Leonard Cohen Forum

Discussion générale => Questions, suggestions et analyses => Discussion démarrée par: moryo le 27 Novembre 2009, 02:13:49



Titre: Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: moryo le 27 Novembre 2009, 02:13:49
Une interview exclusive de Alexandra Pleshoyano Ici ! (http://www.leonardcohensite.com/alexandrapleshoyano.php)

Toutes les questions par Carine Mouradian : merci Carine !  ;)
Un merci spécial à Alexandra pour son amabilité et son contact chaleureux !

Vos réactions sont les bienvenues !

Olivier


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: judy le 27 Novembre 2009, 17:36:39
Très très bien  ... merci beaucoup Carine et Olivier et Patrice!


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Patrice le 27 Novembre 2009, 18:01:26
Je voudrais remercier Madame Alexandra Pleshoyano pour ses réponses et son amabilité, en implorant son pardon pour le retard dans la mise en ligne qui est entièrement de ma faute (manque de temps)...

Un grand merci à Carine pour les questions pertinentes - toutes ont obtenu une réponse.

Enfin, un grand merci à Olivier qui a contacté Alexandra et qui, aujourd'hui, a bien voulu finaliser la mise en page et mettre l'article en ligne. Sans lui, il est probable que la page n'aurait pas pu être accessible avant quelques jours...

 :) :) :)

Patrice.



Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: jenny34 le 29 Novembre 2009, 21:35:21
J'ai pris le temps (il en fallait..) de lire la totalité de l'interview. Je suis impressionnée par la qualité de cet entretien, la pertinence des questions posées par Carine, la qualité des réponses d'Alexandra qui font preuve d'une immense culture "cohenienne" et d'une rare finesse .
Un pas (de géant) de plus dans la connaissance de Leonard et l'admiration que nous lui portons.
Pour ma part, je suis heureuse que "mon coeur ait des oreilles pour entendre"...
Merci à tous ceux qui ont travaillé à la mise en ligne de ce document exceptionnel !
 :D :D :D


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Patrice le 29 Novembre 2009, 23:36:07
Merci Jenny ! ;)

Oui, cet article venant d'une spécialiste aussi réputée qu'Alexandra Pleshoyano est incontestablement le grand moment de cette fin d'année 2009 pour ce site.
Et, bien sûr, un "plus" non négligeable dans l'édifice du site francophone qui ne cesse de grandir.

Pour info, Alexandra donne des conférences sur Leonard Cohen dans le monde entier, excusez du peu... :D

Et puis, pour revenir à ce qui peut sembler futile, j'aime ce travail réalisé depuis la France et la Suisse vers le Canada, trois pays où la langue française est parlée, c'est une sorte de symbole, aussi.

Patrice.


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: phil58 le 30 Novembre 2009, 16:54:35
Nos réactions sont les bienvenues ! Oui, merci Olivier, c'est sympa. Mais que répondre après ça ? Avec mes pauvres mots à moi je vais juste passer pour un plouc !
Si Alexandra vient donner  une conférence sur LC en Suisse, j'y cours.
Et merci à vous trois, Carinne, Olivier et Patrice, c'est vraiment super. :)

Philippe


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Patrice le 30 Novembre 2009, 19:08:36
Une conférence est ou était prévue en Suisse Romande ! ;)
Je ne sais pas si c'est passé ou non, mais Olivier nous en dira plus car c'est lui qui a reçu l'info.

Et je comprends ton sentiment : après voir lu attentivement l'article, on se demande bien ce qu'on pourrait rajouter, en effet.... :)

Patrice


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: moryo le 30 Novembre 2009, 19:25:56
Hello Philippe ;-)
J'attends aussi Alexandra en Suisse pour une conférence!
On sera là pour lui faire bon accueil ;-)
Trouver les mots face à cet article très complet n'est pas facile (...) mais juste laisser une trace de son passage et laisser un commentaire c'est génial ;-)
Amitié,
Olivier


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Sarah le 30 Novembre 2009, 21:43:51

Trouver les mots face à cet article très complet n'est pas facile (...) mais juste laisser une trace de son passage et laisser un commentaire c'est génial ;-)

Bonjour,

J'ai lu avec attention...

En fait, le sujet couvre des domaines qui supposent une bonne connaissance de l'oeuvre, des références bibliques appropriées, des incursions chez certains auteurs mystiques et bien sûr un niveau de conscience en phase avec la problématique!

:D :D :D

"Les intuitions des poètes sont les aventures oubliées de Dieu."
(Elias Canetti)

 


S.


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Patrice le 01 Décembre 2009, 13:15:04
Trouver les mots face à cet article très complet n'est pas facile (...) mais juste laisser une trace de son passage et laisser un commentaire c'est génial ;-)

Une photo !
Made in Switzerland, of course !
Toi, Philippe et Alexandra, avec un petit mot pour le site ? ;)

Patrice.


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: moryo le 02 Décembre 2009, 22:18:28
Oui ce serait chouette ;-)
Si Alexandra vient c'est avec plaisir que je ferai un reportage photo de l'événement pour le site, avec son accord bien sûr (on rigole pas avec les rules...)

;-)

Olivier


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: phil58 le 02 Décembre 2009, 22:57:56
Olivier, dès que tu as une date, n'oublie pas de me la communiquer. :)


Philippe


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Patrice le 02 Décembre 2009, 23:00:18
En privé d'abord, en attente de l'accord d'Alexandra...

Olivier a raison : les rules avant tout !!! ;) ;) ;)

 :D
Patrice



Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Bernardt le 10 Décembre 2009, 12:04:30
Bonjour,

Un grand merci pour avoir publié ce beau texte! Difficile de commenter, et d'ajouter quelque chose: belle constatation sur cette relation personnelle qui s'établit entre LC et chacun des ses auditeurs (qui font en même temps partie d'une "communauté": il y a là dedans quelques chose de très "cultuel"), bonne analyse sur le prophète et le prêtre (avec ce rappel indispensable: les prophètes le sont contre leur propre gré, il n'y a que les faux prophètes qui s'autoproclament prophètes!).

Ce texte permet de mieux cerner la complexité du personnage, de sa généalogie spirituelle, de son angoisse existentielle (la tension entre le "péché" et le pardon). Après une telle lecture, on n'en apprécie pas moins Léonard Cohen.

Cordialement,

Bernard T


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: nicole le 04 Janvier 2010, 16:27:53
Merci pour la publication de ce texte... que j'ai lu et relu, cette recherche nous rapproche des textes de Léonard Cohen, j'ai l'impression de mieux le connaitre.. complément de quelques livres de lui et bigraphies que j'ai lu...
Quel grand Monsieur, quelle profondeur....
BRAVO
nicole


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Fanfan le 10 Avril 2010, 08:01:34
Je viens de relire ce texte que j'avais lu quand il a été publié sur ce forum. Je n'avais pas mis de commentaire car comme certains d'entre vous l'ont dit, difficile de trouver des mots à rajouter. Mais Mr Di Falco et ses prêtres m'ont donné envie d'une deuxième lecture qui m'a procurée du réconfort et encore beaucoup d'émotion... Peut-être aurait-il fallu joindre l'article de cet interview avec la lettre à Di Falco, afin qu'il comprenne vraiment combien leur démarche spirituelle et celle de Léonard Cohen sont éloignées...


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: rebuber le 08 Mai 2010, 14:02:17
Un texte intéressant  de  Thomas G. Casey, S.J. ( director of the Cardinal Bea Center for Judaic Studies in Rome and professor of philosophy at the Gregorian University) en anglais au sujet de Hallelujah : 

http://www.americamagazine.org/content/culture.cfm?cultureid=120


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: lesperluette le 08 Mai 2010, 20:00:08
Merci pour ce lien,
Je ne me lasse pas de lire les analyses des chansons.  Même quand il me semble que l'auteur ne connaît pas bien Leonard Cohen, les écarts avec ma propre compréhension des paroles contribuent à leur donner du relief, du flou, du contraste, de la profondeur (de chant?). Qu'est-ce que j'en connais moi même, au fond ?

J'ai changé l'ordre des piles : Various Position est en haut grâce à Michel dont les traductions m'ont redonné envie de l'écouter. Je ne suis pas loin de détester l'orchestration originale d'Hallelujah et en même temps ça me fait un bien fou de l'entendre. Il y a quelque chose de merveilleusement réconfortant dans la "fidélité" de Cohen à son interprétation résignée et vibrante.
Un enregistrement qui a 26 ans !


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Sarah le 30 Juin 2010, 09:47:06

 
  Famous blue raincoat hier dans la soirée en mettant brièvement le contact de la voiture, c'est la première fois que je l'entendais à la radio.
Ce n'est pas une émission sur Leonard Cohen, le thème s'appuie sur la parution de " Le bouddhisme au risque de la psychanalyse" et la chanson y est simplement programmée. S'en suivent quelques commentaires sur le côté "zen" de LC.


http://www.franceculture.com/emission-les-racines-du-ciel-les-racines-du-ciel-2010-06-30.html


 Je n'ai pas encore écouté l'émission en entier, juste par hasard ce court moment au sujet de LC...


 Cordialement,



S.




Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: phil58 le 30 Juin 2010, 21:41:40
Merci Sarah. :)
J'ai bien aimé le commmentaire du présentateur, Frédéric Lenoir, qui parle d'un Cohen très apaisé sur cette chanson (FBR) et semble situer cette dernière parmi celles, récentes, écrites après sa vie monastique. :)


Phil



Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: lesperluette le 02 Juillet 2010, 22:32:21
J'ai attendu d'avoir entendu l'émission avant de réagir. Réagir n'est pas indispensable, je le sais bien, mais j'ai envie de saluer Sarah. D'autant plus que j'avais l'intention de lire ce livre "Le bouddhisme au risque de la psychanalyse".
(Phil58 sois indulgent envers Frédéric Lenoir, tout le monde ne passe pas ses loisirs à fréquenter le leonardcohensite.com  ;)

Comme le dit Sarah, les commentaires sur Leonard Cohen ne durent que quelques minutes après le passage de la chanson. Eric Vartzbed dit que la retraite au Mont-Baldy marque une charnière dans l'œuvre de Cohen : les chansons produites depuis seraient apaisées, voir gaies. Elles seraient aussi moins intéressantes sur le plan artistique et s'ensuit les habituelles bêtises sur l'art et la psychanalyse : Mozart aurait-il été aussi génial s'il avait pu bénéficier d'une cure ? le gros chagrin est-il le moteur qui alimente l'inspiration, etc.
Le livre m'intéresse moins.  :-[ mais Sarah, je te remercie quand même beaucoup pour ce lien !

Je ne sais plus dans quelle interview récente, Cohen dit  à quel point c'est difficile, dur, (douloureux) de chanter certaines de ses anciennes chansons. Comme si il lui fallait les revivre. Ses chansons se forment à l'image de ce qu'il vit. Dans les derniers albums, je me réjouis donc qu'il y ait quelques titres qui se dénouent dans une relative légèreté. Comme Nightingale, qui n'est pourtant pas plus gai, ou triste, que notre "à la claire fontaine".  
On pourra bientôt en entendre des nouvelles  :D


Titre: Re : Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Polyphrène le 03 Juillet 2010, 21:03:50
J'ai attendu d'avoir entendu l'émission avant de réagir. Réagir n'est pas indispensable, je le sais bien, mais j'ai envie de saluer Sarah. D'autant plus que j'avais l'intention de lire ce livre "Le bouddhisme au risque de la psychanalyse".
(Phil58 sois indulgent envers Frédéric Lenoir, tout le monde ne passe pas ses loisirs à fréquenter le leonardcohensite.com  ;)

Comme le dit Sarah, les commentaires sur Leonard Cohen ne durent que quelques minutes après le passage de la chanson. Eric Vartzbed dit que la retraite au Mont-Baldy marque une charnière dans l'œuvre de Cohen : les chansons produites depuis seraient apaisées, voir gaies. Elles seraient aussi moins intéressantes sur le plan artistique et s'ensuit les habituelles bêtises sur l'art et la psychanalyse : Mozart aurait-il été aussi génial s'il avait pu bénéficier d'une cure ? le gros chagrin est-il le moteur qui alimente l'inspiration, etc.
Le livre m'intéresse moins.  :-[ mais Sarah, je te remercie quand même beaucoup pour ce lien !

Je ne sais plus dans quelle interview récente, Cohen dit  à quel point c'est difficile, dur, (douloureux) de chanter certaines de ses anciennes chansons. Comme si il lui fallait les revivre. Ses chansons se forment à l'image de ce qu'il vit. Dans les derniers albums, je me réjouis donc qu'il y ait quelques titres qui se dénouent dans une relative légèreté. Comme Nightingale, qui n'est pourtant pas plus gai, ou triste, que notre "à la claire fontaine".  
On pourra bientôt en entendre des nouvelles  :D


En effet, c'est toujours agréable de réentendre 'FBR', mais voilà un autre exemple de récupération et de détournement, agrémenté d'un joyeux mélange chronologique. Cela démontre encore que chacun entend ce qu'il veut entendre. Du reste, savez vous que ce genre d'émission radiophonique culturelle a toujours au moins un auditeur de plus que ce que calculent les instituts de sondage des médias : l'orateur lui-même, qui s'écoute parler !
Qu'un poète tire son inspiration des peines et des douleurs de sa vie, qu'il exprime par ses paroles et son chant sa souffrance ou sa joie, n'est pas une découverte ! Ses paroles et son chant nous touchent d'autant plus qu'ils entrent en résonance avec nos propres sentiments, en nous donnant les mots pour les dire. A cet égard, Léonard Cohen est tout à fait remarquable, car ses textes, a priori hermétiques, acceptent des interprétations et des lectures diverses, mais se dévoilent peu à peu, et prennent alors une force fracassante en nous donnant à voir notre âme comme dans un miroir. Tel est le cas, en particulier, de 'A Thousand Kisses Deep'... très profond, en effet.


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Sarah le 05 Juillet 2010, 22:44:05

 Bon, j'ai écouté l'émission en entier et je pense avoir suivi à peu près tout, même si à certains moments j'ai  dû pratiquer le détachement dont il était question ;).
 C'est vrai que les intervenants "s'écoutent parler" parfois, mais là j'ai trouvé que ça allait.

 Lesperluette,  après ton message j'ai réécouté "Nightingale", que je lis parfois au détour de "Book of Longing" et sur youtube un extrait de Carl Anderson dans Jesus Christ Superstar...


 Cordialement,

S.


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: lesperluette le 06 Juillet 2010, 14:08:42
Je n'avais encore JAMAIS VU le moindre extrait de Jesus Christ Super Star, Sarah et je connais pas Carl Anderson. ::)
Je viens de regarder quelques extraits et j'ai visité le site "mémorial" de Carl Anderson où Nightingale chante pour toujours en haut de la page ^^
Je ne peux que remarquer la chronologie. En 2004, disparition de Carl Anderson, sortie de Dear Heather qui comprend cette chanson Nightingale dédicacée au chanteur disparu.
Est-ce que tu connais d'autres liens entre eux ?


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Sarah le 06 Juillet 2010, 20:10:47
Je viens de regarder quelques extraits et j'ai visité le site "mémorial" de Carl Anderson où Nightingale chante pour toujours en haut de la page ^^
Est-ce que tu connais d'autres liens entre eux ?

 Pour le moment ceci:

http://www.anjani-music.com/bio.html

 Et cela: ( On y trouve aussi Sharon Robinson ...):

http://www.bluedesert.dk/carlanderson.html



S.


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: lesperluette le 06 Juillet 2010, 22:11:30
hum ! (traduire par aah oui, d'accoord, je comprends vite quand on m'explique doucement.)
Ça ne change rien à ma façon d'entendre Nightingale. Merci pour les précisions, Sarah.


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Polyphrène le 16 Juillet 2010, 18:10:51
Bonjour,
Permettez-moi de revenir sur le thème de la spiritualité, avec une question naïve (mon voyage dans l'œuvre de LC ne fait que commencer) sur un sujet qui a déjà été débattu sur ce forum il y a pas mal de temps, à savoir la présence (ou la cohabitation) dans de nombreuses chansons de LC de références bibliques et juives, mais aussi évangéliques et chrétiennes. L'explication qui avait été avancée alors était l'influence culturelle nord-américaine "superposée" à l'éducation juive. Cela me paraît tout à fait plausible, si je me fonde sur le peu que je connais de cette partie du monde (et notamment de Montréal). Néanmoins, je me demande encore s'il s'agit d'une simple 'influence' ou d'une appropriation de ces références - autrement dit LC aurait-il effectué un cheminement de la bible à l'évangile dans le sens chronologique pour aboutir au christianisme, ce qui me surprendrait, ou se limite-t-il à l'utilisation de ces références pour leur valeur spirituelle et poétique, sans que cela suppose une quelconque adhésion philosophique ou théologique ?
C'est une question peut-être indiscrète, et peut-être non pertinente (sans être impertinente), mais je la lance malgré tout... au hasard !


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Patrice le 16 Juillet 2010, 20:32:17
A mon humble avis, il s'agit plutôt d'influences fortes sans aucun cheminement vers le christianisme.
Leonard l'a dit plusieurs fois : il est né juif, il est juif et le restera.
Cependant on connait son attrait pour d'autres mouvement de pensées, tels que son passage à l'Eglise de Scientologie, sa pratique du Zen depuis le début des années 70, l'étude de la spiritualité en Inde.
Ceci dit, Cohen adore "brouiller les pistes" et donc mélanger les genres....

Une bonne réponse à ta question est d'article de Sylvain Thuret dans la rubrique Analyses du site, sur "First We Take Manhattan".

Patrice


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: lesperluette le 17 Juillet 2010, 15:48:24
Bonjour à tous ! Armelle Brusq a interrogé Leonard Cohen sur ce sujet dans son film "Portrait intime"*. Je pense que les réponses  sont toujours d'actualité, et donnent raison à Patrice. Aucune évolution vers le christianisme mais vers un lieu et une pratique de vie qui tiennent la solitude et la souffrance à distance. La sincérité de Cohen est totale, il ne prétend donner de leçons à quiconque et laisse une grande part aux hasards et aux rencontres.
* DVD édité par Les Films du paradoxe - 1997
Ce que je préfère c'est quand il "rêve" d'un foyer où régnerait un ordre "spirituel" ! :)


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Polyphrène le 17 Juillet 2010, 20:40:53
Merci, Patrice, et merci, lesperluette, pour ces précisions et avis qui me permettent, peu à peu, d'appréhender un peu mieux la personnalité de LC, sans chercher à la cerner. Je souscrit tout à fait à la remarque de Patrice concernant la façon dont il aime "brouiller les pistes et mélanger les genres". Cela est perceptible non seulement dans le mélange des références à l'ancien et au nouveau testament, mais aussi dans la musique et l'orchestration, comme cela a été souligné ailleurs sur ce forum. Certaines chansons sont, à cet égard, très homogènes, quand d'autres surprennent soit par le divorce apparent entre le texte et le rythme, soit par le choix des instruments, qui peut sembler incongru. Pour revenir encore à la spiritualité, si je vous comprend bien, l'évolution de Léonard Cohen en ce domaine n'est pas un cheminement, mais une recherche, éclectique et ouverte, sans a priori mais aussi sans conclusion formelle ou, du moins, sans volonté d'imposer une quelconque philosophie ? Cela cadrerait tout à fait avec les multiples lectures auxquelles se prêtent ses textes, et l'article de Sylvain Thuret est tout à fait exemplaire à ce titre, lorsqu'il propose différents niveaux de lecture de 'First We Take Manhattan', plausibles, mais non exclusifs. J'imagine que LC a délibérément ouvert ses textes à ces interprétations multiples lorsqu'il les a offerts au public... Dès lors, leur traduction peut impliquer un choix, et "fermer" un texte qui se veut ouvert, ou tenter, ce qui est beaucoup plus difficile, de restituer l'indétermination qu'a pu vouloir l'auteur : un dilemme !


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: deodatus le 17 Juillet 2010, 21:52:02
Polyphrène, pourquoi opposer "la Bible" et le "Nouveau Testament" ? Le Nouveau Testament fait partie de la Bible ! Mais je suppose que tu penses "Ancien Testament" (comme "Bible" des juifs) lorsque tu parles de "la Bible".
D'ailleurs pourquoi opposer Jésus, la foi chrétienne, et le judaïsme ? Le christianisme est le prolongement du judaïsme, une branche issue du tronc de l'Ancien Testament. N'oublions jamais que Jésus était juif et qu'il l'est resté toute sa vie ! Il est né juif et mort juif et n'a jamais eu l'intention de fonder une nouvelle religion. Un fils d'Abraham comme Léonard peut donc parfaitement se référer à des récits de l'AT comme à des paroles du Christ sans trahir ses racines et son héritage spirituel. De nombreux penseurs, philosophes, théologiens juifs respectent ce que le Rabbi Jeshoua (Jésus) a enseigné (et qui ne contredit aucunement le judaïsme), et méditent ses paroles comme celles d'un grand  maître spirituel et d'un érudit juif. (C'est ainsi que Léoanrd doit aussi considérer le Rabbi de Nazareth).
Un peintre israélite comme Chagall n'a-t-il pas souvent représenté le Christ, la Croix en particulier, sur ses tableaux sans pour autant avoir le sentiment de renier le judaïsme et blasphémer ? De même, il n'y a pas de raison que LC se prive de puiser dans les trésors que les deux sources spirituelles, Torah et Évangiles, mettent à sa disposition. Comme Léonard a étudié beaucoup de spiritualités, la Bible en particulier (AT et NT), il est fortement imprégné des deux.
Autre exemple : Gandhi était Hindou, et pourtant il tenait le Christ en haute estime et a fait des Béatitudes (Matthieu  5 / 1-12) un des fondements de sa théorie de la Non-Violence active (Ahimsa).


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Polyphrène le 18 Juillet 2010, 21:08:43
Désolé, Deodatus, si ma question était maladroite. Je ne cherchais pas à opposer "Ancien Testament" et "Nouveau Testament". Je faisais cette distinction en référence à la place centrale que me semblent tenir ces textes respectivement dans le judaïsme et dans la religion chrétienne, même si cette dernière conserve la bible pour référence. Je ne suis ni compétent ni habilité à parler de ces questions, mais je cherche simplement à savoir si Léonard Cohen utilise les évocations de la bible et de l'évangile à titre de référence culturelle et d'illustration poétique, ou si cela suppose de sa part une adhésion théologique ou philosophique. A ce stade de mon questionnement, et à la lumière des réponses qui me sont parvenues, j'en suis à considérer que LC ne s'est pas arrêté dans son cheminement spirituel, et qu'il reste avant tout éclectique, ouvert, et capable, comme tout être humain, de contradictions (au moins en apparence).
Bien cordialement


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: deodatus le 18 Juillet 2010, 21:21:03
"Léonard Cohen utilise les évocations de la bible et de l'évangile à titre de référence culturelle et d'illustration poétique". Je pense que c'est effectivement cela qui est le plus proche de la réalité. Ceci dit, Léonard, vu ses origines (et les érudits juifs que compte sa famille) est imprégné de spiritualité, aussi bien judaïsme, christianisme, bouddhisme... Toutes ces références se retrouvent dans ses chansons. La fréquentation assidue des grands textes sacrés de toutes ces traditions pendant des années ne vous laisse pas indemne... Léonard s'est forcément approprié telle ou elle valeur de chacune de ces traditions. Je trouve d'ailleurs qu'il y a un LC "avant Mount Baldy", et un LC "après Mount Baldy". Regarde les vidéos de ses concerts de 1988, 1993. Et regarde Léonard aujourd'hui. C'est flagrant ! Ce n'est plus le même homme. Je le trouve presque "transfiguré", beaucoup moins tourmenté intérieurement. La spiritualité (bouddhiste surtout ?) a fait de lui un homme serein, apaisé, rayonnant de bonté et de simplicité.


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: deodatus le 18 Juillet 2010, 21:37:07
Peut-être faut-il ajouter à ce que je viens d'écrire que la spiritualité n'est pas pour Léonard (qu')un artifice poétique. Pour lui c'est du sérieux. Il est et restera juif avant tout. Lorsqu'il donne la bénédiction d'Aaron au public à la fin du concert de Tel Aviv, il ne plaisante pas, il ne joue pas la comédie ! Léonard est parfaitement en droit de la donner, puisqu'en tant que "COHEN" (hébreu), il est successeur d'Aaron, il est "PRÊTRE". (rappel : "cohen" = "prêtre").


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Polyphrène le 20 Juillet 2010, 20:34:28
Merci, Deodatus, pour toutes ces informations qui éclairent parfaitement le sujet (tout en me faisant mesurer l'étendue de mon inculture). L'évocation du changement de LC avant et après Mount Baldy est très intéressante, et repose la question déjà débattue sur ce Forum de la souffrance et de la créativité artistique. Ce qui me frappe à cet égard est que les artistes comme LC expriment leur âme, dans ses peurs, ses douleurs, ses peines et ses joies, par leurs chansons, alors que ces chansons, à leur tour, permettent aux auditeurs comme nous de reconnaître leurs émotions et leurs sentiments en leur donnant des mots pour les dire et une mélodie pour les crier. La chanson devient ainsi une sorte de véhicule émissaire... Les références religieuses dont nous parlons situent alors cette forme d'échange entre l'artiste et l'auditeur dans une perspective particulière, en impliquant une transcendance que tous n'identifient ou n'admettent pas, mais qui "interpelle". Libre alors à chacun de rester sur le registre culturel et poétique, ou de suivre l'auteur sur une voie plus directement spirituelle. Tout est, dès lors, possible, sauf l'indifférence.
Cordialement


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Fanfan le 21 Juillet 2010, 14:46:02
Polyphrène, je n'aurais pas réussi à écrire aussi bien ce ressenti que tu viens d'exprimer, merci de mettre des mots aussi justes et qui résonnent parfaitement, en tout cas en ce qui me concerne...j'aime beaucoup le terme de "véhicule émissaire", c'est ce qui fait pour moi l'importance des chansons de Leonard Cohen, et leurs rôle, ou mission qu'elles ont dans ma vie depuis fort longtemps. Leonard Cohen sait-il quel compagnon de vie indispensable il est pour bon nombre d'entre nous ? Et effectivement, impossible d'être indifférent à son rayonnement poétique, musical, et spirituel, et par dessus tout, à sa sincérité et son humilité...


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: lesperluette le 21 Juillet 2010, 17:45:02
En tous points d'accord avec vous !
Je me demande cependant si ceux qui entendent un véritable message spirituel dans l'œuvre de Leonard Cohen, ne sont pas orphelins de  leur religion maternelle comme on dirait d'une langue et d'une culture.
Cependant Cohen n'est pas rabbin. Il dit lui même avoir eu une pratique erratique et avoir eu besoin du bouddhisme pour approcher la discipline d'une pratique spirituelle, voire la discipline tout court ! Je crois l'avoir déjà dit, en dehors de la traduction de son patronyme, ça ne me plait pas beaucoup l'association des mots Cohen et prêtre. Prêtre de quoi ?
J'hésite à aller plus loin, surtout en ne sachant pas très bien où  ;)
Parler de la religion est bien difficile, surtout quand on n'appartient pas à une communauté. Peut être que ce n'est pas le lieu ?
Mais lire vos réflexions, surtout quand elles sont si bien exprimées, reconnaître une certaine exigence, un questionnement sincère sur une œuvre qui nous fascine tous, c'est un réel bonheur pour moi.


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: deodatus le 22 Juillet 2010, 09:19:00
Bien sûr, Lesperluette, que Léonard n'est pas rabbin ! D'ailleurs il ne faut pas confondre rabbin et prêtre. Le rabbin est un enseignant, le prêtre un officiant, un  ministre du culte. Dans le judaïsme, toutes les personnes qui se nomment "Cohen" sont descendants d'une famille sacerdotale. Ce qui signifie que si le culte sacrificiel existait encore dans le judaïsme (il a été suspendu avec la destruction du second Temple de Jérusalem en l'an 70 de notre ère), un "Cohen" pourrait officier comme prêtre. Prêtre de de quoi ? Mais du Dieu d'Israël, YHWH. Ceci dit, il est évident que même si Léonard sait tout cela, il ne se considère certainement pas comme un prêtre (même si ses concerts sont... des "grands messes" ! LOL) et qu'il a trouvé sa sérénité et son équilibre dans la pratique du bouddhisme Zen.


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Polyphrène le 22 Juillet 2010, 21:23:40
Merci : Voilà de quoi combler quelques unes de mes lacunes ! S'agissant du "rite sacrificiel", LC l'évoque directement dans "Story of Isaac", et il ne semble pas vouloir revenir sur sa suspension...
D'un autre côté, le cheminement de LC montre la différence en religion et spiritualité, à divers égards. Il a, de fait, "trouvé sa sérénité et son équilibre dans la pratique du bouddhisme Zen", que l'on ne peut sans doute pas assimiler à une religion. Ce n'est en effet pas le but premier d'une religion de conduire à la sérénité, me semble-t-il.
Je souscrits tout à fait au commentaire de Lesperluette à propos des "orphelins de religion maternelle". Bien souvent, les choix religieux ou politiques - ou, tout au moins, la façon de les défendre - dépendent, au départ, plus de la recherche d'une image maternelle ou paternelle que d'une approche rationnelle ou philosophique. Par la suite, face à la maladie et à la mort, ou simplement à la souffrance, la religion peut sembler un refuge naturel. Après la perte d'un être cher, par exemple, on a tellement envie de pouvoir penser que tout n'est pas fini qu'on pourrait presque avoir la "foi". La religion peut ainsi aider à retrouver une certaine sérénité, ou, plus simplement, à accepter l'inconcevable. Dans le cheminement de LC, il me semble, en fin de compte, que la ou les croyances prennent moins de place que 'the bitter searching of the heart". Qui comparait récemment bouddhisme et psychanalyse ?


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: lesperluette le 23 Juillet 2010, 07:35:26
"Le bouddhisme au risque de la psychanalyse" , Eric Vartzbed
http://publi.franceculture.com/emission-les-racines-du-ciel-les-racines-du-ciel-2010-06-30.html (http://publi.franceculture.com/emission-les-racines-du-ciel-les-racines-du-ciel-2010-06-30.html)

Je redonne le lien avec plaisir parce que je me souviens avoir cédé à l'un de mes pire travers : un commentaire cassant, qui ne rendait pas justice à l'ensemble de l'émission, et n'était pas courtois vis à vis de Sarah qui nous avait donné ce lien.
Le lien le plus important qui y est évoqué, c'est l'analyse de la relation avec le maître, comparée avec l'attitude du psychanalyste. Je pense avec affection à Roshi  ! (et aux figures paternelles ou maternelles qui m'aident à vivre, en effet.)

Voici un autre lien sur une émission de France Culture : Le Jardin des Dieux. Diffusée le 13-12-2009, elle est consacré à Abraham et est toujours disponible à la ré-écoute!
http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/jardin-dieux/emission.php?e_id=65000057&d_id=410001858 (http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/jardin-dieux/emission.php?e_id=65000057&d_id=410001858)
Cette fois, je râlerais soupire, non pas parce que François-Xavier Szymczak ne connaît pas par cœur la biographie de Leonard Cohen, mais parce qu'on entend même pas Story of Isaac !  ::) mais Raymond Devos, Bob Dylan, Joan Baez (et de la musique classique, bien sûr.)
(je vais être absente quelque temps, sans internet probablement.)


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: lesperluette le 25 Août 2010, 10:02:05
Au cas où une ou deux personnes continueraient à s'intéresser au bouddhisme, je signale une émission vraiment remarquable qui a été diffusée le 31 juillet, encore sur France Culture ; Jacques Attali et Stéphanie Bonvicini recevaient Matthieu Riccard. Attention, l'émission n'est disponible à la ré-écoute qu'un mois et on ne peut pas podcaster.
http://www.franceculture.com/emission-le-sens-des-choses-matthieu-ricard-2010-07-31.html (http://www.franceculture.com/emission-le-sens-des-choses-matthieu-ricard-2010-07-31.html)

(Salutations et remerciements à ceux qui nous donnent des nouvelles de la tournée et des sorties !)


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: lesperluette le 22 Février 2012, 11:13:14
Au cas où de nombreux visiteurs continueraient à s'intéresser à ce sujet, je signale qu'un membre du forum, Deodatus, a commencé une analyse systématique des références bibliques dans les chansons de Leonard Cohen. Vous pouvez lire cette section du forum ici : (et participer !)

http://www.leonardcohensite.com/forum/index.php?topic=1345.msg8292;topicseen#new (http://www.leonardcohensite.com/forum/index.php?topic=1345.msg8292;topicseen#new)


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Billy Shears le 27 Octobre 2015, 13:00:23
Se tient actuellement à Bruxelles le procès de la scientologie.
Quelqu'un sait-il quels étaient exactement les liens que Léonard Cohen entretenait avec ce mouvement ?
Merci.


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Evelen le 28 Octobre 2015, 01:01:18
Bonsoir Billy,
Dans la biographie de L.C. , " L'homme paradoxe " ,  Ira B. Nadel rapporte comment il s'est intéressé à la Scientologie, en 1968.
  - " Le désordre de la vie de Cohen à New York l'amène à explorer d'autres voies, qu'elles soient sexuelles, pharmacologiques ou spirituelles. L'une d'elles est la scientologie.....
Il appelle Joni Mitchell depuis New York pour lui dire qu'il est entré en scientologie et qu'ils vont diriger le monde.  Après deux ou trois mois, il annonce à son amie qu'il est déçu et qu'il a eu pas mal de problèmes pour se dégager de l'affaire. Au départ, la scientologie lui a proposé en guise de but, " le chemin clair "
" Did you ever go clear ? " demande t'il dans Famous Blue Raincoat.
Il avait également entendu dire que ç'était un bon endroit pour y rencontrer des femmes.
Le 17 Juin, il reçoit un certificat de l'Eglise de scientologie lui décernant le " grade IV - Libération "

 
 Atteindre l'état de " clair ".
  -  " un état atteint grâce à l'audition, décrivant un être qui n'a plus son propre mental réactif, source cachée de comportements irrationnels, de peurs irraisonnées, de troubles, d'insécurité. Sans mental réactif, les personnes retrouvent leur personnalité d'origine, leur autodétermination, et deviennent d'avantage elles mêmes. " -

http://www.scientologie.fr/faq/clear/what-is-the-state-of-clear.htm

Ne me demande pas en quoi ça consiste précisément, ça ne me paraît pas clair, justement....
Point positif tout de même :  l'opportunité de rencontrer  Suzanne, la  future mère de ses enfants, qui s'intéressait elle aussi à la Dianétique de Ron Hubbard, le fondateur de  "l'église de scientologie ".
 En France, la scientologie est répertoriée comme secte et a été condamnée en 2013 pour " escroquerie en bande organisée ".
En Belgique, les personnes physiques et morales de l'organisation sont poursuivies pour " association de malfaiteurs, exercice illégal de la médecine, extorsion, fraude et violation de la vie privée ". Vaste programme.
Je suis contente pour L.C. qu'il soit loin de tout ça.
je trouve ce procès intéressant et je vais essayer de le suivre.



Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: dominiquer le 29 Octobre 2015, 09:39:07
Merci Evelen pour ces références. Tu es une mine. C'est intéressant en effet, et je vais essayer de suivre ce procès.
Je m'étais toujours demandé ce que signifiait cette expression "Did you ever go clear" sans pour autant me donner la peine de chercher si c'était juste une expression idiomatique anglaise que je ne connaissais pas ou un jeu de mots pour initiés ou autre chose.
En fait, je trouve assez cohérent que LC, qui était loin de se contenter de vivre béatement, qui était rempli de questions, soit aller explorer ce domaine là aussi. Oui ce n'est pas très nouveau cette histoire de "mental réactif", il semblerait - en intelligence relationnelle en tout cas - qu'il vaille mieux en général être dans l'action que dans la réaction pour éviter de se conduire en société comme un homme des cavernes, la bave aux lèvres et le silex entre les dents. Mais en effet cette simple recommandation d'éviter de réagir toujours avec ses tripes ne va pas jusqu'à la préconisation claire d'avoir à atteindre un "état" de l'être quasi permanent, en fait devenir un être sans animalité aucune. Queer !

Au fait coucou, ça fait longtemps que je ne me suis pas arrêtée ici, mais comme vous disiez des choses intéressantes ...


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: pearl02508 le 31 Décembre 2015, 08:45:11

...


Titre: Re : Leonard Cohen et la spiritualité
Posté par: Blue_Berry le 31 Décembre 2015, 12:19:43
Et faites toutes et tous un bon passage dans l'année 2016 !