Leonard Cohen Forum
23 Octobre 2017, 07:13:25 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
  Accueil   Forum   Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
*

Menu

Thèmes


Permanent?
Pages: [1] 2  Toutes   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Non à la guerre  (Lu 15948 fois)
Fleya
Newbie
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7


I love YaBB 1G - SP1!


« le: 06 Février 2003, 20:33:03 »


                Je sais, je sais... Complètement hors-sujet.

                Mais si quelqu'un d'entre vous se révolte comme je le fais à l'idée de détruire l'Irak tout simplement parce que M. George W. Bush a décidé qu'il veut absolument son pétrole et renforcer son rôle de maître du monde, je vous encourage à visiter la web suivante:  http://membres.lycos.fr/stopalaguerre/index.htm. Vous y trouverez un appel pour encourager le veto français au Conseil de Sécurité de l'ONU et essayer d'éviter cette massacre...avant qu'il ne soit trop tard.

                   

Journalisée
Céline
Invité
« Répondre #1 le: 07 Février 2003, 00:16:36 »

Fleya,

Je te dirais que Le Café Bleu est fait pour ça, placoter de tout et de rien et laisser les espaces sérieux aux sujets sérieux.  Grin  Mais on pourrait m'objecter que Guerre et Paix c'est très sérieux Lips Sealed

A quoi servent les pétitions, et à quoi sert de répéter "all we are saying, is give peace a chance" disent certains. (Et là oui, je me réfère à ce que j'ai lu de ce que Leonard Cohen dit :  la paix il faut la faire à l'intérieur de soi, il ne sert a rien de "gueuler" des slogans pacifistes.  Je suis d'accord avec lui, puisque ce sont les humains qui font la paix (ou, malheureusement, la guerre).

Mais je suis aussi d'accord avec la chanson de Lennon.

Et la colombe a observé que c'était le 531,426,987ième flocon de neige qui a fait ployer la branche de l'arbre.

Maintenant, oui, la paix! et mondiale si possible.

Après l'Irak et son stock de matériel d'armes chimiques, maintenant, il y a aussi la Corée du Nord qui multiplie son armement nucléaire.  Disons que ce n'est pas parce qu'on n'est pas le plus fort qu'on est le moins agressif.

C'est pourquoi je dis paix mondiale, autant que possible.

 Smiley

Amitiés à tous,

c.
Journalisée
Céline
Invité
« Répondre #2 le: 09 Février 2003, 17:05:05 »

Non à la guerre, oui à la paix, celle qu'on fait dehors, et celle qu'on fait dedans, et celle qu'on fait avec des et pourquoi, et des pourquoi pas, des certitudes et des incertitudes.  Les mots durs peuvent-ils aussi être beaux qui montrent des blessures de guerres comme des nuances d'ombres froides dans la lumière du pouvoir des chants doux, ou ceux des rudes espoirs?

Je le crois.

Et pour ça, j'apporte ici des poèmes de Leonard Cohen et Keith Barne sur la guerre, méditation sur ce sujet si grave, morceaux d'émotions pures partagées.  Merci messieurs les poètes.
Journalisée
Céline
Invité
« Répondre #3 le: 09 Février 2003, 17:07:50 »


Tout ce qu'il faut savoir sur Adolph Eichmann


Yeux : ...................................................... Moyens
Cheveux : ................................................... Moyens
Poids : ...................................................... Moyen
Taille : ................................................... Moyenne
Signes particuliers : ........................................ Néant
Nombre de doigts : ............................................. Dix
Nombre d'orteils : ............................................. Dix
Intelligence : ............................................. Moyenne



Qu'attendiez-vous ?
Des griffes ?
Des incisives démesurées ?
De la salive verte ?



La folie ?


Leonard Cohen

http://www.leonardcohensite.com/
« Dernière édition: 09 Février 2003, 17:12:31 par Celine » Journalisée
Céline
Invité
« Répondre #4 le: 09 Février 2003, 17:11:58 »

Souvenir de mes six ans

J'ai lancé en l'air ton ours en peluche
pirouette dans la rue ce matin-là
tu riais Anne et ses pattes tournoyaient
Ta mère t'a appelée " Anne, viens vite, mon petit "
Vous alliez faire des courses et tu es partie
main dans la main de ta mère en sautillant
légère


Je suis rentré à la maison La sirène nous plongea
dans l'abri où tapis nous attendîmes
que s'arrête le moteur du V2 vrombissant
nous avons compté le temps d'attente
la fusée allait tomber tout près
La flamme de la bougie vacilla … …

- et Anne mais Anne la fusée vous avait transpercés
toi ta mère le petit ours souriant
les shrapnels vous avaient déchiquetés le sang giclait
J'ai forcé ma mère à dire et il y a eu
il y a toujours un arc vide dans le ciel
où un ours en peluche devrait tournoyer
pour toujours un vide où l'on devrait entendre ton rire

Keith Barnes

http://www.keith-barnes.com/
Journalisée
Céline
Invité
« Répondre #5 le: 09 Février 2003, 17:19:18 »

L'odeur du cuir

C'est l'odeur d'un étui de revolver d'un revolver
non pas l'odeur de la chair mais de la botte de la ceinture
- ce cauchemar n'appartient à personne en particulier -
ce sont des pores qui ne respirent plus qui brillent lustrés vidés de leur air

C'est l'à peine perceptible et pourtant reconnaissable absence d'odeur
de ceux qui ne peuvent supporter de sentir leur propre chair

C'est le savon sur les articulations du doigt donnant des coups
l'amidon dans la chemise repassée couvrant le bras
qui fait plier le pouce qui poussera le bouton
ou appuiera sur la gâchette fera claquer la culasse et partir la cartouche

C'est le frais parfum (qui tient une journée entière)
de ceux que leur chair insupporte
L'odeur virile de l'uniforme
l'inodore innocence de l'équipe

Et cette odeur est celle du pouvoir
Celle du papier dans la main : carte blanche

Keith Barnes

http://www.keith-barnes.com/
   
« Dernière édition: 09 Février 2003, 21:33:17 par Celine » Journalisée
Céline
Invité
« Répondre #6 le: 09 Février 2003, 17:22:52 »

L'opium et Hitler


Diverses croyances
l'obligent à bondir -
l'opium et Hitler
le laissent dormir.

Une négresse avec
du tempérament
l'aida à penser
qu'il n'était pas blanc.

L'opium et Hitler
lui ont laissé croire
un monde de verre.
C'était sans espoir

pour un cas
comme le sien désespéré :
apparu
sur un baiser empoisonné.

Une fois un rêve
cloua dans le ciel,
au plus haut
de l'été, le soleil.

Il voulait un bandeau
de peau pour ses yeux
il voulait que le jour
soit en son milieu.

Violée la loi -
plus rien de tenait.
Un monde de poix,
le sien à façonner.

Non ! Il tâtonna
pour sa dose d'histoire.
le soleil se détacha,
sa femme vint le voir.

Leurs corps se cherchaient
sans que la nuit ne passe
le Guide entamait
un discours sur les races.

Leonard Cohen

http://www.leonardcohensite.com/

Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #7 le: 09 Février 2003, 17:26:00 »

One vote for tomorrow

In our world, the power is balanced
At least that what we are told
The eastern world, just like the western
Want’s to keep the big war cold
But still it makes me so nervous
To watch all the small wars grow
When the small wars turn to big ones
I hope, someone knows
As we count each others missiles
we know that we both are tough
But this talk of over-killing
Surely once should be more then enough
Keeping up our spheres of influence
Keeps us all a little blind
How can we look for tomorrow?
Watching out for what’s behind
It seems that we should be wiser
After all that we’ve been through
I would like to trust my neighbor
So would he and so would you
If we just could know each other
And see that we’re all the same
Just a little understanding
And we have a different Game
There is so much to do together
To make this a better place
We have problems, common problems
That threaten all the human race
We all have to drink the water
We all have to breath the air
We all must have a common cause
If we are to keep them there
These are bigger than one nation
These are not a question of race
These are things we use together
And together ought to face
We have much more to unite us
Then we have to make us fight
If we just could se each other
In a universal light
We must learn we all are people
We all laugh and we all cry
And for such things as empty speeches
Non of us should have to die
But we need some time to learn this
After knowing only hate
We beg our leaders please keep talking
And pray we haven’t begun to late
Please don’t push this final buttons
Don’t admit that we have failed.

Reinhard Mey, One vote for tomorrow (Heute noch), 1970.
Traduction par l'auteur.
Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
Céline
Invité
« Répondre #8 le: 09 Février 2003, 21:45:42 »


Patrice, oui, c'est un très beau discours et si c'est une chanson, la guitare incomparable de M. Mey doit lui donner une dimension d'une pureté parfaite

Mais pour,  moi, tu vois, ça s'adresse encore trop uniquement à la raison.

Les poèmes de guerre de Cohen et Barnes me touchent plus au niveau du ressenti, du vécu, parce qu'en temps de guerre, il n'y plus de raison qui tienne, à part celle du plus fort : essayer d'écraser un ennemi qu'on déshumanise.

Alors je ne résiste pas à l'envie de mettre celui-ci, en complément d'"un vote pour demain" un vote en faveur de l'avenir, qui exprime aussi pourquoi voter en faveur d'enfants demandant à naitre en paix :


Prologue

Je suis né les vitres éclataient
bombes rase-mottes shrapnel meurtre
de moi n'attendez pas d'accords plaisants
ni d'obscurités
J'ai grandi à la lumière des cadavres
engloutis par les flammes
Ainsi j'ai vu clair

Je suis né la douceur avait fui les mots
Les cris fusaient nous jetaient dans l'abri
Les arbres les oiseaux je ne suis pas né pour eux
ni pour aucune espèce de roi
ni dans l'ambiguïté
Je suis né à un monde en détresse
Prisonnier célébrant la mort

Je suis né à la haine
Et j'avais pour bible
les livres de propagande
Ennemi nazi Wehrmacht
- je vibrais à ces mots
Flammes éclairant ma vie
née sous les éclats des vitres

Keith Barnes

http://www.keith-barnes.com/poemes/nesousleseclats/bfg01fr_prologue.htm
Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #9 le: 10 Février 2003, 01:18:03 »

Code:
Patrice, oui, c'est un très beau discours et si c'est une chanson, la guitare incomparable de M. Mey doit lui donner une dimension d'une pureté parfaite

Mais pour,  moi, tu vois, ça s'adresse encore trop uniquement à la raison.

Oui, bien sur, ça s'adresse à la raison !.

Dans la version studio anglaise, la guitare se fait très discrète au profit des violons, trompettes et saxo. La version allemande (studio) est sensiblement diffèrente.
Mais j'aime mieux l'interprètation de Mey en anglais, l'accompagnement et sa façon de chanter donnent un ton extrêmement solennel à la chanson, surtout à la fin.
Si quelqu'un a une version live en allemand (où il est forcèment seul à la guitare), je suis preneur...

Merci pour ce très beau texte de Keith Barnes.

Amicalement,
Patrice.
« Dernière édition: 10 Février 2003, 05:13:33 par Celine » Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
Céline
Invité
« Répondre #10 le: 10 Février 2003, 04:58:48 »

Patrice,

En soulignant le contexte musical et sa manière de le chanter, ce n'est plus uniquement à la raison que ça s'adresse, ce discours.  Maintenant, ça me parle.

Et bonne chance pour la version avec guitare.

A+

c.

P.S. : De rien pour les poèmes de KB.  Les très beaux de Leonard Cohen valent le détour aussi.  Disons : merci pour le site.
« Dernière édition: 10 Février 2003, 05:11:11 par Celine » Journalisée
Céline
Invité
« Répondre #11 le: 16 Février 2003, 00:27:04 »

Bonjour à tous!!

Magnifiques manifestations monstres d'Amour pour la  Paix partout dans le monde!

Londres battait des records, et l'Italie et l'Espagne n'étaient pas en reste.

"Can't run no more
with that lawless crowd
while the killers in high places
say their prayers out loud.
But they've summoned up
a thundercloud
They're going to hear from me"

Ici c'était par un moins 20 degrés Celsius,

"But love is not a victory march,
It's a cold and it's a broken Hallelujah!"

Ce n'est même plus des questions politiques, d'être pro-ceci ou anti-ceux-là, la majorité des gens semblent seulement se prononcer en faveur de trouver des solutions autres que la violence pour régler les conflits.

TOUT ça est vraiment de la poésie à mon goût!
 
A+

c.


« Dernière édition: 16 Février 2003, 00:33:29 par Celine » Journalisée
Céline
Invité
« Répondre #12 le: 20 Février 2003, 15:21:18 »

Un conte chinois et voilà comment je vois Leonard Cohen un allié de la Paix dans le monde.  Et voilà pourquoi je dis que la Paix se fait d'abord et avant tout à l'intérieur de l'individu vers l'extérieur (bien que les deux s'influencent grandement).

Amitié,

c.

**

Le faiseur de pluie

Au début du siècle, il y eut une terrible sécheresse dans une partie de la Chine.
Après que les gens de l'endroit eurent essayé en vain tous les moyens connus pour obtenir la pluie, ils décidèrent d'envoyer chercher un faiseur de pluie.
L'homme vint dans une charrette couverte, un petit vieux desséché, qui renifla l'air avec une répugnance évidente quand il sortit de la charrette, et qui demanda qu'on le laissât seul dans une petite cabane en dehors du village. Même ses repas devaient être déposés à l'extérieur devant la porte.
On n'entendit plus parler de lui pendant trois jours; puis, non seulement il plut, mais il y eut une grosse chute de neige, ce qui ne s'était jamais vu à cette époque de l'année.
Très impressionné, un notable du village lui demanda comment il se pouvait qu'il ait pu faire de la pluie, et même de la neige.
Le faiseur de pluie répondit:
"Je n'ai pas fait de neige, je n'en suis pas responsable."
Le notable insista:
"Il y avait une terrible sécheresse avant votre venue, et puis après trois jours, voilà qu'il pleut et neige d'abondance!"
"Oh, cela je peux l'expliquer, dit le faiseur de pluie. Voyez-vous je viens d'un endroit où les gens sont en ordre, alors le temps est en ordre!"
"Mais en arrivant ici, j'ai vu que les gens n'étaient pas en ordre, et ils m'ont aussi contaminé. Je suis resté seul jusqu'à ce que je sois à nouveau en ordre, et alors naturellement, il a plu et neigé!"
Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #13 le: 25 Février 2003, 17:52:09 »

The Strength of America

Nhat Hanh est un écrivain et poète vietnamien qui vit dans le sud-ouest de la France depuis pas mal d'années. Grand ami de Graeme Allwright, ce dernier a adapté la poème "Message" en chanson ("Portant le cadavre de mon frère, je traverse la nuit des rizières).

Cet autre message, ci-dessous, a été posté par Nhat Hanh ici: http://groups.google.com/groups?dq=&hl=fr&lr=&ie=UTF-8&threadm=20030218182051.10107.00000715%40mb-fc.aol.com&prev=/groups%3Fhl%3Dfr%26group%3Dalt.music.leonard-cohen.


The Strength of America

All of my friends and disciples on the five continents join me to humbly ask
the government of the U.S.A. not to start a war with Iraq.

The war will bring destruction not only to the people of Iraq but also to
the U.S.A. and to people all over the world.  Please look into your own past
experience with war to recognize the vast devastation that war creates for
all warring parties, in terms of loss of precious human lives, destruction
of the natural environment, and destruction of diplomatic relationships and
peace between nations in the world.  Please use your powers of reflection
and understanding of the past and present situations in order to prevent
such destruction and devastation to the peoples of the United States and for
the protection and safety of people all over the world. Please look deeply
into the interconnections between the U.S.A. and all nations in the world to
see that war in one place will contribute to war in many places, destruction
in one direction will lead to destruction in many directions.

We ask the U.S.A. to operate in harmony with the community of nations,
making use of the collective wisdom and decision making capacities of that
community.  Please help strengthen the U.N. as an organization for
peace-keeping, because that is the hope of the world.  Please do not cause
damage or destroy the authority and the role of the United Nations, instead
support it wholeheartedly by listening to its recommendations.  Please see
the U.S.A. as an active member of the larger organization of the United
Nations and seek to work together as an international community to ensure
the safety and well-being for the people of the U.S.A. and for all people in
the world.  The United Nations, made up of many nations in the world, has
the capacity to provide and support constructive settings to establish
dialogue and to offer conditions for maintaining peace and security for all
nations in the world.  Please reveal the great strength and wisdom of the
U.S.A. by showing the world that it is possible to resolve conflict without
the long lasting destruction and devastation caused by war. We will all be
very grateful.

Thich Nhat Hanh
and the Global Community of Mindful Living
Plum Village, France
16 February 2003
Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
Céline
Invité
« Répondre #14 le: 26 Février 2003, 14:42:03 »

Bonjour à tous,

Joli message.

Maintenant, ce serait bien si l'Irak se pacifiait aussi.

On met le pétrole comme enjeu du conflit, ce qui n'est pas faux, mais ce faisant, on oublie que ce sont des êtres humains qui causent le conflit, pas le pétrole.

Enfin bref...  Smiley  Je souhaite encore la Paix, donc.

A+

c.
Journalisée
Pages: [1] 2  Toutes   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

TinyPortal v1.0 beta 4 © Bloc
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !