Leonard Cohen Forum
20 Novembre 2018, 19:05:41 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
  Accueil   Forum   Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
*

Menu

Thèmes


Permanent?
Pages: 1 2 3 [4] 5 6   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Old Ideas : Revue de presse  (Lu 86217 fois)
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #45 le: 04 Février 2012, 22:50:38 »

De la part de notre ami Sylvain Thuret, sa "lettre à Leonard"...

Merci mais ça n'a rien à voir avec la revue de presse.
Sylvain a son propre blog sur le LCS, il est dommage qu'il n'ait pas mis son article lui-même dessus.
 Lips Sealed
Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
lesperluette
Translator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 346



« Répondre #46 le: 06 Février 2012, 09:10:03 »

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/02/06/le-gagnant-magnifique
L'Est Républicain- 06.02.12 à 05h00
par Xavier FRERE


Le gagnant magnifique
Musique - « Old ideas », douzième album de Leonard Cohen : « vieilles idées » mais sang toujours neuf
… "ON AIMERAIT le voir rire, parfois. De ce rire caverneux, profond, dont il doit avoir le secret. Un sourire même. Celui qu’on ne décèle quasiment jamais sur les clichés de sa photographe française attitrée, Dominique Issermann. Car, aujourd’hui, derrière le masque (presque de cire), les tempes grises, le borsalino soigneusement posé et les costumes noirs, Leonard Cohen pourrait franchement « se marrer ». On sait que ce n’est pas toujours compatible avec une politesse qu’on dit légendaire, ou une classe qu’on juge naturelle." […]
Journalisée
lesperluette
Translator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 346



« Répondre #47 le: 06 Février 2012, 10:18:43 »

http://www.uwmpost.com/2012/02/06/review-leonard-cohen/
uwmpost - 06 February 2012.
By Steven Franz


Critique : Leonard Cohen

Le titre du nouvel album de Leonard Cohen, Old Ideas, est, de manière prévisible, à multiples facettes. Depuis ses débuts dans les années soixante, le canadien, chanteur/compositeur si influent, a composé sa musique aux États-Unis en étant mieux entendu en Angleterre.  Dès lors, il s'est distingué  par ses dualités, les ombres du sens s'attardant au détour de chaque note et de chaque espace entre les paroles.

C'est un homme de contradictions. Son grognement atonal accompagné de râles n'a jamais été confondu avec une voix médiocre. La plupart des chanteurs se damneraient pour voir leurs chansons entrer dans le langage populaire comme les siennes mais il est possible que vous n'ayez jamais entendu sa musique - Jeff Buckley a transformé la tension déchirante  d'« Hallelujah » en ritournelle romantique pour Shrek, une autre contradiction en soi. Quand il était plus jeune, il n'a jamais pu écrire les chansons d'un jeune premier, et maintenant qu'il est âgé de 77 ans, ses propos sur l'amour et la perte semblent hors du temps,  bien qu'elles émanent nettement du point de vue d'un vieil homme. C'est peut être parce que personne n'est passé par ce que Leonard Cohen a traversé.
[…]

(j'ai de gros doutes sur la traduction du début du deuxième paragraphe, perdues dans les contradictions ! Y a-t-il un regard expert et secourable en ligne ?)
« Dernière édition: 06 Février 2012, 15:07:01 par lesperluette » Journalisée
Fanfan
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 341



« Répondre #48 le: 07 Février 2012, 16:24:29 »

Merci mais ça n'a rien à voir avec la revue de presse.
Sylvain a son propre blog sur le LCS, il est dommage qu'il n'ait pas mis son article lui-même dessus.
 Lips Sealed

Je suis désolée Patrice, je ne pensais plus au blog de Sylvain, et en plus comme ce texte concernait Old Ideas, j'ai un peu hésité sur le lieu adéquat ici, et surtout je tiens à dire que c'est moi qui ai proposé à Sylvain de le poster sur le forum car il avait l'air un peu débordé, et il m'a dit "mais bien sûr avec plaisir Fanfan !"  Smiley Et comme je sais que tu remets toujours les messages là où il faut, je l'ai quand même mis dans la revue de presse, car pour moi, Sylvain est quand même un journaliste, dans l'ombre peut-être, mais un journaliste tout de même...et pas toujours reconnu à sa juste valeur quand on voit les articles miteux qui paraissent dans des grands journaux à gros tirage...
Voilà...
Journalisée

Fanfan
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #49 le: 07 Février 2012, 17:06:57 »

Ne sois pas désolée Fanfan ! Tu ne pouvais pas savoir.
Si quelqu'un doit être désolé, c'est moi, à force de voir tous les talents du LCS qui s'en vont...  Sad

J'ai vu la conversation entre Sylvain et toi sur Facebook. Un jour, j'ai dit à Sylvain qu'il est le meilleur rédacteur que le LCS ait jamais eu, et je le pense toujours. C'est aussi pour ça que ça me rend triste de voir les Facts en jachère, lui qui les faisait si bien. C'est un concept issu de l'imagination de Sylvain, et j'ai trouvée l'idée géniale puis je lui ai donné le blog des Facts pour qu'il y soit "chez lui", il a toujours les clefs d'ailleurs.

Ce n'est pas grave pour le message, il suffira d'ouvrir un nouveau sujet puis d'y déplacer les réponses n'ayant rien à voir avec le revue de presse (y compris et surtout ce message!) et le tour est joué, je ferai ça un de ces jours... Wink
Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
phil58
Moderator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 773



« Répondre #50 le: 13 Février 2012, 20:44:54 »

Leonard Cohen en couverture de MOJO, qui lui consacre 14 pages.
Le tout en anglais bien-sûr, sauf les photos.
Et en prime: le CD Songs Of...revu (et corrigé) par d'autres artistes. Les 10 titres dans l'ordre, avec en prime, FBR, Avalanche, Bird On A Wire, Nancy et Last Year's Man.
Les versions sont parfois surprenantes, comme pour le premier CD de Mojo, sorti il y a un an ou deux, mais à mon avis ça vaut vraiment le coup !
« Dernière édition: 15 Février 2012, 12:02:34 par phil58 » Journalisée
volvoblues
Nouveau
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 28



« Répondre #51 le: 15 Février 2012, 12:38:04 »

je viens de recevoir le numero de mojo, si on apprend pas grand chose sur l'artiste, il y a par contre quelques photos sympas, et le cd est assez déroutant..
Journalisée
rebuber
Translator
Junior
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 49


« Répondre #52 le: 20 Février 2012, 14:05:43 »

Un long article en français, sur Slate qui - à mon avis - enfonce un peu les portes ouvertes. Mais on va quand même pas faire la fine bouche...


http://www.slate.fr/story/50203/CULTURE-musique-cohen-dylan
 
Journalisée
lesperluette
Translator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 346



« Répondre #53 le: 20 Février 2012, 15:10:33 »

Oui. Pour reprendre le tire annoncé par Rebuber, lancer l'éventuelle polémique et vous inciter à lire :

Leonard Cohen, le plus grand parolier du monde
De «Songs of Leonard Cohen» au récent «Old Ideas», toute sa carrière le prouve: le Canadien est un poète hors d'atteinte, même de Bob Dylan.

à noter, ça ne déplaira pas à Patrice, il y a un lien sur ce site, oui, oui, le LCF LCS ! Les traductions viennent d'ici, notre site favori !
« Dernière édition: 23 Février 2012, 04:40:03 par lesperluette » Journalisée
lesperluette
Translator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 346



« Répondre #54 le: 22 Février 2012, 11:03:55 »

http://www.lesinrocks.com/musique/musique-article/t/77023/date/2012-02-08/article/leonard-cohen-eternel-contemporain/
Site des Inrocks 08/02/2012 | 09H30
par Pierre Siankowski


Leonard Cohen : éternel contemporain
C’est un jeune homme de 77 ans qui cite Jay-Z dans le texte et sort un splendide nouvel album. Rencontre avec le toujours zen Leonard Cohen. Critique et écoute.

extrait : […] Assis paisiblement sur un petit fauteuil, Cohen tripote une bague. A mon arrivée, il épelle lentement “I-N-R-O-C-K-U-P-T-I-B-L-E-S”. Je lui demande, pour commencer, s’il songe encore à l’écriture d’un roman (il n’en a plus écrit depuis Les Perdants magnifiques, en 1966). “Je n’exclus pas cette possibilité. J’ai envie d’écrire, j’aime la vie sédentaire qui va avec l’écriture. Ce serait formidable d’y parvenir, peut-être vais-je y parvenir, je ne sais pas. En tout cas, vous me rappelez qu’on m’attend encore sur ce terrain-là, ce qui m’honore.” […]
 Cheesy Cheesy Cheesy
et plus loin :
[…] Et le rap dans tout ça ? Jay-Z fait-il partie de la vie de Leonard Cohen ? Il s’arrête, me fixe dans les yeux et, de sa voix inimitable, lance la punchline mythique du patron du hip-hop mondial : “I got 99 problems/ But a bitch ain’t one” (“J’ai 99 problèmes/Mais une pute n’en est pas un”). Leonard Cohen a 77 ans. Notre brève interview s’arrête sur ce K.O. technique d’une incroyable douceur, il en promet une plus longue, un jour peut- être : “Je suis encore jeune, nous avons le temps.” […]
Journalisée
lesperluette
Translator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 346



« Répondre #55 le: 22 Février 2012, 11:08:36 »

Dominique Boile m'a envoyé un petit article paru dans Glamour :

GLAMOUR n° 96 mars 2012.

COME-BACK FOLK

Hallelujah !
Depuis quelques années, Leonard Cohen s'était un peu égaré. Bonne nouvelle : on l'a retrouvé !
Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #56 le: 22 Février 2012, 22:35:51 »

à noter, ça ne déplaira pas à Patrice, il y a un lien sur ce site, oui, oui, le LCF ! Les traductions viennent d'ici, notre site favori !

Je me suis longuement demandé si je devais réagir ou non... Merci à l'auteur d'avoir mentionné le LCS (et non LCF qui est le site de Jarkko...) mais si je devais écrire un article sur Dylan et Cohen, ce serait uniquement pour montrer leurs différences.
Passons. Lips Sealed
("I will speak no more...")
Mais une chose : quand on se nourrit exclusivement (??) de "Best Of" et qu'on affirme que la meilleure chanson de Cohen est "Closing Time", j'estime qu'on connaît vraiment peu l'oeuvre du poète canadien.
On a souvent dit que Dylan était populaire et que Cohen s'adressait à une élite ou tout au moins à des marginaux, c'est totalement faux. Le premier est directement inspiré par Woody Guthrie et Pete Seeger, le second a inventé un genre. Le premier est un contestataire, le second est partisan (sans jeu de mots) de l'ordre établi ainsi qu'il le dit lui-même.
Quand à la religion... Dylan a renié la sienne et à poussé le luxe de faire lire "Blowing In The Wind" par le Pape qui disait en substance "c'est le destin, Dieu l'a voulu" tandis que Cohen a pratiqué le Zen dès le début des années 70 tout en restant Juif.
Stop. Fin de la parenthèse.

GLAMOUR n° 96 mars 2012.

Un lien ?... Grin
 Smiley

Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
lesperluette
Translator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 346



« Répondre #57 le: 23 Février 2012, 04:49:18 »

Merci à l'auteur d'avoir mentionné le LCS (et non LCF qui est le site de Jarkko...)

Pardon ! j'ai corrigé.

Un lien ?... Grin
 Smiley

l'adresse du kiosque le plus proche ?
Journalisée
rebuber
Translator
Junior
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 49


« Répondre #58 le: 23 Février 2012, 12:00:50 »

Merci Patrice pour ton avis sur cet article. Je le partage pleinement. Comme quoi.. on peut desservir fortement un auteur tout en pensant faire l'inverse ! 
Journalisée
Mhelen
Translator
Nouveau
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 17


« Répondre #59 le: 24 Février 2012, 11:02:33 »


Oui, l'enfer est pavé de bonnes intentions, mais cela ne suffit évidemment pas.

D'une part, ressortir  le vieux parallèle Dylan/Cohen est complètement caduc. On sait bien qu'à ses débuts, Leonard voulait être Bob Dylan, mais par bonheur il est devenu lui-même. Nous avons ainsi deux génies au lieu d'un, chacun avec son monde à lui, indispensables tous deux,et toute comparaison ne peut être que superficielle. Sur le plan des textes, la fulgurance de l'un et la démarche littéraire de l'autre donnent des résultats bien différents, qui engendrent des univers non interchangeables. D'ailleurs, Leonard se réclame de l'écriture et a été souvent reconnu par les plus hautes distinctions de la littérature , alors que Bob ne se situe pas dans cet univers.

Musicalement, la situation est la même. Pas grand chose de commun entre les deux styles, même si on peut parfois trouver de fugaces ressemblances. (Ecoutez "Ain't talking" de Dylan sur "Modern Times") Quant à minimiser la musique de Leonard, je proteste! ("Ca monte un peu et puis ça redescend"...) Bien sûr, il plaisante lui-même sur ses 5 accords, (en plus, il exagère, avec les mineurs et les 7èmes ça doit bien faire une vingtaine!)mais qui, avec des moyens modestes, est capable de créer des univers musicaux si bouleversants, qui vous transportent en quelques instants dans un autre monde? (FLB, mais aussi Nancy, Take this longing, If it be your will et tant d'autres...) Je suis désolée pour notre ami, mais Closing Time...!!! (Cependant sur scène, ça déménage drôlement bien, et Len a l'air tout heureux).

Sans rancune tout de même. Et ne vous y trompez pas, j'écoute Dylan!
Journalisée
Pages: 1 2 3 [4] 5 6   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

TinyPortal v1.0 beta 4 © Bloc
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !