Leonard Cohen Forum
15 Décembre 2017, 22:26:31 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
  Accueil   Forum   Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
*

Menu

Thèmes


Permanent?
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: "Drawn To Words" - Exposition de dessins de Leonard Cohen  (Lu 9945 fois)
beautybeast
Newbie
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4


WWW
« le: 16 Juin 2008, 21:31:53 »



La première se déroule à Toronto, je ne sais pas s'il y en aura d'autres ensuite :

http://leonardcohen.drabinskygallery.com
« Dernière édition: 17 Juin 2008, 01:24:03 par beautybeast » Journalisée
rebuber
Translator
Junior
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 49


« Répondre #1 le: 11 Juin 2010, 19:39:35 »

Un article avec une très belle photo de l'exposition de Sherbrooke au Québec qui commence le 19 Juin

http://lejournaldesherbrooke.canoe.ca/webapp/sitepages/content.asp?contentid=145924&id=137&classif=Nouvelles
Journalisée
lesperluette
Translator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 346



« Répondre #2 le: 11 Juin 2010, 20:57:25 »

Bonjour Rebuber : j'ai pensé à tes recommandations littéraires à la bibliothèque  Wink
Aucun des auteurs que tu m'as recommandé n'y était mais j'ai mis la main sur "Romancero gitan" et "Poèmes du Chant Profond" de Federico García Lorca.
Que je découvre avec bonheur, en même temps qu'un beau portrait féminin dessiné par Lorca, au trait, rehaussé de crayons de couleurs, qui illustre la première de couverture ! Poète donc, musicien et dessinateur à ses heures !
J'ai envie de construire le Musée imaginaire virtuel de Leonard Cohen.

(Il y a longtemps, Céline avait donné la version originale de Take This Waltz (2002)
http://www.leonardcohensite.com/forum/le-cafe-bleu/pequeno-vals-vienesprends-cette-valse/)

Journalisée
rebuber
Translator
Junior
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 49


« Répondre #3 le: 12 Juin 2010, 09:39:44 »

lesperluettes :
Merci pour ta réponse. Belle idée que celle d'un musée imaginaire. Sur ce chemin tiens bon le fil jusqu'à t'y perdre. Un témoignage de Joni Mitchell (issu de je ne sais plus où...):

"Leonard didn’t really explore music. He’s a word man first. Leonard’s economical, he never wastes a word. I can go through Leonard’s work and it’s like silk.   I briefly liked Leonard Cohen, though once I read Camus and Lorca I started to realize that he had taken a lot of lines from those books, which was disappointing to me"
Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #4 le: 12 Juin 2010, 21:02:09 »

J'ai envie de construire le Musée imaginaire virtuel de Leonard Cohen.

Bonne idée, oui !
Ca pourrait donner une jolie rubrique pour le site, si tu veux.... Smiley

Patrice
Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
lesperluette
Translator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 346



« Répondre #5 le: 12 Juin 2010, 21:26:35 »

Des idées, des idées c'est ce qui me manque le moins…
Le temps pour mener à bien et à son terme une mise en forme, c'est autre chose.
Les ressources ne manquent pas ici même et j'imagine pouvoir compter sur les collaborations des uns et des autres. Cette après-midi, assise au soleil devant un bassin déguisé en Giverny (Rouen est capitale de l'impressionisme pour trois mois), je n'ai pas pu m'empêcher de rêvasser à l'organisation d'un tel avant-projet.

Journalisée
rebuber
Translator
Junior
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 49


« Répondre #6 le: 13 Juin 2010, 13:34:27 »

Musée imaginaire

Un labyrinthe ! invente un labyrinthe en forme de spirale jusqu'à te perdre en son centre.
Rien ne doit être rendu clair dans cette poésie, c'est tout à l'envers : la poésie  éclaire. 
Rien ne doit être  figé : le poème se transforme jusqu'à devenir l'autre du lecteur.
Déséquiliber les certitudes.
L'art du poète n'est là que pour brouiller la frontière entre réel, imaginaire, fantasme.
Eclairage diffus, puisque le poème brouille le sens. Se laisser bercer par cette lumière.
Trouver l'éclairage qui anime l'ombre, qui inquiète le passant et rend évanescent toute forme et brise tes certitudes.
Traverse en somnambule le poème, et qu'il éveille : fais du poème un  passeur.

A l'entrée de ton  Musée Imaginaire pourrait figurer l'avertissement suivant : 
"Lecteur/trice prends garde : au sortir de ce labyrinthe tu ne sera plus le/la même".


Lesperluette... quelle affaire  !

ciaoo
Journalisée
lesperluette
Translator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 346



« Répondre #7 le: 13 Juin 2010, 16:33:39 »

ouais. ou hum !
Magnifique inspiration, Rebuber !
Je dois dire que votre confiance me fait honneur, en tout cas. Merci Patrice.
Je commence à collecter les images et à réfléchir à la structure (ou à l'absence de structure). Mettre en forme, c'est toujours intéressant, surtout quand on ne sait pas nettement où on va et qu'on reste disponible. Donc, pas d'explication de textes, pas de démonstration. Juste des associations suffisamment fondées pour être partagées. Y a plus qu'à, n'est-ce pas ?
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

TinyPortal v1.0 beta 4 © Bloc
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !