Going Home

Chanson en écoute ICI

Going Home

I love to speak with Leonard
He’s a sportsman and a shepherd
He’s a lazy bastard
Living in a suit

But he does say what I tell him
Even though it isn’t welcome
He will never have the freedom
To refuse
 
He will speak these words of wisdom
Like a sage, a man of vision
Though he knows he’s really nothing
But the brief elaboration of a tube

Going home
Without my sorrow
Going home
Sometime tomorrow
To where it’s better
Than before

Going home
Without my burden
Going home
Behind the curtain
Going home
Without the costume
That I wore

He wants to write a love song
An anthem of forgiving
A manual for living with defeat

A cry above the suffering
A sacrifice recovering
But that isn’t what I want him to complete

I want to make him certain
That he doesn’t have a burden
That he doesn’t need a vision

That he only has permission
To do my instant bidding
That is to SAY what I have told him
To repeat

Going home
Without my sorrow
Going home
Sometime tomorrow
Going home
To where it’s better
Than before
 
Going home
Without my burden
Going home
Behind the curtain
Going home
Without the costume
That I wore

 
I love to speak with Leonard
He’s a sportsman and a shepherd
He’s a lazy bastard

Living in a suit


Je rentre chez moi

J'aime discuter avec Leonard
C'est un sportif et un berger
C'est un sale type paresseux
Qui vit dans un costume

Mais il dit ce que je lui dis
Même quand c'est déplaisant
Jamais il n'aura la liberté
De refuser

Il dira ces mots pleins de sagesse
Tel un maître, un visionnaire
Bien qu'il sache qu'il n'est vraiment rien
D'autre que la brève élaboration d'un tube

Je rentre chez moi
Sans mon chagrin
Je rentre chez moi
C'est pour demain
Je rentre chez moi
Là où ça va mieux
Qu'avant

Je rentre chez moi
Sans mon fardeau
Je rentre chez moi
Derrière le rideau
Je rentre chez moi
Sans le costume
Que je portais


Il veut écrire une chanson d'amour
Un hymne de pardon
Un manuel pour vivre avec la défaite

Un cri plus haut que la douleur
Une guérison après un sacrifice
Mais ce n'est pas ce que je veux qu'il accomplisse

Je veux le persuader
Qu'il n'a pas de fardeau
Qu'il n'a pas besoin d'une vision

Qu'il a pour seule permission
Celle de m'obéir sur le champ
Et je veux qu'il dise ce que je lui ai dit
De répéter

Je rentre chez moi
Sans mon chagrin
Je rentre chez moi
C'est pour demain
Je rentre chez moi
Là où ça va mieux
Qu'avant

Je rentre chez moi
Sans mon fardeau
Je rentre chez moi
Derrière le rideau
Je rentre chez moi
Sans ce costume
Que je portais


(Reprise du refrain par le choeur)

Jaime discuter avec Leonard
C'est un sportif et un berger
C'est un sale type paresseux
Qui vit dans un costume

(Traduction par Pierre-René Legrand)


De Retour

J’aime parler avec Léonard
C’est un sportif et un pasteur
C’est un flemmard et un toquard
En costume

Mais il dit ce que je lui dis
Même si c’est mal ressenti
Il ne lui serait pas permis
D’refuser

Il dit la sagesse avec l’air
D’un grand sage et d’un visionnaire
Mais il sait bien qu’il n’est guère
Que l’agencement temporaire
D’un tuyau

De retour
Laissant mon chagrin
De retour
Tôt ou tard demain
Où tout est vraiment
Mieux qu’avant

De retour
Laissant mon fardeau
De retour
Derrière le rideau
De retour
Sans le déguisement
Que j’arbore


Il veut écrire une chanson
D’amour, un hymne au pardon
Un traité pour vivre à fond
La défaite

Un cri par delà la souffrance
La résilience du sacrifice
Mais ce n’est pas je que je veux qu’il
Accomplisse

Je veux qu’il soit bien certain
Qu’il n’est en charge de rien
Et de vision n’a nul besoin

Qu’il n’a que la permission de
Respecter mon ordre de
Dire tout ce que je lui dis de
Répéter

De retour
Laissant mon chagrin
De retour
Tôt ou tard demain
Où tout est vraiment
Mieux qu’avant

De retour
Laissant mon fardeau
De retour
Derrière le rideau
De retour
Sans le déguisement
Que j’arbore


J’aime parler avec Léonard
C’est un sportif et un pasteur
C’est un flemmard et un toquard
En costume

(Traduction – Adaptation : Polyphrène)
Voir l'adaptation sur le site de Polyphrène



Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines

Retourner à l'article