Leonard Cohen Forum
22 Octobre 2017, 11:17:32 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
  Accueil   Forum   Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
*

Menu

Thèmes


Permanent?
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Adam Cohen  (Lu 7694 fois)
Evelen
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 324


« le: 06 Juin 2014, 22:11:06 »

Bonsoir tout le monde,
Sortie du nouveau cd d' Adam Cohen prévue le 15 Septembre.
Quelques dates de concerts : Mayence ( Allemagne ) le 7 Octobre
Hamburg le 8 Octobre
Berlin le 9 Octobre
Louvain (Belgique ) le 10 Octobre
Paris le 13 Octobre
Londres le 15 Octobre
Nantes le 16 Octobre.
D'autres dates sans doute à venir.
Un titre à découvrir... https://soundcloud.com/unadamcohen/adam ... me/s-ylgUK
Bonne écoute.
Bon week end à tous, sous le soleil !
Journalisée
michel
Nouveau
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 14



« Répondre #1 le: 13 Juin 2014, 17:03:58 »

D'après mes infos (http://www.greenhousetalent.be/newsletters/adamcohen/2014-06-05-adamcohen-fr.htm),
pour la Belgique, ce sera : le 11 octobre à Bruxelles et le 12 à Louvain.  Cheesy
Journalisée

But the rumours of my virtue
They moved her not at all
Calypso
Übersetzer
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 219


« Répondre #2 le: 23 Juillet 2014, 13:32:21 »

Coucou tout le monde !

Pour réveiller un peu le forum, voilà un petit clip d'Adam Cohen avec des passages dans la maison de son père à Montréal et à Hydra ! Et le fils et petit-fils !

https://www.youtube.com/watch?v=eN8NTw3XHO8

Journalisée
Evelen
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 324


« Répondre #3 le: 06 Février 2015, 15:26:47 »

Bonjour les charmants endormis,
Je suis allé écouter le concert d'Adam Cohen, mardi soir à Paris. Magnifique soirée !
Si vous avez l'occasion, précipitez vous, ça vaut vraiment la " peine ( ? )".
L'affection, le respect, la complicité entre les musiciens et Adam, mêlés à un talent fou, des chansons joliment ficelées et interprétées, tout ça nous a offert une soirée superbe dans une ambiance chaleureuse  et riche d'émotions variées.
Il est vraiment bien, ce garçon !

 http://www.lecargo.org/spip/adam-cohen/le-cafe-de-la-danse-paris/article8783.html

https://www.youtube.com/playlist?list=PLSJKlF_SfkMPUkd2pLyhgpaO9Hqc2TEP_
Journalisée
dominiquer
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 153

There is a crack in everything ...


« Répondre #4 le: 09 Février 2015, 10:10:48 »

Bonjour les charmants endormis,
Je suis allé écouter le concert d'Adam Cohen, mardi soir à Paris. Magnifique soirée !
Si vous avez l'occasion, précipitez vous, ça vaut vraiment la " peine ( ? )".
L'affection, le respect, la complicité entre les musiciens et Adam, mêlés à un talent fou, des chansons joliment ficelées et interprétées, tout ça nous a offert une soirée superbe dans une ambiance chaleureuse  et riche d'émotions variées.
Il est vraiment bien, ce garçon !

 http://www.lecargo.org/spip/adam-cohen/le-cafe-de-la-danse-paris/article8783.html

https://www.youtube.com/playlist?list=PLSJKlF_SfkMPUkd2pLyhgpaO9Hqc2TEP_
Evelen merci ! Si avec ça tu ne réveilles pas le forum c'est qu'ils sont tous morts. Grâce à toi je me suis enfin résolue à découvrir Le fils de Son Père tant aimé. Et merci pour la découverte.  Kiss
J'aime énormément ... pour ne pas dire plus. Il a du talent, du charisme, son propre style, ses chansons doivent assez facilement devenir addictives (comme celles de Papa ...). Il a une belle voix, déjà grave, avec en cadeau parfois de petites inflexions qui nous disent quelque chose : dans Love Is par exemple, surtout au début c'est à s'y méprendre. La voix, l'orchestration, le thème, dans cette chanson on sent bien la filiation qu'en penses-tu ? Et vous, qu'en pensez-vous, vous, les endormis qui néanmoins ont découvert Adam ?
Et en plus il est beau !
Je crois que jusqu'à présent je m'interdisais de m'intéresser vraiment à Adam, comme si cela aurait pu constituer une "infidélité" à son père. Comme si je savais qu'Adam serait forcément bien, et que qu'en quelque sorte la relève était assurée. Et ça c'est dur à affronter le départ de LC. Je ne voulais pas y penser.
Ohé ! y a pas des psys parmi les dormeurs ?
Ohé tous ! vous voudriez pas vous réveiller pour répondre ?
 Wink
Journalisée
Blue_Berry
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 421



WWW
« Répondre #5 le: 10 Février 2015, 21:36:12 »

Autre qualité du fiston : il est parfaitement francophone.
Journalisée

We're just two lost souls
swimming in a fish-bowl,
year after year,
Raving on the same old ground,
what have we found ?
The same old fears,
Wish you were here...
Evelen
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 324


« Répondre #6 le: 10 Février 2015, 23:07:25 »

Dominiquer, je suis heureuse que tu apprécies Adam !
" Love is " est une jolie chanson où effectivement on retrouve une ambiance familière.
Mais le plus agréable à mon sens, ç'est que tu oublies vite cet aspect, pour te laisser séduire par Ses chansons, Ses textes, Sa musique, Sa voix aussi, bien sùr !  Tu apprécies simplement le fait d'écouter quelqu'un qui a du talent et te fait passer un excellent moment. Il a son propre jardin à cultiver et ç'est plutôt bien parti.
 Oui, il est séduisant  le bougre, et le public était en majorité féminin ! Bon sang ne saurait mentir !
Même si son père avait, et a toujours, un public plutôt équilibré entre le masculin et le féminin.
C'est vrai qu'il parle très bien le français, sans accent, même s'il reconnaît lui même utiliser de plus en plus le québécois.
Dominiquer , ç'est dur d'affronter le départ de LC, je ne peux qu'être d'accord avec toi.  Inutile d'anticiper, on n'apprivoise pas ce genre d'idées. A part peut être quand elles ne concernent que soi même .
Si les loirs ou les psys potentiels du forum pouvaient se manifester...
Commenter, critiquer, rire, vous moquer, râler, ronchonner, dessiner, caricaturer, mais aussi aimer et le dire, etc... bref vous pouvez presque tout faire, on est dans le pays de Charlie.
A plus les amis.
Debout là dedans, tout le monde sur le pont !
 
Journalisée
Blue_Berry
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 421



WWW
« Répondre #7 le: 26 Février 2015, 14:13:44 »

Evelen a dit "debout là-dedans" !
Ca roupille un peu...
Journalisée

We're just two lost souls
swimming in a fish-bowl,
year after year,
Raving on the same old ground,
what have we found ?
The same old fears,
Wish you were here...
Evelen
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 324


« Répondre #8 le: 09 Juin 2016, 21:17:48 »

Ça n'a pas cessé de roupiller apparemment ! 💤💤💤 😏
Extrait de " My old man :  Tales of our fathers ", voici ce que déclare Adam Cohen à propos de son père :

     - " I've had a very normal relationship with my father, with the exception that he’s terribly well known and, so it’s said, one of the most important writers in his domain.

Like all sons, I have found the relationship has added layers to itself over time. These days, I find my relationship with him is just looking in a mirror and consulting with him. Hearing the timbre of his voice in my own. Body posture, mannerisms, ethics, morals, linguistics. All the deep imprintings that are there either from socio-genetics or, if you were to be cruel, parroting. Whatever the reason, I throw my arms around the lifestyle I was given.

My father made a remarkable effort – and one that I am much more impressed with now as a family man myself – to remain in his children’s lives despite a less-than-perfect breakup with my mother. I always saw him. He was always around. He always made gigantic efforts. There was even a time when he wasn’t allowed on the property; to circumnavigate that, he bought a trailer and put it at the T where the dirt road of our house in the south of France connected to the municipal road, and we would walk up the dirt road. A lot was imparted by that. From Los Angeles to the south of France was no small journey. We spent all our holidays with him. Every winter we would go to Montreal, and every summer we would go to Greece.

There was always laughter. Despite his notoriety for, I quote, “having a voice like the bottom of an ashtray”, for being “the prince of darkness”, for being famed for his lugubriousness, he is one of the most quick-witted men, and he is generous with his humour. The guy is hilarious. I’ve gone into the family business, and we get a tremendous amount of laughter out of that. Hanging out with him is the best, whether it’s over a tuna sandwich or on the front stoop of his house. He doesn’t like to move much, having been a touring man his whole life. He does love being sedentary.

I’ve learned a lot from him on that stoop. The main inspiration that his life provides is a dedication to his craft. He has an old-world view of it. It’s not the notion of instantaneous success that exists in new generations. His whole life has been a demonstration of the opposite. I remember something he told me when I was 16 and starting to take songwriting seriously. He said there’s a moment when you’re blocked on a song, or on any work, and it’s only when you’re about to quit having put much, much more time than you planned into it that the work begins. That’s when you’ve crossed the threshold of being on the right track. But the nature of my dialogue with him is nearly always instruction. From the manner in which we should greet someone about whom we have reservations, to gender relationships, to the proper dosage of mustard and mayonnaise. We talk about women all the time, too, and, if I may, out of privacy, I’ll keep that princely wisdom to myself. It’s a long-running and possibly incomplete transmission.

We’ve never really fallen out. We’ve had a series of minor misunderstandings that were corrected, and actually served to provide better understanding in the long run. When you have someone in your family who is in such demand, and from whom you derive a sense of identity because of the nature of your relationship, you can start to become covetous of the amount of time spent with that person. There are times when, no question, I wish we had been able to spend more time together.

You want to know some secrets about Leonard Cohen? Here’s the dirt. He loves George Jones and Hank Williams. He travels with one small suitcase. Many of his impeccable suits are actually threadbare. He’s only about 5ft 8in, despite that giant baritone. He awakens at four in the morning and blackens pages every single day of his life. He cuts his own hair. He will find a patch of sun anywhere and sit in it, like a big cat, following that sliver wherever it goes. Although he no longer smokes, there is nothing he would rather do. He makes the best tuna salad I’ve ever had – he seems to have a knack for that. He loves making food for people, in fact. He spends a lot of time in the kitchen. He’s probably the best-known short-order chef in the world. " -

Adam Cohen is a singer and songwriter

Extracted from My Old Man: Tales of Our Fathers, edited by Ted Kessler, published on 26 May by Canongate, £14.99. To buy a copy for £11.99, visit bookshop.theguardian.com or call 0330 333 6846.


Journalisée
Blue_Berry
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 421



WWW
« Répondre #9 le: 10 Juin 2016, 12:51:27 »

Tu n'aurais pas 5 mn à perdre à traduire, Dame Eveleen ?
Journalisée

We're just two lost souls
swimming in a fish-bowl,
year after year,
Raving on the same old ground,
what have we found ?
The same old fears,
Wish you were here...
Evelen
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 324


« Répondre #10 le: 10 Juin 2016, 17:23:28 »

😳😳😳  Ça va me prendre plus de 5 mn, mais que ne ferais je pas pour celui qui garde vaillamment  le fort en modelant de si jolies femmes !
✏️📝🖇📚✒️📇📜🚬🚬🍷👓🤓🤔🙄😒☹️🤒🤕😀
Journalisée
Evelen
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 324


« Répondre #11 le: 15 Juin 2016, 14:04:09 »

Voilà ma page d'écriture, Capitaine. Désolée d'avance pour d'éventuelles fautes d'orthographes ou autres ! 😏

 " Il n'aime pas beaucoup se déplacer, car il a été sur les routes une grande partie de sa vie. " Adam Cohen à propos de Léonard Cohen.

    -   " J'ai eu une relation tout à fait normale avec mon père, à part qu'il est extrêmement connu et reconnu comme un des plus importants écrivains dans son domaine.
Comme n'importe quel fils, j'ai réalisé que notre relation s'était approfondie avec les années. A présent, j'ai le sentiment qu'être à ses côtés, ç'est comme regarder dans un miroir et écouter ses conseils. J'entends sa voix dans la mienne. Attitude, gestes, éthique, morale, façon de m'exprimer. Toutes ces imprégnations profondes  sont en moi pour des raisons génétiques , sociales, ou, si on est plus critique, par imitation. Mais quelle qu'en soit la raison, j'ai accepté  le style de vie qui m'avait été proposé.
Mon père a fait de remarquables efforts  - et j'en suis d'autant plus admiratif à présent que je suis père moi même -  pour rester dans la vie de ses enfants, malgré une rupture plutôt difficile avec ma mère. Je l'ai toujours vu. Il n'était jamais très loin. Il a toujours fait des efforts énormes. Il y a même eu une période où il n'avait pas la permission d'entrer dans notre propriété ; en réponse à ce problème, il a acheté une caravane qu'il a stationnée à l'intersection de la route municipale et du chemin de terre qui menait à notre maison, dans le sud de la France, et nous suivions le chemin de terre jusqu'à lui. Cette situation a eu beaucoup de conséquences. Le voyage était long depuis Los Angelès jusqu'au sud de la France. Nous passions toutes nos vacances avec lui. Chaque hiver nous allions à Montréal, et chaque été, ç'était la Grèce.
On riait beaucoup. Bien qu'il soit notoirement connu pour, je cite  - "  avoir une voix issue des tréfonds d'un cendrier",  être  " le prince de la noirceur " - et pour son célèbre côté sinistre, il a un esprit extrêmement vif et il déborde d'humour. Ce type est hilarant. Je suis entré dans l'entreprise familiale et ça nous fait énormément rire. Passer du temps avec lui est génial, que ce soit avec un sandwich au thon ou sur la terrasse de sa maison. Il  n'aime pas beaucoup les déplacements, car il a été sur les routes une grande partie de sa vie. Il aime vraiment sa vie sédentaire.
Sur cette terrasse, j'ai beaucoup appris. La première chose que m'inspire sa vie, ç'est le dévouement à son travail.  ll a une vision à l'ancienne à ce sujet. Il n'est pas question de cette recherche de succès rapide que l'on trouve dans la jeune génération. Sa vie entière   est la démonstration du contraire. Je souviens de ce qu'il m'a dit alors que j'avais 16 ans et commençais à prendre au sérieux l'écriture de chansons. Il m'a dit qu'il y a un moment où on est bloqué, que ce soit sur une chanson ou dans tout autre travail, et ç'est seulement lorsqu'on a envie d'arrêter parce qu'on a passé beaucoup, beaucoup plus de temps qu'on ne pensait à cette tâche qu'on commence vraiment à travailler. Ç'est lorsqu'on a franchi les limites, qu'on est sur la bonne voie. Mais la finalité de nos dialogues, ç'est presque toujours de m'instruire. Que ce soit la manière d'accueillir quelqu'un envers qui vous êtes réservé, les rapports hommes-femmes, ou le bon  dosage de moutarde et de mayonnaise. Nous avons aussi des discussions à propos des femmes tout le temps, et je me permets, au nom de la vie privée de garder ces précieux conseils pour moi. Ç'est une transmission au long cours et qui sera peut être incomplète.
Il n'y a jamais eu de brouille entre nous. Il y a eu quelques malentendus sans importance, qui ont été éclaircis, et ont apporté finalement une meilleure entente sur le long terme. Lorsqu'il y quelqu'un dans votre famille avec une demande de ce genre, et dont vous même recevez un sentiment d'identité grâce à la nature même de votre relation, vous devenez soucieux du temps que vous passez avec cette personne. Il y eu des moments où, indiscutablement, j'aurais aimé que nous puissions passer plus de temps ensemble.
Vous voulez connaître quelques secrets sur Léonard Cohen ? En voici quelques uns. Il aime George Jones et Hank Williams. Il voyage avec une seule petite valise. Nombre de ses impeccables costumes sont élimés. Ce baryton impressionnant ne mesure que 1m70. Il se réveille à 4h du matin et rempli des pages et des pages chaque jour. Il se coupe lui même les cheveux. Il est capable de trouver un carré de soleil n'importe où pour s'y installer comme un gros chat, et le suivre au fur et à mesure de son déplacement. Bien qu'il ait cessé de fumer, rien ne lui fait plus envie. Il confectionne la meilleure salade au thon que je connaisse, il semble avoir un don pour ça. En fait, il aime cuisiner pour les autres. Il passe beaucoup de temps dans la cuisine. Il est sans doute le plus célèbre cuisinier de restauration rapide au monde.
Journalisée
Blue_Berry
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 421



WWW
« Répondre #12 le: 19 Juin 2016, 10:37:17 »

Merci Dame Eveleen. Le fistounet montre un sens de l'humour qui n'a rien à envier à celui de son papounet. C'est marrant, par moment, j'avais l'impression de lire une description de la relation avec mon propre fils. Sauf que ça fait bien longtemps que j'ai arrêté de fumer, et que ça ne me fait pas du tout envie. Et que par conséquent je n'ai pas une "voix issue des tréfonds d'un cendrier".
Journalisée

We're just two lost souls
swimming in a fish-bowl,
year after year,
Raving on the same old ground,
what have we found ?
The same old fears,
Wish you were here...
Evelen
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 324


« Répondre #13 le: 18 Septembre 2016, 21:24:47 »

Bon anniversaire Adam en ce 18 Septembre !
En espèrant que votre collaboration au prochain album de votre père, ne vous empêchera pas de sortir votre propre travail très vite !
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

TinyPortal v1.0 beta 4 © Bloc
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !