chanson.
Merci
M-Pé


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: FURUIKE le 04 Novembre 2004, 09:32:48
Hello 2U
Dear Heather, à la première écoute, n'est ni facile ni commercial... Donc  >:D il y a là matière à des critiques négatives en pluie torrentielle. Merci MM. et MMES les journalistes d'avoir fait preuve de tant de clairvoyance !
Pour moi, c'est dépouillé, sobre (parfois un peu trop ?) mais en tout cas pas quelconque. A chacun sa porte d'entrée dans l'album, pour moi ce fut "There For You", les autres chansons sont venues ensuite -dont en particulier "Villanelle For Our Time", nous nous lèverons effectivement pour jouer un rôle plus important, ici ou ailleurs.
Sinon que dire, affirmer une fois de plus que la soi-disant analyse d'une oeuvre n'éclaire que sur l'auteur de l'analyse  :P ?

A vous lire
Laurent

PS : j'ai cru lire sur ce forum que "Going A-Rovin' No More" était d'Irving Layton ? L'auteur est en fait Lord Byron (selon le livret !) et seule la dédicace de LC est pour Layton... ;D


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 04 Novembre 2004, 16:26:20
oui oui désolé, je n'avais pas revérifié et c'est moi qui ai fait l'erreur avec "Go No More A-Roving"... ce qui n'enlève rien à la qualité du texte.  ;)

Mon petit hit-parade personnel pour cet album :
1. Go No More a-roving
2. The Faith
3. Undertow
4. Nightingale
5. Because Of
6. The Letters
7. On that day
8. There for you
9. Vilanelle for our Time
10. Dear Heather
11. To a teacher
12. Morning Glory

Quand à Tenesse Waltz, je serais incapable de la classer. De toute façon, à mes yeux, elle reste une sorte de bonus.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Patrice le 04 Novembre 2004, 16:59:57
C'est écrit à la chanson The Faith ''based on a Quebec folk song''. C'est peut-être idiot mais depuis deux jours que je cherche c'est quoi la chanson.

Je viens de poser la question "à la source" !. :)

Patrice.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Jean-François le 05 Novembre 2004, 00:44:33
Selon mon ami croatien, "The Faith" serait inspiré de "Un Canadien Errant". Il parait que la mélodie est semblable à la version "traditionnelle" de la chanson. Mais je n'ai pas de certitude là-dessus, alors j'attends ta réponse Patrice  :)


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Jean-François le 05 Novembre 2004, 00:48:18
En passant la chanson "The Faith" est une outtake de Recent Songs: Leonard a remixé l'originale en y superposant sa golden voice.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Patrice le 05 Novembre 2004, 00:53:48
Citation
Aidez-moi svp! C'est écrit à la chanson The Faith ''based on a Quebec folk song''. C'est peut-être idiot mais depuis deux jours que je cherche c'est quoi la chanson.

...et voici la réponse :

La chanson "The Faith" par LC a été écrite sur une mélodie que les gens associent à "The Lost Canadian".
Le travail de LC n'est pas une traduction des paroles originales de la chanson bien connue, la mélodie originale est antérieure aux paroles de "The Lost Canadian".

NDLR : "The Lost Canadian" est chanté en français par Cohen sur l'album "Recent Songs".

Patrice.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Patrice le 05 Novembre 2004, 00:56:20
En passant la chanson "The Faith" est une outtake de Recent Songs: Leonard a remixé l'originale en y superposant sa golden voice.

C'est pour ça qu'il y a les musiciens.... :) :) :)

Nous savions qu'ils n'étaient pas ensemble dans le studio cette année !....


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Jean-François le 05 Novembre 2004, 01:04:27
Citation
C'est pour ça qu'il y a les musiciens....   

Nous savions qu'ils n'étaient pas ensemble dans le studio cette année !....

En effet! Mais ce qui m'as étonné à la première écoute de la chanson c'est que je m'attendais à entendre la voix de 1979 sur la chanson! Quand j'ai entendu la voix grave de Leonard je me suis dit: Leonard a peut-être décidé de réunir ces anciens musiciens avec le producteur de l'époque!  >>:) Je n'ai même pas envisagé le fait qu'il avait tout simplement utilisé un vieux tape en y ajoutant sa voix actuelle. C'est assez surprenant et j'en conviens un peu risible.  ;)


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Patrice le 05 Novembre 2004, 01:20:11
Je n'ai même pas envisagé le fait qu'il avait tout simplement utilisé un vieux tape en y ajoutant sa voix actuelle. C'est assez surprenant et j'en conviens un peu risible.  ;)

D'abord, mille excuses : je n'avais pas vu que tu avais posté une réponse quand j'ai envoyé la traduction de la réponse d'Anjani, sorry. On aurait pu se contenter de ta réponse, je l'avais également, mais j'espérais des explications plus substancielles... >:D

Pour les musiciens... oui... disons que j'étais au courant mais que je n'avais rien dit avant... :) et, du coup, à l'écoute, c'est devenu quasiment naturel pour moi.
Il faut dire que ç'était trop beau pour être vrai.... 8) et le procédé est plutôt discutable, c'est le moins qu'on puisse dire :-[

Amicalement,
Patrice.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Jean-François le 05 Novembre 2004, 01:46:05
et le procédé est plutôt discutable, c'est le moins qu'on puisse dire :-[

Je suis de ton avis là-dessus. Je trouve qu'il y a un léger déséquilibre entre la voix pré-dominante et la musique d'arrière-plan qui semble quelque peu "étouffée".

Ne serait-ce pas génial d'entendre la version originale de 1979? !!


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 05 Novembre 2004, 09:15:55
Ouaouh ! J'en apprends des choses aujourd'hui... Bah, la technique qui consiste à reprendre d'anciennes prises à souvent était utilisé par bon nombre d'artiste. Ça ne me surprend guère. Mais ça renvorce en moi l'idée que "Dear Heather" est un album de bidouillage, plutôt qu'un vrai travail mâture et peaufiné.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Patrice le 05 Novembre 2004, 14:33:03
C'est vrai que beaucoup d'artistes ont fait du "réchauffé"..... :(
mais venant de LC, qui était un perfectionniste avant DH, c'est très troublant, pour ne pas dire dérangeant et décevant.  ;D


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 05 Novembre 2004, 16:06:56
Moi je suis très gêné avec "Dear Heather" parce que je n'arrive pas à me dire si je l'aime ou non. Quand je le met sur la platine, j'aime entendre la voix de Cohen, les mélodies de The Letters, d'Undertow... Mais si j'écoute "Songs of Leonard Cohen" dans la foulée, je me mets à détester "Dear Heather" de manière impitoyable.  :(


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Patrice le 05 Novembre 2004, 16:56:09
Moi je suis très gêné avec "Dear Heather" parce que je n'arrive pas à me dire si je l'aime ou non. Quand je le met sur la platine, j'aime entendre la voix de Cohen, les mélodies de The Letters, d'Undertow... Mais si j'écoute "Songs of Leonard Cohen" dans la foulée, je me mets à détester "Dear Heather" de manière impitoyable.  :(

Oui, c'est tout à fait ça !.

Mais LC avait mis la barre très haut dès le départ, il a ensuite su gérer sa carrière musicale sans trop de problèmes (exception faite de l'album par Spector), précisément parce qu'il est un perfectionniste.
Une perfection qui ne ressort pas dans Dear Heather, malheureusement.

Patrice.



Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Jean-François le 05 Novembre 2004, 17:44:17
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Patrice sur la perfection manquante de Dear Heather. Certes l'album n'a pas la densité que l'on attribue habituellement aux albums de Cohen mais je trouve que ce relâchement de tension n'est pas signe de lassitude comme chez, par exemple, Nick Cave (mais là c'est une autre histoire). Il y a une paix dans cet album. un dégagement d'horizon. Et il n'est pas si hétérogène qu'on le dit, cet album. Pour moi il ressemble à un recueil de poèmes, de courtes pièces la plupart du temps, qui résonne dans la légèreté de l'air. Pas d'acharnement, ni de force. C'est ça la maturité, une sorte d'agonie du monde. Mais, j'en conviens, cette légèreté peu paraître aggressante, du moins moi je la ressens de cette façon, parfois, il m'arrive d'avoir en horreur cette béatitude de sage où le monde devient sans saveur.

Dear Heather est ce monde sans saveur. sans passions.
Leonard de retour sur Boogie Street? Pas certain.

Exemple de Saveur: Ce que j'ai de la difficulté à supporter dans cet album c'est la foutu production de Sharon Robinson, j'en suis incapable. Je n'aime pas sa voix, je n'aime pas ses arrangements, je préfère Anjani Perle du Pacifique, encore là c'est une question de goût.



Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Jean-François le 05 Novembre 2004, 17:54:25
Ouaouh ! J'en apprends des choses aujourd'hui... Bah, la technique qui consiste à reprendre d'anciennes prises à souvent était utilisé par bon nombre d'artiste. Ça ne me surprend guère. Mais ça renvorce en moi l'idée que "Dear Heather" est un album de bidouillage, plutôt qu'un vrai travail mâture et peaufiné.

Juste une petite rectification de ma part: "The Faith" n'est pas à proprement parlé une outtake. C'est bien une nouvelle chanson: les paroles ont été écrites pour Dear Heather. Lors de l'enregistrement de Recent Songs Leonard a fait deux versions de "Un Canadien Errant": l'une avec un "mexican band" (mariachi), c'est cette version que l'on retrouve sur l'album ; l'autre avec les musiciens de Recent Songs. Cette dernière version n'a pas été retenue pour l'album mais ce "mix" (mélodie et arrangements) a été conservé sur tape et c'est sur cette version que Leonard a mis ses nouvelles paroles et sa nouvelle voix pour faire une nouvelle vieille chanson: "The Faith".


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 05 Novembre 2004, 18:47:36
Oui, c'est ce que j'avais compris. L'idée n'est pas mauvaise d'ailleurs : et puis, autant utiliser un si joli morceau plutôt que de le laisser dans de vieux cartons.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Jean-François le 05 Novembre 2004, 21:33:21
et puis, autant utiliser un si joli morceau plutôt que de le laisser dans de vieux cartons.

Oui. Ça serait bien si Leonard le faisait plus souvent! Non pas remixer de vieille mélodie mais utiliser des chansons oubliées à travers les années pour faire une compilation ou encore mieux un box-set! Est-ce que je rêve ou non  ;D


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 05 Novembre 2004, 21:36:36
A propos, je me pose une question : existe-t-il beaucoups d'inédits de Leonard Cohen ? Personnellement, je n'en ai jamais trouvé en téléchargement sur Internet. Et pourtant, après 35 ans de carrière et 11 albums, il doit bien y avoir quelques perles rares qui traînent, non ?


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: lpaf le 05 Novembre 2004, 23:49:16
Je vous demande d'abord d'excuser les fautes d'orthographe et de grammaire et la manque totale d'accents dans ce petit mot.  J'ai tres peu l'occaision d'ecrire en Francais maintenant.  J'ai achete "Dear Heather" il y a une semaine et a premiere ecoute j'etais trouble par cet assemblage heteroclite de chansons legeres folkloriques, poesies de coffee house des annees 60, chansons de ton plus classiquement de Cohen et Dear Heather meme, une chanson qui se dissouds devant les yeux (ou les oreilles).  Avec une impression confuse sur DH j'ai cherche des forums par Google pour lire ce que les autres interesses en disait.   C'est par cette voie que je me retrouve ici.  J'avait decouvert LC en France (a la fac St Charles a Marseille, au fait) en 1974 grace a une petite amie avec des sensibilites musicales plus developees que les miennes.  Depuis, il compte parmi un petit group de chanteurs/chantueses pour qui je suis leurs CD's pour voire ce qu'ils ont a dire et ou ils sont.  Ten New Songs m'as plu -- j'aime le contre point de la voix de Robinson par rapport a la voix de plus en plus grave de LC.  Et les chansons etait interressantes et nuancees -- A thousand kisses deep, That don't make it junk, Alexandra leaving....  Mais Dear Heather est dur a ecouter.  J'ai aime lire les opinions diverses ici sur Dear Heather, mais je suis le plus d'accord avec Strawberry qui dit "Moi je suis très gêné avec "Dear Heather" parce que je n'arrive pas à me dire si je l'aime ou non."   Mes penses exactament.  La chanson titre de l'album reste paticulairement difficile a avaler pour moi.  Mauvise orgue electronique, voix qui fais penser a l'ordinateur Hal de 2001 overdose en Valium, un image de quatre elements qui se deconstruit de chanson, a chant, aux mots, aux lettres au fil de lettres sans sens qui fait une dechirure entre le tres joli "There for You" et "Nightingale"  (rosignol?).   Je l'ai ecoutee trop de fois (bien plus que les chansons sur DH que j'aime) y cherchant un message quelconque cache.  Enfin.  J'ai decide finalement que ce n'es pas un puzzle intellectuel a resoudre.  Plutot, je pense que la chanson DH, et peutetre l'album entier, est un coup zen musical donne par LC a son assistance avec le seul message "voici, maintenant".  Je ne pense pas que ce serra un disc favoris pour moi, mais certains des chansons (Vilanelle for our time, There for you, Nightingale...) sont tres agreables a ecouter.  Et apres tout, un oeuvre aussi complexe qu'en ecoutant de nombreuses fois on se demande encore si on l'aime ou non ne peut pas etre une mauvise chose.  Bon weekend a tous. 
 
lpaf


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Jean-François le 06 Novembre 2004, 00:44:42
Tout d'abord, bienvenue lpaf sur le forum! Et merci de partager ton point de vue sur le disque. Je crois que ton commentaire va dans le sens de beacoup d'autres qui reflètent l'ambivalence des fans par rapport à DH: on ne sait pas trop comment ressentir l'album (pour moi l'ambivalence remonte à TNS), si on n'aime ou pas, et, comme tu le dis, ça ne peut pas être une mauvaise chose  :)


A propos, je me pose une question : existe-t-il beaucoups d'inédits de Leonard Cohen ? Personnellement, je n'en ai jamais trouvé en téléchargement sur Internet. Et pourtant, après 35 ans de carrière et 11 albums, il doit bien y avoir quelques perles rares qui traînent, non ?

Il en existe certainement plusieurs mais étant donné le peu de renseignements que nous avons, et surtout le fait que nous n'avons pas d'enregistrements de ces inédits, c'est difficile à dire! Ce que je sais, c'est qu'il n'y a qu'une seule "outtake" en circulation et elle se nomme "Misty Blue" (outtake de Recent Songs). Il y a bien des demos qui dorment dans les archives de Leonard ou dans une cave quelque part mais nous n'en savons rien. Surtout que je n'ai pas l'impression que Sony attache une véritable importance aux enregistrements de Leonard  >:( Pour te donner un exemple, la chanson boni sur DH ("Tennesse Waltz") ne provient pas des archives de Sony, la source utilisé serait un tape d'un enregistrement radio (datant de 1985), et ensuite transféré sur un CD-R de manière plus ou moins professionelle par un fan et envoyé à Leonard!

Je m'occupe d'un site consacré à ce type d'enregistrements, tu peux le consulter à www.leonardcohenlive.com (va à la section "Storeroom" pour les demos et outtakes)


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Patrice le 06 Novembre 2004, 01:14:33
Bienvenue à toi, lpaf !. :)

Ton message est sans doute celui dans lequel je me reconnais le mieux car tu y exprimes tout ce que je ressens face à Dear Heather. A une exception, quand même: tout comme Jean-François, mes interrogations datent aussi depuis TNS... mais TNS était homogène et un exemple de travail, mais franchement déroutant au point de vue des arrangements et des voix aussi... :-[

S'il doit y avoir un message caché dans Nightingale, un ami m'a fait part de l'hypothèse suivante: le rossignol serait le symbole de la "golden voice" perdue par Leonard. Ce n'est pas impossible mais j'y crois peu.
La chanson There for you est nettement plus nébuleuse et nous avons un problème (ou en tout cas un doute) dans la traduction française.

Maintenant, pour répondre briévement à Jean-François : il en faut pour tous les gouts, toutes les sensibilités, chacun à sa propre vision de Cohen. LC a souvent dit que ses chansons durent 30 ans comme les Volvo. Perso, je me souviens très bien de toutes les chansons, y compris (et surtout :D)celles du tout premier album, la preuve qu'elles durent bien plus que 30 ans... :)
Alors, à mon âge, ce serait illusoire, mais pour les jeunes: donnez vous rendez-vous dans 30 ans... je ne suis pas certain que vous aurez en mémoire chaque détail de chaque chanson de Dear Heather... ;)

Patrice.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 06 Novembre 2004, 10:38:35
Pour Ipaf : Bienvenue parmi nous ! Tu as beau ne plus écrire souvent en Français, permets-moi de te dire que ton commentaire est vraiment très réussis.  :)
Tu partages effectivement l'avis de la plupart d'entre nous sur cet album : si nous sommes si nombreux à nous accorder, alors c'est que nous devons être proche de la vérité, de la valeur objective de l'album.

Pour Jean-François : Merci pour le lien URL.

Pour Patrice : Rendez-vous dans 30 ans  :) Pour "There For You" ça confirme ce que je disais : la traduction est très obscure.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Patrice le 06 Novembre 2004, 16:15:35
Citation
Pour "There For You" ça confirme ce que je disais : la traduction est très obscure.

La traduction en elle-même est bonne. C'est le sens donné par la traduction qui l'est moins, tout comme dans les paroles originales d'ailleurs.

Je m'explique : il semble établi sans trop de doutes que LC s'adresse à Dieu dans cette chanson. Seulement, dans la dernière strophe, on trouve "My darling one", terme qui n'est habituellement destiné qu'à une femme.

Graeme m'a fait part de son trouble à ce sujet, mais j'ai choisi de laisser sa traduction telle qu'elle. Pour l'instant...



Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 06 Novembre 2004, 16:21:32
Oui oui, je ne me suis pas très bien exprimé : je ne remets pas en doute le travail de Graeme bien entendu. Mais n'étant pas bilingue, j'ai essayé de comprendre la chanson qu'à partir de la traduction et j'ai vraiment eu du mal...
Tant qu'on parle de "There For you", je pose une question ? Est-il possible qu'il s'agisse d'un enregistrement un peu plus ancien (datant de Ten New Songs). Plusieurs élements me font douter ; le texte est peut-être le plus travaillé de tout l'album (du vrai Cohen), il a été écrit en collaboration avec Sharon Robinson (comme tous les titres de l'album de 2001) et surtout il me semble, à l'écoute, que la voix de Leonard Cohen est plus sûre que sur un titre comme "The Letters" par exemple. Mais bon, ce n'est qu'une supposition.


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Patrice le 06 Novembre 2004, 16:37:57
C'est marrant, j'ai eu le même sentiment !.

Il y a deux jours, j'écoutais encore attentivement la chanson, sans les crédits sous les yeux, et j'ai pensé "voila une chanson issue tout droit de TNS"... :)

La voix, les arrangements, tout ça est très bien fait et contraste avec le reste de l'album DH. Mais, à mon avis, même si la chanson est co-signée par Sharon Robinson, j'ai quand même l'impression que les paroles sont au moins à 90% de Cohen.

Il y avait peut-être "11 New Songs" ou même plus encore.... ;)


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 06 Novembre 2004, 19:36:06
Ouf ! J'avais peur de dire une annerie ! A confirmer donc.


Titre: Re: "voici, maintenant"
Posté par: lgransec le 08 Novembre 2004, 12:20:03
Citation
DH, et peutetre l'album entier, est un coup zen musical donne par LC a son assistance avec le seul message "voici, maintenant".  (...), un oeuvre aussi complexe qu'en ecoutant de nombreuses fois on se demande encore si on l'aime ou non ne peut pas etre une mauvise chose.

Je suis bien d'accord avec Ipaf, je pense que DH est le disque de Mt Baldy (celui que l'on attendait par erreur à la sortie de TNS) et qu'il est très fort. J'aime bien l'hétérogénéité et le recul, qui font penser plus à un livre autobiographique qu'à un album classique. Economie de la voix, mais pas des textes. Et le live-track, qui n'a pas le numero 13, sonne comme un rappel et un au-revoir musical.


Titre: Il était là pour... elle ?
Posté par: Strawberry le 08 Novembre 2004, 23:21:37
Je reviens sur "There for you" et son éventuelle signification car les propos de Patrice m'ont intrigué. Effectivement, il semblerait évident que le "You" en question soit Dieu vu l'idée de destin martelée à travers toute la chanson. Mais l'on a ce "Darling one" qui pose problème. J'ai relu la traduction et les paroles originales, et en fin de compte je me demande s'il ne s'agirait pas d'un retour de Leonard Cohen, qui est bientôt à la fin de sa vie, sur ses espérances amoureuses.
Je m'explique : pourquoi ne s'agirait-il pas d'un message emprunt d'un respect à la fois passioné et pieux à celle qu'il n'a peut-être jamais rencontré, à cet idéal suprême qu'il aurait recherché sa vie durant et en fonction duquel il aurait agit à chaque seconde.
J'ai pensé à cette hypothèse car il m'est personnellement arrivé d'écrire ce genre de texte pour celle qui sera, je l'espère, un jour la femme de ma vie mais que je n'ai jamais rencontré. La différence est que Cohen écrit celà a posteriori bien entendu, car sa vie est faite.
Qu'en pensez-vous ? Est-ce plausible ?


Titre: Re: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: lgransec le 09 Novembre 2004, 13:10:39
Citation
..."You" en question soit Dieu vu l'idée de destin martelée à travers toute la chanson. Mais l'on a ce "Darling one" qui pose problème.
Je ne pense pas que ça pose problème,  les femmes (et pas la femme idéale idyllique, mais bien toutes les femmes qu'il rencontre) sont le Dieu de Cohen, à travers toute son oeuvre, ce sont ses boogie streets, ses jours et ses nuits, celles par qui la faille survient dans le terrible quotidien, faille par où  la lumière passe.


Titre: Re: Il était là pour... elle ?
Posté par: FURUIKE le 06 Décembre 2004, 15:25:02
Tout à fait d'accord, dear. 
A savoir si chez LC, l'idée de G-d et l'idée de femme idéale ne se mélangent pas un peu, beaucoup, passionnément... I was there for you, certes, mais were you there for me ?

Sans compter la littérature religieuse sur le sujet, exemple le Cantique des cantiques...

A+
LK

Je reviens sur "There for you" et son éventuelle signification car les propos de Patrice m'ont intrigué. Effectivement, il semblerait évident que le "You" en question soit Dieu vu l'idée de destin martelée à travers toute la chanson. Mais l'on a ce "Darling one" qui pose problème. J'ai relu la traduction et les paroles originales, et en fin de compte je me demande s'il ne s'agirait pas d'un retour de Leonard Cohen, qui est bientôt à la fin de sa vie, sur ses espérances amoureuses.
Je m'explique : pourquoi ne s'agirait-il pas d'un message emprunt d'un respect à la fois passioné et pieux à celle qu'il n'a peut-être jamais rencontré, à cet idéal suprême qu'il aurait recherché sa vie durant et en fonction duquel il aurait agit à chaque seconde.
J'ai pensé à cette hypothèse car il m'est personnellement arrivé d'écrire ce genre de texte pour celle qui sera, je l'espère, un jour la femme de ma vie mais que je n'ai jamais rencontré. La différence est que Cohen écrit celà a posteriori bien entendu, car sa vie est faite.
Qu'en pensez-vous ? Est-ce plausible ?
;D


Titre: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Cécile le 11 Juillet 2006, 18:00:01
There for you :

Citation
Je m'explique : pourquoi ne s'agirait-il pas d'un message emprunt d'un respect à la fois passioné et pieux à celle qu'il n'a peut-être jamais rencontré, à cet idéal suprême qu'il aurait recherché sa vie durant et en fonction duquel il aurait agit à chaque seconde.


Je ne me suis jamais exprimé sur cet album que je n'avais pas vraiment aimé lors de la première écoute.
Depuis, je l'ai écouté et réécouté et ce n'est franchement pas mon préféré (arrangement et voix de femmes  :()

Cependant There for you est de loin, pour moi la meilleure. Depuis le début, je l'ai ressenti comme un message à une femme (même si l'idée de Dieu, m'est venue à l'esprit également), mais comme le dit Patrice, la fin, me fait supposer que ma première idée était la bonne. La traduction me semble du coup un peu trop orientée.

Question LC s'est-il expliqué sur ce texte ?

Oui, je sais, je vous parle de choses anciennes, mais bon, comme je le réécoute ces jours...

Sur le morceau Dear Heather, je préfère rester  :-X, plutôt que de vous dire ce que j'en pense !

Cécile




Titre: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Patrice le 12 Juillet 2006, 00:54:58
Question LC s'est-il expliqué sur ce texte ?

La réponse est simple et tient en un mot : non ! ;D
Mais j'ai envie de dire "comme d'habitude"....

Rien à voir, mais bienvenue parmi nous, Cécile ! :)

Patrice.


Titre: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 12 Juillet 2006, 08:09:30
Cependant There for you est de loin, pour moi la meilleure. Depuis le début, je l'ai ressenti comme un message à une femme (même si l'idée de Dieu, m'est venue à l'esprit également), mais comme le dit Patrice, la fin, me fait supposer que ma première idée était la bonne. La traduction me semble du coup un peu trop orientée.
Moi aussi (voir l'un de mes précédents messages sur ce forum). A chaque fois que je l'écoute, pour moi c'est clair ("I see it clear" ;) ) il y a une femme derrière, abstraite ou réelle. Mais attention quand même : je me souviens que nous avions douté d'un message à Dieu à cause de "my darling one" qui ne pourrait s'appliquer qu'à une femme sans doute. Mais dans "the Faith", autre chanson pour Dieu, il l'interpelle par "Oh, Love", ce qui revient un peu au même. "L'amour" de Dieu a beau exister, ce "Oh Love" est d'habitude employé pour l'amour terrestre je dirais.


Titre: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Cécile le 12 Juillet 2006, 10:12:55
Citation
Mais dans "the Faith", autre chanson pour Dieu, il l'interpelle par "Oh, Love", ce qui revient un peu au même. "L'amour" de Dieu a beau exister, ce "Oh Love" est d'habitude employé pour l'amour terrestre je dirais.

Il est vrai, mais, il y a une différence entre darling et love, darling étant nettement plus familier, et l'emploi de "my" aussi me pose problème.
Cependant, il est vrai que dans une prière qu'il adresserait directement à Dieu, on pourraît concevoir qu'il utilise un vocabulaire plus familier,même si ça me gêne un peu.
Mais, n'étant pas croyante, je suis un peu mal placée pour comprendre peut-être.
Pour moi, ça supposerait, une certaine intimité - après tout pourquoi pas... :)

Citation
Mais dans "the Faith", autre chanson pour Dieu, il l'interpelle par "Oh, Love", ce qui revient un peu au même. "L'amour" de Dieu a beau exister, ce "Oh Love" est d'habitude employé pour l'amour terrestre je dirais.

Il est vrai, mais, il y a une différence entre darling et love, darling étant nettement plus familier, et l'emploi de "my" aussi me pose problème.
Cependant, il est vrai que dans une prière qu'il adresserait directement à Dieu, on pourraît concevoir qu'il utilise un vocabulaire plus familier,même si ça me gêne un peu.
Mais, n'étant pas croyant, je suis un peu mal placée pour comprendre peut-être.
Pour moi, ça supposerait, une certaine intimité, après tout pourquoi pas...The Faith, ne m'a pas vraiment emballé et j'ai un peu du mal à saisir ce qu'il entend par  :" Aren't you tired yet"
J'ai souvent entendu dire dans la religion catholique que Dieu est amour, O Love, du coup ne me choque pas, mais ça ne me rend pas le texte plus clair.

Cécile


Titre: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 12 Juillet 2006, 10:53:02
Citation de: Céline
j'ai un peu du mal à saisir ce qu'il entend par  :" Aren't you tired yet"
C'est ni plus ni moins qu'un hommage au Dieu créateur de toute chose... La massue, la roue, l'esprit ; toute l'évolution de l'humanité en somme. Dieu à l'origine de tout, Dieu guidant depuis la nuit des temps les hommes : n'est-il pas épuisé à force ? Questions sous-jacentes : à quoi donc tout cela sert-il ? quel est le but de l'aventure de la vie ?


Titre: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Cécile le 17 Juillet 2006, 17:57:48
Citation
Citation de: Céline j'ai un peu du mal à saisir ce qu'il entend par  :" Aren't you tired yet"

C'est ni plus ni moins qu'un hommage au Dieu créateur de toute chose... La massue, la roue, l'esprit ; toute l'évolution de l'humanité en somme. Dieu à l'origine de tout, Dieu guidant depuis la nuit des temps les hommes : n'est-il pQuestions sous-jacentes : à quoi donc as épuisé à force ? Questions sous-jacentes : à quoi donc tout cela sert-il ? quel est le but de l'aventure de la vie ?

Non, non, pas Céline, Cécile  :D

Merci de ta réponse, hum, effectivement mon oubli délibéré de ma culture "catholique" fait que je passe parfois à côté de certaines  choses.

Quant aux "Questions sous-jacentes : à quoi donc tout cela sert-il ? quel est le but de l'aventure de la vie ?"
et qu'est-ce que je fais là ? Pourquoi moi ici et pas ailleurs....Il y a longtemps que j'ai abandonné l'idée qu'il pouvait y avoir un sens caché à notre existence sur cette terre.
Ma seule certitude c'est que tout existence est éphémère et c'est le seul oint sur lequel nous sommes tous égaux.  ;)
Cécile


Titre: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Strawberry le 18 Juillet 2006, 11:59:53
Oui, ta certitude... Mais pas forcément celle de Leonard qui se pose à coup sûr cette question de la destinée humaine.  ;)


Titre: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Cécile le 28 Juillet 2006, 17:58:47
Serais un peu tentée de lui demander :

Oh, Leonard, aren't you tired that your requests stay unanswered ?  ;D

Cécile


Titre: Love, Dieu, Sexe: Cohen
Posté par: lgransec le 10 Novembre 2006, 17:20:02
Citation
"L'amour" de Dieu a beau exister, ce "Oh Love" est d'habitude employé pour l'amour terrestre je dirais.

A mon humble avis, et on en a beaucoup discuté sur d'anciens débats dans ce forum (ou son ancêtre), pour Cohen le divin est quelquechose auquel l'on accède au travers de l'union amoureuse et même plus précisément de l'amour physique. C'est là que les contraires s'assemblent et que jaillit la lumière. C'est un canal tantrique, ou quelquechose comme ça. Il y a les poètes de la magie de l'enfance (Brel, Lorca sans doute, et bien d'autres), Cohen est un poète de la magie de l'amour. Cohen s'adresse au divin dans des formules d'amour, la confusion est plus que voulue, ce n'est pas une confusion mais un credo, et plus encore une expérience vécue.


Titre: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Cécile le 09 Décembre 2006, 22:56:42
Citation
A mon humble avis, pour Cohen le divin est quelquechose auquel l'on accède au travers de l'union amoureuse et même plus précisément de l'amour physique. C'est là que les contraires s'assemblent et que jaillit la lumière. Cohen est un poète de la magie de l'amour. Cohen s'adresse au divin dans des formules d'amour, la confusion est plus que voulue, ce n'est pas une confusion mais un credo, et plus encore une expérience vécue

 >>:) humble, si on veut ! Je trouve que c'est une piste plus qu'intéressante.

Cécile


Titre: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: Patrice le 14 Décembre 2006, 14:45:39
Citation
Je trouve que c'est une piste plus qu'intéressante.

...d'autant plus qu'Eric est un homme qui poste peu mais qui dit toujours des choses fort justes... ;)

Patrice.


Titre: Dear Heather, premières écoutes
Posté par: leonangel le 18 Décembre 2006, 22:36:07
Une chose que j'ai toujour aimé chez Leonard c'est l'exaltation des sens, de l'expérience physique. Même s'il parle d'un sujet métaphysique les images sont profondément charnelles. Les sens sont les portes de l'âme (quelquefois le plaisir, quelquefois la douleur, plusieurs fois la beauté...): From bitter searching of the heart/Quickened with passion and with pain/We raise to play a greater part./This is faith from which we start..." J'ais toujour aimé ses images voluptueses parçe qu'elles traduisent les sentiments et, bien sûr, la vie. Il me rappelle beaucoup à Federico García Lorca, mon poête préféré, l'auteur du texte de "Take this waltz", la même philosophie de vie.