Leonard Cohen Forum
18 Décembre 2017, 19:44:00 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
  Accueil   Forum   Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
*

Menu

Thèmes


Permanent?
Pages: 1 [2]  Toutes   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Essential - The Special Report  (Lu 37092 fois)
Miss
Invité
« Répondre #15 le: 25 Octobre 2002, 04:07:35 »

Patrice j'espère que tu n'as pas pensé que j'attaquais le grand sec personnellement dans ce message.  Mais non.  Voyons. L'Grand Sec, je ne t'attaquais pas, personnellement, ou autrement Smiley.
(sinon j'aurais pas mis un  Roll Eyes.  J'aurais mis un Angry ou un  Sad ).  


Le Graemophone. Grin Grin  

Oui, moi aussi ce n'est que mon opinion parce que je suis à l'aise dans la société de consommation parce qu'elle ne m'a pas bouffée, probablement.  Les marchands du temple n'ont pas beaucoup d'emprise sur moi.  

Bon.

On peut toujours espérer un concert de Leonard Cohen c'est sûr (et vous êtes bien chanceux que GA en fasse pleins), mais bon.  

Ca, c'est une autre chose que je ne comprends pas (juste une de plus), demander quelque chose à un artiste.

Comme un oiseau,  l'homme a essayé à sa façon d'être libre.  Et il me semble que ce n'est que libre qu'on peut créer.  En tout cas, moi, je ne penserais pas à demander quoi que ce soit.  Quand on me présente une oeuvre qui me chavire, je le prends, je suis reconnaissante, je dis merci.

Mais s'il faisait un concert, je serais sans doute la première debout à la fin pour les "encores" Grin


Amitié

Céline

P.S. : C'est quoi ça "rancune" Huh Huh Huh
« Dernière édition: 01 Janvier 1970, 01:00:00 par 1040511600 » Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #16 le: 26 Octobre 2002, 04:46:25 »

Eric,
Je suis le premier à avoir émis certaines critiques sur les compils de chansons de Graeme, mais le plus souvent parce qu'elles ont été faites de façon un peu anarchistes et sans l'accord de l'auteur. Exception faite de l'Anthologie où il y a un vrai travail de masterisation et fait avec la complicité de Graeme.

Mais force est de reconnaitre que, sans ces compils, comment feraient les "débutants" pour découvrir Allwright?.

Tout le monde n'a pas l'intégralité de ses vinyls et la possibilité de les graver... sans compter que c'est un travail fastidieux, j'en sais quelque chose puisque je l'ai fait pour mon usage perso.

Céline,
Oui... nous somme bien chanceux que Graeme Allwright veuille toujours chanter, c'est très bien dit, il y a des dates jusqu'en juillet 2003.

Et qui nous dit que Leonard a vraiment envie de remonter sur une scène ?. A son age, je comprendrais tout à fait qu'il ne veuille plus s'embarquer dans des tournées très éprouvantes.

Et pas question de forcer un oiseau sur son fil !.

Amicalement,
Patrice.
« Dernière édition: 01 Janvier 1970, 01:00:00 par 1040511600 » Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
Céline
Invité
« Répondre #17 le: 30 Octobre 2002, 02:55:30 »

C'est amusant, "ils" compilent même le matériel de promotion Shocked

Ci-dessous extrait d'une entrevue effectuée pour la sortie de TNS "réchauffée" pour la sortie de la compil. :-/   Mais quand même, j'aime bien!! (et je n'avais jamais vu avant).   Alors je partage.

(Notez ma réplique préférée ("l'illusion qu'on est malade" Grin Grin Grin Grin)

"L'échange entre l'intervieweuse curieuse et le poète secret est pour le moins animé et amical. Stina Lundberg connaît l'oeuvre, mais s'intéresse davantage, comme en font foi ses questions, à l'homme dissimulé derrière, voire au séducteur, qui se dit pour l'heure blotti dans sa coquille. Ce qui ne l'empêche pas de se prêter, pour le reste, au jeu de la vérité et même de parler en abondance de son séjour dans un monastère où, entre The Future et 10 New Songs, il a cherché le salut de son âme.

-- Comme moine, on peut dire que vous avez échoué, lui lâche l'animatrice.

-- Ouais... Dieu merci, répond Cohen.

Plus loi dans l'entrevue, Cohen s'expose davantage :

-- Un monastère, dit-il, c'est un peu comme un hôpital, ça a besoin d'un médecin.

-- Et qu'est-ce qu'il soigne, ce médecin ?

-- L'illusion qu'on est malade.

Entre les volets consacrés à la spiritualité, aux femmes (Cohen se considère très heureux d'avoir passé l'âge des jeux de séduction), les enfants (il vit à L.A. avec sa fille) et les deux chiens qui partagent sa vie, le portrait présente des extraits de vidéoclips (Dance Me to the End of Love, Take This Waltz, In My Secret Life, Closing Time), lesquels, avec tout le reste, nous mettent en appétit en vue de la compilation double qui paraît mardi chez les disquaires."

http://www.ledevoir.com/2002/10/19/11539.html?265
« Dernière édition: 01 Janvier 1970, 01:00:00 par 1040511600 » Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #18 le: 30 Octobre 2002, 03:07:02 »

Citation
dans cet entretien réalisé dans la Ville lumière et diffusé ce soir à ARTV


Huh Huh
Si mes notes sont exactes, l'interview a été enregistrée à Paris...

Amicalement,
Patrice.
« Dernière édition: 01 Janvier 1970, 01:00:00 par 1040511600 » Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
Céline
Invité
« Répondre #19 le: 30 Octobre 2002, 19:10:06 »

Cher Patrice,

Tes notes sont exactes... Paris est encore et toujours la Ville lumière mais pourquoi est-ce que les deux frisés de ton message en sont encore tout ébahis. Roll Eyes
« Dernière édition: 01 Janvier 1970, 01:00:00 par 1040511600 » Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #20 le: 30 Octobre 2002, 21:00:54 »

Citation
Cher Patrice,

Tes notes sont exactes... Paris est encore et toujours la Ville lumière mais pourquoi est-ce que les deux frisés de ton message en sont encore tout ébahis. Roll Eyes


... car je n'avais jamais entendu l'expression "Ville lumière" à propos de Paris... Grin

Patrice.
« Dernière édition: 01 Janvier 1970, 01:00:00 par 1040511600 » Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
Céline
Invité
« Répondre #21 le: 31 Octobre 2002, 02:24:06 »

Citation


... car je n'avais jamais entendu l'expression "Ville lumière" à propos de Paris... Grin

Patrice.



Embarrassed

Sad

:'(

Tongue
« Dernière édition: 01 Janvier 1970, 01:00:00 par 1040511600 » Journalisée
Céline
Invité
« Répondre #22 le: 19 Novembre 2002, 17:50:40 »

A tous ceux qui,

n'auraient pas encore cliqué sur "spécial" dans le site Essential :


Les superbes photos de LC accompagnées de commentaires sont un pur délice.

Amitié tout le monde!


Céline
« Dernière édition: 01 Janvier 1970, 01:00:00 par 1040511600 » Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #23 le: 19 Novembre 2002, 19:15:37 »

Oui, Céline, mais c'est seulement un "preview", l'animation est loin d'être terminée.

Par contre, en bas de la pop-up, il y a un lien "drawings" (désolé, mais j'ai mis des pages communes en anglais pour toutes les langues) et en cliquant sur les miniatures des dessins, on ouvre encore une autre pop-up avec les dessins en taille normale et leur descriptif.

Enjoy !.

Patrice.
« Dernière édition: 01 Janvier 1970, 01:00:00 par 1040511600 » Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
Pages: 1 [2]  Toutes   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

TinyPortal v1.0 beta 4 © Bloc
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !