Leonard Cohen Forum
12 Décembre 2017, 01:52:28 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
  Accueil   Forum   Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
*

Menu

Thèmes


Permanent?
Pages: [1] 2 3 ... 5   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Dear Heather, premières écoutes  (Lu 58250 fois)
Adrien
Newbie
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4


« le: 25 Octobre 2004, 10:23:13 »

Tiens, serais-je vraiment le premier à avoir écouté l'album? Il faut dire que, ô surprise, en Suisse, Dear Heather était déjà disponible samedi. J'ai donc eu un ouikainde pour me faire une première opinion.

Comme il a déjà été dit, l'album est un rien hétéroclite, et on y trouve donc à boire et à manger.
Quelques chansons dans la veine de Ten New Songs, cela je m'y attendais, mais aussi plusieurs bonnes surprises:

On that day, déjà évoquée ailleurs, avec un accompagnement au piano (et à la guimbarde) tout en sobriété, qui laisse imaginer les albums sublimes que Cohen serait encore capable de faire.

Because of, texte mi-sérieux mi-ironique et musique lancinante.

The Faith, qui penche plutôt (cf. les musiciens présents) vers Recent Songs.

Ce sont les titres qui pour moi ressortent après une première écoute, avec aussi un Dear Heather plutôt énigmatique...
A suivre, mais en tout cas je trouve cet album plus réussi que le précédent, et gage qu'il s'inclura plus facilement dans la continuité de l'oeuvre.
Journalisée
Strawberry
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 331



WWW
« Répondre #1 le: 25 Octobre 2004, 10:51:04 »

Bonjour Adrien... Je suis d'accord avec toi. Pour moi, le titre le plus tennewsongesque est le premier : "No More a-Rovin'", que j'adore. J'ai aussi une affection pour "Because of" et "The Faith" mais surtout pour la toute fraîche "Nightningale". Quant à "On that day", j'ai un peu honte de l'avouer mais j'accroche moyen... Je sais que c'est un très bon morceau, mais personnellement je le trouve atone.
Journalisée

"... Things are going slide
Slide in all directions
Won't be nothing
You can measure any more..."
cristina
Nouveau
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12

Mais je vois dans ses yeux, et je vois son sourire


« Répondre #2 le: 25 Octobre 2004, 12:49:15 »

Citation
"..............mais aussi plusieurs bonnes surprises:.........."

j'arrive de la FNAC où j'ai pu me procurer  "Dear Heather".... après qq soucis.... pas encore dans les bacs.... donc seuls ceux qui sont au courant ont pu se le procurer... le vendeur me soutenait que  LC n'avait rien fait de nouveau.... bref.... après appel au responsable on a fini par le trouver dans des cartons pas encore deballés !!!!

pour le moment j'ai un coup de coeur pour  "Because of"...... très melangé comme album.... mais on trouve qq morceaux du plus grand Cohen.....

mais il faut que je l'écoute encore et encore... il faut que je m'en impregne .............

amitiés

cristina
Journalisée

Devant le Dieu du Chant je me tiendrai
Plus rien sur ma langue sauf Halleluya…
Strawberry
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 331



WWW
« Répondre #3 le: 25 Octobre 2004, 16:34:15 »

Par contre, gros choc : "Dear Heather" est peut-être la chanson la plus faible de toute la carrière de Leonard  Angry
Journalisée

"... Things are going slide
Slide in all directions
Won't be nothing
You can measure any more..."
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #4 le: 26 Octobre 2004, 15:10:36 »

Par contre, gros choc : "Dear Heather" est peut-être la chanson la plus faible de toute la carrière de Leonard  Angry

Oui...

et nombreux sont ceux qui pensent que c'est l'album le plus faible de toute la carrière de Leonard.... Sad

Patrice.
Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
Strawberry
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 331



WWW
« Répondre #5 le: 26 Octobre 2004, 16:39:33 »

Nombreux sont ceux qui pensent que c'est l'album le plus faible de toute la carrière de Leonard.... Sad

Patrice.

De qui s'agit-il ? Parles-tu de gens que tu connais et qui aiment Leonard, ou de critiques musicaux ? Il y a-t-il eu une enquête d'opinion ?  Huh
Journalisée

"... Things are going slide
Slide in all directions
Won't be nothing
You can measure any more..."
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #6 le: 26 Octobre 2004, 17:11:47 »

Citation
Parles-tu de gens que tu connais et qui aiment Leonard, ou de critiques musicaux ?

Les deux... Sad Sad Sad

Des amis proches, dont des musiciens, tous fans de LC et dont je ne peux pas citer les noms pour des raisons de discrétion.

Mais aussi les journalistes, exemple l'article dans "Le Monde", les anglophones ne sont pas plus tendres, les critiques musicaux, les "mecs payés pour penser" comme disait Michel, etc., etc.

Amicalement,
Patrice.
Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
Strawberry
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 331



WWW
« Répondre #7 le: 26 Octobre 2004, 17:48:12 »

Citation
Parles-tu de gens que tu connais et qui aiment Leonard, ou de critiques musicaux ?

Les deux... Sad Sad Sad

Des amis proches, dont des musiciens, tous fans de LC et dont je ne peux pas citer les noms pour des raisons de discrétion.

Mais aussi les journalistes, exemple l'article dans "Le Monde", les anglophones ne sont pas plus tendres, les critiques musicaux, les "mecs payés pour penser" comme disait Michel, etc., etc.

Amicalement,
Patrice.

C'est la déception générale en somme  Sad

Petit hors sujet :
Ce matin, j'ai quand même eu une satisfaction : je me suis rendu dans la librairie la plus proche de chez moi et il y a un coin musique très important. Je m'approche par curiosité et là je tilte : ils avaient mis le disque "Dear Heather". J'ai immédiatement reconnu "The Letters". Du coup j'ai souris au responsable du rayon, il a du se demander pourquoi. Et oui, ça m'a fait drôle de voir que dans une librairie de Clermont-Ferrand la sortie de ce nouveau Leonard Cohen n'est pas passée inaperçu et a été marqué par la diffusion du disque.  Smiley
Journalisée

"... Things are going slide
Slide in all directions
Won't be nothing
You can measure any more..."
cristina
Nouveau
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12

Mais je vois dans ses yeux, et je vois son sourire


« Répondre #8 le: 26 Octobre 2004, 18:40:50 »

Citation
........""mecs payés pour penser" comme disait Michel, "........

ça me rappelle qq chose, Patrice.......... Smiley

Bonsoir à tous.....

S'il est vrai que je m'attendais à mieux.... j'ai  quand même un coup de coeur pour "Because of"...... beau morceau.... du grand Cohen....
amitiés
cristina
Journalisée

Devant le Dieu du Chant je me tiendrai
Plus rien sur ma langue sauf Halleluya…
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #9 le: 26 Octobre 2004, 19:08:12 »

Citation
S'il est vrai que je m'attendais à mieux.... j'ai  quand même un coup de coeur pour "Because of"...... beau morceau.... du grand Cohen....

Les critiques regardent (enfin, écoutent...) un album dans son ensemble.
Même si une ou deux chansons sont jolies pour eux, ils jugeront l'album complet et c'est assez logique, finalement.

Bravo à la librairie de Clermont-Ferrand !. Smiley

Amicalement,
Patrice.
Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
cristina
Nouveau
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 12

Mais je vois dans ses yeux, et je vois son sourire


« Répondre #10 le: 27 Octobre 2004, 11:08:53 »

s
Citation
'il est vrai que je m'attendais à mieux....


après écoute et encore écoute.... je m'en impregne...... et j'avais tort..... l'esemble est beau.....

après "because of".... je trouve "Nightingale" magnifique.... et "Tennessee Waltz" tout aussi  beau ... je suis sûre qu'après l'avoir encore écouté.... je trouverais les autres magnifiques aussi... juste en peu en décalage avec  ce dont  on a l'habitude chez LC....

qu'en pensez vous?

cristina
Journalisée

Devant le Dieu du Chant je me tiendrai
Plus rien sur ma langue sauf Halleluya…
Adrien
Newbie
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4


« Répondre #11 le: 27 Octobre 2004, 11:40:50 »

Dear Heather, pire album de Cohen? Je pense que Ten New Songs a au moins le mérite d'avoir placé la barre pas trop haut pour faire mieux!  Grin

Sérieusement, je suis plutôt surpris en bien par l'album, pas dans son ensemble, mais dans nombre de chansons.

Quant à "Dear Heather", j'en attends les interprétations avec impatience: cette chanson n'a vraiment l'air de rien, mais il doit bien s'y trouver quelque chose. En tout, cas, j'y flaire le mystérieux sens de l'humour léonardien...

En tout cas, me semble-t-il, Cohen est de moins en moins chanteur et de plus en plus poète: plusieurs reprises de poèmes et des morceaux comme The morning glory me le laissent à penser...
Journalisée
Albert
Nouveau
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11


WWW
« Répondre #12 le: 28 Octobre 2004, 01:31:34 »

Je viens de lire l'article dans Le Monde.
IL FAIT MAL !!!

Mais quand on offre le baton c'est pour se faire frapper, non ?

Je crains la pire des réactions de la part de Cohen. Soit il retourne à Mt Baldy, soit il se tait à jamais.

Si je t'oublie Jerusalem que ma langue soit collée à mon palais dit le verset biblique.
Il n'en est pas loin Léonard, hélas !!!

Mais si on l'aime on ne le laisse pas tomber...

Albert.
Journalisée
Strawberry
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 331



WWW
« Répondre #13 le: 28 Octobre 2004, 08:01:26 »

Je suppose que c'est de celui-là dont tu parle Albert :

Citation
"Dear Heather", ou la sombre maturité de Leonard Cohen
LE MONDE | 24.10.04
Dans son nouveau disque, le chanteur canadien unit ses propres textes à ceux de poètes disparus.
Faisons un rêve. Les mots de Leonard Cohen retrouveraient une instrumentation à la hauteur de leur ténébreuse musicalité. A l'instar des ½uvres tardives de Lou Reed ou de Johnny Cash, les chansons du poète canadien se choisiraient une sobriété près de l'os, les vibrations rêches d'une guitare, la profondeur d'un piano, ou, pourquoi pas, l'ambition d'arrangements de cordes, pourvu que violons et violoncelles résonnent d'un boisé authentique.

Sans pour autant revenir au minimalisme fondateur de ses premiers albums, The Songs of Leonard Cohen (1968) ou Songs From a Room (1969), sans recourir à la dépression instrumentale qui accompagnait les gouffres de Songs of Love and Hate (1971), le troubadour crépusculaire pourrait trouver mieux en tout cas que les sons tocs qui "plastifient" trop souvent Dear Heather, son nouvel album.

Depuis 1988 et l'album I'm Your Man, le studio d'enregistrement domestique entre dans le processus créatif de Leonard Cohen. Dans ce disque et le suivant, The Future, l'ermite bouddhiste s'amusait à bricoler en autarcie avec des synthétiseurs "bon marché", assumant une technologie qui semblait ironiquement renoncer à sa modernité. Les maladresses des machines accentuaient les grincements pessimistes des chansons.

En 2002, cette esthétique "home studio" perdait de son allure primitive, sous l'impulsion de la productrice-compositrice-chanteuse afro-américaine Sharon Robinson, qui, derrière les manettes et au côté du caverneux crooner, privilégiait un moelleux nouveau riche. De belles mélodies et une suave complicité donnaient du charme à la légère ringardise de la production.

Le Canadien a de nouveau fait appel à Sharon Robinson, pour la moitié de Dear Heather, le reste de l'album étant confié à Leanne Ungar (accompagné d'une choriste omniprésente, Anjali Thomas), qui partage le même goût pour l'apaisement de salon.

La sombre maturité de l'auteur se frotte aux bilans de la vieillesse, à l'impossible renoncement aux femmes, à l'effondrement de la Babylone contemporaine, au trauma du 11-Septembre (On That Day), dans des textes dont l'épure confine parfois au haïku (" Dear heather/Please walk by me again/With a drink in your hand/And your legs all white/From the winter"). Sa voix toujours plus sépulcrale récite aussi un petit cercle de poètes disparus : Byron, Frank Scott, Carl Anderson.

Fruit peut-être d'une méditation zen, l'habillage musical tente d'apporter un peu de lumière et de sérénité à ce verbe souvent désespéré. Dommage que cette envie de légèreté passe par la guitare d'un paresseux émule d'Eric Clapton, un saxophone digne d'être enfermé dans un ascenseur, des claviers dont ne voudrait pas un lounge d'hôtel.

La grave élégance de Leonard Cohen suscite parfois des rencontres plus réussies, comme dans Dear Heather où tourne le manège cassé d'un faux orgue de barbarie, dans la valse et la guimbarde dérisoire de On That Day ou dans la superposition de ch½urs et de récitatif de Villanelle for Our Time.

The Faith, surtout, composée à partir d'une chanson traditionnelle québécoise, offre le seul titre dans lequel s'expriment un violon, un oud, un accordéon, une basse, une flûte, des cordes, pour des palpitations instrumentales qu'on rêverait de croiser plus souvent.

S. D.

Leonard Cohen, Dear Heather, 1 CD Columbia/Sony.

Journalisée

"... Things are going slide
Slide in all directions
Won't be nothing
You can measure any more..."
FURUIKE
Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 42


The solitude of strength


WWW
« Répondre #14 le: 29 Octobre 2004, 14:16:22 »

Hello everybody
Avant d'écouter un CD (que ce soit du Cohen ou un autre), je regarde la pochette.

Dans le cas présent, j'ai été accroché par la dernière page, celle qui porte le symbole du "Order Of The Unified Heart".

Peut-être un détail mineur, mais ceux qui "critiquent" voient-ils aussi ce genre de détails ? Les mettent-ils en relations avec le reste du CD ?

On a envie de dire : they sentenced me to 20 years of boredom... tout le monde ici connaît la suite ! Azn
Journalisée

It's coming like the tidal flood beneath the lunar sway / Imperial, mysterious, in amorous array / Democracy is coming to the USA
Pages: [1] 2 3 ... 5   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

TinyPortal v1.0 beta 4 © Bloc
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !