Leonard Cohen Forum

Discussion générale => Le Café Bleu => Discussion démarrée par: Patrice le 20 Mars 2008, 19:59:12



Titre: Leonard Cohen et les Festivals
Posté par: Patrice le 20 Mars 2008, 19:59:12
Pour ceux qui ont Real Player (ou équivalent), cliquez ici (http://pagesperso-orange.fr/pilgraeme/), et ensuite sur "French visitors".
Vous serez redirigés vers The Song's Prologues de mon ami le Dr Marc Gaffié, site autorisé par Leonard Cohen qui a beaucoup aimé le concept.

Pour les autres, voici le texte, dit dans un français approximatif. La traduction est nettement plus significative, je trouve.

"Je voudrais dire une chose sur le rapport entre les festivals et l'argent. Quand les festivals seront à vous, ils ne seront pas à d'autres. Et alors, si vous m'appelez, je serai là.
Mais une chose: il n'y a pas une révolution. Quand quelqu'un parle d'une révolution, c'est leur révolution. Laissez la révolution à leurs propriétaires, ils sont comme tous les autres propriétaires, ils recherchent un profit."
Leonard Cohen, festival d'Aix-En-Provence, 1970.

Translation by Marc Gaffié :
"I'd like to say something about the link between money and the festivals. When the Festivals will be yours they will not belong to others. If you call me, I will already be there. But the thing is,there is not a revolution. When others talk about the revolution, it is their revolution. Leave the revolution to the owners of the revolution. They are like any other owners: they're seeking profit."

C'est fou comme on change d'avis en plus de trente ans... ;D

Patrice



Titre: Leonard Cohen et les Festivals
Posté par: Patrice le 20 Mars 2008, 23:07:26
Citation
"Que ceux qui essaient de nous saboter sachent qu'ils sont en face d'hommes armés; je veux dire : armés de fusils, et prêts à s'en servir. Si vous croyez que la liberté consiste à crier n'importe quoi n'importe quand, alors vous ne savez rien de la liberté. Mais si vous voulez vous attaquer à nous, alors montez sur scène. Nous nous défendrons."

C'est tout à fait digne de lui !!!!!!! :)
Je veux dire de celui qui sera, quelques années plus tard, le Field Commander Cohen....

Il me semble que c'est sur le site, mais c'est à mon ami Christof Graf que Leonard a dit lors de la tournée 93 "oh, je suis très fier que vous vous souveniez ce ce titre".

Pour revenir à 70, oui c'était chaud, mais le public n'avait rien compris, il prenait Leonard pour un communiste... ;D ;D ;D
C'était plus calme à Playel !

Patrice


Titre: Leonard Cohen et les Festivals
Posté par: Patrice le 22 Mars 2008, 18:41:21
je sais....
la même année, ou en 75, il avait chanté à Bédarieux (34), à l'invitation du PCF local... ;D ;D ;D

Patrice


Titre: Leonard Cohen et les Festivals
Posté par: bachir le 28 Mars 2008, 23:29:30
Je n'ai jamais  rencontré Leonard Cohen ,mais j'ai ce sentiment que c'est un poète même dans sa vie de tous les jours,et que l'ironie chez lui est monnaie courante!Si ceux qui l'avaient écouté faire le speech avaient compris ce que Leonard n'avait jamais dit,c'étaient leur propre affaire!They were were the owners of their own understanding ;D Etre l'invité du PCF ne veut pas dire nécessairement être communiste.
Bachir


Titre: Leonard Cohen et les Festivals
Posté par: Patrice le 28 Mars 2008, 23:49:25
Bien observé, Bachir ! :D
L'ironie fait partie intégrante du personnage, une ironie parfois mordante, pire que moi... ;)

Ce que j'ai voulu souligner dans le premier post, c'est le fait que Leonard s'est produit dans beaucoup de festivals à ses débuts, puis a vite renoncé pour chanter dans des salles.
Et la suite du paradoxe est que la tournée 2008, organisée par une boîte de Californie, se déroulera majoritairement dans des festivals, reniés depuis 30 ans par Leonard lui-même, mais même s'il y a nettement plus de spectateurs que dans une salle, on a vu que le prix des places n'est pas plus bas pour autant... ;D
(en d'autres termes, ça rapporte beaucoup plus !)

Bon, AEG est spécialisée dans les festivals, mais l'artiste et son manager ont le choix. Normalement. 8)

Patrice




Titre: Leonard Cohen et les Festivals
Posté par: bachir le 29 Mars 2008, 00:06:29
Je vois Patrice!Donc,à ce que je crois comprendre, les festivals étaient une étape courte dans la vie artistique de Leonard Cohen.Reste à savoir pourquoi il a pris le chemin des salles,mais une chose est sûr,c'est que les auditeurs,les spectateurs,les fans de Leonard doivent être majoritairement relativement un peu agés maintenant et préféreraient certainement les salles aux festivals.On n'est pas jeune éternellement,on change,c'est la loi de la nature,et physiquement et moralement.Nos goûts,nos idées "évoluent" également pour le meilleur comme pour le pire.Mais ce qui est immuable c'est ce que On stage only art prevails ;) ;)
Bachir


Titre: Leonard Cohen et les Festivals
Posté par: Patrice le 29 Mars 2008, 02:20:42
Je ne pense pas que ce soit une question de choix à ses débuts. Un artiste qui participe à un festival est très vite connu, on se souvient des (quelques) prestations de Leonard dans des festivals, justement. La voie logique, ce sont les salles, les festivals n'ont été que des participations remarquées.
Ce que je veux dire par là, c'est qu'il n'a pas choisi les salles, il en faisait déjà ! ;)
A l'inverse, il avait délibérément choisi de ne plus faire de festivals, toute la nuance se trouve là.....

Tu as raison pour le public. Mais ce forum est un exemple où il y a des gens très jeunes !
Leonard "touche" tous les âges ! ;)
Ceci dit, oui, la majorité de ses admirateurs ont atteint un certain âge et j'en fais partie, mais pas tous... :D

Patrice


Titre: Leonard Cohen et les Festivals
Posté par: Drunkinman le 29 Mars 2008, 09:24:40
Bonjour !
Effectivement, je n'ai "que" 31 ans... et j'écoute Cohen depuis... depuis le ventre de ma mère (qui, part ma faute insolente, loupa Cohen à Besançon, bloquée à la maternité). Mon père se permit la virée, lui.
Et pour en revenir au sujet, je trouve ça fantastique de rencontrer Leonard en festival... Ah, pourvu que les étoiles soient au rendez-vous de Nyon, et que, affalé dans l'herbe hélvète, cigarette au bec (un autre avantage sur la salle ;) ), pinard fameux à la main, je vibre, ivre de tant d'émois ! Bon, et je me serai entraîné à Lyon auparavant ....


Titre: Leonard Cohen et les Festivals
Posté par: Patrice le 29 Mars 2008, 19:33:38
Merci à toi, Drunkinman pour la précision sur ton âge !
Il y a des personnes encore plus jeunes que toi sur ce forum... ;)

Oui, Dominique, mais :

il faut noter le "may" qui n'est qu'une possibilité et aussi le fait que cette info n'a jamais été confirmée par une source officielle. Les deux destinataires de mon mail "forwardé" par Leonard n'ont pas jugé utile de répondre au frenchie que je suis, malgré l'encouragement [de le faire] formulé par LC en personne.

Ceci dit, en hiver, il fait meilleur dans une salle... ;D ;D ;D
Je doute quand même que Leonard ne revienne en Europe l'hiver prochain, mais on verra bien.

Patrice


Titre: Leonard Cohen et les Festivals
Posté par: Patrice le 11 Avril 2008, 21:15:07
Citation
"J'ai pris de l'argent aux communistes".

En plus, c'est la stricte vérité !!!! :D

Dans le même style, il y a :
"O France, où l'on m'a pris tellement au sérieux que j'ai dû revoir ma position". ;)

Et, moins amusant :
"Tu as chanté mes chansons. Tu as livré mon oncle et ma tante aux nazis".

Patrice


Titre: Leonard Cohen et les Festivals
Posté par: Patrice le 14 Avril 2008, 20:19:25
Revenons sur les festivals... ;)

  • Extrait d'interview :
(http://www.leonardcohensite.com/books/covhomag.jpg)


Christof Graf:
L'année dernière, ta tournée mondiale "Future" a pris fin. De l'Amérique du Nord jusqu'en Europe, les médias ainsi que le public t'ont glorifié. Quel souvenir conserves-tu de tes concerts en Allemagne ?

Leonard Cohen: Dans l'ensemble, j'en garde un bon souvenir. Tous ces concerts ont connu un très grand succès, ce qui s'est également ressenti sur les musiciens du groupe, qui étaient meilleurs de concert en concert. Je me souviens en particulier très bien des concerts de Hambourg et de Francfort. En coulisses, nous avons rencontré, des personnes très sympathiques et intéressantes. Les concerts en plein air, eux, franchement dit, ne se sont pas aussi bien déroulés. Bien que les musiciens soient vraiment en forme, les concerts en plein air sont toujours difficiles, particulièrement pour notre genre de musique. En plus, bien souvent viennent s'ajouter des problèmes de son. Lors du festival "Rock am Ring", il n'était pas vraiment évident de trouver une bonne acoustique entre tous les groupes de Heavy et en plus, quand on veut focaliser l'attention sur quelque chose par le biais des chansons, ce sentiment se perd souvent dans l'effet de masse. La spiritualité souffre bien souvent elle aussi de tous les bruits parasites et de la puissance sonore. Au festival "Am Ring", c'était finalement sans importance, puisqu'au moment de monter sur scène, la plupart étaient déjà soûls. Je veux dire le public, pas les musiciens...

Interview réalisé par Dr Christof Graf à Hamburg, 1994, paru dans "Der Saarbrücker Zeitung", "LIVE Magazin Saar", "Tabou", et la "Rheinpfalz" et le livre bilingue "Un hommage / Eine Hommage" (1997).
Extraits : http://www.leonardcohensite.com/graf2.htm (http://www.leonardcohensite.com/graf2.htm)

C'est aussi en pensant à ces mots que j'ai ouvert ce topic... ;)

Patrice


Titre: Leonard Cohen et les Festivals
Posté par: Strawberry le 19 Avril 2008, 06:23:34
Deux petites remarques pour ma part.

Effectivement, comme le dit Bachir, se produire au festival de l'Huma (qui a quand même une sacrée réputation musicale) et partager les idées des organisateurs sont deux choses différentes. Y chanter lorsque l'on n'est pas communiste est même un signe de tolérance. J'ignore, après, si le PCF lui-même prenait Leonard pour un communiste mais je crois que certains de ses textes de l'époque pouvaient avoir un sens dans le coeur d'un "camarade". A titre de comparaison, je crois aussi qu'Halliday s'était produit à l'Huma (le personnage n'a rien d'un léniniste dans l'âme ;D ) de même que les Who qui écrivirent pourtant Won't Get Fooled again, grand morceau clairement anti-révolutionnaire.

Deuxième petite chose qui me titille... On parle ici des festivals et de l'argent qu'ils rapportent. Pour moi la première question est d'abord : pourquoi une tournée de Leonard Cohen ???? Très franchement, pensez-vous que se soit lié au besoin de se renfloué après l'arnaque subie il y a 2-3 ans ? Ou ne sont-ce que des motivations artistiques qui le poussent en scène ?
Aucun procès d'intention de ma part en tout cas : quelles que soient les raisons, je comprends Leonard et me réjouis de le voir enfin en concert.  :)


Titre: Re : Leonard Cohen et les Festivals
Posté par: Patrice le 19 Avril 2008, 19:25:12
Deuxième petite chose qui me titille... On parle ici des festivals et de l'argent qu'ils rapportent.

En 70, Leonard disait (plus ou moins clairement) que les festivals rapportent beaucoup d'argent.... surtout aux organisateurs... ;D le plus souvent animés par ce seul but...

Quand on voit les luttes que se livrent les gens pour l'organisation de certains festivals (voir Nice, mais ce n'est qu'un exemple), on se dit que ça n'a pas beaucoup changé. 8)

Ce qui a changé, ce sont les rémunérations des artistes avec l'instauration des copyrights, des redevances à la SACEM (ou équivalent), des taxes diverses. En clair, les artistes gagnent nettement plus à notre époque que dans les années 60 et 70, même si ça rapporte moins que dans une salle.

Pour moi la première question est d'abord : pourquoi une tournée de Leonard Cohen ???? Très franchement, pensez-vous que se soit lié au besoin de se renfloué après l'arnaque subie il y a 2-3 ans ? Ou ne sont-ce que des motivations artistiques qui le poussent en scène ?

Disons qu'il a sorti deux albums (2001 et 2004), les droits d'auteurs des anciennes chansons sont (presque) tous la propriété exclusive de Sony ATV Publishing, sauf pour les deux derniers et celui qui doit sortir à la fin de l'année 2008. ;)

Sur le motivations de la tournée... les lignes plus haut répondent partiellement à ta question... ;)
On se souvient de ce que Leonard avait répondu à Bernard Lenoir et Hugo Casavetti en 2001, c'est ici (http://www.leonardcohensite.com/10newsongs/franceinter.htm).

Patrice