Leonard Cohen Forum
23 Octobre 2017, 05:45:44 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
  Accueil   Forum   Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
*

Menu

Thèmes


Permanent?
Pages: 1 [2] 3 4 ... 6   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Décès de Léonard Cohen  (Lu 11352 fois)
Evelen
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 324


« Répondre #15 le: 12 Novembre 2016, 12:39:49 »

Je sens que je vais redouter l'annonce du décès d'un autre grand musicien, David Gilmour. Mais il a le temps, il n'a que 70 ans, ce jeunot...
Le temps est assassin, mais tant que la maladie n'est pas là, tous les espoirs sont permis et recommandés. Que David Gilmour reste encore longtemps dans ce monde. Ça fait du bien.
Ce matin le ciel est gris et bas à souhait, les arbres sont muet, le vent n'ose pas faire danser les feuilles, il fait froid, je n'ai pas aperçu le moindre oiseau sur les toits à part ce f.. corbeau perché sur une cheminée. Tout est parfaitement en harmonie avec cette absence, ce vide intérieur. MERCI la nature, je préfère ça au ciel outrageusement clair et lumineux d'hier.
Léonard Cohen est décédé lundi à Los Angeles  et a été enterré jeudi à Montréal. Il est désormais près de sa famille, ses ancêtres, dans sa ville natale qu'il aimait tant.
Ce soir hommage sur RTL par George Lang, à partir de 20h.

Journalisée
gabriel
Sénior
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 93


« Répondre #16 le: 12 Novembre 2016, 17:45:30 »

Libération consacre 14 pages à Léonard Cohen aujourd'hui.
France 3 diffusera mardi soir un documentaire.
Je surveille arte...
J'ai écouté hier soir France inter: une belle balade dans l'oeuvre du poète et chanteur qui donnera je l'espère à ceux et celles qui ne connaissaient pas encore l'oeuvre de Léonard de partir à sa rencontre.
Pour moi cette rencontre date de 1992 avec la sortie de The Future... 24 ans déjà...
Journalisée
Blue_Berry
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 421



WWW
« Répondre #17 le: 12 Novembre 2016, 18:09:47 »

Je suppose que ni FunRadio, ni Ennerdjiii, ni Skyrock ne consacreront 10 secondes à LC, et c'est très bien ainsi.
J'ai regretté qu'hier, sur France-Inter, ne soit pas fait mention de Graeme Allwright qui a tant fait pour faire connaître et populariser Cohen en France. La moindre des choses aurait été de l'inviter, ou au moins de le contacter par téléphone. On a juste eu droit à quelques secondes au cours du journal de 13 h. 90 balais, la voix un peu chevrotante mais encore bien assurée. Qu'il soit encore en vie après tout ce qu'il s'est envoyé dans le buffet tient vraiment du miracle, et c'est tant mieux. je l'ai vu trois fois en concert, et ce furent à chaque fois de grands moments que ne reflétaient pas ses disques parus à la même période.
Quant à ma rencontre avec LC, elle remonte pour ma part à 1974, par l'intermédiaire de Graeme Allwright justement. Je l'ai un peu perdu de vue à partir de 1979 et je le redécouvre depuis quelques années, grâce notamment à ce forum.
Journalisée

We're just two lost souls
swimming in a fish-bowl,
year after year,
Raving on the same old ground,
what have we found ?
The same old fears,
Wish you were here...
Daniela
Global Moderator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 277


« Répondre #18 le: 13 Novembre 2016, 21:40:19 »


Oups...! une mauvaise manipulation, le message était en double, je l'ai supprimé.


« Dernière édition: 13 Novembre 2016, 22:21:12 par Daniela » Journalisée

Daniela
Daniela
Global Moderator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 277


« Répondre #19 le: 13 Novembre 2016, 22:15:42 »

Très triste, choquée et accablée par cette nouvelle... je ne saurais que redire ce que certains d'entre vous a écrit ci-dessous :


Ce matin le ciel est gris et bas à souhait, les arbres sont muet, le vent n'ose pas faire danser les feuilles, il fait froid, je n'ai pas aperçu le moindre oiseau sur les toits à part ce f.. corbeau perché sur une cheminée. Tout est parfaitement en harmonie avec cette absence, ce vide intérieur. MERCI la nature, je préfère ça au ciel outrageusement clair et lumineux d'hier.
 



Oui, il a fait du bon boulot, pour l'écrin musical, mais aussi pour l'accompagnement, le soutien, l'amour. Je trouve cette collaboration magnifique : le fils avec le père pour une fin en apothéose. Et malgré la tristesse, ce qui me console, c'est de penser que notre Leonard a quitté ce monde entouré de l'amour des siens.




Si seulement on pouvait, si seulement... Undecided
Une bien triste journée et une soirée tout aussi sombre. J'écoute France Inter moi aussi, mais ça n'aide pas. Je crois que je préfère le silence pour gravir cette montagne de chagrin dont je ne vois pas la fin.  Cry Ça me rappelle un de ses poèmes relu récemment

There are some men                              Certains hommes
Who should have mountains                   Mériteraient que des montagnes
To bear their names to time.                   Portent leur nom à travers les âges.

........


Ca m'évoque aussi un autre poème "ne figurant sur aucun recueil"
   ( http://www.leonardcohensite.com/poems/a2.htm  )

  Chaque caillou

  Chaque caillou rêve de lui-même
  Chaque feuille a un projet
  Le soleil a le désir
  de voyager sur un rayon
  Vaincu je ne peux offrir
  mon coeur à la paix sainte
  parce que je rêve de chaînes
  et je rêve de liberté

  J'ai dit cela au prisonnier
  qui a tué celui que je hais
  J'ai dit cela au mineur qui
  a extrait mon assiette d'or
  Ainsi je vis en enfer
  car je rêve que l'enfer est
  la distance que j'ose mettre
  entre ma main et la sienne

  J'ai rêvé de mon corps cette nuit
  J'ai rêvé de l'univers
  J'ai rêvé j'ai rêvé un millier d'années
  afin de répéter
  les sept jours des merveilles
  quand, tiré de la brume
  j'étais vêtu de nudité
  et souffrais d'exister

  J'ai rêvé qu'on me donnait une chanson
  comme seule preuve
  que ma vraie demeure avec toi
  n'a ni poutres ni chevrons
  ni fenêtres pour voir au-dehors
  ni miroirs pour voir au-dedans
  ni chansons pour en sortir
  ni mort pour commencer

  O mon enfant voici ton rêve humain
  voici ton sommeil humain
  et ne désire pas tant grimper
  loin de ce qui est sain et profond
  J'aime le rêve que tu as commencé
  sous l'arbre toujours vert
  J'aime le caillou et le soleil
  et tout ce qui se trouve entre eux

  Et pour cette conversation
  dans la première lumière de l'aube
  J'offre ces jours mesquins
  qui s'effilochent sous tes yeux
  Et je ne sais combien de jours
  passeront avant ma délivrance
  et ce qui restera de cette chanson
  que tu as mise sur la langue de ta créature

  Montréal, 1978


  

Leonard tu fais partie de nous et tu continueras. Je te remercie personnellement pour le bien que tu as fait à mon âme depuis ce jour où, en labo d'anglais à Nanterre, j'ai écouté Suzanne en boucle tout l'après-midi, hypnotisée. Depuis, je vois le monde par ton prisme. Sans parler du bonheur incomparable de t'écouter : tes mots, ta musique, ta Voix.
Je ne réussissais pas depuis la sortie de l'Album à venir réagir ici tant chaque écoute m'ouvrait d'autres horizons, d'autres sensations. Merci pour magnifique cadeau de départ que j'aime et qui me bouleverse de plus en plus à chaque écoute (je dois en être à 25 seulement j'ai manqué de temps).
Merci enfin Leonard d'être le ciment entre nous, de nous avoir permis de nous rencontrer, de lier une amitié profonde parfois, voire de trouver l'amour pour certains.
La mort de Leonard me fait penser fort à vous tous qui l'aimez, à certains en particulier qui sont plus fragiles en ce moment. Je pense aussi à ses enfants et à toute sa famille.
Tu étais déjà dans la Lumière Leonard, donc là tu es arrivé au terme de ton voyage c'est sûr et j'en connais personnellement trois (Patrice, Hervé, et Philippe) qui ont dû être rudement contents de te tenir la porte en tout cas. Hallelujah !



Cher Leonard, ton humour, tes mots, ta musique, tout ce que tu étais m'ont apporté tellement de joies, de douceur dans la mélancolie, et du bonheur....
tout cela gravé à jamais dans mon coeur.
Que ton âme, là ou que tu sois, repose dans la paix, et ainsi que tu le souhaitais.
Love

Journalisée

Daniela
Evelen
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 324


« Répondre #20 le: 14 Novembre 2016, 00:01:16 »

Hydra, l'île de la jeunesse, des belles années, de Marianne, pleure son poète et son ami Leonardos
http://culturebox.francetvinfo.fr/musique/folk/l-ile-grecque-d-hydra-pleure-leonard-cohen-248669

Montréal honore l'enfant du pays, qui dort de son dernier sommeil parmi les siens

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2016/11/11/004-montreal-leonard-cohen.shtml

Si vous souhaitez mettre un mot, un témoignage, un hommage pour Léonard Cohen, voici le lien pour le registre de condoléances en ligne

http://protocole.gouv.qc.ca/registre/

Ma rencontre avec l'univers de Léonard Cohen remonte à 1968.
 Je ne m'en suis jamais remise en fait. Et je m'en félicite et le remercie du fond du cœur.




Journalisée
François
Sénior
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 86


« Répondre #21 le: 14 Novembre 2016, 00:29:03 »

Bonsoir à toutes et tous,

Me voilà de retour sur ce forum pour un instant que je pressentais.....à tel point que je ne me suis pas précipité pour acheter le dernier album de Léonard....Je l'ai depuis avant-hier, et effectivement, il est magnifique, testamentaire et le dernier morceau m'a bouleversé, car il me semble tellement prémonitoire.... C'est la reprise de Treaty.....Léonard ne chante plus, il ne reviens que pour clore son chapitre...., avec ces derniers mots: "I wish there was a treaty, between your love and mine..." Je la prends pour moi cette phrase, parce que je l'aimais mon Léonard, il avait su construire un pont entre nous, mais tout le monde ne le voyait pas....

Alors, depuis deux jours, j'écoute ses chansons, et quand j'arrête la chaine pour ne pas gaver tout le monde, et bien, ça tourne dans ma tête, je regoûte à tous ces moments de découvertes, toujours étonné par cette capacité à mettre en musique et en mots ce que j'ai dans le cœur, et ce que vous avez vous aussi dans le cœur.

Hier soir, nous avons fait une soirée hommage chez Jean-Do, on a écouté, fait de la musique, chanté, et j'ai redécouvert une chanson:Passing through.......:

"Passing through, passing through.
Sometimes happy, sometimes blue,
Glad that I ran into you.
Tell the people that you saw me passing through"

J'ai toujours su que personne n'était immortel, pas plus LC que vous ou moi, nous ne faisons tous que passer, et Léonard nous montre ce que nous avons à faire ici et maintenant: quelle traces de nous laisserons-nous ? Peu importe l'empreinte, pourvu qu'il y ait une empreinte....J'aimerai tant laisser une empreinte, même petite...., le mieux, ce serait une toute petite empreinte dans la sienne, énorme.......

Ce qu'il nous reste à faire, c'est de le faire vivre à travers ses textes, à travers ce forum, et le plus important de lui, sa pensée, sa sincérité, continuera d'interroger le monde. C'est pourquoi je regrette ma négligence envers ce forum et vous tous qui partagez ma passion.

LC m'accompagne depuis si longtemps qu'il sera toujours le compagnon de mon voyage, hors de question qu'il soit absent lors de mon dernier.....Tout se fera en musique ! Mais, bon, je ne suis pas pressé!

J'ai en tête quelques vers de "Anthem" :

“Ring the bells that still can ring
Forget your perfect offering
There is a crack in everything
That's how the light gets in.”

Grâce à Léonard, je sais que ce sont nos fêlures qui laisse passer cette Lumière qui peut éclairer autrui..... Merci Mr Léonard Cohen.

Je vous embrasse affectueusement

François



Journalisée

"I told you when i came, i was a stranger"
Blue_Berry
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 421



WWW
« Répondre #22 le: 14 Novembre 2016, 12:08:55 »

Bonjour François et merci pour ce beau témoignage.

L'article sur Hydra et Cohen est très sympa. On avait bien affaire à un poète profondément simple et humain...

Journalisée

We're just two lost souls
swimming in a fish-bowl,
year after year,
Raving on the same old ground,
what have we found ?
The same old fears,
Wish you were here...
Hinhan
Newbie
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5


« Répondre #23 le: 14 Novembre 2016, 18:33:40 »

Salut à toutes et tous,
J'ai aussi appris le départ de Léonard Cohen par une amie  qui savait à quel point j'étais en "connexion" avec ses chansons, bien que je sois une fan de la dernière heure.
Bien-sûr comme vous j'étais triste, et en même temps la nouvelle semblait irréelle, certaines personnes semblent immortelles...

Pourtant il allait mal, il souffrait et sentait que le moment était venu de passer de l'autre côté, J'espère que quand j'en arriverai à ce moment, je saurai aussi dire "I'm ready my Lord".

J'ai acheté l'album dès sa sortie, il n'a pas fallu longtemps pour comprendre que cet album-là était plus fort que tous les autres, exceptionnel, une cerise sur le gâteau ( et le gâteau j'aime déjà beaucoup  Tongue ) né de bien des expériences, de la réflexion d'une vie, mais aussi de ce beau lien d'amour et de respect entre Léonard et son fils.

"You Want It Darker" est mon album préféré, les vibrations de sa voix, mêlées aux paroles qu'il prononce si distinctement, si calmement, si profondément donnent la chair de poule, restent ces poèmes à méditer... chacun en toute intimité.
Je ne peux m'empêcher de penser que  "I wish there was a treaty between your love and mine" est une prière, quelque chose de très intime adressé au "Lord", avec le sentiment que même si on a fait de son mieux dans sa vie, on reste loin de ce que l'on aurait voulu être. Pourtant ...
Mais c'est juste mon ressenti
Sa voix, ses chansons, ses paroles sonnent encore bien plus forts depuis qu'il nous regarde de l'autre côté du voile.

Pour ceux qui n'auraient pas écouté France inter à la sortie de l'album, il y a trois émissions de Michka Assayas, "very good trip" sur Léonard, le 18, 19, Et 20 octobre. Voici le lien, les émissions sont plus bas sur la page :
https://www.franceinter.fr/emissions/very-good-trip


Journalisée
helena31
Vétéran
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 108


« Répondre #24 le: 14 Novembre 2016, 21:37:44 »

Pour ceux qui n'auraient pas écouté France inter à la sortie de l'album, il y a trois émissions de Michka Assayas, "very good trip" sur Léonard, le 18, 19, Et 20 octobre. Voici le lien, les émissions sont plus bas sur la page :
https://www.franceinter.fr/emissions/very-good-trip

Et pour ceux qui auraient raté l'émission du 11 novembre qui lui était consacrée, c'est en fait la compilation des quatre émissions de Michka Assayas, "very good trip" sur Léonard, les 17, 18, 19, Et 20 octobre.
Journalisée
deodatus
Übersetzer
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 263


« Répondre #25 le: 15 Novembre 2016, 12:48:45 »

La pochette du CD "You want it darker" était déjà éloquente... Mais je n'osais y croire... Léonard appuyé à la fenêtre d'un au-delà, sur fond blanc, dans la lumière, regardant nonchalamment de notre côté, bien "dark"... le message était pourtant clair.. Et si l'on ouvrait le CD on voyait quoi sur le revers ? L'oiseau qui s'échappe du cadre qui le contenait jusqu'ici... Une âme qui s'envole... (étant cependant entendu que dans l'anthropologie biblique et sémitique l'âme n'est pas séparable du corps, elle n'est pas un principe spirituel et immortel opposé au corps périssable et mortel, mais l'être humain est un : corps, âme et esprit. C'est toute la personne qui meurt.. et qui peut être rappelée à la vie par Dieu,... selon les écoles). Léonard s'est donc envoyé de son "wire".
« Dernière édition: 15 Novembre 2016, 13:56:15 par deodatus » Journalisée
François
Sénior
***
Hors ligne Hors ligne

Messages: 86


« Répondre #26 le: 15 Novembre 2016, 14:02:00 »


Bonjour,

Tu as raison, la pochette aussi était prémonitoire....... Le bel oiseau s'est envolé de son fil.....ne reste que son chant...!
Journalisée

"I told you when i came, i was a stranger"
deodatus
Übersetzer
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 263


« Répondre #27 le: 15 Novembre 2016, 14:16:28 »

En ce qui concerne "Treaty" il me semble indiscutable qu'il s'agisse bel et bien d'une prière adressée au Christ. Les références christologiques sont évidentes : "je t'ai vu changer l'eau en vin..." (miracle de Cana, Jean 2 / 1-11). "Je me fous de savoir qui a pris cette colline sanglante" (je ne comprends pas le sens de ce vers, mais la "colline sanglante" désigne à l'évidence le Golgotha, la "colline du crâne" où Jésus a été crucifié). "J'aimerais qu'il y ait un traité (une alliance ?) entre ton amour et le mien"... Dire que son album se termine sur cette prière...
Personnellement je soupçonne Léonard d'avoir été en son for intérieur un juif messianique, c'est-à-dire un juif qui a reconnu en Jésus de Nazareth le Messie d'Israël . Il y a trop d'allusions au Christ dans ses œuvres (comme chez Chagall par exemple) pour que ce soit le fait du hasard... La personne du Christ, son identité, devait le travailler en profondeur. D'ailleurs la notion d'un Messie souffrant dans la condition humaine comme celui annoncé dans la prophétie d'Esaïe 53, et donc l'idée d'un Dieu incarné ("show me the place where the Word became a man"... "crucified, vilified in a human frame"...) souffrant et mourant avec et pour ses créatures devait bien convenir à Léonard. NB : les juifs messianiques ne se considèrent pas comme chrétiens pour autant. Ils ne renient pas leurs racines juives, bien au contraire. Ils revendiquent pleinement leur appartenance au peuple juif, et être juif messianique ne s'oppose pas, par conséquent, à l'observance des fêtes juives, comme le  Shabbat ou Pessah (la Pâque) que Léonard Cohen respectait, ou à une inhumation selon le rite juif.
Journalisée
helena31
Vétéran
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 108


« Répondre #28 le: 15 Novembre 2016, 19:40:23 »

Merci, Deodatus, de revenir sur ce forum, de lire Leonard à travers le prisme de tes connaissances théologiques, et du coup éclairer notre lanterne.

Vous ne trouverez pas une grille de lecture aussi fouillée dans le document suivant, mais je donne quand même le lien de l'émission qui avait été signalée sur le forum et que certaines personnes n'ont pas retrouvé : Le 12 novembre 2016, sur RTL, Georges Lang rend hommage à Leonard Cohen dans une saga exceptionnelle.

http://www.rtl.fr/culture/musique/georges-lang-rend-hommage-a-leonard-cohen-dans-une-saga-exceptionnelle-7785751570

Journalisée
Blue_Berry
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 421



WWW
« Répondre #29 le: 15 Novembre 2016, 20:40:59 »

Merci Deodatus pour ces analyses (de la jaquette et de Treaty). Très pertinentes.
La très grande ouverture d'esprit de Leonard devait fatalement l'amener à se poser des questions à propos du Christ, et ne pas rejeter d'emblée sa nature divine comme les Juifs "ordinaires".
Journalisée

We're just two lost souls
swimming in a fish-bowl,
year after year,
Raving on the same old ground,
what have we found ?
The same old fears,
Wish you were here...
Pages: 1 [2] 3 4 ... 6   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

TinyPortal v1.0 beta 4 © Bloc
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !