Leonard Cohen Forum
17 Octobre 2017, 04:52:03 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
  Accueil   Forum   Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
*

Menu

Thèmes


Permanent?
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Hallelujah et le pouvoir de l'imagination  (Lu 3107 fois)
lesperluette
Translator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 346



« le: 28 Février 2011, 17:24:27 »

Placebo Domino in regione vivorum (« Je plairai au Seigneur chez les vivants »). Voilà donc le Chant de David qui plait tant au Seigneur dans la Bible !
Érudits comme vous l'êtes, vous connaissiez la référence biblique du premier couplet de Hallelujah et certainement aussi l'origine de l'emploi de ce mot : placebo. Moi pas. Actuellement, la publication des résultats de nouvelles études sur l'effet placebo mettent en lumière "l'effet de la confiance et de l'espoir" et non celui de "l'illusion et du mensonge" sur le soulagement de la douleur et de la souffrance…
Avec une logique imparfaite, je conclus à la vérification de l'effet thérapeutique de l'accord secret entre l'auteur et ses auditeurs, prouvée par l'expansion irrésistible de cette chanson dans toutes les audiences. Je suppose que l'effet serait fondé sur l'appel au pouvoir de l'imagination propre au style à la fois mystérieux et ouvert des chansons de Leonard Cohen.
Journalisée
Kat999
Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 43


« Répondre #1 le: 28 Février 2011, 19:51:03 »

Ta théorie est intéressante ; je reste néanmoins perplexe quant à l'utilisation de cette référence pour expliquer le succès de la chanson. Plus prosaïquement, j'entends un refrain dont la mélodie ET les paroles (pour dire le moins puisque c'est un mot en l'occurrence Smiley ) sont simples à retenir et faciles à chanter. J'ai souvenir lorsque je l'ai vu à Colmar en 2009 que "So long Marianne" avait été entonné avec tout autant d'entrain, voire plus, par l'audience que Hallelujah.
Journalisée
lesperluette
Translator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 346



« Répondre #2 le: 28 Février 2011, 21:44:52 »

Merci de ta réponse, Kat999, il ne faut pas prendre au sérieux tout ce que je raconte, tu sais. J'ai posté ce billet après avoir écouté fort distraitement une émission ;  les mots du verset de la Bible cité en latin, puis traduit m'ont fait penser strictement au premier vers de Hallelujah  :
 I’ve heard there was a secret chord
That David played, and it pleased the Lord

Le reste, ce sont des associations hasardeuses, je le reconnais.

Mais Hallelujah, je continue à l'entendre dans de nouvelles reprises et dans des lieux vraiment improbables comme le centre commercial de mon quartier, ou la piscine municipale, si ! si ! Là, ce n'est plus la "Nouvelle star" ou l'église du village, je trouve. Je suppose que c'est parce que cette chanson-là fait du bien aux gens qui l'entendent. C'est le même destin que certaines chansons d'Edith Piaf comme La Vie en Rose.
Je comprends ce que tu dis sur la "prégnance" de certaines chansons. Plus tu les entends, plus elles amassent leurs lots de souvenirs, de moments et d'ambiances spéciales. C'est pourquoi il y a quelque chose de foncièrement injuste ou aléatoire dans la trajectoire des œuvres : elles ont besoin d'être largement diffusées pour "grandir" dans la mémoire et l'imagination du public. Certaines portent néanmoins des gènes (ou des germes) spéciaux qui ouvrent le cœur.
« Dernière édition: 28 Février 2011, 22:53:48 par lesperluette » Journalisée
Kat999
Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 43


« Répondre #3 le: 28 Février 2011, 22:05:33 »

Oui c'est devenu une chanson qu'on pourrait qualifier d'"universelle". Elle doit son succès d'ailleurs à Jeff Buckley qui, s'il n'avait été le fils de Tim Buckley, s'il n'avait été mort jeune et de façon tragique, n'aurait peut-être pas eu autant de succès non plus ... Je pérore et fais des hypothèses hasardeuses à mon tour ... Smiley
Même si j'apprécie ce morceau, il a un succès à mon sens beaucoup trop important comparativement à d'autres morceaux de L. Cohen.
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

TinyPortal v1.0 beta 4 © Bloc
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !