Leonard Cohen Forum

Discussion générale => Le Café Bleu => Discussion démarrée par: Patrice le 17 Juillet 2008, 20:34:41



Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Patrice le 17 Juillet 2008, 20:34:41
Lu pour vous ici :
http://www.evous.fr/musique/Carla-Bruni-decouvrir-musique-mari,4529.html
 :D

Extrait :
Citation
"Lui sa passion, c’est la chanson française. Et là, nous avons beaucoup de points communs, notamment Brel, Gainsbourg, Ferré ou Barbara. Quand je lui fait découvrir des choses, ce sont des artistes anglo-saxons. Les chansons de Bob Dylan, Leonard Cohen, des Beatles sont une merveilleuse manière pour rentrer dans une langue, comme les films"

Il était temps !!! ;D ;D ;D

Patrice


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Outremer le 18 Juillet 2008, 16:55:18
Je ne suis la politique française que de loin, mais je ne suis pas certaine que ces artistes auraient été très flattés de se savoir écoutés par Sarkozy.  Léo Ferré en particulier doit se retourner dans sa tombe!


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Patrice le 18 Juillet 2008, 20:31:28
Citation
Léo Ferré en particulier doit se retourner dans sa tombe!
:D

Idem pour Brel (grand socialiste s'il en est) et pour Gainsbourg...!!! ;D

Leonard Cohen n'ayant jamais été de gauche, la question se pose moins... ;)
Il aurait été plus amusant qu'elle lui fasse découvrir Woody Guthrie, Pete Seeger, Willie Nelson, et j'en passe...

Patrice.


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Ange Musicien le 06 Septembre 2008, 03:04:18
Je ne crois pas que Léo Ferré se soit retourné dans sa tombe, je crois qu'il a carrément envoyé un fantôme hanter notre président... "Je vous écris du paradis..."  ;) Too bad que monsieur Sarko ne soit pas tombé sur cette chanson. (ou sur celle de "monsieur tout-blanc" ;D )


Titre: Re : Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Patrice le 06 Septembre 2008, 18:36:00
"... Cohen avait parlé de sa rencontre, à Paris au printemps 1970, avec... Giscard d'Estaing. Le ministre des Finances l'avait fait inviter
à déjeuner rue de Rivoli. Mais ils avaient très peu parlé de politique, et beaucoup de musique".

 :D
A ce sujet, voir l'article d'Hervé Muller et les propres mots de Leonard:
http://www.leonardcohensite.com/archives.htm

Patrice.



Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Cécile le 06 Septembre 2008, 22:00:39
Hum, placer un article aussi intéressant dans un topic ayant pour titre Carla Bruni !
Patrice...

J'ai failli le rater car la demoiselle ne m'intéresse pas outre mesure et parler d'elle, c'est lui faire de la pub.

Mais l'article sur Cohen, c'est autre chose, je crois que je vais le lire et le relire ;)
Cécile


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Patrice le 07 Septembre 2008, 01:15:25
 :D :D :D

Ce n'était qu'en écho à la rencontre et la bouffe qu'ont faite LC et VGE....!!!! ;)

Autrement, cet article est sur le site depuis longtemps et j'ai toujours adoré le style d'écriture d'Hervé Muller.
D'ailleurs, il y a deux articles de Muller sur le site et, parmi les plus réussis, deux articles de Christof Graf, extraits de son livre "Un hommage" plus bien sûr son article sur le concert de Lörrach, mais pas au même endroit du site.

Il y a beaucoup plus à lire qu'on ne le croit sur le site, mais comme la structure aurait besoin d'un bon lifting, on ne trouve pas toujours tout... ;D

PS. Loin de moi l'idée de faire de la pub pour Mme Carla !!! :D

Patrice.



Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: ladymidnight le 07 Septembre 2008, 21:00:58
Lu pour vous ici :
http://www.evous.fr/musique/Carla-Bruni-decouvrir-musique-mari,4529.html
 :D

Extrait :
Citation
"Lui sa passion, c’est la chanson française. Et là, nous avons beaucoup de points communs, notamment Brel, Gainsbourg, Ferré ou Barbara. Quand je lui fait découvrir des choses, ce sont des artistes anglo-saxons. Les chansons de Bob Dylan, Leonard Cohen, des Beatles sont une merveilleuse manière pour rentrer dans une langue, comme les films"

Il était temps !!! ;D ;D ;D

Patrice


 :D :D
mais je crains que ce ne soit peine perdue, connaissant les goûts du monsieur en question  ;D...


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Strawberry le 10 Septembre 2008, 14:43:24
Je ne suis la politique française que de loin, mais je ne suis pas certaine que ces artistes auraient été très flattés de se savoir écoutés par Sarkozy.  Léo Ferré en particulier doit se retourner dans sa tombe!
La musique n'appartient à personne. Elle appartient à tous. Je m'étais déjà fâché avec des fans des Beatles qui prétendaient, en gros, qu'il fallait être de gauche pour écouter cette musique. Quel élitisme !   ::)

Par contre Patrice, une chose me surprend : Brel. Un grand socialiste ?  :o Je le croyais au contraire très réac'. A moins que tu le déduises de cette magnifique chanson qu'est Jaurès, l'une de mes préférées de Brel.



Titre: Re : Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Patrice le 10 Septembre 2008, 17:38:50
La musique n'appartient à personne. Elle appartient à tous. Je m'étais déjà fâché avec des fans des Beatles qui prétendaient, en gros, qu'il fallait être de gauche pour écouter cette musique. Quel élitisme !   ::)

 :D
Et moi, je me suis fâché avec des mecs de gauche qui ne savaient pas que Cohen a toujours été de droite.... ;D
Dur pour moi qui ne suis pas de droite !
Mais comme tu dis, la musique et la poésie ignorent les clivages politiques. Heureusement. ;)

Anecdote : en Allemagne, Leonard a fait le salut hitlérien sur la scène... c'est évoqué dans un ouvrage que je ne citerai pas mais surtout dans l'édition allemande du magazine Rolling Stone où l'article est nettement plus intéressant que dans l'édition française.

Par contre Patrice, une chose me surprend : Brel. Un grand socialiste ?  :o Je le croyais au contraire très réac'. A moins que tu le déduises de cette magnifique chanson qu'est Jaurès, l'une de mes préférées de Brel.

On peut être réac' et socialiste !
Oui, je fais référence à la chanson car ce n'est qu'à la fin de sa vie que le grand Jacques a véritablement dévoilé ses orientions politiques.
Souviens-toi de la façon dont il parlait des bourgeois... ;)

Patrice.




Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Strawberry le 10 Septembre 2008, 19:24:59
D'accord, je ne savais pas qu'il en avait parlé clairement à la fin de sa vie.  :)
J'aime beaucoup les artistes dont la pensée politique est sinon subtile, du moins ambiguë. Pour Cohen, c'est pas forcément évident de savoir qu'il est de droite. Il y a quand même ce vers dans The Future "Destroy another foetus now, we don't like children anyhow" qui est très orienté (surtout dans un contexte américain...) mais la chanson est en elle-même toute imbibée d'ironie, alors... Cohen me donne l'impression d'être moralement attaché à un modèle patriarcal, à une société qui a ses riches et ses pauvres parce que c'est dans l'ordre des choses. Il n'est pas révolutionnaire, clairement.

Brel est un auteur formidable. C'est le premier artiste que j'ai écouté dans ma vie et dont j'ai acheté l'intégrale. Je devais avoir 8-9 ans. Sauf que je suis passé totalement à côté du sens de ses paroles. Quelques années plus tard, j'ai ôté la poussière qui reposait sur ses disques et... ô magie ! Le sens de ses textes m'est apparu sur des chansons que je croyais connaitre mais auxquelles je n'avais jamais véritablement réfléchi vu mon jeune âge. Il dépeint l'humanité sous une lumière assez pessimiste ce qui semble le rapprocher de ce qu'on appelera un "état d'esprit favorable à être de droite". La chanson "Les Bourgeois" est, je trouve, à double-sens : elle jète un regard féroce sur la classe aisée... mais les trois jeunes personnages qui la raillent délaissent en veillissant leurs idées révolutionnaires pour intégrer cette bourgeoisie. La roue tourne... On rejoint là Brassens et son "Boulevard du temps qui passe"... Pour finir sur Brel, il y a donc cette magnifique chanson qu'est "Jaurès", elle-même placée sur un album final somptueux d'où ressort aussi l'athéisme de Brel. Si tu me dis Patrice qu'il s'est révélé à la fin de sa vie sur ses opinions politiques socialistes, alors il n'y a plus de doute.

Et puisque je parlais de Brassens, anarchiste déclaré mais pas militant (c'est lui même qui le précise dans la fameuse interview commune avec Brel et Ferré, si ma mémoire est bonne), il est admirable de voir chez lui un degré de nuance que tous n'ont pas compris; j'ai entendu dire un jour par un camarade : "Brassens est le plus grand anarchiste au monde" : quelle bêtise... Anarchiste oui, mais pas manichéen non plus. L'homme qui écrivit "Hécatombe" a signé plus tard dans sa carrière un morceau plus méconnu, "L'épave", qui se conclut par ces mots : "... moi dont le cri de guerre fut toujours "mort aux vaches", plus une seule fois je n'ai pu le brayer...".
Brassens et Brel, deux êtres contestataires particulièrement profonds que je ne cesserai d'aduler.

Pour ce qui est de la musique, particulièrement de la musique à partir des années 60', a bien y regarder elle n'est pas si révolutionnaire que les amoureux de pop/rock voudraient bien qu'elle fût... ;D A bien y regarder (et pour les artistes que je connais bien, je n'ai pas un culture musicale illimitée), on a eu droit à quelques anecdotes croustillantes :
- Leonard Cohen qui, dixit Patrice, est de droite mais peu le savent parmi ceux qui l'écoutent ;D
- Simon & Garfunkel et le fameux concert à Central Park où ils se font siffler lorsqu'ils remercient le département de Police
- Les Who qui signent "Won't Get Fooled Again"... Remis dans son contexte, à une époque où une grande partie de la gauche n'avait pas totalement perdu son caractère révolutionnaire, c'est une chanson carrément anti-révolutionnaire pour ne pas dire conservatrice
- Les Stones qui font du Diable l'instigateur de la Révolution d'Octobre 1917 dans leur "Sympathy for the Devil"
- Les Beach Boys qui ont perdu de leur influence en évitant de prendre part au mouvement contre la guerre du Vietnam et surtout au mouvement hippie. Je ne parle même pas de la photo de Brian Wilson en compagnie de George Bush sur son site officiel il y a quelques mois.
- Bob Dylan qui a déçu Johann Baez en refusant d'écrire des chansons trop explicitement politiques.
- ...

Je n'irais sûrement pas dire que ces artistes là sont "de droite" (ce serait faux), mais leur musique et eux-même ne sont sans doute pas si à gauche qu'on voudrait parfois nous le faire croire... loin de là.  ;)


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Patrice le 10 Septembre 2008, 22:00:32
Bien vu, l'ordre établi !
A l'inverse de Brassens ou Ferré, Brel étant plus ambigu sur ce point comme tu le démontres si bien.
Le modèle du père, c'est clair, mais ça a conduit Renaud Séchan à gauche, alors... ;D
Mais chez le "Field Commander Cohen" (titre auto-affublé mais dont il se dit très fier), il y a aussi le culte du paradoxe, il adore dérouter ses auditeurs, et c'est comme ça qu'on l'aime.

Bien sûr, que tous les artistes US ne sont pas de gauche ! Pete Seeger me fait penser à Ferré mais il se dit communiste, pourtant.
Joan Baez est de gauche. Willie Nelson aussi, mais moins que ne l'était Johnny Cash, etc., et finalement, ce sont toutes ces différences qui font qu'on les aime tant.
Par ex., Paul Simon est trop patriotique pour être résolument à gauche...

  "San Quentin, I hate every inch of you" (Johnny Cash)
et aussi :
  "Jésus était le premier anarchiste au monde et aussi le plus grand" (Fabrizio de André)

Patrice.


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Billy Shears le 11 Septembre 2008, 08:15:18
La question a t'elle déja été posée directement à LC lui-même concernant cette appartenance gauche-droite?


Titre: Re : Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Patrice le 11 Septembre 2008, 19:03:53
La question a t'elle déja été posée directement à LC lui-même concernant cette appartenance gauche-droite?

Je n'ai pas le souvenir que la question lui ait été posée si directement, mais Leonard a donné un indice dans "Le livre du désir":
"J'ai pris de l'argent aux communistes"

Quelques bribes de paroles par Leonard :

"Je crois que nous traversons une époque très dure". "Pas plus l'expérience littéraire ou musicale ne sont parvenues à prendre le pouls de cette crise. Nous sommes au milieu d'un déluge de dimension biblique, à tel point que n'importe qui se cramponne à quelque chose qui flotte, une caisse d'oranges vides, un morceau de bois... Et les gens persistent à se définir eux mêmes comme libéraux ou conservateurs. Cela me semble une hérésie totale."
(article par Pico Iyer, El Mundo, 11 octobre 1998) [lien (http://www.leonardcohensite.com/mundo.htm)]

et... quasiment le contraire :

"J'ai cité Staline uniquement parce que ces derniers temps, nombreux sont ceux qui réclament à nouveau ce genre de personnage, bien qu'il ne s'agisse peut-être seulement que d'une aspiration à l'ordre. Notre époque connaît tellement de problèmes, c'est facile pour la droite de poser ses pièges. Je ne fais qu'attirer l'attention sur ce problème."
(article par Christof Graf, Saarbrücker Zeitung, propos recueillis à Hambug en 1994) [lien] (http://www.leonardcohensite.com/graf2.htm)

Ses mots sur l'ordre établi sont trop nombreux pour que je les cite ici, j'ai cherché au hasard sur le site... ;)

Patrice.


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Strawberry le 11 Septembre 2008, 20:19:47
Oui, et puis il y a la célèbre anecdote lors du concert à Orange (j'espère ne pas confondre) où il a gueulé sur le public en leur disant que "la liberté ne consistait pas à faire et à dire n'importe quoi" et qu'il n'hésiterait pas à se défendre si par hasard on essayait de l'attaquer. *


* Citation exacte à rechercher. Il me semble qu'il avait balancé aux spectateurs un truc du genre "nous avons des fusils et nous n'hésiterons pas à nous en servir". Dans le livre de Gilles Tordjman, ces faits sont rapportés. Il faudrait que je jète un oeil dessus si j'ai cinq minutes.


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Strawberry le 12 Septembre 2008, 08:03:12
Ah voilà, merci Dominique ! :D C'était donc Aix, et non Orange.


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Billy Shears le 12 Septembre 2008, 08:07:44
Merci à tous les 3 pour ces infos mais je n'y vois toujours pas de piste claire pour affirmer que Cohen a toujours été de "droite".Pas gauchiste, ça c'est évident mais ce n'est pas la même chose. Désolé d'insister mais j'ai du mal à assimiler l'univers de LC à la doite telle qu'on la connait chez nous en tout cas, je ressens plutot chez lui des valeurs d'ouverture, de tolérance et de générosité mais je m'égare peut-etre la dans les gros clichés aveuglé que je suis par l'admiration sans bornes que je porte au bonhomme depuis toujours.

Pierre


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: phil58 le 12 Septembre 2008, 11:25:27
J'ai l'impression  que Cohen passe pour un homme de droite chez les gens
de gauche, et pour un gauchiste chez les gens de droite.
En France on est assez clairement de droite ou de gauche. En Suisse ce
n'est pas aussi marqué que ça. Je ne sais pas ce qu'il en est au Québec.
Mais je pense que Cohen s'amuse à brouiller les pistes. Etre Zen, c'est aussi
ne pas avoir d'encrage. Et n'oublions pas que notre homme est un grand
provocateur.

Phil.


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Strawberry le 12 Septembre 2008, 12:10:13
l'univers de LC à la droite... des valeurs d'ouverture, de tolérance et de générosité
Ce n'est pas incompatible.  ;) Il y a droite et droite comme il y a gauche et gauche, sachant que je suis parmis ceux qui affirment que les extrêmes se rejoignent.


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: phil58 le 12 Septembre 2008, 16:16:22
(Ancrage avec e, franchement, là j'ai honte !)

Pour une même chanson, certains vont la trouver déprimante,
d'autres y trouveront du réconfort, il y en a même qui la trouveront
joyeuse (bon, ça c'est plus rare !).
Il en est de même en politique, Cohen reste mystérieux, chacun
peut y puiser ce qui lui convient.
De toutes façons, Leonard s'adresse au coeur, et ni la gauche, ni la
droite n'en ont le monopole.

Phil.


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: ladymidnight le 12 Septembre 2008, 20:49:19
Merci à tous les 3 pour ces infos mais je n'y vois toujours pas de piste claire pour affirmer que Cohen a toujours été de "droite".Pas gauchiste, ça c'est évident mais ce n'est pas la même chose. Désolé d'insister mais j'ai du mal à assimiler l'univers de LC à la doite telle qu'on la connait chez nous en tout cas, je ressens plutot chez lui des valeurs d'ouverture, de tolérance et de générosité mais je m'égare peut-etre la dans les gros clichés aveuglé que je suis par l'admiration sans bornes que je porte au bonhomme depuis toujours.

Pierre

tout à fait, je suis assez de ton avis, et je pense que les notions de "droite" et de "gauche" n'ont pas le même sens pour nous que dans la culture nord-américaine donc même si on demandait à Léonard Cohen de se définir, sa réponse n'aurait peut-être pas le même sens que pour nous (et je pense aussi que chacun a sa propre définition de la droite et de la gauche donc le débat peut durer longtemps !)


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Ange Musicien le 27 Septembre 2008, 20:36:35
Bah, par exemple, Sarkozy est considéré comme de gauche en Angleterre... Nous sommes un pays plutôt à gauche, donc notre droite est bien à gauche de la droite de certains pays... Pour ce qui est de l'Amérique du grand nord, je n'en sais rien...

Je suis sure que Ferré n'a jamais laissé d'ambiguïté quand à sa (non-)appartenance politique. Le problème ne vient pas vraiment des artistes cités, mais du fait que le public est incapable de saisir les nuances, les mots, les concepts... Et se force à s'enfermer dans un clivage rassurant (même s'il est plus large pour certains que droite/gauche).

Il ne faut pas tout mélanger : la chanteuse des Cranberries par exemple est pour la peine de mort et contre l'avortement, et ça ne l'empêche pas d'écrire et de chanter des chansons éventuellement intéressantes.

Et à ce propos, "destroy another fetus now" me semble non-orienté justement, voire orienté pour l'avortement (je ne défendrais pas cette dernière théorie, vu qu'on parle d'un bouddhiste pratiquant) : d'ordinaire ceux qui attaquent l'avortement parlent d' "enfants", pas de "fetus". Cette précision lexicale me semble au coeur du débat qui oppose les camps pour et les camps contre l'avortement. Au contraire, cette citation est à mon sens à prendre au deuxième degré : humour noir ou ironie, c'est selon.


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Calypso le 08 Décembre 2008, 18:05:32
Carla et Nicolas Sarkozy étaient au concert à l'Olympia :

http://www.vsd.fr/contenu-editorial/l-actualite/les-indiscrets/1076-nicolas-sarkozy-et-carla-sont-alles-voir-leonard-cohen-a-l-olympia

mais j'ai doutes quant à la date, car j'y étais aussi au 2e concert (le 25) mais pas de président !



Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Patrice le 08 Décembre 2008, 18:22:00
Je crois qu'il y une erreur dans leur article, car c'était le 26... ;D

Patrice.


Titre: tout arrive!!!!
Posté par: daaadou le 10 Décembre 2008, 22:29:16
Patrice bonsoir,
J'ai enfin posté le msg!!! il fallait juste que je m'accroche.8)
Cordialement .
Daaadou


Titre: Carla Bruni fait découvrir Leonard Cohen à son mari...
Posté par: Patrice le 14 Décembre 2008, 20:04:07
A propos de Carla et Leonard, voir cet ancien sujet :
http://www.leonardcohensite.com/forum/index.php?topic=122.0 (http://www.leonardcohensite.com/forum/index.php?topic=122.0)

 :D
Patrice.