Leonard Cohen Forum
19 Octobre 2017, 04:22:27 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
  Accueil   Forum   Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
*

Menu

Thèmes


Permanent?
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Strasbourg (feedback)  (Lu 8150 fois)
deodatus
Übersetzer
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 263


« le: 20 Septembre 2010, 09:45:31 »

Bonjour les amis ,
Je me permets de vous donner quelques échos du concert d'hier soir, au Zénith de Strasbourg. Première remarque : sans comparaison avec celui de Colmar ! Beaucoup mieux : le public respectueux et attentif (sauf quelques individus assoiffés qui n'ont pu s'empêcher d'aller acheter des boissons à plusieurs reprises pendant la soirée !), une sono absolument parfaite et des éclairages magnifiques que nous n'avions pas pu apprécier à Colmar puisqu'il faisait encore jour pendant la première partie. De ce fait j'ai pu mieux entrer dans le concert et l'apprécier. Personnellement j'ai ressenti beaucoup d'émotion surtout avec "Dance me...", "The Future", la nouvelle chanson "Born in chains", mais également "The Partisan", FBR et "If it be your will". Excellente interprétation, très dynamique aussi de "First we take Manhattan". Javier Mas était à nouveau fabuleux dans ses intros à "Who by fire" et "The Gipsy Wife". Par contre j'ai trouvé Dino Soldo et Neil Larsen moins inspiré dans leurs impros qu'à Colmar. L'interprétation du "Halleluja" manquait aussi un peu de punch et d'âpreté, à mon goût. Mais ce ne sont là que des critiques de détail d'un amoureux de Léonard très (trop) exigent ! (Mais comme l'a dit Léonard à un moment : "soyez assurés que nous vous donnons tout ce que nous avons, ce soir "!) Par contre j'ai trouvé que l'absence de Sharon Robinson se faisait cruellement ressentir. C'est peut-être la plus grosse déception, prévue hélas, pour le concert hier soir. Sa voix grave et soyeuse manquait. Elle est à mon sens, la "locomotive" du trio vocal. Les soeurs Webb ont fait ce qu'elles ont pu, mais je trouve qu'elles n'étaient  pas au top de leur forme. (Avaient-elles trop festoyé dans un pub irlandais de Strasbourg la nuit précédente ? Elles avaient toutes les deux les traits tirés, l'air épuisé. Attention de ne pas tomber malades à leur tour). Mais leur "If it be your will" était malgré tout à nouveau magnifique. Silence impressionnant dans la salle. On aurait pu entendre une mouche voler. C'est une performance qui en dit long, quand il y a près de 10.000 personnes présentes. En ce qui concerne la set list, pas de surprises, hélas. La même que ces derniers soirs, moins "In my secret life" et "Boogie street". Trois nouvelles chansons "The darkness", "Born in chains" et "Feels so good". J'ai regretté que Léonard finisse sur "Closing time" et non sur "Heart with no companion", comme je l'espérais. Pourquoi Léonard ne reprend-il pas des merveilles comme "Nancy", "Avalanche", "Joan of arc", ou même "Stranger song", "The guest", "A thousand kisses deep" ou même "Alexandra leaving" ? Mais peut-être les prépare-t-il et les tient-il en réserve pour... une prochaine tournée ! J'aurais volontiers échangé "Sisters of Mercy" (un peu rengaine à la longue) ou "closing time" contre un de ces joyaux. Léonard était en super forme, sautant et dansant à chacune de ses entrées ou sortie de scène. Il s'est adressé au public en français à plusieurs reprises, charmante attention, et les sous-titres des chansons en français sont vraiment une chose très appréciable (mêmes si certaines traductions sont très approximatives). En conclusion : merveilleuse soirée. Je n'ai rien regretté, bien au contraire, ce fut la compensation attendue pour le demi-ratage de Colmar (mais pas du fait de Léonard, bien entendu !) Amis marseillais et du midi réjouissez-vous ! Vous allez vivre de très beaux moments demain soir. Je serai en pensées avec vous lorsque vous souhaiterez son anniversaire à (L)Celui qui nous réunit !
« Dernière édition: 20 Septembre 2010, 15:05:19 par deodatus » Journalisée
la mite au logis
Newbie
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4


« Répondre #1 le: 20 Septembre 2010, 17:06:38 »

Totalement d'accord avec cette analyse. J'ai dit à peu près la même chose en résumé.
Je n'ai pas assisté au concert de Colmar, mais celui de Strasbourg a dépassé toutes mes espérances. A la fin j'étais debout avec des milliers de personnes à taper dans les mains. Inoubliable ! Un grand merci Monsieur Cohen !
Journalisée
phil58
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 759



« Répondre #2 le: 20 Septembre 2010, 20:29:05 »

Deodatus, pas d'accord avec toi. SISTERS OF MERCY est pour moi un des plus grands, si ce n'est le plus grand moment du concert ! J'adore cette chanson depuis toujours, et l'interprétation actuelle est tout simplement sublime.
Alors, touche pas à ma chanson ! Angry Angry Angry
Bon, les goûts et les couleurs... Wink
Pour HALLELUJHA, là je suis entièrement d'accord avec toi. Je la trouve bien lisse, comparé aux versions 1985/89/93.
A part ça, je suis vraiment content que tu aies apprécié. Mais il ne pouvait pas en être autrement !
Et merci pour ton commentaire. Smiley
« Dernière édition: 21 Septembre 2010, 11:42:53 par phil58 » Journalisée
Lehcim
Newbie
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4



« Répondre #3 le: 21 Septembre 2010, 00:10:51 »

Je suis arrivé vers 15 heures au Zénith de Strasbourg, seul, j'ai avalé 240 km le coeur empli de cette émotion qui me submerge quand je sais que je vais bientôt plonger dans un rêve émerveillé ; celui d'un concert de Léonard Cohen.
J'ai flâné tout autour du lieu, ciel bleu pur, belle réalisation que ce zénith alsacien tout orange, fort bien intégré au site et aussi très bien conçu.
Je me retrouve côté backstage de l’ensemble ; sur le parking alignement parfait des rutilants truks britaniques bleu marine de la tournée européenne, un grand silence, pas un chat.
Vers 16h15, je papote avec le gardien (très sympa) qui autorise l’accès à cet endroit où vont et viennent les "dument autorisés" de tous bords et fonctions, lorsqu'un véhicule se gare à côté de nous, et sous mes yeux ahuris et incrédules, juste en face de moi derrière la vitre, j'aperçois "Javier Mas" tout décontracté, mine superbe.
"Hello Javier, so so happy so enjoy to see you !! please can'I take a photo ?" Bredouille-je en état second. Il me gratifie d'un salut de la main et d’un sourire radieux que je fixe instantanément.   Cheesy
La voiture qui transportait environ six personnes que je n’ai pas pu voir démarre et se dirige vers l’entrée des artistes. Cette présence des musiciens dans les lieux près de quatre heures avant le concert me laisse supposer que de sérieuses répétitions ont lieu avant chaque concert.
J’aimerais vous faire partager cette photo !
Avant le concert qui démarre toujours à 20 heures tapantes, j’ai eu le temps d’entamer des discussions bien intéressantes avec des gens venus des Vosges, d’Allemagne, Belgique, Hollande, et même un couple d’écossais de Glasgow, venus tout spécialement.
Tout m’a plu dans ce concert de Strasbourg, le sous titrage en français est très appréciable,  la très belle communion du public, tantôt muet, tantôt exubérant, l’absence de débordements.
J’étais aux premières loges à Colmar en 2009 ; il y avait beaucoup de jeunes et une chaude ambiance, et c’est vrai que Dino Soldo, que j’apprécie « grave » avait une participation plus dynamique et variée, mais il est toujours très très applaudi le « mime man ».
J’étais également à Gand (Gent, Ghent… comme on voudra) le 22 août dernier, et j’avais pu constater un très sensible changement dans les arrangements musicaux qui, à mon goût, sont plus subtiles ; Neil Larsen et Bob Metzger ont de plus larges plages d’expression, Javier Mas toujours omniprésent commet des envolées de plus en plus fines… 
Roscoe Beck a bougrement bien travaillé.
Tout cela contribue à la magnificence des mots (et quels mots) de Léonard Cohen et de l’expression vocale et scénique de l’homme que je trouve sommitales.
Un grand bémol à Strasbourg, l’absence de Sharon Robinson, le vide de son charisme, sa grâce, sa voix unique irremplaçable, et quand Léonard Cohen en seconde partie a dit en français « nous donnerons tout ce que nous avons ce soir » j’ai imaginé qu’il devait beaucoup penser à elle.
En ce beau jour tout à fait spécial et unique que vous allez vivre à Marseille, je vous souhaite un merveilleux voyage.
Journalisée
fabrice67
Newbie
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6


« Répondre #4 le: 21 Septembre 2010, 01:20:00 »

oh oui... comme c'était beau. j'en ai encore des frissons de bonheur. Quel homme, et quel courage de pouvoir donner autant d'amour à tant de monde.
Je n'ai pas votre expérience des concerts de M. Cohen - c'était mon premier - et j'ai été littéralement submergé par tant de classe et de justesse dans la voix. Je m'attendais à quelque chose de grand : j'ai certainement vécu l'un des moments les plus forts de ma vie. Leonard Cohen, je l'admirais déjà à travers ses textes, ses mélodies. Aujourd'hui je peux mettre "un film" sur son œuvre. Un film que je ne suis pas près d'oublier. Oui, cette soirée est inoubliable. Je crois bien que c'est la première fois que je quitte un concert à la fois heureux d'avoir pu vivre ce grand moment, et triste - profondément triste - que ces 3 heures ne puissent se répéter à l'infini.
Je vous envie, amis Marseillais. J'aurais tant aimé lui crier "Happy Birthday" ce soir, avec vous :-)
M. Cohen revenez nous vite. Vous nous manquez déjà !
Journalisée
deodatus
Übersetzer
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 263


« Répondre #5 le: 21 Septembre 2010, 08:18:10 »

"Je crois bien que c'est la première fois que je quitte un concert à la fois heureux d'avoir pu vivre ce grand moment, et triste - profondément triste - que ces 3 heures ne puissent se répéter à l'infini.
Je vous envie, amis Marseillais. J'aurais tant aimé lui crier "Happy Birthday" ce soir, avec vous :-)
M. Cohen revenez nous vite. Vous nous manquez déjà !"

Oh oui, comme vous avez raison ! Je me suis fait la même réflexion : on aimerait que ça ne finisse jamais. Le lendemain d'un tel concert on a toujours du mal à atterrir ! On sort d'une autre dimension pour plonger dans le réel souvent si angoissant...
Journalisée
fabrice67
Newbie
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6


« Répondre #6 le: 22 Septembre 2010, 04:13:22 »

"une autre dimension" c'est exactement ça !
et je crois bien que je n'ai toujours pas atterri :-)
Journalisée
la mite au logis
Newbie
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4


« Répondre #7 le: 22 Septembre 2010, 11:27:02 »

Fabrice67, je n'aurais pas mieux dit ! Moi aussi j'aurais voulu écouter Cohen toute la nuit ! J'avais les larmes aux yeux à la fin du concert, debout avec 10.000 personnes qui tapaient dans les mains.

Voici l'article des DNA :
http://www.dna.fr/fr/france/info/3814074-Strasbourg-Leonard-Cohen-L-elegance-de-l-ombre
Journalisée
deodatus
Übersetzer
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 263


« Répondre #8 le: 22 Septembre 2010, 18:46:37 »

Merci pour l'article des DNA que je n'avais pas encore vu. Tout cela est très juste et si bien dit. Cependant, je me demande si son auteur a vraiment assisté au concert puisqu'il évoque une seule nouvelle chansons (alors que LC en a interprété trois), erreur pardonnable si on n'est pas un connaisseur (Léonard a effectivement présenté une seule chanson comme "nouvelle", à savoir "Born in chains"), mais ce qui m'inquiète plus c'est que le journaliste semble citer "In my secret life", qui n'est pas une nouvelle chanson et qui n'a même pas été interprétée, absence de Sharon Robinson oblige !
Mais l'ensemble de l'article reflète bien ce que fut la soirée et ce que nous avons vécu.
Journalisée
gypsy boy
Vétéran
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 117


« Répondre #9 le: 22 Septembre 2010, 21:07:08 »

j'ai été aussi surpris que toi Deodatus quand j'ai lu dans l'article que "In My Secret Life " y était mentionné :-)
Journalisée
phil58
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 759



« Répondre #10 le: 22 Septembre 2010, 22:00:23 »

Deodatus, alors ces gradins 2, ce n'était pas trop loin de la scène finalement ?
Journalisée
deodatus
Übersetzer
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 263


« Répondre #11 le: 23 Septembre 2010, 11:40:25 »

Au contraire, Phil58 ! C'était parfait !!! sono idem ! Pourquoi dépenser 50€ de plus pour être assis au parterre, avoir un spectateur devant toi, devoir lever les yeux en permanence vers la scène et les écrans, alors que des gradins on jouit d'une acoustique parfaite et d'une vue imprenable sur la salle et la scène ! D'ailleurs le Zénith est beaucoup moins imposant que je ne me l'imaginais. Et même des gradins 2 tu n'as pas besoin de jumelles pour profiter du spectacle ! Et quels éclairages ! Surtout sur l'intro de "Who by fire", si ma mémoire est bonne, où l'ombre de Javier Mas est projetée sur le rideau de fond ! Tu avais raison sur tous les points , Phil58. Bravo et merci !
Journalisée
deodatus
Übersetzer
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 263


« Répondre #12 le: 23 Septembre 2010, 11:44:42 »

Gipsy Boy, plus j'y réfléchis, plus je suis convaincu que l'auteur de l'article n'a pas assisté au concert. D'où sa boulette à propos de "In my secret life". D'ailleurs l'article a été publié dès le lendemain. Pour un concert qui a fini à 23h40, c'est une prouesse non ?
Par ailleurs il n'a rien écrit de spécifique sur le programme. Pas même de mention de l'absence de Sharon Robinson qui aurait pourtant mérité d'être relevée ! D'un autre côté, comment savait-il que LC a chanté "une nouvelle chanson" (comme Léonard l'a annoncé lui-même alors qu'il en a chanté trois !). Mystère. Enfin, l'essentiel c'est que le ton de l'article soit juste et fidèle au "miracle" auquel nous avons assisté !
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

TinyPortal v1.0 beta 4 © Bloc
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !