Leonard Cohen Forum
22 Septembre 2018, 09:47:17 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
   Accueil   Forum Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
*

Menu

Thèmes


Permanent?
Pages: [1] 2 3 ... 10
 1 
 le: 13 Septembre 2018, 23:41:54  
Démarré par Evelen - Dernier message par Evelen
La musique de Dominique A est tout en poésie, douceur et harmonie.

J'ai écouté "La Poésie s’en est allée " elle est absolument magnifique cette chanson !
[/i

Entièrement d’accord avec toi, Daniela. Tu pourrais peut-être aller le voir sur scène à Montpellier ...

https://www.bandsintown.com/e/100104109?app_id=js_www.dominiquea.com&came_from=242&utm_medium=web&utm_source=widget&utm_campaign=event&affil_code=js_www.dominiquea.com

Et emmener quelques amis du coin avec toi, pourquoi pas ?  Smiley  Wink

Dès sa sortie, je cours acheter ce dernier album  Cheesy
[/i]

Excellente idée ! 👍. Tu vas te régaler ! 👌🏼

"L'homme-poésie", j'adopte aussi, c'est une très belle définition d'un
"bel homme" disparu mais encore pour très très longtemps dans notre coeur.

A jamais sans doute.
«  There ain’t no cure for Love « , tu te rappelles ?



 2 
 le: 12 Septembre 2018, 23:15:23  
Démarré par Evelen - Dernier message par Daniela
Merci Eve d'ouvrir un nouveau fil de discussion pour parler de cet artiste Cheesy

La musique de Dominique A est tout en poésie, douceur et harmonie.

J'ai écouté "La Poésie s’en est allée " elle est absolument magnifique cette chanson !

C'est un bel hommage que lui rend France Inter. Dès sa sortie, je cours acheter ce dernier album  Cheesy


Juste pour vous inviter à découvrir, si ce n’est pas déjà fait depuis longtemps, un chanteur que j’aime beaucoup personnellement.
                      Dominique A

......

Léonard Cohen « l’homme-poésie « , ç’est bien trouvé ! J’adopte.
[/i]

"L'homme-poésie", j'adopte aussi, c'est une très belle définition d'un
"bel homme" disparu mais encore pour très très longtemps dans notre coeur.

 Smiley


 3 
 le: 09 Septembre 2018, 22:24:54  
Démarré par Evelen - Dernier message par Evelen
Juste pour vous inviter à découvrir, si ce n’est pas déjà fait depuis longtemps, un chanteur que j’aime beaucoup personnellement.
                      Dominique A
Allez l’écouter si vous avez l’occasion

https://www.franceinter.fr/emissions/dans-la-playlist-de-france-inter/dans-la-playlist-de-france-inter-06-septembre-2018

https://www.dominiquea.com/#eleor

Pour la touche cohénienne : sur son dernier album, La Fragilité ( sortie  en octobre ) une chanson dédiée à LC et écrite peu après sa disparition en Novembres 2016.
                       La Poésie s’en est allée

https://m.youtube.com/watch?time_continue=13&v=PO-xlinsNws


                                   ~~~~

Biographie
Au départ, une guitare.
Au départ de  La Fragilité  il y a une guitare acoustique : une guitare achetée à l'époque de La Mémoire Neuve (1995 ), une guitare bon marché. Usée par les années et les tournées, la rosace explosée d'y avoir tant accueilli les rythmes tendus d'« Antonia » , la guitare reposait depuis plusieurs années dans le coin d'une pièce de sa maison. Pour La Fragilité , Dominique A l'a retrouvée. Il a recommencé d'en jouer telle quelle, sans songer à en remplacer les cordes de nylon fatiguées, voire même à la remplacer tout court par une guitare au son plus noble, à la condition plus fraîche. Sa sonorité un peu brute, presque rudimentaire, a finalement offert au disque sa couleur, son humeur : une douceur qui ne verse pas pour autant dans la joliesse, une rondeur qui rechigne, une simplicité qui rapproche.
Deux saisons
L'année 2018 voit paraître deux albums de Dominique A. Toute Latitude disque d'hiver, et La Fragilité disque d'automne, s'y succèdent, et offrent un saisissant raccourci du mouvement qui semble traverser la musique du chanteur depuis bientôt trente années : une oscillation entre intimisme et grandes échappées sonores, solitude et aventures collectives, simplicité et recherches orchestrales. Toute Latitude est tendu, lacéré d'éclairs électriques, aux cieux visités d'orages et nourri des rythmiques sourdes et électroniques qui traversent tout le disque tels un sinueux courant sous-terrain. Il est un disque de groupe, une course serrée de meute. Alors, La Fragilité est l'occasion de respirer, et ses textures plus vaporeuses laissent passer quelques brises légères, filtrer des lumières plus tamisées, des teintes plus claires. On y retrouve les climats apaisés, emprunts de la douceur et du classicisme d'Eleor . Dominique A s'y retrouve seul, comme on souffle après une longue course, et prend son temps. Si les fondations de  Toute Latitude étaient les programmations d'une boîte à rythme,  La Fragilité voit sa trajectoire guidée par le son acoustique de cette guitare finalement retrouvée. Initialement pensé comme un disque exclusivement acoustique et interprété à la guitare seule, La Fragilité se pare malgré tout de quelques pistes supplémentaires : d'autres guitares (folk ou électriques, aériennes, réverbérées) ainsi que quelques rythmiques – toutes les parties y sont jouées par le seul Dominique A - qui tissent des liens ténus avec Toute Latitude. D'autres relations existent entre les deux disques, dans les thèmes explorés par les chansons, telles l'enfance, la ruralité (« Désert d'hiver » alors, « Le grand silence des campagnes » à présent), ou encore la guerre (là « La clairière », ici « Le ruban »).
Rien d'étonnant à cela : les chansons de  Toute Latitude et de La Fragilité sont écrites sur une même période. En 2016 et 2017, en fonction des jours, Dominique compose tantôt à partir de la boîte à rythmes, tantôt à partir de la guitare acoustique, et c'est ce qui oriente les chansons vers un disque ou un autre, détermine leur interprétation à venir. La Fragilité semble le pendant lumineux de Toute Latitude : on y entend, si l'on prête l'oreille, un apaisement, une certaine célébration de la beauté des choses et du monde, une contemplation heureuse de paysages (« Le temps qui passe sans moi »), dont certains remontent à l'enfance (ceux de Loire Atlantique, dans « Comme au jour premier », ou ceux que l'on découvre lors de voyages, médusé, comme à Majorque : « La splendeur »).
La solitude ou presque
Les titres de La Fragilité sont entièrement interprétés par Dominique A et enregistrés chez lui sur une console huit pistes. C'est le troisième album que l'artiste enregistre ainsi : après le fondateur La Fossette (1992), La Musique (2009) fut lui aussi enregistré dans la plus stricte intimité. La plupart des chansons sont des premières prises : il y en eut bien d'autres, mais ce sont toujours les premières versions qui savent conférer aux chansons ce sentiment d'intimité, d'immédiateté, de simplicité – d'une certaine juvénilité retrouvée ? - recherchées par le chanteur. Le son, l'esprit dont il est en quête, mais cette fois sur la durée de tout un album, est celui de la chanson « La rue des marais » , une première prise enregistrée à la maison, avec les moyens du bord. L'intimité, encore une fois, l'urgence et la sincérité, et le chant qui se penche vers l'enfant que l'on fut. Il semble que l'enjeu pour Dominique A n'est pas de se renouveler à tout prix mais de creuser intelligemment un même sillon, explorer de manière étonnée le même univers, en révéler les reflets changeants, au fur et à mesure que la lumière du temps y dépose ses rayons. Puis Dominique, accompagné de Géraldine Capart et Dominique Brusson, se rend dans un studio analogique pour le mixage : il s'agit alors de réchauffer le son en passant les pistes sur bande, lui offrir l'épaisseur du grain, une grâce matérielle. Le studio est trouvé par Brusson, ingénieur du son et complice de Dominique A depuis une vingtaine d'années : le Coxin'hell, au bord de la Méditerranée, dont les larges fenêtres semblent lavées par le bleu de la mer. L'enregistrement s'y déroule en novembre 2017 – une semaine et des poussières, et la vieille console de la cabine du studio apporte le grain espéré... le son est là. S'est déposée, sur les voix, une légère réverbération, l'écho du temps qui vient de s'écouler, des fleurs qui insensiblement se fanent : la fragilité.
Hommage à Leonard
« La poésie s'en est allée », qui ouvre le disque, a été composée deux jours après la mort de Leonard Cohen et est toute empreinte de sa disparition et de son influence. « La poésie s'en est allée / je la soupçonne d'être passée / par chez toi / de s'être allongée dans ton lit / et d'avoir écouté la pluie / sur le toit ». La guitare classique, acoustique, aux cordes de nylon, âme des chansons, incarne cet hommage à Cohen, l'homme-poésie. La Fragilité tout comme L’Horizon plus de dix années auparavant, s'est créé avec, penchée sur Dominique, la silhouette de Cohen, bienveillante, rassurante et – à présent – évanouie. Du chanteur canadien ne semble subsister que la guitare – sa caisse est balafrée, ses cordes sont fatiguées : elle est posée dans un coin de la pièce qui a vu naître les chansons de La Fragilité .

Pierre Lemarchand

                          ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Léonard Cohen « l’homme-poésie « , ç’est bien trouvé ! J’adopte.

 4 
 le: 09 Septembre 2018, 10:36:10  
Démarré par Evelen - Dernier message par Evelen
Ç’est le 3 Novembre que Sylvie Simmons sera à Paris pour la promotion de son livre.

https://www.maisondelapoesieparis.com/events/im-your-man-la-vie-de-leonard-cohen/

Il semble qu’une seule 😟 traductrice soit annoncée : Françoise Vella
Quid d’Elisabeth Domergue, animatrice éclairée ( Lesperluette ) de ce Forum à l’époque où il vivait et bruissait de commentaires, d’échanges, et où l’humour et le sérieux s’exprimaient tour à tour à l’image de celui pour qui il avait été créé  ?
Peut être sera t’elle présente lors des autres dates prévues en France.
A suivre.
Passez un bon dimanche.

 5 
 le: 09 Septembre 2018, 09:57:03  
Démarré par Evelen - Dernier message par Evelen
Parution ces jours derniers d’un autre bouquin en français à propos de l’oeuvre de LC

                    Léonard Cohen et son Dieu écrit par Dominique Cerbelaud

https://livre.fnac.com/a12400149/Dominique-Cerbelaud-Leonard-Cohen-et-son-Dieu


Présentation de l'éditeur

L'ouvrage se propose de lire le corpus des chansons de Leonard Cohen sous l'angle des thématiques religieuses.
Il se compose de huit chapitres, qui s'intéressent successivement aux religions, sagesses et initiations ; au monde des récits bibliques ; à l'influence des écrits de sagesse ; à Jésus, qui suscite comme il se doit l'ironie mais aussi la fascination du chanteur juif ; à différentes figures de la sainteté chrétienne ; aux allusions à la liturgie juive ; à la mystique juive ; enfin, on s'interroge sur l'expérience spirituelle qu'a pu vivre Leonard Cohen lui-même.
Éclairé par des fragments de chansons présentés dans la traduction française de l'auteur, ce parcours laisse pressentir la cohérence et la profondeur de la dimension religieuse, qui apparaît dès lors comme une clé essentielle de l'oeuvre de l'auteur-compositeur canadien.

« Fan » de Leonard Cohen depuis le premier album de celui-ci (contenant la fameuse chanson « Suzanne »), Dominique Cerbelaud a beaucoup échangé, par écrit ou lors de diverses rencontres, avec le chanteur. Sa compétence théologique (il est lui-même religieux dominicain) l'a rendu attentif aux thèmes religieux omniprésents dans l'oeuvre.´


 6 
 le: 02 Septembre 2018, 15:14:32  
Démarré par Evelen - Dernier message par Evelen
Sylvie Simmons sera en Novembre en France pour  2 semaines de promotion de l’édition française de la biographie «  I’m your man « .

Trouvé sur le site de Jarkko.

_  Sylvie Simmons in France, UK, Ireland
by jarkko
Sylvie will do one UK show on 25th October at the Betsey Trotwood pub/venue in Clerkenwell, London, accompanied by Jason McNiff, who she has toured with in the past.

After that, she has set up a show in Dublin on the 28th October. She will be accompanied by an acclaimed Irish guitarist named Clive Barnes.- See the first poster.

After Dublin, she goes to Galway. Two local Cohenites, Jill Harsant and Jerome Taheny, have organised a Leonard Cohen meet-up in Galway, Ireland, with two shows - one at a well-known Galway book shop, the other at a theatre - and a dinner. Irish singer-songwriters Jerome Taheny and Johnny Duhan will join Sylvie at the shows.

After Ireland, Sylvie is flying to Paris in November to do a two week tour of events, to promote the French translation of her Cohen biography.

(Thanks to Sylvie for the info ! )

https://www.leonardcohenforum.com/viewtopic.php?f=8&t=38176


Je suppose et j’espère que les traducteur et traductrice français seront présents.

 7 
 le: 28 Août 2018, 12:39:20  
Démarré par Evelen - Dernier message par Daniela


Oh merci Eve  Smiley En effet, tout laisse bien penser qu'un nouvel album de Leonard serait en préparation....   Wink

A surveiller...  Cheesy

 8 
 le: 20 Août 2018, 17:53:42  
Démarré par Evelen - Dernier message par Evelen
Des rumeurs de la sortie prochaine d'un nouvel album de LC circulent depuis quelques jours.

Allan Showalter lui-même y fait allusion.

https://cohencentric.com/2018/08/16/maybe-they-will-see-the-light-of-day-i-dont-know-patrick-leonard-may-they-see-the-light-soon-for-your-ears-dustin-ohalloran-is-a-new-leonard-cohen-album-in-the-making/

https://cohencentric.com/2018/08/18/the-posthumous-leonard-cohen-album-ive-got-a-little-secret-rumor-mill/

Affaire à suivre de près. 🤞🏻🤞🏻

 9 
 le: 14 Août 2018, 11:49:34  
Démarré par Daniela - Dernier message par phil58
Avec notre ami Olivier on ira voir ce spectacle le 16 janvier 2o19 à Fribourg (Suisse ).

 10 
 le: 08 Août 2018, 17:38:16  
Démarré par Calypso - Dernier message par Evelen

Je commence à me poser la même question que toi  Wink
Alors, j'ai fait appel à un "professionnel" pour lui demander son avis, j'attends sa réponse que j'aurai probablement demain  Smiley

As tu eu cette réponse que tu attendais ?

Pages: [1] 2 3 ... 10
TinyPortal v1.0 beta 4 © Bloc
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !