Leonard Cohen Forum

Sous les feux de la rampe => Décès de Leonard Cohen => Discussion démarrée par: sarakabô le 11 Novembre 2016, 06:58:14



Titre: Décès de Léonard Cohen
Posté par: sarakabô le 11 Novembre 2016, 06:58:14
Bonjour à tous, RFi et France Info annoncent ce matin la mort de Léonard Cohen!!!! c'est une triste journée. Merci à lui pour tout ce qu'il m'a transmis. Amicalement à vous tous. Sarakabô


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: stevbreizh le 11 Novembre 2016, 08:54:03
Nous savions tous qu'un jour nous aurions cette nouvelle à entendre.
Quelle triste journée. Quel dur moment.
C'est aujourd'hui le temps de la sidération, du chagrin, et des larmes qui viennent briser les sanglots dans la gorge.

Merci LC.
Mais qu'est ce que tu vas nous manquer...

Stevbreizh.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Bernardt le 11 Novembre 2016, 09:01:41
Que dire sinon que c'est un morceau de notre propre vie qui s'en va. Nous ne savons où est maintenant le poète, chacun pourra se le figurer en fonction de ses convictions. Mais les textes et les chansons vont rester présentes, celles qui ont marqué les étapes de notre existence.
Merci pour ce qu'il a apporté, ce qu'il apportera encore.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: deodatus le 11 Novembre 2016, 09:51:02
Tu es parti rejoindre ta Marianne bien-aimée, cher Léonard, comme tu le pressentais et l'avais pour ainsi dire prophétisé... Tu sentais ton départ proche.... Je suis extrêmement triste, comme tous les membres de ce forum je suppose. Ce mois de novembre est terrible. Plusieurs personnes, dont au moins deux poètes et chanteurs que j'appréciais nous ont quitté...
Merci pour tout, et en particulier pour ton dernier CD d'à-Dieu, si bouleversant... tu étais "ready", tu l'as dit. Alors bonne route à toi. On se reverra peut-être là-haut et tu nous enchanteras encore par des "chants nouveaux" comme soliste dans la chorale des anges....


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 11 Novembre 2016, 10:57:46
Et m...
Ce matin, je me lève tard et mets la radio vers 10 h et des poussières. En plein sur une nouvelle qui parle de LC. je n'en sais alors pas plus. Dans l'émission qui suit, passage de "Suzanne" à l'antenne, suivi de l'info qu'il est parti, alors que je consulte le forum en même temps, et que je tombe sur la confirmation de ce que j'appréhendais...
Et m... Ça fait trop de mauvaises nouvelles cette semaine...


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 11 Novembre 2016, 10:58:04
Quand il est mort le poète...
Nous le redoutions tous avec cet espoir fou qu'il continuerait encore et encore à nous enchanter, nous consoler, nous guider, nous faire rire.
Mais voilà, il est parti, rentré à la maison. Il a beaucoup souffert ces derniers mois et se dire qu'il ne souffre plus apporte un peu de réconfort.
Mais bon sang, que ça fait mal. Que ce monde est sombre et froid ce matin.
Vous me manquez et me manquerez chaque jour, dans les moments tristes et moins tristes.
MERCI, des millions de MERCIS pour tout ce que vous nous avez donné et continuerez à nous donnez à travers vos chansons, vos livres, votre philosophie de la vie.
Je suis orpheline d'un excellent ami, peut être le meilleur sans doute, un compagnon de route depuis tant d'années.
Les poètes ne meurent jamais dit on, mais ce qui est certain ç'est que vous aurez toujours la place d'honneur dans nos cœurs, et que vos chansons, votre voix continueront  à planer au dessus de notre chemin, nous envelopper de leur profondeur, leur sagesse et leur humour.
Je vous aime M. Cohen.
So long, see you down the road.
Eve  :\'(

L'âme des poètes, J. Gréco :

https://www.youtube.com/watch?v=758N_Jl_DyE


Funeral Blues


Stop all the clocks, cut off the telephone,
Prevent the dog from barking with a juicy bone,
Silence the pianos and with muffled drum
Bring out the coffin, let the mourners come.

Let aeroplanes circle moaning overhead
Scribbling on the sky the message He is Dead.
Put crepe bows round the white necks of the public doves,
Let the traffic policemen wear black cotton gloves.

He was my North, my South, my East and West,
My working week and my Sunday rest,
My noon, my midnight, my talk, my song;
I thought that love would last forever: I was wrong.

The stars are not wanted now; put out every one,
Pack up the moon and dismantle the sun,
Pour away the ocean and sweep up the woods;
For nothing now can ever come to any good.

En français :

Arrêtez les pendules, coupez le téléphone,
Empêchez le chien d'aboyer pour l'os que je lui donne,
Faites taire les pianos et sans roulement de tambour,
Sortez le cercueil avant la fin du jour

Que les avions qui hurlent au dehors,
Dessinent dans le ciel ces trois mots : Il Est Mort.
Nouez les voiles noirs aux portes des édifices,
Gantez de noir les mains des agents de police.

Il était mon nord, mon sud, mon est et mon ouest,
Ma semaine de travail, mon dimanche de sieste,
Mon midi, mon minuit, ma parole, ma chanson,
Je croyais que l'amour jamais ne finirais : j'avais tort.

Que les étoiles se retirent, qu'on les balaye,
Démontez la lune et le soleil,
Videz l'océan, arrachez la forêt,
Car plus rien de bon ne peut advenir désormais...

Wystan Hugh Auden (1907 - 1973)






Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: dominiquer le 11 Novembre 2016, 11:45:22
Bonjour à tous, amis qui êtes ce matin aussi tristes que moi.
Sidération.
Je suis dans la sidération depuis le SMS désolé découvert ce matin au réveil, réveil tardif, d'une amie qui n'a rien à voir avec notre groupe mais connaissait ma dévotion pour Leonard (je lui recommandais hier You want it darker pour sa soeur). Mon amie ne citait pas de nom dans son message, mais j'ai compris tout de suite.
Sidérée. Incrédule. Ahurie. Je suis allée voir s'il y avait des messages perso de mes amis du forum pour être sûre. Et là plus de doute. Tout le monde est choqué, bouleversé.
Je suis bouleversée. Mais je me dis que Leonard aura été jusqu'au bout d'une suprême élégance, il a eu beaucoup de tenue. Dans les interviews et conférences qu'il a données pour la sortie de l'album il était plein de vivacité, d'humour. Sa voix était jeune, je l'avais dit à Eve. De toutes façons tout était bon pour se convaincre qu'un monde où Il ne serait plus n'était pas pour demain. En dépit de Hineni ... et de son message à Marianne.

Leonard tu fais partie de nous et tu continueras. Je te remercie personnellement pour le bien que tu as fait à mon âme depuis ce jour où, en labo d'anglais à Nanterre, j'ai écouté Suzanne en boucle tout l'après-midi, hypnotisée. Depuis, je vois le monde par ton prisme. Sans parler du bonheur incomparable de t'écouter : tes mots, ta musique, ta Voix.
Je ne réussissais pas depuis la sortie de l'Album à venir réagir ici tant chaque écoute m'ouvrait d'autres horizons, d'autres sensations. Merci pour magnifique cadeau de départ que j'aime et qui me bouleverse de plus en plus à chaque écoute (je dois en être à 25 seulement j'ai manqué de temps).
Merci enfin Leonard d'être le ciment entre nous, de nous avoir permis de nous rencontrer, de lier une amitié profonde parfois, voire de trouver l'amour pour certains.
La mort de Leonard me fait penser fort à vous tous qui l'aimez, à certains en particulier qui sont plus fragiles en ce moment. Je pense aussi à ses enfants et à toute sa famille.
Tu étais déjà dans la Lumière Leonard, donc là tu es arrivé au terme de ton voyage c'est sûr et j'en connais personnellement trois (Patrice, Hervé, et Philippe) qui ont dû être rudement contents de te tenir la porte en tout cas. Hallelujah !

Pleurez bien tous en l'écoutant, je suppose que c'est ce qu'on va tous faire parce qu'on ne peut pas faire autrement.
Love

PS à l'attention de Phil58 : aujourd'hui c'est tutu noir pour nous deux




Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: gabriel le 11 Novembre 2016, 13:18:33
Effectivement que dire... Une très grande tristesse. Mais nous savons tous que l'oeuvre est immense et qu'elle perdurera. Et quelle vie ! Son dernier album est peut-être une conclusion mais c'est aussi une ouverture sur la vie, le monde.
France 2 à fait l'ouverture du journal de 13h en rendant hommage à Léonard. La mairie de Montréal à mis les drapeaux en berne...


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: deodatus le 11 Novembre 2016, 13:46:36
Idem pour le journal de 13h de France-Inter dont une bonne partie a été consacrée à Léonard. A noter: soirée hommage sur France-Inter ce soir de 21h à 01h.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: dominiquer le 11 Novembre 2016, 17:28:23

France 2 à fait l'ouverture du journal de 13h en rendant hommage à Léonard. La mairie de Montréal à mis les drapeaux en berne...

Idem pour le journal de 13h de France-Inter dont une bonne partie a été consacrée à Léonard. A noter: soirée hommage sur France-Inter ce soir de 21h à 01h.

Oui, j'ai vu sur France 2. Et merci pour l'info concernant l'hommage de ce soir. Je ne pourrai écouter en direct car j'aurai mon petit-fils, mais je vais podcaster. Je suis heureuse de voir que des mesures exceptionnelles sont prises pour un tel évènement.
Et on a tous besoin d'entendre parler de lui, de l'entendre, d'en parler ensemble. Et on mesure encore plus, s'il en était besoin, la perte que sa mort représente. C'est vraiment dur, c'est comme un coup sur la tête.

Vous serez nombreux et recueillis Sur France Inter ce soir.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 11 Novembre 2016, 19:35:17
Il y a des gens qui devraient être interdits de trépas. Il faut remonter à septembre 2008 et le décès de Rick Wright pour me trouver éprouvant le même genre de peine.
J'écoute actuellement "You want it darker" que je trouve bien mieux que "Popular problems" sur le plan des arrangements. Le fiston Adam a vraiment fait un bon boulot et donné au testament de son papounet un écrin musical de toute beauté.

N'empêche, je n'arrive pas à digérer la nouvelle... Ce soir, je vais me coucher bien triste après avoir écouté la soirée hommage sur France-Inter.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: leonangel le 11 Novembre 2016, 23:04:43
Difficile à accepter. Cohen a été une partie importante de ma vie dépuis plus de trente ans. Nous l'avons compris en écoutant You Want It Darker la première fois, c'était trop évident, mais on n'est jamais préparé à des amputations spirituelles comme celle-ci.


Titre: Re : Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: helena31 le 11 Novembre 2016, 23:21:00
Le fiston Adam a vraiment fait un bon boulot et donné au testament de son papounet un écrin musical de toute beauté....N'empêche, je n'arrive pas à digérer la nouvelle... Ce soir, je vais me coucher bien triste après avoir écouté la soirée hommage sur France-Inter.

Oui, il a fait du bon boulot, pour l'écrin musical, mais aussi pour l'accompagnement, le soutien, l'amour. Je trouve cette collaboration magnifique : le fils avec le père pour une fin en apothéose. Et malgré la tristesse, ce qui me console, c'est de penser que notre Leonard a quitté ce monde entouré de l'amour des siens.
N'empêche, moi non plus, je n'arrive pas à digérer la nouvelle... Ce soir, combien sommes-nous, chacun de notre côté, et pourtant tous ensemble, en train d'écouter la soirée hommage sur France-Inter ? Combien d'yeux embués de larmes ? Le marchand de sable va avoir beaucoup à faire ce soir :\'( :\'( :\'(


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 11 Novembre 2016, 23:32:20
Il y a des gens qui devraient être interdits de trépas
Si seulement on pouvait, si seulement... :-\\
Une bien triste journée et une soirée tout aussi sombre. J'écoute France Inter moi aussi, mais ça n'aide pas. Je crois que je préfère le silence pour gravir cette montagne de chagrin dont je ne vois pas la fin.  :\'( Ça me rappelle un de ses poèmes relu récemment

There are some men                              Certains hommes
Who should have mountains                   Mériteraient que des montagnes
To bear their names to time.                   Portent leur nom à travers les âges.
........

Nor is this a mourning song                    Ceci n'est pas non plus un chant funèbre
But only a naming of this mountain         Mais simplement le baptême de cette montagne
On which I walk,                                    Sur laquelle je marche,
Fragrant, dark, and softly white               Parfumée, obscure, et délicatement blanche
Under the pale of mist.                           Sous la pâleur de la brume.
I name this mountain after him.              Je donne à cette montagne le nom de mon ami.

( The Spice-Box of Earth )







Titre: Re : Re : Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 12 Novembre 2016, 00:14:08
Oui, il a fait du bon boulot, pour l'écrin musical, mais aussi pour l'accompagnement, le soutien, l'amour. Je trouve cette collaboration magnifique : le fils avec le père pour une fin en apothéose. Et malgré la tristesse, ce qui me console, c'est de penser que notre Leonard a quitté ce monde entouré de l'amour des siens.
N'empêche, moi non plus, je n'arrive pas à digérer la nouvelle... Ce soir, combien sommes-nous, chacun de notre côté, et pourtant tous ensemble, en train d'écouter la soirée hommage sur France-Inter ? Combien d'yeux embués de larmes ? Le marchand de sable va avoir beaucoup à faire ce soir :\'( :\'( :\'(

Le soutien et l'amour, ça va sans dire. C'est justement ce qui rend ces arrangements si denses, si riches dans leur simplicité.
J'écoute en ce moment la dernière heure de la soirée qui lui est consacrée sur France-Inter... Je sens que je vais redouter l'annonce du décès d'un autre grand musicien, David Gilmour. Mais il a le temps, il n'a que 70 ans, ce jeunot...


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 12 Novembre 2016, 12:39:49
Je sens que je vais redouter l'annonce du décès d'un autre grand musicien, David Gilmour. Mais il a le temps, il n'a que 70 ans, ce jeunot...
Le temps est assassin, mais tant que la maladie n'est pas là, tous les espoirs sont permis et recommandés. Que David Gilmour reste encore longtemps dans ce monde. Ça fait du bien.
Ce matin le ciel est gris et bas à souhait, les arbres sont muet, le vent n'ose pas faire danser les feuilles, il fait froid, je n'ai pas aperçu le moindre oiseau sur les toits à part ce f.. corbeau perché sur une cheminée. Tout est parfaitement en harmonie avec cette absence, ce vide intérieur. MERCI la nature, je préfère ça au ciel outrageusement clair et lumineux d'hier.
Léonard Cohen est décédé lundi à Los Angeles  et a été enterré jeudi à Montréal. Il est désormais près de sa famille, ses ancêtres, dans sa ville natale qu'il aimait tant.
Ce soir hommage sur RTL par George Lang, à partir de 20h.



Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: gabriel le 12 Novembre 2016, 17:45:30
Libération consacre 14 pages à Léonard Cohen aujourd'hui.
France 3 diffusera mardi soir un documentaire.
Je surveille arte...
J'ai écouté hier soir France inter: une belle balade dans l'oeuvre du poète et chanteur qui donnera je l'espère à ceux et celles qui ne connaissaient pas encore l'oeuvre de Léonard de partir à sa rencontre.
Pour moi cette rencontre date de 1992 avec la sortie de The Future... 24 ans déjà...


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 12 Novembre 2016, 18:09:47
Je suppose que ni FunRadio, ni Ennerdjiii, ni Skyrock ne consacreront 10 secondes à LC, et c'est très bien ainsi.
J'ai regretté qu'hier, sur France-Inter, ne soit pas fait mention de Graeme Allwright qui a tant fait pour faire connaître et populariser Cohen en France. La moindre des choses aurait été de l'inviter, ou au moins de le contacter par téléphone. On a juste eu droit à quelques secondes au cours du journal de 13 h. 90 balais, la voix un peu chevrotante mais encore bien assurée. Qu'il soit encore en vie après tout ce qu'il s'est envoyé dans le buffet tient vraiment du miracle, et c'est tant mieux. je l'ai vu trois fois en concert, et ce furent à chaque fois de grands moments que ne reflétaient pas ses disques parus à la même période.
Quant à ma rencontre avec LC, elle remonte pour ma part à 1974, par l'intermédiaire de Graeme Allwright justement. Je l'ai un peu perdu de vue à partir de 1979 et je le redécouvre depuis quelques années, grâce notamment à ce forum.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Daniela le 13 Novembre 2016, 21:40:19

Oups...! une mauvaise manipulation, le message était en double, je l'ai supprimé.




Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Daniela le 13 Novembre 2016, 22:15:42
Très triste, choquée et accablée par cette nouvelle... je ne saurais que redire ce que certains d'entre vous a écrit ci-dessous :


Ce matin le ciel est gris et bas à souhait, les arbres sont muet, le vent n'ose pas faire danser les feuilles, il fait froid, je n'ai pas aperçu le moindre oiseau sur les toits à part ce f.. corbeau perché sur une cheminée. Tout est parfaitement en harmonie avec cette absence, ce vide intérieur. MERCI la nature, je préfère ça au ciel outrageusement clair et lumineux d'hier.
 



Oui, il a fait du bon boulot, pour l'écrin musical, mais aussi pour l'accompagnement, le soutien, l'amour. Je trouve cette collaboration magnifique : le fils avec le père pour une fin en apothéose. Et malgré la tristesse, ce qui me console, c'est de penser que notre Leonard a quitté ce monde entouré de l'amour des siens.




Si seulement on pouvait, si seulement... :-\\
Une bien triste journée et une soirée tout aussi sombre. J'écoute France Inter moi aussi, mais ça n'aide pas. Je crois que je préfère le silence pour gravir cette montagne de chagrin dont je ne vois pas la fin.  :\'( Ça me rappelle un de ses poèmes relu récemment

There are some men                              Certains hommes
Who should have mountains                   Mériteraient que des montagnes
To bear their names to time.                   Portent leur nom à travers les âges.

........


Ca m'évoque aussi un autre poème "ne figurant sur aucun recueil"
   ( http://www.leonardcohensite.com/poems/a2.htm  )

  Chaque caillou

  Chaque caillou rêve de lui-même
  Chaque feuille a un projet
  Le soleil a le désir
  de voyager sur un rayon
  Vaincu je ne peux offrir
  mon coeur à la paix sainte
  parce que je rêve de chaînes
  et je rêve de liberté

  J'ai dit cela au prisonnier
  qui a tué celui que je hais
  J'ai dit cela au mineur qui
  a extrait mon assiette d'or
  Ainsi je vis en enfer
  car je rêve que l'enfer est
  la distance que j'ose mettre
  entre ma main et la sienne

  J'ai rêvé de mon corps cette nuit
  J'ai rêvé de l'univers
  J'ai rêvé j'ai rêvé un millier d'années
  afin de répéter
  les sept jours des merveilles
  quand, tiré de la brume
  j'étais vêtu de nudité
  et souffrais d'exister

  J'ai rêvé qu'on me donnait une chanson
  comme seule preuve
  que ma vraie demeure avec toi
  n'a ni poutres ni chevrons
  ni fenêtres pour voir au-dehors
  ni miroirs pour voir au-dedans
  ni chansons pour en sortir
  ni mort pour commencer

  O mon enfant voici ton rêve humain
  voici ton sommeil humain
  et ne désire pas tant grimper
  loin de ce qui est sain et profond
  J'aime le rêve que tu as commencé
  sous l'arbre toujours vert
  J'aime le caillou et le soleil
  et tout ce qui se trouve entre eux

  Et pour cette conversation
  dans la première lumière de l'aube
  J'offre ces jours mesquins
  qui s'effilochent sous tes yeux
  Et je ne sais combien de jours
  passeront avant ma délivrance
  et ce qui restera de cette chanson
  que tu as mise sur la langue de ta créature

  Montréal, 1978


  

Leonard tu fais partie de nous et tu continueras. Je te remercie personnellement pour le bien que tu as fait à mon âme depuis ce jour où, en labo d'anglais à Nanterre, j'ai écouté Suzanne en boucle tout l'après-midi, hypnotisée. Depuis, je vois le monde par ton prisme. Sans parler du bonheur incomparable de t'écouter : tes mots, ta musique, ta Voix.
Je ne réussissais pas depuis la sortie de l'Album à venir réagir ici tant chaque écoute m'ouvrait d'autres horizons, d'autres sensations. Merci pour magnifique cadeau de départ que j'aime et qui me bouleverse de plus en plus à chaque écoute (je dois en être à 25 seulement j'ai manqué de temps).
Merci enfin Leonard d'être le ciment entre nous, de nous avoir permis de nous rencontrer, de lier une amitié profonde parfois, voire de trouver l'amour pour certains.
La mort de Leonard me fait penser fort à vous tous qui l'aimez, à certains en particulier qui sont plus fragiles en ce moment. Je pense aussi à ses enfants et à toute sa famille.
Tu étais déjà dans la Lumière Leonard, donc là tu es arrivé au terme de ton voyage c'est sûr et j'en connais personnellement trois (Patrice, Hervé, et Philippe) qui ont dû être rudement contents de te tenir la porte en tout cas. Hallelujah !



Cher Leonard, ton humour, tes mots, ta musique, tout ce que tu étais m'ont apporté tellement de joies, de douceur dans la mélancolie, et du bonheur....
tout cela gravé à jamais dans mon coeur.
Que ton âme, là ou que tu sois, repose dans la paix, et ainsi que tu le souhaitais.
Love



Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 14 Novembre 2016, 00:01:16
Hydra, l'île de la jeunesse, des belles années, de Marianne, pleure son poète et son ami Leonardos
http://culturebox.francetvinfo.fr/musique/folk/l-ile-grecque-d-hydra-pleure-leonard-cohen-248669

Montréal honore l'enfant du pays, qui dort de son dernier sommeil parmi les siens

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2016/11/11/004-montreal-leonard-cohen.shtml

Si vous souhaitez mettre un mot, un témoignage, un hommage pour Léonard Cohen, voici le lien pour le registre de condoléances en ligne

http://protocole.gouv.qc.ca/registre/

Ma rencontre avec l'univers de Léonard Cohen remonte à 1968.
 Je ne m'en suis jamais remise en fait. Et je m'en félicite et le remercie du fond du cœur.






Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: François le 14 Novembre 2016, 00:29:03
Bonsoir à toutes et tous,

Me voilà de retour sur ce forum pour un instant que je pressentais.....à tel point que je ne me suis pas précipité pour acheter le dernier album de Léonard....Je l'ai depuis avant-hier, et effectivement, il est magnifique, testamentaire et le dernier morceau m'a bouleversé, car il me semble tellement prémonitoire.... C'est la reprise de Treaty.....Léonard ne chante plus, il ne reviens que pour clore son chapitre...., avec ces derniers mots: "I wish there was a treaty, between your love and mine..." Je la prends pour moi cette phrase, parce que je l'aimais mon Léonard, il avait su construire un pont entre nous, mais tout le monde ne le voyait pas....

Alors, depuis deux jours, j'écoute ses chansons, et quand j'arrête la chaine pour ne pas gaver tout le monde, et bien, ça tourne dans ma tête, je regoûte à tous ces moments de découvertes, toujours étonné par cette capacité à mettre en musique et en mots ce que j'ai dans le cœur, et ce que vous avez vous aussi dans le cœur.

Hier soir, nous avons fait une soirée hommage chez Jean-Do, on a écouté, fait de la musique, chanté, et j'ai redécouvert une chanson:Passing through.......:

"Passing through, passing through.
Sometimes happy, sometimes blue,
Glad that I ran into you.
Tell the people that you saw me passing through"

J'ai toujours su que personne n'était immortel, pas plus LC que vous ou moi, nous ne faisons tous que passer, et Léonard nous montre ce que nous avons à faire ici et maintenant: quelle traces de nous laisserons-nous ? Peu importe l'empreinte, pourvu qu'il y ait une empreinte....J'aimerai tant laisser une empreinte, même petite...., le mieux, ce serait une toute petite empreinte dans la sienne, énorme.......

Ce qu'il nous reste à faire, c'est de le faire vivre à travers ses textes, à travers ce forum, et le plus important de lui, sa pensée, sa sincérité, continuera d'interroger le monde. C'est pourquoi je regrette ma négligence envers ce forum et vous tous qui partagez ma passion.

LC m'accompagne depuis si longtemps qu'il sera toujours le compagnon de mon voyage, hors de question qu'il soit absent lors de mon dernier.....Tout se fera en musique ! Mais, bon, je ne suis pas pressé!

J'ai en tête quelques vers de "Anthem" :

“Ring the bells that still can ring
Forget your perfect offering
There is a crack in everything
That's how the light gets in.”

Grâce à Léonard, je sais que ce sont nos fêlures qui laisse passer cette Lumière qui peut éclairer autrui..... Merci Mr Léonard Cohen.

Je vous embrasse affectueusement

François





Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 14 Novembre 2016, 12:08:55
Bonjour François et merci pour ce beau témoignage.

L'article sur Hydra et Cohen est très sympa. On avait bien affaire à un poète profondément simple et humain...

(http://www.seedfloyd.fr/forum/uploads4/9_1479121569_lc3red.jpg)


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Hinhan le 14 Novembre 2016, 18:33:40
Salut à toutes et tous,
J'ai aussi appris le départ de Léonard Cohen par une amie  qui savait à quel point j'étais en "connexion" avec ses chansons, bien que je sois une fan de la dernière heure.
Bien-sûr comme vous j'étais triste, et en même temps la nouvelle semblait irréelle, certaines personnes semblent immortelles...

Pourtant il allait mal, il souffrait et sentait que le moment était venu de passer de l'autre côté, J'espère que quand j'en arriverai à ce moment, je saurai aussi dire "I'm ready my Lord".

J'ai acheté l'album dès sa sortie, il n'a pas fallu longtemps pour comprendre que cet album-là était plus fort que tous les autres, exceptionnel, une cerise sur le gâteau ( et le gâteau j'aime déjà beaucoup  :P ) né de bien des expériences, de la réflexion d'une vie, mais aussi de ce beau lien d'amour et de respect entre Léonard et son fils.

"You Want It Darker" est mon album préféré, les vibrations de sa voix, mêlées aux paroles qu'il prononce si distinctement, si calmement, si profondément donnent la chair de poule, restent ces poèmes à méditer... chacun en toute intimité.
Je ne peux m'empêcher de penser que  "I wish there was a treaty between your love and mine" est une prière, quelque chose de très intime adressé au "Lord", avec le sentiment que même si on a fait de son mieux dans sa vie, on reste loin de ce que l'on aurait voulu être. Pourtant ...
Mais c'est juste mon ressenti
Sa voix, ses chansons, ses paroles sonnent encore bien plus forts depuis qu'il nous regarde de l'autre côté du voile.

Pour ceux qui n'auraient pas écouté France inter à la sortie de l'album, il y a trois émissions de Michka Assayas, "very good trip" sur Léonard, le 18, 19, Et 20 octobre. Voici le lien, les émissions sont plus bas sur la page :
https://www.franceinter.fr/emissions/very-good-trip




Titre: Re : Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: helena31 le 14 Novembre 2016, 21:37:44
Pour ceux qui n'auraient pas écouté France inter à la sortie de l'album, il y a trois émissions de Michka Assayas, "very good trip" sur Léonard, le 18, 19, Et 20 octobre. Voici le lien, les émissions sont plus bas sur la page :
https://www.franceinter.fr/emissions/very-good-trip

Et pour ceux qui auraient raté l'émission du 11 novembre qui lui était consacrée, c'est en fait la compilation des quatre émissions de Michka Assayas, "very good trip" sur Léonard, les 17, 18, 19, Et 20 octobre.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: deodatus le 15 Novembre 2016, 12:48:45
La pochette du CD "You want it darker" était déjà éloquente... Mais je n'osais y croire... Léonard appuyé à la fenêtre d'un au-delà, sur fond blanc, dans la lumière, regardant nonchalamment de notre côté, bien "dark"... le message était pourtant clair.. Et si l'on ouvrait le CD on voyait quoi sur le revers ? L'oiseau qui s'échappe du cadre qui le contenait jusqu'ici... Une âme qui s'envole... (étant cependant entendu que dans l'anthropologie biblique et sémitique l'âme n'est pas séparable du corps, elle n'est pas un principe spirituel et immortel opposé au corps périssable et mortel, mais l'être humain est un : corps, âme et esprit. C'est toute la personne qui meurt.. et qui peut être rappelée à la vie par Dieu,... selon les écoles). Léonard s'est donc envoyé de son "wire".


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: François le 15 Novembre 2016, 14:02:00

Bonjour,

Tu as raison, la pochette aussi était prémonitoire....... Le bel oiseau s'est envolé de son fil.....ne reste que son chant...!


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: deodatus le 15 Novembre 2016, 14:16:28
En ce qui concerne "Treaty" il me semble indiscutable qu'il s'agisse bel et bien d'une prière adressée au Christ. Les références christologiques sont évidentes : "je t'ai vu changer l'eau en vin..." (miracle de Cana, Jean 2 / 1-11). "Je me fous de savoir qui a pris cette colline sanglante" (je ne comprends pas le sens de ce vers, mais la "colline sanglante" désigne à l'évidence le Golgotha, la "colline du crâne" où Jésus a été crucifié). "J'aimerais qu'il y ait un traité (une alliance ?) entre ton amour et le mien"... Dire que son album se termine sur cette prière...
Personnellement je soupçonne Léonard d'avoir été en son for intérieur un juif messianique, c'est-à-dire un juif qui a reconnu en Jésus de Nazareth le Messie d'Israël . Il y a trop d'allusions au Christ dans ses œuvres (comme chez Chagall par exemple) pour que ce soit le fait du hasard... La personne du Christ, son identité, devait le travailler en profondeur. D'ailleurs la notion d'un Messie souffrant dans la condition humaine comme celui annoncé dans la prophétie d'Esaïe 53, et donc l'idée d'un Dieu incarné ("show me the place where the Word became a man"... "crucified, vilified in a human frame"...) souffrant et mourant avec et pour ses créatures devait bien convenir à Léonard. NB : les juifs messianiques ne se considèrent pas comme chrétiens pour autant. Ils ne renient pas leurs racines juives, bien au contraire. Ils revendiquent pleinement leur appartenance au peuple juif, et être juif messianique ne s'oppose pas, par conséquent, à l'observance des fêtes juives, comme le  Shabbat ou Pessah (la Pâque) que Léonard Cohen respectait, ou à une inhumation selon le rite juif.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: helena31 le 15 Novembre 2016, 19:40:23
Merci, Deodatus, de revenir sur ce forum, de lire Leonard à travers le prisme de tes connaissances théologiques, et du coup éclairer notre lanterne.

Vous ne trouverez pas une grille de lecture aussi fouillée dans le document suivant, mais je donne quand même le lien de l'émission qui avait été signalée sur le forum et que certaines personnes n'ont pas retrouvé : Le 12 novembre 2016, sur RTL, Georges Lang rend hommage à Leonard Cohen dans une saga exceptionnelle.

http://www.rtl.fr/culture/musique/georges-lang-rend-hommage-a-leonard-cohen-dans-une-saga-exceptionnelle-7785751570



Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 15 Novembre 2016, 20:40:59
Merci Deodatus pour ces analyses (de la jaquette et de Treaty). Très pertinentes.
La très grande ouverture d'esprit de Leonard devait fatalement l'amener à se poser des questions à propos du Christ, et ne pas rejeter d'emblée sa nature divine comme les Juifs "ordinaires".


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: leonangel le 16 Novembre 2016, 00:04:42
On ne peut pas prendre trop au serieux la religiosité de Leonard Cohen. Toutes cettes images chrétiennes sont plus iconographiques que réelles. La sensibilité de Leonard Cohen s'est nourrie de cette imagerie religieuse (moitié juive, moitié chrétienne) parçe que elle est très puissante et expressive et, probablement, très proche à sa réalité spirituelle, mais je ne crois pas qu'il accepte Christ comme le Messie ou choses comme ça. La religiosité de Cohen est une religiosité poétisée. Je me rappelle d'une interview en Espagne en 1988 où il a critiqué très durement le christianisme au point de dire qu'il ne pouvait pas pardonner le christianisme par tous les dommages qu'il a fait à son peuple juif. Mais nous savons qu'il ne se sentait religieusement juif non plus. Un peu bouddhiste? Peut être, mais LC était un électron libre.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: deodatus le 16 Novembre 2016, 10:11:43
Les convictions religieuses profondes de Léonard restent son secret le plus intime. On ne peut cependant contester, me semble-t-il, qu'il n'a jamais renié sa foi juive, qu'il a vécu et est mort comme juif. Ce n'est pas par hasard qu'il a demandé expressément à être enterré selon le rite juif et à être inhumé à côté de ses parents, s'inscrivant ainsi dans la lignée de ses ancêtres, juifs érudits qui avaient dirigé la synagogue de Montréal dont la chorale et chantre ont participé à son dernier album. Retour aux sources...


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Hinhan le 16 Novembre 2016, 11:26:53
oui, moi aussi la pochette m'a paru très claire, et plus encore après avoir lu l'extrait de sa lettre à Marianne. Pas pour rien qu'elle est en noir et blanc  -  c'est beau après tant d'années, au crépuscule de sa vie, d'écrire ainsi à celle qui fût sa bien-aimée  -

Concernant la "bloody hill", il me semble que "bloody" est plutôt traduit par foutu / fichu colline, et je me suis dit qu'il n'a pas choisi ce mot par hasard, puisque blood suggère comme le dit Déodatus le sang versé sur Golgotha. Peut-être qu'il s'en fout de savoir "qui", et que le plus important est le "pourquoi" ?
Je trouve aussi que dans ses chansons il y a beaucoup d'allusion au Christ, après, quant à savoir s'il était juste sensible au message du Christ ou carrément juif messianique  ... ? Parfois nous ne savons pas nous même où nous en sommes et la poésie, l'art sont juste parfaits pour exprimer ce doute.

Leoangel, tu parles de religiosité et des critiques de léonard envers le christianisme. On peut critiquer la religion, le système, les dogmes, et quand même avoir la foi ... on peut être en désaccord avec ce que font et disent les hommes et rester en accord avec le Dieu, avec le divin, ...  et ce n'est pas contradictoire, je pense, avec le fait d'aller s'inspirer du bouddhisme concernant certains domaines comme la méditation / prière ou la compassion ? 

Me revient aussi souvent en tête ce "you want it darker, we kill the flamme" (la voix de Léonard résonne particulièrement quand il dit ces mots)  comme si cette lumière pouvait à la fois être la lumière du monde, que l'on éteint au travers de toutes ces atrocités que l'on fait, ou laisse faire, et notre lumière intérieure, le divin en nous, que nous tuons ... le résultat est le même


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: leonangel le 16 Novembre 2016, 18:45:50
Pour moi la religiosité de Leonard Cohen est résumé dans ces mots qu'il a dit dans une interview qu'il a donné il y a quelques années:
"Oui, je suis juif, et cela a beaucoup d’importance pour moi ; j’ai des amis catholiques, et j’ai grand plaisir à parler avec eux ; je fais des séjours au monastère de Mount Baldy. Mais tu vois, pour moi, tout cela ce sont des chemins. Ce qui importe, c’est le but. La seule chose qui m’intéresse, c’est Dieu"

LC a grandi dans une atmosphère de profond esprit religieux. La religiosité était une composante naturelle de sa personnalité et bien sûr qu'il se sentait juif, parçe que son essence, son sangue, sa chair et son education l'étaient. Mais c'est clair pour moi que sa religiosité n'était pas juive, chrétienne ou boudhiste, mais une recherche qui trascendait n'importe quelle religion, mais il utilisait  l'iconographie qu'il connaissait pour illustrer cette recherche.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 16 Novembre 2016, 21:09:32
MERCI François pour tes mots, Blue-Berry pour ce beau dessin.
Deodatus, Leonangel, Inhan, votre opinion, votre vision personnelle donnent à réflêchir et sont éclairantes en même temps.
Mais à propos de cet oiseau qui traverse la fenêtre, et qui semble venir vers les ténèbres, contrairement à LC qui observe les ténèbres depuis la fenêtre entouré d'une lumière blanche.
Ç'est un colibri je crois, un oiseau que LC a dessiné à plusieurs reprises et pour qui il a encore avoué récemment avoir beaucoup de tendresse.

La symbolique de l'oiseau -mouche ou colibri, m'évoque LC par bien des points et surtout ce qu'il a apporté à celles et ceux qui l'écoutent, l'entendent et l'aiment :

   - "La laideur et la rudesse répugnent à Colibri, animal allié. Il s’enfuit devant la discorde et le manque d’harmonie. Il vous aide, à sentir où réside la beauté, à poursuivre votre idéal et à cheminer avec aisance dans un bel environnement. Il a des qualités magiques, il réussit à faire naître l’amour et ouvrir les cœurs. Sans un cœur ouvert et plein d’amour, nul ne peut savourer le nectar de la vie. Colibri goutte chaque essence et reflète chaque couleur.
En tant qu’animal allié, Colibri vous demande de relever les défis :
"Reconnaissez que votre peine, en pénétrant au fond de votre douleur personnelle, c’est l’envers de votre joie. Laissez tomber vos jugements et relaxez-vous.
Ne vous laissez jamais attraper, emprisonner et mettre en cage.
Préparez-vous à de curieux élans d’énergie qui feront chavirer tous vos sens et vous donneront le vertige. Vous avez pour mission de répandre la joie ! Réunissez les gens, créez des liens afin de faire ressortir ce qu’il y a de meilleur en chacun d’eux. Ressentez le renouveau magique qui transforme votre vie." -

La métaphore du colibri ou une manière d'appréhender sa vie :
http://pantherspirit.centerblog.net/m/599-la-metaphore-du-colibri-ou-chacun-sa-part

La chaîne Arte rendra hommage à LC vendredi 18 novembre à 23h15
Diffusion du film " Bird on the wire "
http://www.arte.tv/guide/fr/072182-000-A/leonard-cohen-bird-on-a-wire

http://www.leblogtvnews.com/2016/11/arte-rend-hommage-a-leonard-cohen-vendredi-a-23h15.html







Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 16 Novembre 2016, 23:43:46
Robert Kory, le manager de LC vient de publier un communiqué précisant les circonstances du décès de LC. Pour couper court  à des rumeurs sans doute et autres interrogations ou assertions à ce propos :

Details of Leonard Cohen’s Death From Robert Kory, President of RK Management and Manager of Leonard Cohen

Posted on November 16, 2016 by DrHGuy  —
Robert Kory addresses fans’ questions about Leonard Cohen death:

Leonard Cohen died during his sleep following a fall in the middle of the night on November 7th. The death was sudden, unexpected, and peaceful. He is survived by his children Adam and Lorca, and his three grandchildren Cassius (Adam’s son), and Viva and Lyon (Lorca’s daughter and son).

Robert B. Kory

Léonard Cohen est mort dans son sommeil suite à une chute survenue au milieu de la nuit, le 7 Novembre. Sa mort fut soudaine, imprévue, et paisible. Il a laissé deux enfants, Adam et Lorca, et trois petits enfants, Cassius ( le fils d'Adam ), et Viva et Lyon ( la fille et le fils de Lorca ).

Que la Paix soit avec vous Mr Cohen ainsi que votre famille.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: François le 17 Novembre 2016, 00:34:57

Bonsoir,

C’est bizarre, jamais je n'ai songé à de la religiosité de la part de LC, mais j'ai toujours été frappé et séduit par la spiritualité qui émanait de ses textes et de sa musique. Lorsqu'il évoque Dieu, j'ai toujours l'impression qu'il parle du mien, de celui de tout un chacun, d'un Grand Principe Universel..... Et quand j'en parle avec certain ou certaine, athé(e) entre autre, c'est étonnant comme ils sont également touchés. Je pense qu'il sait que chacun, chacune d'entre nous doit vivre avec sa part humaine, et redécouvrir sa part divine, et lui aussi cherchait le juste équilibre... Ne l'a-t-il, d'ailleurs, pas trouvé, cet équilibre ? Dans l'harmonie de sa musique, dans les mots qu'ils trouvaient, et dans son besoin de partager avec ses auditeurs ou lecteurs.
A +
François


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Hinhan le 17 Novembre 2016, 10:54:49
Merci à tous pour vos réactions.
Je trouve ce texte sur le colibri magnifique, à relire sans fin pour s'en imprégner.
Je suis loin d'en connaître autant que vous sur Léonard, et je lis vos commentaires avec attention. C'est à cause de cela que j'ai longtemps visité ce site sans oser intervenir ...
Je suppose que chacun reçoit les textes de Léonard avec son propre vécu, ses tripes, son coeur
J'aime beaucoup aussi ce que tu dis François sur cette recherche de l'équilibre entre notre part humaine et notre part divine ... mais dans la vie il nous arrive régulièrement de ces grands vents qui nous obligent à devoir chercher un nouvel équilibre.
Merci encore pour toutes ces infos que vous transmettez


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: leonangel le 20 Novembre 2016, 21:29:02
C'est symptomatique que le colibri apparaît sur la courverture de The Future en sortant d'un coeur et en se projetant vers le futur. En You Want It Darker, le colibri traverse la fenêtre vers l'obscurité? vers la lumière? Le colibri est un symbole de régénération et de résurrection dans quelques cultures americaines. C'est aussi un symbole de l'infini. Merci Mr Cohen par éclairer ma vie. Je suis sûr que je vous retrouverai dans l'infini.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 21 Novembre 2016, 15:03:23
Deux semaines déjà que Leonard nous a quitté... suivi de près par le dernier des Frères Jacques.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: phil58 le 22 Novembre 2016, 10:52:03
...et Leon Russell.
Quelle épidémie cette année !


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: stevbreizh le 23 Novembre 2016, 22:28:43
Je n'y arrive pas.
C'était il y a quelques semaines, quelques jours, c'était  hier et c'est aujourd'hui le manque, toujours.
C'est tous les jours cette disparition, ce vide, ce nœud dans la gorge, dans le cœur.

Je n'y arrive pas, j'y pense trop, trop de tristesse, trop de nostalgie.
Le souvenir de la joie de ce concert à Paris, de notre tendresse, de nos sourires.
Le souvenir de Marie Anne, de mes vingt ans, de mes amours perdues, de Suzanne.

Vide, oui comme on est vide quand on est veuf. C'est le même mot en espagnol et en latin.
Qui t'a donné ce droit d'entrer si loin en nous, dans nos recoins les plus secrets de nos amours, de nos haines.
Qui t'a donné ce droit de partir et de refermer la porte sans nous laisser la clé.

Je n'écris plus, je ne chante plus, je ne me sens comme dans le vent froid et la pluie, du matin au soir.
Tu n'aurais pas pu choisir pire mois pour tomber, pour souffrir, pour mourir enfin.
Novembre, ce mois où j'ai déjà su ce que c'était de lâcher une main froide pour la poser sur un drap.

Je n'y arrive pas à fermer les yeux, incliner la tête vers le ciel et sourire à ton regard dans le ciel.
C'est injuste je suis capable de sourires, de joies, d'amour pour les autres... alors pourquoi en moi tant de tristesse.
Un visage entrevu, rond et juvénile, une fossette, une silhouette élancée pleine de grâce... rien n'y fait.

Je t'en veux. D'avoir été aussi proche de mes émotions, aussi proche de mon âme.
Tu as fermé les yeux de Marianne quelques jours avant ton départ.
Qui me ferra danser jusqu'à la fin de l'amour ? Qui me consolera comme un enfant qui recherche l'amour.

Je n'y arrive pas. Je n'arrive pas à écrire un mot pour ce guitariste, pour ce violoniste, pour tout tes musiciens.
Oh! les Webb'sisters...Hattie, Charley comment penser à vous sans avoir la gorge qui se noue, le cœur qui s’arrête.
Oh! Greame Allwright, quelle injustice cet oubli pour tout les si fidèles serviteurs, si anciens, si aimants.

Je croyais ne pas y arriver et pourtant c'est ici que j'y arrive enfin, à écrire pour me libérer de tout ce noir.
Parce que vous êtes là, immobiles et bienveillants, avec les yeux encore pleins de larmes mais la main tendue.
Vous qui savez, vous qui me comprenez. Je vais mieux ce soir, avec trois mots sur un écran, pour aller de l'avant.

Merci.





Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: stevbreizh le 23 Novembre 2016, 23:16:06
Deuxième message cathartique...
Je ne suis pas l'auteur de ce texte, et c'est une traduction.
Ce texte est un commentaire d'une vidéo sur youtube, https://youtu.be/JlD2Ya6uGcc
Wint Herr a parfaitement écrit une approche du "Mystère L.Cohen":
Parmi tant d'artistes, chanteurs et compositeurs, ce qui rend Leonard Cohen si unique? Ce n'est pas sa voix: il y a d'innombrables chanteurs plus capables que lui à cet égard.
 Ce n'est pas ses thèmes: presque tout le monde là-bas chante / écrit sur la douleur, la perte, la mort, l'amour, la déception ou Dieu;
 Ce n'est pas une tradition ou une habitude: il est loin d'être même très populaire - la plupart des gens dans ce monde ne savent même pas qui est l'homme.
 Je ne sais pas comment dire exactement ce qui rend Cohen unique - et peut-être que c'est son «secret», c'est ce qui le place un niveau au-dessus de tous les autres artistes / chanteurs / compositeurs là-bas, même si il peut ne pas avoir leur voix , Leur charme ou leur renommée.
Cet homme n'a pas besoin d'une voix puissante pour chanter, parce qu'il dit des mots qui viennent de son âme, et quand nous entendons ses paroles, nous sentons leur sincérité.
 Nous aurions pu dire ces mots nous-mêmes, seulement nous n'avons pas le talent et la capacité de créer l'art avec nos mots.
 Qui sait expliquer le fait que le plus grand chanteur du monde n'est pas techniquement chanteur? Ou le fait que le plus grand poète n'est pas, techniquement, un poète?
Lorsque vous vous surprenez à réfléchir à de telles choses, laissez un enregistrement de Cohen jouer à nouveau: vous oublierez rapidement vos doutes et laissez ses mots pénétrer votre cœur et votre âme (ce qui reste de votre cœur, ce qui reste de votre âme dans ce monde de Leonard Cohen) ,
 Tu oublies que tu écoutes un étranger que tu ne rencontreras jamais dans la vraie vie, c'est comme si tu écoutais les paroles d'un vieil ami, d'un père, d'un fils, d'une personne proche de toi,par moments, comme dans le cas de cette chanson, c'est comme une autre version / côté de vous vous-même qui chante.
Qui est le "vous" dans cette chanson "There for You"? Dieu? Probablement. Mais, intérieurement, j'ai une légère tendance à croire que ce «vous» est moi, est l'un de tous les fans de Leonard Cohen.
 Il était «là» pour moi, il était «là» pour nous, il était «là» juste pour partager son expérience avec moi, avec nous, juste pour nous faire avoir une idée de ce qu'est la vie, Désir, indifférence moyenne.
Il était «là» pour nous faire sentir ce que serait la vie si c'était quelque chose de plus qu'un thème dans une chanson de Leonard Cohen.
D'une certaine manière, je ne crois pas que n'importe quel autre chanteur / écrivain pourrait écrire des mots comme celui-ci.
Ou du moins ils ne pouvaient jamais les faire se sentir si sincères, si douloureusement réel, si incroyablement poignant.
Non, Leonard Cohen n'était pas là pour Dieu, il était là pour nous.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: François le 23 Novembre 2016, 23:55:54
Bonsoir,

Je réagis à tes mots, touchants de sincérité.

Nous sommes tous un peu, beaucoup, passionnément, dans ton cas... Mais, même si elle déchirante, la disparition n'est-elle pas inhérente à la vie ? En fait, à mon sens, ce n'est pas une blessure, c'est un épisode qui se termine, et qui en annonce un nouveau,... et maintenant, c'est à nous de l’écrire.... Ce que LC nous a apporté du temps de son vivant, il continue toujours à nous l'apporter, ou alors, d'écouter ses paroles n'a servi à rien! Ce petit coin de LC dans notre cœur, il n'est pas vide, parce que, de notre cœur, il n'est pas parti....Son ombre est dans mon ombre, justement parce qu'il disait des choses que je pensais être seul à entrevoir...

De toute façon, je crois que rien ne s'efface, et c'est peut-être mieux....j'ai plutôt l'impression que tout se dilue, se mélange dans une sorte de brouillard bienfaisant où se montrent en premier plan nos meilleurs moments....Et c'est certainement ça qui nous aide à nous surpasser et à passer au-delà... Et j'ai toujours dans un coin de ma tête quelques vers de Rainer Maria Rilke, qui me sont d'un grand secours dans les moments difficiles:

"Nos malheurs ne nous perdent pas,
Ce sont des aubes nouvelles
Où l'inconnu nous visite...."

Moi aussi, ses mélodies courent plus souvent dans ma tête, et je lis les textes en tentant d'en approcher le sens au plus prés, et je suis sûr d'avoir encore à faire de belles découvertes... Maintenant, c'est à nous qu'il appartient de faire perdurer son verbe, S'il nous a fait danser, à notre tour de faire danser, et n'est-ce pas là son plus beau cadeau....?

Merci Monsieur Cohen pour m'avoir confirmé que nous pouvions rassembler nos contradictions et en faire un mélange harmonieux, tout simplement en s'acceptant tel que nous sommes, en toute conscience, et en faisant le nécessaire pour corriger nos imperfections, en toute humilité...: "Je me suis battu contre mes défauts, mais je n'avais pas envie de gagner"....

François



Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: phil58 le 24 Novembre 2016, 22:40:42
Ah François, quel plaisir de te lire à nouveau sur ce forum !
Il a fallu qu'un s'en aille pour qu'un autre revienne.
Ces temps j'ai de la peine à écrire, mais je ne rate pas une ligne de vos écrits à vous tous.
A propos d'écrits, je ne peux que vous recommander le numéro spécial des Inrocks consacré
a notre homme : Leonard Cohen, poète éternel !
Quand j'ai acheté ce numéro, un homme a engagé la conversation. Un admirateur, lui aussi. Il
devait en savoir autant que moi, et parlait de Leonard avec ferveur et respect.
Il faisait froid, j''étais dans ma mélancolie,  et cette petite conversation m'a réchauffé le coeur.
C'était au kiosque de la place du tunnel à Lausanne. Je ne sais pas si ce "fan" de Leonard vient
sur ce forum, mais à tout hasard, si c'est le cas j'aimerais le remercier pour ces précieux
instants.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: François le 24 Novembre 2016, 23:30:02

Bonsoir Phil,

J'ai acheté ce numéro, et je confirme, Je le trouve instructif, intéressant, et en même temps, je ressens comme du respect à lire ces lignes !

Je t'ai envoyé un petit mot, l'as-tu bien reçu ?

Comme je l'ai dis plus haut, j'ai bien trop délaissé ce forum.... Et pourtant, ce n'est pas faute de partager la même passion pour LC et son œuvre..... C'est peut-être qu'il fait un petit peu plus froid dehors, et que je savais où trouver un peu de cette chaleur particulière.....

A bientôt,
François


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 25 Novembre 2016, 18:12:00
Ce mois de novembre restera comme un des plus tristes de ma vie...
Déjà 18 jours que Leonard est parti, et je n'ai pas encore vraiment réalisé...


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 26 Novembre 2016, 11:43:49

Qui est le "vous" dans cette chanson "There for You"? Dieu? Probablement. Mais, intérieurement, j'ai une légère tendance à croire que ce «vous» est moi, est l'un de tous les fans de Leonard Cohen.
 Il était «là» pour moi, il était «là» pour nous, il était «là» juste pour partager son expérience avec moi, avec nous, juste pour nous faire avoir une idée de ce qu'est la vie, Désir, indifférence moyenne.
Il était «là» pour nous faire sentir ce que serait la vie si c'était quelque chose de plus qu'un thème dans une chanson de Leonard Cohen.
D'une certaine manière, je ne crois pas que n'importe quel autre chanteur / écrivain pourrait écrire des mots comme celui-ci.
Ou du moins ils ne pouvaient jamais les faire se sentir si sincères, si douloureusement réel, si incroyablement poignant.
Non, Leonard Cohen n'était pas là pour Dieu, il était là pour nous.

Ce mois de novembre restera comme un des plus tristes de ma vie...
Déjà 18 jours que Leonard est parti, et je n'ai pas encore vraiment réalisé...

Je ressens la même chose. De son départ, de ce que LC nous a dit,  il faut apprendre à défaut de comprendre. Il  y a des chagrins qui ne pleurent que dans la solitude, mais je suis heureuse de l'existence de ce Forum, des partages qu'il permet. Savoir que nous vivons la même douleur est une aide précieuse.
MERCI.
Je viens de tomber par "hasard " sur cette chanson de Gilbert Bécaud, L'absent.



Qu'elle est lourde à porter l'absence de l'ami,
L'ami qui tous les soirs venait à cette table,
Et qui ne viendra plus, la mort est misérable,
Qui poignarde le cœur et qui te déconstruit.

Il avait dit un jour "Lorsque je partirai
Pour les lointains pays au-delà de la terre,
Vous ne pleurerez pas, vous lèverez vos verres
Et vous boirez pour moi à mon éternité."

Dans le creux de mes nuits, pourtant, je voudrais bien
Boire à son souvenir pour lui rester fidèle,
Mais j'ai trop de chagrin et sa voix qui m'appelle
Se plante comme un clou dans le creux de ma main.

Alors je reste là au bord de mon passé,
Silencieux et vaincu, pendant que sa voix passe
Et j'écoute la vie s'installer à sa place,
Sa place qui pourtant demeure abandonnée.

La vie de chaque jour aux minuscules joies,
Veut remplir à tout prix le vide de l'absence,
Mais elle ne pourra pas, avec ses manigances,
Me prendre mon ami pour la seconde fois.

Qu'elle est lourde à porter l'absence de l'ami.


https://www.youtube.com/watch?v=fiyUMD5Du3g





Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 30 Novembre 2016, 12:26:25
Ça y est, l'hibernation a commencé...

L'absence est aussi magnifiquement évoquée dans cette chanson de Pink Floyd dont les paroles sont dues comme bien souvent à Roger Waters :

So, so you think you can tell
Heaven from hell,
Blue skies from pain,
Can you tell a green field
From a cold steel rail,
A smile from a veil,
Do you think you can tell ?

And did they get you to trade
Your heroes for ghosts,
Hot ashes for trees,
Hot air for a cool breeze,
Cold comfort for change ?
Did you exchange
A walk on part in the war
For a lead role in a cage ?

How I wish,
How I wish you were here.
We’re just two lost souls swimming in a fish bowl,
Year after year,
Running over the same old ground,
What have we found ?
The same old fears.
Wish you were here.

Traduction :

Alors comme ça, tu crois que tu peux distinguer
Le paradis de l’enfer ?
Le ciel bleu de la douleur ?
Fais tu la différence entre un champ de verdure
Et de froids rails d’acier ?
Entre un sourire et un voile ?
Crois-tu pouvoir faire la différence ?

Et est-ce qu’ils t’ont fait échanger
Tes héros contre des fantômes,
Des braises contre des arbres,
De l’air chaud contre une fraîche brise,
Tout ça pour un confort douillet ?
Et as-tu échangé
Un rôle de figurant pendant la guerre
Contre un premier rôle dans une cage ?

Comme j’aimerais,
Comme j’aimerais que tu sois là.
On n’est que deux âmes foutues nageant dans un bocal,
Année après année,
Parcourant sans cesse le même vieux bout de terre,
Et pour trouver quoi ?
Ces même vieux démons.
J’aimerais que tu sois là.

C'est une des chansons que je préfère interpréter à la 6 cordes.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: phil58 le 30 Novembre 2016, 20:59:37
Oui François, j'ai bien reçu ton petit mot. Je n'oublie pas non plus que tu as toujours une bouteille de Fendant au frais qui m'attend. Va quand-même falloir que je vienne un jour la boire en ta compagie !
Sinon, pas grand-chose à dire. Je peine toujours à croire que Leonard nous a quitté. Je sais, ce n'est pas le moment, mais mon esprit mercantile fait déjà le compte des sorties ces prochaines années, comme l'album enregistré vers 1976, jamais sorti. Ou des albums live de différentes époques, voire des titres récents abandonnés lors de la sortie des derniers albums.
J'ai un peu honte de penser à tout ceci, Leonard est à peine parti, mais ça me réconforte aussi de savoir que tout n'est pas définitivement terminé, que notre homme saura encore nous émerveiller.
Voilà, bonne soirée à vous tous.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: François le 01 Décembre 2016, 00:12:12

Bonsoir,

J'aime aussi beaucoup "Wish you were here"......Je la joue aussi à la gratte, ma fille chante, mon fils fais l'intro, et mon gendre agrémente le tout de petits solos à sa sauce.....C'est toujours un grand panard !

Phil, je t'ai envoyé aussi des fichiers par "grosfichiers.com".....Les as-tu aussi reçu ? Sinon, ils sont peut-être dans les spams§

Entre les deux textes, celui cité par Evelen et la chanson du Floyd cité par Blueb', il y a me semble-t-il une certaine différence.....autant la chanson de Bécaud parle d'une absence définitive, au trépas d'un ami cher, autant le Floyd parle d'une absence pas aussi définitive que cela, plutôt d'un ami que l'on ne voit plus, mais qui pourrait revenir, dont on souhaite ardemment le retour, et à travers cette nostalgie, il est surtout disserté du pourquoi de notre vie, de ce que l'on aurait souhaité et de la futilité de nos ambitions....! " Et après tout ça, qu'avons-nous trouvé,.....toujours les mêmes vieilles craintes....J'aimerai tout simplement que tu sois là"!......Très philosophique tout ça !!!

Pour ma part, LC est bien dans cette phrase, étonnamment, et je pense qu'il aurait pu l'écrire... Et c'est bien ce sentiment qui m'envahit, j'aimerais tout simplement qu'il soit là, et un jour, il sera de nouveau là, mais c'est pas lui qui reviendra, c'est nous qui le retrouverons.....Tout compte fait, c'est pas très compliqué !

Et maintenant, que me reste-t-il.......Des mélodies, des mots, des phrases, des poèmes, des images, et l'intense plaisir d'écouter et de réécouter.....En gros, j'ai de la peine, mais je n'arrive pas à me résoudre à être triste !

Allez mes amis, faites péter les flacons, prenez vos six cordes et chantez LC comme avant!

A +

François



Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 01 Décembre 2016, 12:13:08
Oui François, il y a parfois des similitudes entre l'écriture de Cohen et celle de Waters, notamment quand ce dernier aborde les thèmes des relations humaines, cf "If". Cela dit je pense que Cohen avait bien moins la grosse tête que Waters  ;D

Phil, quel est cet album de 1976 ? Devait-il contenir "Do I Have To Dance All Night" qui avait bien cartonné dans les radios à l'époque ?
Ça me fait penser que je devrais rechercher le boot du concert de Léonard à l'Olympia en juin 76 : j'y étais !


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: phil58 le 01 Décembre 2016, 22:35:53
Oui François , j'ai bien reçu la totale. Je t'écris un mot ce WE, promis.

BB, cet album devait s'appeler SONGS FOR REBECCA, mais le manager de LC décida de lui faire enregistrer l'album avec Spector.
Comme notre Leonard n'était pas du genre contrariant, il se laissa faire, et l'on sait quel album indigeste sorti finalement.
Les bandes de SONGS FOR REBECCA furent retrouvées il n'y a pas si longtemps.
Quand à  DO I HAVE TO DANCE ALL NIGHT,  différents avis circulent sur sa présence ou non sur cet album. En tout cas les dates correspondent.

Trois Bootlegs devraient sortir tout bientôt, mais je vous en dirai plus ce Week End.
Allez les amis, bonne et douce nuit à tous.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 01 Décembre 2016, 23:25:41



Ça y est, l'hibernation a commencé...
L'absence est aussi magnifiquement évoquée dans cette chanson de Pink Floyd dont les paroles sont dues comme bien souvent à Roger Waters :

So, so you think you can tell
Heaven from hell,
Blue skies from pain,
Can you tell a green field
From a cold steel rail,
A smile from a veil,
Do you think you can tell ?

And did they get you to trade
Your heroes for ghosts,
Hot ashes for trees,
Hot air for a cool breeze,
Cold comfort for change ?
Did you exchange
A walk on part in the war
For a lead role in a cage ?

How I wish,
How I wish you were here.
We’re just two lost souls swimming in a fish bowl,
Year after year,
Running over the same old ground,
What have we found ?
The same old fears.
Wish you were here.


C'est une des chansons que je préfère interpréter à la 6 cordes.

Non, impossible d'hiberner avec le cœur en miettes et l'esprit en déséquilibre.
Ça doit vraiment vous aider les garçons de jouer de la guitare.
Je devrais peut être m'y mettre. Quoique, en ce moment une bonne batterie bien solide, m'aiderait sans doute plus à ėvacuer une surcharge émotionnelle.
J'aime beaucoup " Whish You were Here " moi aussi. Tout à l'heure encore j'ai écouté une version par R.Waters puis une par D. Gilmour. Ça dépend sûrement de l'époque, des lieux et des circonstances, mais entre ces 2 versions, je préfère celle de Waters. Sans doute que ça correspond plus à mon humeur ce soir.

David Gilmour unplugged :  https://m.youtube.com/watch?v=3j8mr-gcgoI

Roger Waters  & Eric Clapton : https://m.youtube.com/watch?v=OEGk3dldOws

" The sound of silence " de P. Simon & A. Garfunkel est elle aussi une belle chanson pour bercer sa tristesse.
Écoutez LC en réciter les paroles :

http://www.dailymotion.com/video/xjkx0r_leonard-cohen-the-sound-of-silence-tribute-to-paul-simon_creation

Et pour terminer sur plus de " légèreté " , un extrait d'une vieille émission de France 2,
" le cercle de minuit ", dans lequel LC répond à M. Field à propos de la " gaité " de ses chansons :
 http://www.ina.fr/video/I13157451/leonard-cohen-a-propos-de-la-gaiete-de-ses-chansons-video.html
Apparemment Graeme Allwright était présent aussi ce soir là.



BB, cet album devait s'appeler SONGS FOR REBECCA, mais le manager de LC décida de lui faire enregistrer l'album avec Spector.
Comme notre Leonard n'était pas du genre contrariant, il se laissa faire, et l'on sait quel album indigeste sorti finalement.
Les bandes de SONGS FOR REBECCA furent retrouvées il n'y a pas si longtemps.
Quand à  DO I HAVE TO DANCE ALL NIGHT,  différents avis circulent sur sa présence ou non sur cet album. En tout cas les dates correspondent.

Trois Bootlegs devraient sortir tout bientôt, mais je vous en dirai plus ce Week End.
Allez les amis, bonne et douce nuit à tous.
Je vois que les " pirates " affûtent leur crochet !
" Do I Have to Dance all Night " est sur le bootleg du Festival de Montreux 1976, dont un album double cd est très opportunément sorti après le décès de Marianne Ilhen l'été dernier, sous le titre " Once more for Marianne "...  Délicat, non ?
Alors, bonne pêche !



Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 02 Décembre 2016, 21:46:43
Merci Eveleen et Phil pour toutes ces infos ! Je les relirai demain matin à tête plus reposée. Pour l'instant, je file au dodo.
Eveleen, il existe de très belles versions de Wish You Were Here sur des bootlegs de 1977. Et notamment le piano de Rick Wright y a une place toute particulière qu'il n'a pas dans les différentes versions officielles.
Mais la plus émouvante est peut-être celle de juillet 2005 lors du Live 8, elle était dédiée à Syd Barret qui devait disparaître un an plus tard.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 03 Décembre 2016, 11:36:08
"Mes chansons durent plus ou moins trente ans, comme une Volvo".  ;D ;D ;D

Oui, il y avait Graeme Allwright, "mon ami Graeme", à cette émission. J'ai enregistré cette courte vidéo.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 03 Décembre 2016, 17:02:44

"Mes chansons durent plus ou moins trente ans, comme une Volvo".  ;D ;D ;D
Je confirme pour les Volvos : un ami en a une, un break diesel vert, qui date du début des années 90 et qui va son bonhomme de chemin, solide, fiable et toujours là quand il a besoin d'elle. En ce qui concerne les chansons de LC, j'ajouterai plusieurs 0 après le 3, tant elles semblent éternelles, intemporelles.

Eveleen, il existe de très belles versions de Wish You Were Here sur des bootlegs de 1977.
Mais la plus émouvante est peut-être celle de juillet 2005 lors du Live 8, elle était dédiée à Syd Barret qui devait disparaître un an plus tard.

Dommage que Gilmour et Waters ne travaillent plus ensemble.

https://m.youtube.com/watch?v=cVbupUqUaSk

Pour le plaisir, un extrait d'une autre émission du 20e siècle,  " Bains de minuit " présenté par Thierry Ardisson avec LC et Dominique Isserman. Décembre 1987.
 - T.  Ardisson à LC : " Est ce que tu crois qu'aujourd'hui tu as encorequelque chose à appporter au monde... ou est ce que tu fais ça pour payer tes impôts ? "
    LC : " Autant que je sache, je suis toujours chanteur. "

http://www.ina.fr/video/I08043631



Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 04 Décembre 2016, 21:04:08
Trois semaines après Leonard, un autre grand humoriste nous quitte : Gotlib.
Et merde...


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: François le 05 Décembre 2016, 00:23:26
Bonsoir,

A tous ces grands qui nous quittent, un seul hommage :   Rhaaaaa!!!! Lovely !!!!

François


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 05 Décembre 2016, 11:53:48
Si j'étais un juif né en 1934, je penserais à mettre de l'ordre dans mes affaires...


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 05 Décembre 2016, 12:59:48
Encore un compagnon de route depuis mon adolescence, compagnon de rire et de provoc qui s'en va.  :(Il y a de plus en plus de gens que j'aime dans l'autre monde... Signe que je vieillis.
Adieu l'artiste.  :-\\ Salue LC de ma part et tous ceux que j'aime, de l'autre côté du rideau.

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2016/12/05/gotlib-le-roi-de-la-deconnade-laisse-orphelins-lecteurs-et-personnages_5043234_3382.html

https://www.google.fr/search?q=gotlib+coccinelle+citations+bd&client=safari&hl=fr-fr&prmd=insv&tbm=isch&tbo=u&source=univ&fir=MCH-



Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: phil58 le 05 Décembre 2016, 21:46:50
Gotlib ! Ca me ramène bien des années en arrière. J'adorais Hamster Jovial, divaguant après avoir fumé un pétard. J'étais encore tout gosse, mais ça m'avait donné de la suite dans les idées.


Pour les Bootlegs de Leonard à venir:

https://www.amazon.fr/Upon-Smokey-Evening-Leonard-Cohen/dp/B01N56M33S/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1480536339&sr=1-1&keywords=LEONARD+COHEN


https://www.amazon.fr/Memories-Cohen-Leonard/dp/B01NA6GMI7/ref=sr_1_8?s=music&ie=UTF8&qid=1480536526&sr=1-8&keywords=LEONARD+COHEN


Là, si vous êtes attentif, vous verrez que pour ce DVD il ne s'agit pas de mercantilisme, mais d'un réel hommage.

http://cohencentric.com/2016/11/18/new-leonard-cohen-dvd-live-broadcast-sessions-1985-1993/

Et merci une fois encore à notre infatigable ami Dominique Boile pour ces "nouveautés".



Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 08 Décembre 2016, 15:36:21
MERCI Phil pour l'info et MERCI également à Dominique B. de partager ses vastes connaissances avec les membres tristes et esseulés de ce Forum.
Un mois déjà que LC à trouvé la Paix. Montréal est sous la neige, rien d'inhabituel à cette époque. Ça me rappelle le premier couplet de " The Night comes on " :
 - " I went down to the place
      Where I knew she lay waiting
      Under the marble and the snow...." -
 
      Je suis allé à cet endroit
      Ou je sais qu'elle attend
      Allongée sous le marbre et la neige...

Peut être avez vous vu que le magazine RollingStone de Décembre publie un article de 18 pages sur LC. Parmi les meilleurs que j'ai pu lire ces dernières semaines.
Et pour les guitaristes du Forum, le trimestriel " Guitare sèche Le Mag " n°38 publie un hommage de 3 pages sur LC " Quand il est mort le poète ...".












Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 08 Décembre 2016, 20:31:03
Et un autre, ni juif (du moins, il me semble), ni né en 1934, qui est parti : Greg Lake. Emerson, Lake and Palmer se rebaptise donc "And Palmer"  ;D. cela dit, je n'étais pas fan d'ELP, dont je trouve qu'ils ont massacré les tableaux d'une expo de Moussorgski. Et puis les démonstrations de virtuosité gratuite n'ont jamais été ma tasse de thé... En revanche, j'ai apprécié la présence de Greg Lake dans le tout premier King Crimson, vous savez, celui où y'a "21st Century Schizoid Man", "Epitaph" (décidément...) et "In The Court Of The Crimson King"... La virtuosité y était mise au service d'un propos pas creux.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: phil58 le 11 Décembre 2016, 20:18:49
Après Keith Emerson, Greg Lake ! Putain, quelle année !
Adolescent j'étais fan de Emerson Lake & Palmer. D'accord, ils ont massacré Moussorgsky. Mais quand-même, quand on a 15 ans, voir Keith Emerson renverser et poignarder son orgue ou ses synthés, c'est quelque chose !
Je les ai vu en concert à Montreux, il y a une quinzaine d'années me semble-t-il. Bien-sûr, ça avait assez mal vieilli, les sons des synthés étaient affreux, mais comme beaucoup de "vieux" j'étais aux anges.
Blue Berry, je suis ravi d'apprendre que toi aussi tu apprécies King Crimson. Ce premier album est juste sublime.
Greg Lake chante aussi sur l'excellent "In The Wake Of Poseidon", deuxième opus du groupe, mais ne joue plus de basse.

Super le dernier Rolling Stone ! Oui Eve, parmi les meilleurs articles concernant notre homme. Mais les Inrocks, le numéro hebdomadaire et le spécial, c'est pas rien non plus. Beaucoup de ferveur et d'émotion !
Et RIEN sur Rock & Folk, absolument RIEN, bien-sûr !

Et pour finir un peu de lecture en anglais pour les fêtes, de la part du Père Dominique Noël.
 
http://cohencentric.com/2016/12/06/cover-revealed-tangle-matter-ghost-leonard-cohens-post-secular-songbook-mysticisms-jewish-beyond-aubrey-glazer/

http://cohencentric.com/2016/12/06/new-book-spirituality-desire-leonard-cohens-songs-poems-peter-billingham/

http://cohencentric.com/2016/12/04/leonard-cohen-complete-recordings-illustrated/

Voilà les amis, à bientôt.





Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: phil58 le 12 Décembre 2016, 22:43:09
Un mot encore sur le numéro de ROLLING STONE. Il y a là une réédition de l'article de Gilles Tordjman paru dans la même revue en 2008 ou 2009.
A l'époque, j'avais dit un peu de mal de cet article, et beaucoup plus de la pourtant superbe bio de ce journaliste.
Pourquoi ? Ben juste comme ça pour faire le malin, pour m'affirmer sur ce forum, je pense. J'étais nouveau et je suis allé dans le sens du vent.  
Bien-sûr, je continue à râler sur le prix des billets de concerts, bien des admirateurs de Leonard n'ont pu s'offrir ce divin plaisir, mais par contre je n'étais pas obligé de taper sur cette excellente bio (LEONARD COHEN de Gilles Tordjman chez Castor Music).
Voilà, je doute que Gille Tordjman lise un jour ces quelques lignes, et même si je n'ai tué personne, ni perdu le sommeil dans cette histoire, je tenais tout de même à lui présenter mes excuses pour mon manque de correction.
 

 


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: François le 13 Décembre 2016, 00:45:39

Bonsoir,

Pfff..... y a rien à faire, suffit que j'écoute "You want it darker" pour que la mélancolie m'envahisse.....Avant Léonard me parlait de loin,... aujourd'hui, il me parle d'ailleurs.....!!!

Et il me semble que ce sera comme ça.....

Day after day
Month after month
Year after year....

Heureusement que nous avons les bonnes nouvelles de Phil, avec de quoi encore songer...

J'aimais bien ELP, pour la folie et la démesure, même si tout ne me plaisait pas (ELP et Tarkus, ça déchire, non ?). Et j'ai vu King Crimson à Paris récemment avec le nouveau line up à trois batteurs, c'est un peu particulier comme organisation, mais ça envoie du pâté !! En plus ils ont joué plusieurs morceaux de "In the court of the Crimson king", et tout le monde était aux anges !

C'est un peu la débâcle cette année, tous nos ainés se font la paire! Heureusement, il nous reste Gilmour, Clapton, Santana, BBking, et toute une tribu d'excellents musiciens qui peuvent encore nous emmener dans leur voyage.....Et surtout, surtout, tout un tas de petits jeunes gens qui sont capable de faire de la musique à tomber par terre: Frequency drift, Mostly automn, Io Earth, Beth Harth, Cosmograph, RPWL, Iamthemorning, et d'autres encore...!

On a pas fini de rêver, je vous le dis !

A +

François



Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: phil58 le 13 Décembre 2016, 09:27:21
Pour Leonard, la définition de la mélancolie c'est (c'était ?) le plaisir d'être triste. Alors François, tant que ça reste un plaisir, tu peux continuer à écouter YOU WANT IT DARKER !
Quand à BB King, je suis désolé de te l'apprendre, cela fait plus d'une année qu'il nous a quitté.
Beth Hart. Oui François. quelle voix ! En concert c'est le grand frisson garanti !


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: gabriel le 06 Janvier 2017, 11:12:45
Bonjour à toutes et à tous,
je vous présente mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année.
J'ai découvert dans le dernier numéro de Télérama 2 pages consacrées à Hydra et Léonard Cohen. Une jolie balade à préparer en écoutant Songs from a room comme le suggère François Gorin qui a signé cet article. En tout cas ça me donne envie de faire ma valise...


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: phil58 le 08 Janvier 2017, 21:00:28
Très bel endroit en effet. Je trouve le port un peu austère, mais dès qu'on monte les maisons deviennent blanches et douillettes.
J'y suis allé une bonne dizaine de fois, et à chaque visite je fais mon petit pèlerinage devant la maison des Cohen. Chose rare: sur l'île il n'y a pas de voiture, juste des ânes pour transporter les marchandises.
Notre ami Olivier (qui s'occupe du management avec Patrice), y est allé peu de temps avant le décès de Leonard.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 09 Janvier 2017, 13:02:41
Ça doit être très émouvant de se trouver devant l'ancien domicile de LC...


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Billy Shears le 13 Janvier 2017, 09:22:07
Je viens d’écouter le poadcast de l’émission “ a very good trip” sur France Inter ou l’animateur, Michka Assayas relate  l’épisode du passage de Cohen en Israël durant la guerre du Kippour. Celui-ci est décrit comme un va t-en guerre qui aurait fait des déclarations surprenantes sur la joie et l’excitation que procure ce genre de conflit. Il aurait finalement été déçu de ne pas pouvoir combattre, étant relégué à son rôle de troubadour amuseur de troupes. Cette description me semble tellement étrange et éloignée de l’image que l’on se fait généralement de Léonard Cohen.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: phil58 le 15 Janvier 2017, 18:58:40
Cet après-midi j'ai feuilletté 5 bio de Leonard, et je ne sais pas, moi non plus où Michka Assayas est allé chercher tout ça.
Sur le rôle de Leonard dans ce conflit, chacun y va de sa version, je vous fais donc un mix.
Selon Christophe Lebold (l'homme qui voyait tomber les anges) ou Alain-Guy Aknin et Stéphane Loisy (Le gagnant magnifique), Leonard aurait quitté Hydra pour Israël à la suite de nombreux conflits avec Suzanne la mère de son fils. En manque d'inspiration, il espérait se ressourcer en allant travailler dans un kibboutz. C'est en tout cas l'excuse trouvée pour filer à l'anglaise.
A peine débarqué à Tel-Aviv, la guerre éclate, et à la terrasse d'un café il rencontre un chanteur local réputé, Oshik Levi, qui avec d'autres amis artistes a monté une troupe dans le but d'aller soutenir le moral des troupes. Il propose à Leonard de se joindre à eux. Trouvant ses chansons trop tristes pour remonter le moral de qui que ce soit, il hésite avant d'accepter.
Refusant d'être traité en vedette, il décline toutes les propositions pour dormir dans un lit de fortune, et s'allonge comme les soldats, dans un sac de couchage, à même le sol du Sinaï.
Il retrouve l'inspiration, puisque pour la première fois depuis longtemps, il compose à nouveau. Lover Lover Lover, Chelsea Hotel, Who By Fire et There Is A War sont nées durant cette période.
Ira B. Nadel (Leonard Cohen, l'Homme-Paradoxe) lui nous dit que Leonard avait décidé de rester chaste en Terre Sainte. Mais finalement, il aura plusieurs aventures, dont une avec une femme ""aux longues jambes d'acier inoxydable"et un corps qu'il qualifie d' "édifice sexuel". Toujours selon le même auteur, à Tel-Aviv Il demande aussi à des femmes reporter de se déshabiller, ou du moins de dénuder leur poitrine durant l'interview.
Quand-même, quel veinard ce Leonard !  ;)


PS: à propos de biographies, notre ami Dominique m'a fait par parvenir ceci :

 http://cohencentric.com/2017/01/09/new-book-leonard-cohen-just-one-hallelujah-ian-carroll/

Le nom de notre homme écrit en lettres gothiques, ça lui donne un petit côté guerrier, non ?




Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: phil58 le 15 Janvier 2017, 22:18:28
Enfin Rock & Folk se décide à consacrer quelques lignes à Leonard Cohen.
La critique du dernier album était pourtant excellente, mais depuis son décès, pas un mot. Pas un !!!
Et voilà que Patrick Eudeline (ex-punk, à l'époque, guitariste et chanteur du groupe Asphalte Jungle), nous pond
un article, ma foi bien sympa, rock, et, surtout très respectueux. Ca n'a pas toujours été le cas chez R&F, il suffit
de relire les commentaires des tournées 2008 à 2013, écrits par de petits cons cherchant certainement à faire rire
les copains.
Quatre pages, deux pour les photos, deux pour l'article, c'est un peu juste. La fin de l'article est un peu bâclée,
sans doute faute de place.  
Et même si pour moi "Death Of A Ladies Man" n'est pas un chef-d'oeuvre, j'ai eu bien du plaisir à lire ces pages.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 28 Janvier 2017, 15:29:43
Bon. C'est pas parce que Léonard est parti pour un repos éternel que le forum doit en faire autant...


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: François le 28 Janvier 2017, 16:04:49

Bonjour,

Tout à fait d'accord avec toi Blueb ! Au contraire, ça devrait nous réveiller...

Je suis en train de me focaliser sur "Story of Isaac", pas trop dure à jouer, et je me suis penché sur les paroles  car j'ai un petit-fils dénommé Isaac depuis quelques mois !

Je trouve les paroles magnifiques, et j'aimerai en faire une traduction écoutable par le commun des mortels, et bien calée musicalement....

Voilà !!!

François


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 30 Janvier 2017, 23:23:52
"Story of Isaac " me fascine toujours autant que la première fois où je l'ai écoutée.
Son thème est toujours d'actualité, et vu l'état de notre monde, cessera t'il de l'être un jour ?
François, tu connais sans doute les monophonies de Polyphrène et ses traductions des chansons de LC entres autres.
Ça peut t'aider dans ton projet peut être.
http://leonard.cohen.polyphrene.fr/story-of-isaac


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 31 Janvier 2017, 16:16:26
Pas facile de faire une adaptation potable de Story Of Isaac. Même Graeme Allwright ne s'y est pas risqué...
Je la jouais moi aussi dans mes jeunes années... Le picking est sympa.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: François le 03 Février 2017, 00:50:31
Bonsoir,

Je ne sais pas faire de picking, alors je la joue à ma façon.....c'est moins chiadé, mais ça me fait du bien.....!

Evelen, je connais effectivement le site de Polyphrene et toutes ses traductions, notamment de LC, et de bien d'autres aussi. Mais même si c'est traduit de façon à respecter les rimes, la syntaxe et le rythme, c'est, pour moi, dur à chanter... voilà pourquoi j'avais ce projet, et j'aurai certainement besoin d'aide..... pour ne pas trahir notre poete préféré !

Voilà,

Je vous embrasse,

François


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 03 Février 2017, 13:42:07
Mon picking, c'est avec les arpèges bien particuliers de Leonard que je l'ai construit. Je l'utilise aussi à la 6 cordes électrique.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 09 Février 2017, 17:06:19
Bonsoir,

Je ne sais pas faire de picking, alors je la joue à ma façon.....c'est moins chiadé, mais ça me fait du bien.....!

Evelen, je connais effectivement le site de Polyphrene et toutes ses traductions, notamment de LC, et de bien d'autres aussi. Mais même si c'est traduit de façon à respecter les rimes, la syntaxe et le rythme, c'est, pour moi, dur à chanter... voilà pourquoi j'avais ce projet, et j'aurai certainement besoin d'aide..... pour ne pas trahir notre poete préféré !

Voilà,

Je vous embrasse,

François

As tu trouvé l'aide que tu cherchais ?
Peut on espérer entendre un échantillon de cette chanson ou la garderas tu pour les oreilles de ton petit Isaac ?  :)
Au fait, quelle aide  recherches tu ? Traduction ou adaptation ? Je ne joue d'aucun instrument malheureusement. Mais quelques membres du Forum pourraient peut être t'aider, traduction ou musique.  Si je peux faire quelque chose. N'hésite pas. Ça fera un peu de distraction dans ce monde à l'envers.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 09 Février 2017, 20:52:15
Eveleen, qu'attends-tu pour te mettre, je ne sais pas moi, au piano, ou triangle, ou aux clochettes tibétaines ?
Mais par pitié, pas la flûte à bec !!!


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 12 Février 2017, 16:38:13
Ce matin j'ai essayé de faire " chanter "  un bol chantant tibétain.
Il a plutôt " couiné " et la tourterelle perchée devant la fenêtre s'est envolée très vite.
Quand ça veut pas...


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: François le 25 Février 2017, 14:04:26
Bonjour,

J'ai lancé également ma fille sur ce projet. L'aide dont j'aurai besoin, c'est de soumettre ce qui sera écrit pour être sûr de ne pas trahir la pensée de Léonard, même quand on ne ferait que traduire nos émotions, en pensant qu'elle sont en adéquation avec sa pensée.....

Ben voilà....

Bises


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 27 Février 2017, 00:04:54
Si tes mots expriment ton émotion, ton ressenti à l'écoute d'une chanson de LC, je pense que tu seras en adéquation avec  ce que LC a exprimé.
Si je peux t'aider, je ferai de mon mieux. Et je suis certaine que d'autres membres de ce Forum le feront aussi.


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 27 Février 2017, 12:49:03
Si je peux mettre ma 6-cordes à contribution...


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Evelen le 01 Mars 2017, 23:40:59
Je viens d’écouter le poadcast de l’émission “ a very good trip” sur France Inter ou l’animateur, Michka Assayas relate  l’épisode du passage de Cohen en Israël durant la guerre du Kippour. Celui-ci est décrit comme un va t-en guerre qui aurait fait des déclarations surprenantes sur la joie et l’excitation que procure ce genre de conflit. Il aurait finalement été déçu de ne pas pouvoir combattre, étant relégué à son rôle de troubadour amuseur de troupes. Cette description me semble tellement étrange et éloignée de l’image que l’on se fait généralement de Léonard Cohen.
Un début de réponse dans cette citation tirée du Gardian :

https://www.theguardian.com/music/musicblog/2016/nov/11/leonard-cohen-he-knew-things-about-life-and-if-you-listened-you-could-learn

-  ... Obliged to overcome his stage fright and go on tour, he wore a safari suit and behaved like some drug-crazed general leading a brutal campaign. He called his band “The Army”; they dubbed him “Captain Mandrax”. - ( Contraint de maîtriser sa peur de la scène et de partir en tournée, il portait une veste saharienne et avait l'attitude d'un général complètement défoncé menant une campagne brutale. Ses musiciens étaient son " Armée " ; eux le surnommaient " Capitaine Mandrax " )

- He revived his sense of self by playing for Israeli troops during the Yom Kippur war and visiting Ethiopia just before the civil war, finding creative inspiration in proximity to violence. “War is wonderful,” he said while promoting New Skin for the Old Ceremony (1974). “It’s so economical in terms of gesture and motion. Every single gesture is precise, every effort is at its maximum. Nobody goofs off.” Having compared a tour to a military campaign, he now appeared to be confusing war with a Leonard Cohen tour. -
( Il s'était reconstruit en chantant pour les soldats israéliens pendant la guerre de Yom Kippur et en se rendant en Ethiopie peu avant la guerre civile, trouvant matière à inspiration dans la proximité de la violence. Durant la promotion de " New Skin for the Old Ceremony "  en 1974, il déclara " la guerre ç'est extraordinaire. Il y a tant d'économie dans les gestes, les mouvements. Le moindre geste est précis, chaque effort est optimisé. Personne ne tire au flanc. " Après avoir comparé une tournée à une campagne militaire, il semblait alors confondre la guerre et sa propre tournée  )


Titre: Re : Décès de Léonard Cohen
Posté par: Blue_Berry le 03 Mars 2017, 13:38:04
Oui, je me souviens qu'à l'époque, ce nom de "The Army" pour son groupe d'accompagnement m'avait pas mal surpris. Mais le bonhomme a toujours été coutumier du brouillage de cartes  ;D