Leonard Cohen Forum

L'oeuvre de Leonard Cohen => Chansons et Albums => Discussion démarrée par: the enemy of love le 12 Juillet 2005, 21:05:01



Titre: jazz police
Posté par: the enemy of love le 12 Juillet 2005, 21:05:01
J'ai eu beau la reecouter et en lire le texte

je n'en comprend pas le sens

qu'est ce que la jazz police? quel est le sens de cette chanson?

je ,ne me risquerai pas à expliquer ce que j'ne saisi car j'ai trop peur du contresens

merci d'avance si vous pouviez m'eclairer


Titre: Re: jazz police
Posté par: Strawberry le 13 Juillet 2005, 08:36:24
Moi non plus, d'autant plus qu'il n'y a pas de traduction française sur le site, hélas... J'ai aussi un peu peur d'avancer une explication trop terre à terre mais ne s'agit-il pas de séparer le monde en deux catégories : les gens qui souffrent et ceux qui blâment ? Deux univers sans lien, qui ne peuvent se comprendre ? Après, l'expression "Jazz Police", je n'en saisis pas le sens.


Titre: Re: jazz police
Posté par: lilas le 13 Juillet 2005, 16:54:44
salut ! je pensais que jazz police s'apparentait à une dénonciation de la censure.. mais il faut que je me remette els aproles en tête, c'est peut être trop simple...


Titre: Re: jazz police
Posté par: lilas le 13 Juillet 2005, 16:57:28
je viens de consulter le site Leonard cohen files, il y a une analyse de Jazz police (je confirme la mienne était trop simple !  ;D ) je mets le lien si ça interesse quelqu'un
http://www.leonardcohenfiles.com/jazz.html


Titre: Re: jazz police
Posté par: Patrice le 18 Juillet 2005, 14:29:06
Strawberry a raison : deux chansons n'ont pas de traduction, dont celle-ci.... ^-^

Voici, pour mémoire, les paroles :
Citation
Jazz Police


Can you tell me why the bells are ringing?
Nothing's happened in a million years
I've been sitting here since Wednesday morning
Wednesday morning can't believe my ears

Jazz police are looking through my folders
Jazz police are talking to my niece
Jazz police have got their final orders
Jazzer, drop your axe, it's Jazz police!

Jesus taken serious by the many
Jesus taken joyous by a few
Jazz police are paid by J.Paul Getty
Jazzers paid by J.Paul Getty II

Jazz police I hear you calling
Jazz police I feel so blue
Jazz police I think I'm falling,
I'm falling for you

Wild as any freedom loving racist
I applaud the actions of the chief
Tell me now oh beautiful and spacious
Am I in trouble with the Jazz police?

Jazz police are looking through my folders ...

They will never understand our culture
They'll never understand the Jazz police
Jazz police are working for my mother
Blood is thicker margarine than grease

Let me be somebody I admire
Let me be that muscle down the street
Stick another turtle on the fire
Guys like me are mad for turtle meat

Jazz police I hear you calling
Jazz police I feel so blue
Jazz police I think I'm falling,
I'm falling for you
[/size]
Au fait : si quelqu'un veut proposer une trad, elle sera postée sur le site... :D

Patrice.


Titre: Re: jazz police
Posté par: the enemy of love le 19 Juillet 2005, 16:32:08
déjà l'analyse proposée par Lilas m'a bien éclairé, merci

traduction, je ne suis pas assez doué pour tenter d'ne proposer une, d'ailleurs qu'elle est l'autre titre non traduit?

sur quelles criteres une version traduite des chansons est choisit? le respect du sens ou l'aspect poetique?


Titre: Re: jazz police
Posté par: Patrice le 19 Juillet 2005, 16:53:16
L'autre chanson sans traduction est "Be for real".

Le respect du sens passe bien avant l'aspect poètique. :)
Il n'y a pas de critères précis, la majorité des traductions sont de Jean Guiloineau et Jacques Vassal. Pour les deux derniers albums, les traductions ont été faites par Graeme Allwright à qui j'ai demandé le job, je lui ai bien dit de privilégier la compréhension avant tout.

Voila !. ;)


Titre: Re: jazz police
Posté par: lilas le 25 Juillet 2005, 22:19:25
Bonsoir :)
Dès que j'ai 5 mns je tente une traduction, mais ça va pas être simple.... ::)... j'ai déjà repéré la ligne "Blood is thicker margarine than grease..." qui va certainempent donner du fil à tordre et à retordre !
Be for real devrait être plus simple.. quoique... :)
A bientôt!


Titre: Re: jazz police
Posté par: Patrice le 25 Juillet 2005, 23:56:32
Merci, Lilas, c'est super sympa.

Il y a trop d'expressions sur lesquelles je "bloque" dans ces chansons...
bon courage !. :)

Patrice.


Titre: Re: jazz police
Posté par: lilas le 26 Juillet 2005, 17:34:41
rebonjour, voici une ébauche de tentative de traduc.. mais pitié qu'on ne me jette pas la pierre ! :^O C'est hyper dur; en traduisant je me rends compte à quel point! J'ai laissé les points d'intrerrogation pour exprimer mon désarroi ;) et parfois deux traductions. Toutes les corrections et améliorations seront évidemment bienvenues ! :)



Can you tell me why the bells are ringing?    Peut on me dire pourquoi les cloches sonnent
Nothing's happened in a million years   en un million d’années il ne s’est rien passé
I've been sitting here since Wednesday morning je suis là depuis Mercredi matin,
Wednesday morning can't believe my ears  Mercredi matin, et je n’en crois pas mes oreilles

Jazz police are looking through my folders   la police du jazz fouille mes dossiers
Jazz police are talking to my niece             la police du jazz parle à / interroge ma nièce
Jazz police have got their final orders   ils ont pris leurs derniers ordres / ils ont passé leur dernière commande?
Jazzer, drop your axe, it's Jazz police!    Jazzman, laisse (tomber) la hache (?) c’est la police !

Jesus taken serious by the many   Jesus – c’est du sérieux pour bien des hommes // le plus grand nombre
Jesus taken joyous by a few               Jesus – la joie pour quelques uns
Jazz police are paid by J.Paul Getty           la police du jazz est payée par Paul Getty
Jazzers paid by J.Paul Getty II                  les jazzmen par PGII

Jazz police I hear you calling             j’entends son appel
Jazz police I feel so blue                et je me sens si mal
Jazz police I think I'm falling,            je crois bien que je tombe
I'm falling for you                      amoureux de toi

Wild as any freedom loving racist                 aussi sauvage / fou que le raciste épris de liberté
I applaud the actions of the chief                 J’applaudis aux actes / exploits du chef
Tell me now oh beautiful and spacious                   dis moi, oh, belle et spacieuse
Am I in trouble with the Jazz police?                   Aurais je des problèmes avec la police ?

Jazz police are looking through my folders ...

They will never understand our culture              jamais ils ne comprendront notre culture
They'll never understand the Jazz police              jamais ils ne comprendront cette police
Jazz police are working for my mother                    elle travaille pour ma mere.
Blood is thicker margarine than grease                les liens du sang sont plus forts que la saleté (???)

Let me be somebody I admire  laissez moi être quelqu’un que je puisse admirer
Let me be that muscle down the street  laissez moi être ces muscles en bas de la rue
Stick another turtle on the fire  mettez une autre tortue (colombe?) sur le feu
Guys like me are mad for turtle meat  les mecs comme moi raffolent de viande de colombe

Jazz police I hear you calling
Jazz police I feel so blue
Jazz police I think I'm falling,
I'm falling for you

Turtle : tortue.. mais turtledove est une tourterelle donc … question non résolue pour moi.


Titre: Re: jazz police
Posté par: lilas le 26 Juillet 2005, 17:35:42
cool je suis plus un bébé   ;D


Titre: Re: jazz police
Posté par: pessoa le 26 Juillet 2005, 18:44:29
Un salut à ton courage en passant. À ta demande et si ça peut t'aider à peaufiner :

Je pense que l'analyse de la chanson dans le lien ci-dessous est pas mal. Assez pour pouvoir t'appuyer dessus en ce qui concerne le sens général de la chanson (et compléter par ta propre interprétation).

http://www.leonardcohenfiles.com/jazz.html

Cette chanson est une chanson absurde (une des définitions du jazz est quelque chose de non domestiqué, qui échappe au rationnel, aux normes établies) elle est le jazz et la police du jazz.

N'oublie pas que le poète parle par images, elles sont absurdes, n'ont pas besoin d'être lisses intectuellement, dans la ligne droite de la tradition (la chanson est le jazz (et la police du jazz) elle va dans tous les sens : colombe est peut-être plus confortable pour l'intellect que tortue, mais moins jazz, alors que le sens l'est, si tu vois ce que je veux dire.).

Et le reste est à l'avenant. Va!


Titre: Re: jazz police
Posté par: lilas le 26 Juillet 2005, 21:31:42
Merci pour le coup de main! Tu as certainement raison sur le sens de jazz, et donc le caractère trop lisse sans doute de ma tentative  ;D... un bon bifteck de tortue, c'est plus jazz ! (je pense que j'avais en tête la pochette de l'album the Future.. bref, je m'y recolle à l'occasion ;)


Titre: Re: jazz police
Posté par: lilas le 26 Juillet 2005, 21:44:56
au fait : be for real est beaucoup plus simple ;)
j'aurais dû commencer par celle là !  ;D


Titre: Re: jazz police
Posté par: Patrice le 27 Juillet 2005, 00:00:39
Très beau boulot, Lilas, bravo !. ;) ;) ;)

Dés que j'ai le temps (pas avant jeudi soir ou vendredi), je mets ça en forme et je te propose la trad finale pour approbation.

Par contre, je suis partisan de laisser le mot "tortue" tel qu'il est, il y a des bouffeurs de tortues (pauvres bêtes), parait même que c'est excellent en soupe (beurk)... :o

Patrice.


Titre: Re: jazz police
Posté par: pessoa le 27 Juillet 2005, 02:56:02
Le coup de main est de bon coeur, pas de pierre.

Be for Real n'est pas écrite par Leonard Cohen, ce doit être pourquoi elle est si simple à faire, aussi, celle-là.

Il n'est pas facile, le Leonard, pour ne pas dire impossible, parfois, mais si fascinant. C'est sans doute pourquoi cette chanson t'intéressait plus que l'autre (normal).

Vu le temps qu'il passe à peaufiner ses textes, à les recommencer et recommencer, il n'y a pas de honte à le faire aussi lorsque vient le temps de le traduire, bien au contraire. Bravo. Maintenant que la jazz police est passée, je te laisse terminer toute seule (ou sans moi), après tout, t'es plus un bébé.



Titre: Re: jazz police
Posté par: lilas le 04 Août 2005, 11:20:53
rebonjour ! Désolée j'ai laissé passer le temps, mais mon modem a grillé  :( >:( et je viens de tout réinstaller..
La traduc n'est vraiment pas terrible (plus je la relis, moins je suis convaincue...) il faut que je travaille encore un peu dessus, merci pour vos encouragements !


Titre: Re: jazz police
Posté par: the enemy of love le 09 Août 2005, 19:56:36
axe c'est pas le saxophone ou du moins la troùmpette? en tout cas un instrument

bon apres verification dans le robert et collins axe  c'est une gratte, donc ça semble logique, plus que la hache


Titre: Re: jazz police
Posté par: the enemy of love le 09 Août 2005, 20:05:38
sinon vraiment merci pour la traduction


ma suggestion
dernier vers du premier couplet
jazzman lachez/abandonnez vos grattes/guitares, c'est la police


Titre: Re: jazz police
Posté par: FURUIKE le 12 Août 2005, 15:10:15
And here comes my proposal for a translation (thanks to the gallant one who dared it first
Dis-moi pourquoi les cloches sonnent (maintenant)
Rien n’est arrivé pendant un million d’années
Je suis assis là depuis mercredi matin,
Mercredi matin, je n’en crois pas mes oreilles

La police du jazz fouille mes dossiers
La police du jazz parle à ma nièce
La police du jazz a reçu ses ordres ultimes
Jazzman, tombe la hache : Police du Jazz ! (= Police ! Haut les mains !)

Jésus est pris au sérieux par beaucoup de monde
Jésus est pris à la rigolade (à la légère) par quelques-uns 
C’est J.Paul Getty qui paie la police du jazz
Et J.Paul Getty II qui paie les jazzmen

Jazz police je vous entends (m’)appeler
Jazz police et je me sens si mal
Jazz police je crois bien que je tombe
Je tombe amoureux de vous

Aussi sauvage que n’importe quel raciste épris de liberté
J’applaudis aux actions  du chef
Dis-moi maintenant, belle et spacieuse (demoiselle ?)
Suis-je en conflit avec la police du jazz

La police du jazz fouille mes dossiers
La police du jazz parle à ma nièce
La police du jazz a reçu ses ordres ultimes
Jazzman, tombe la hache : Police du Jazz ! (= Police ! Haut les mains !)


Ils ne comprendront  jamais notre culture
Ils ne comprendront jamais la police du jazz
La police du jazz travaille pour ma mère
Le sang fait une margarine bien plus épaisse que la graisse

Laissez-moi être quelqu’un que j’admire
Laissez-moi être cette montagne de muscles en bas de la rue
Mettez une autre tortue sur le feu
Les mecs comme moi raffolent de viande de tortue

Jazz police je vous entends (m’)appeler
Jazz police et je me sens si mal
Jazz police je crois bien que je tombe
Je tombe amoureux de vous
----------------------------------------------------------




Merci pour le coup de main! Tu as certainement raison sur le sens de jazz, et donc le caractère trop lisse sans doute de ma tentative  ;D... un bon bifteck de tortue, c'est plus jazz ! (je pense que j'avais en tête la pochette de l'album the Future.. bref, je m'y recolle à l'occasion ;)


Titre: Re: jazz police
Posté par: Patrice le 12 Août 2005, 16:36:12
Merci à toi, Furuike !.

Lilas, puisque tu as fait la trad d'origine, si tu es OK avec la proposition finale, dis moi le et je la mettrai sur le site. ;)

Patrice.


Titre: Re: jazz police
Posté par: Pessoa le 13 Août 2005, 03:01:30
Encore quelques propositions.

Priviligier l'image donc la hache comme métaphore de l'instrument de musique.

Ensuite pour ces deux lignes, il me semble que Lilas, l'a :

Jésus c’est du sérieux pour la plupart
Jésus c'est la joie pour quelques uns

Ensuite :

Pourquoi pas "tas" au lieu de "montagne"? "Au bas de la rue" et "montagne" ça ne va pas. Ca fait tiquer. Le tas de muscles au bas de la rue.

Ensuite :

"J'ai le coup de blues", au lieu de "je me sens si mal".  Je crois qu'il y a un lien entre le jazz et le blues intéressant à garder.

C'est tout.

J'imagine que la trad sera créditée aux noms de Lilas et Furuike puisque le gros du travail a été fait par Lilas?

Enfin, si le peaufinage est vraiment fini.

Oeuf corse.

Bravo les deux!  >>:)



Titre: Re: jazz police
Posté par: Pessoa le 13 Août 2005, 14:16:20
C'était bien vu concernant la gratte, j'ai oublié de le mentionner.

axe = hache
et
axe = guitare

axeman = guitariste
et
axeman = tueur fou à la hache

Si on veut rester dans la logique de l'argot

guitare = gratte

mais

gratteur = n' pas la connotation de "criminel fou".

C'est pourquoi "la hache" comme métaphore reste préférable, à mon avis.


Titre: Re: jazz police
Posté par: FURUIKE le 13 Août 2005, 15:41:34
Hello Patrice
J'ai encore une trad qui fait mal, j'y ai pensé cette nuit je te k'envoie dans 5 minutes
Laurent



Merci à toi, Furuike !.

Lilas, puisque tu as fait la trad d'origine, si tu es OK avec la proposition finale, dis moi le et je la mettrai sur le site. ;)

Patrice.


Titre: Re: jazz police
Posté par: FURUIKE le 13 Août 2005, 16:06:45
Hello Patrice and everybody

J'ai finalisé ma trad (comme on dit entre nous so-called professional translators) et je la copie ci-après.

Quelques passages sont un peu limite si l'on veut s'en tenir au stricto sensu. Mais bon, imagination au pouvoir.

Donc voilà  ;D

Police anti-jazz

Peux-tu me dire pourquoi les cloches sonnent
Alors qu’il ne s’est rien passé en un million d’années ?
Moi, je suis assis ici depuis mercredi matin…
Mercredi matin ? Je n’en crois pas mes oreilles !

La police anti-jazz fouille dans mes archives,
La police anti-jazz interroge ma nièce.
La police anti-jazz a reçu ses ultimes consignes.
Jazzeur, lâche ta hache : police anti-jazz !

Jésus est pris au sérieux par beaucoup de monde,
Jésus est pris à la rigolade par quelques-uns. 
C’est J.Paul Getty qui paie la police anti-jazz
Et J.Paul Getty II qui paie les jazzeurs.

Police anti-jazz, j’entends le chant de tes sirènes.
Police anti-jazz, j’ai un gros coup de blues.
Police anti-jazz, je crois bien que je tombe,
Que je tombe (d’amour / au combat ?) pour toi.

Frénétique comme n’importe quel raciste avide de liberté,
J’applaudis aux actions du commissaire.
Dis-moi maintenant, belle et spacieuse demoiselle :
Ai-je des problèmes (suis-je en conflit) avec la police anti-jazz ?

La police anti-jazz fouille dans mes archives,
La police anti-jazz interroge ma nièce.
La police anti-jazz a reçu ses ultimes consignes.
Jazzeur, lâche ta hache : police anti-jazz !

Ils ne comprendront  jamais notre culture
Ils ne comprendront jamais la police anti-jazz
La police anti-jazz travaille pour ma mère
Il y a plus de beurre à se faire avec le sang qu’avec la bagatelle

Laisse-moi être quelqu’un que j’admire
Laisse-moi être ce culturiste en bas de la rue
Mets une autre tortue sur le feu
Les mecs comme moi sont dingues de viande de tortue

Police anti-jazz, j’entends le chant de tes sirènes.
Police anti-jazz, j’ai un gros coup de blues.
Police anti-jazz, je crois bien que je tombe,
Que je tombe (d’amour / au combat ?) pour toi.

Pour mémoire et pour info quelques explications :

Jazz police = police anti-jazz, sur le modèle [riot police = police anti-émeutes]
Muscle (man) = culturiste (pas très heureux, trop "propre") par référence à [muscle car = voiture "gonflée", type Mustang, Camaro, Barracuda...]
I hear you calling = j'entends le chant de tes sirènes [double sens, j'attends vos remarques. Je pense qu'il s'agit d'un "appel" ambigü, d'où l'expression utilisée]
Blood is etc. : jeu de mots là aussi.

A vous lire ;)


Titre: Re: jazz police
Posté par: Patrice le 13 Août 2005, 16:53:02
Friends,

J'aime mieux cette version et oui, il faut garder la hache, c'est bien de ça qu'il s'agit.
Mon opinion :

"Jazz police I think I'm falling,
I'm falling for you"
vs
"Police anti-jazz, je crois bien que je tombe,
Que je tombe (d’amour / au combat ?) pour toi."

Il n'y a pas de notion d'amour, il tombe, point à la ligne. ;D
A la rigueur, le conflit (donc le combat) peut être mentionné, à voir...

"Am I in trouble with the Jazz police?"
vs
"Ai-je des problèmes (suis-je en conflit) avec la police anti-jazz ?"

Je garderais "Ai-je des problèmes avec la police anti-jazz ?". :)

"Laisse-moi être ce culturiste en bas de la rue"

C'est vrai que ça fait "propre".... le "tas de muscles" est mieux et veut dire la même chose.... ;D

Pour les crédits : si aucun nom ou pseudo n'est clairement indiqué (je peux en mettre plusieurs car il y a eu plusieurs participants mais je n'aime pas les pseudos en dehors du forum...), on peut marquer "travail collectif sur le forum" avec lien vers le forum.

Voila pour aujourd'hui !. :)

Patrice.


Titre: Re: jazz police
Posté par: Pessoa le 13 Août 2005, 18:53:53
Il me semble que puisqu'il s'agit de Cohen nous sommes plus avisés de nous en tenir à la sobriété dans la poésie. L'ambiguité quoi.

Il me semble que "Je tombe pour toi" est beaucoup plus ambiguë, donc juste. 

Je préfère "tas de muscles" à "culturiste", mais "culturiste" à "montagne de muscles".

"Ai-je des problèmes avec la police du Jazz?" me semble aussi plus juste et je préfère :

"Aussi fou que le raciste épris de liberté
J’applaudis aux exploits du chef"

Qui peut-être aussi une intéressante critique sociale. En tout cas, ceci est plus dans le style Cohen : simple à force d'avoir simplifié au maximum des concepts complexes, mais jamais simpliste.

"Dis-moi, oh, belle et spacieuse"

pas besoin de mettre "demoiselle" (ou autre) que Cohen n'a pas mis, laissant le lecteur déduire tout seul. Les sous-entendus en anglais, peuvent très bien se traduire par des sous-entendus en français  ;)

Je préfère aussi :

"Le sang est une margarine plus épaisse que la graisse"

Qui laisse plus de place à l'imagination et l'ambiguïté, car il semble que les très intéressants sous entendus et intuitions de Lilas et Furuike peuvent tous les deux rentrer, et ça sert de support à plusieurs autres interprétations aussi. Et ça, c'est le propre des chansons de Cohen.

Ensuite, le "Moi" me semble superflu dans la ligne "Je suis assis ici depuis mercredi matin".

Finalement, je serais plutôt partante pour "La police du Jazz" sur le modèle de Jazz Police = "Street Police"  plutôt que "Jazz police = police anti-jazz, sur le modèle [riot police = police anti-émeutes]"

Voilà.  >:)

P.S. : Ca aide parfois de "laisser reposer la pâte". De laisser le travail "lever" à l'intérieur de nous, sans qu'on y touche, puis y revenir pour fignoler et finir. Les choses apparaissent souvent plus claires, presque d'"elles-mêmes". D'ailleurs pourquoi se précipiter? Au juste? Il n'y a pas le feu.  :) Peaufiner, c'est pas comme si on la travaillait éternellement tout de même.  :D





Titre: Re: jazz police
Posté par: Patrice le 13 Août 2005, 19:23:45
J'approuve globalement !. :)

Laissons les ambiguités, les non-dits, laissons aux lecteurs le soin d'interpréter, c'est ce qui a toujours fait le charme des textes de Cohen...

C'est vrai aussi que "Jazz police" est "La police du Jazz", il n'y a pas de notion "anti" dans l'expression elle-même. :)

Bien sûr qu'il n'y a pas le feu !!!!!!!. :D

Patrice.


Titre: Re: jazz police
Posté par: FURUIKE le 14 Août 2005, 14:35:06
Bonjour à tous et merci ! ;D
Ca fait vraiment chaud au coeur de voir tous les inputs qu'il peut y avoir et les réflexions des uns et des autres.

Effectivement et globalement je suis d'accord avec vos remarques, judicieuses et pertinentes ;). J'ai sans doute serré d'un peu trop près le texte, jusqu'à l'orienter...

Quant à créditer la traduction en tant que "travail collectif sur le forum", je trouve que c'est ce qu'il y a de mieux à faire.

@ +  :)
L


Titre: Re: jazz police
Posté par: lilas le 20 Août 2005, 13:31:03
Salut ! :)
C'est génial d'avoir si bien bossé ensemble ! Travail collectif, donc, tout à fait d'accord...
Désolée de ne pas avoir répondu plus tôt, comme je l'ai dit, j'ai eu des problèmes avec mon modem :(
A bientôt, et à de nouvelles traducs ;)


Titre: Re: jazz police
Posté par: Rasta31 le 15 Décembre 2005, 21:41:27
C'était bien vu concernant la gratte, j'ai oublié de le mentionner.

axe = hache
et
axe = guitare

axeman = guitariste
et
axeman = tueur fou à la hache

Si on veut rester dans la logique de l'argot

guitare = gratte

mais

gratteur = n' pas la connotation de "criminel fou".

C'est pourquoi "la hache" comme métaphore reste préférable, à mon avis.
je pense qu'on pourrait assimiler la guitare comme l'arme du jazzman
qu'en pensez vous ?