Leonard Cohen Forum
18 Octobre 2017, 08:35:17 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
  Accueil   Forum   Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
*

Menu

Thèmes


Permanent?
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Superbe concert...  (Lu 3907 fois)
Bernardt
Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 38


If I forget Thee


« le: 10 Juillet 2009, 00:24:17 »

Inconditionnel de Léonard depuis plus de... 40 ans (eh oui, j'ai l'âge de la retraite!), j'ai été gâté par mon épouse et mes enfants qui m'ont offert une place pour ce concert de Toulouse.
Bref, j'en ressors, et ce fut fabuleux. Le risque de la déception pouvait venir d'une comparaison avec le DVD du concert de Londres, mais heureusement le programme, très proche, n'était pas en tous points semblabe. Et puis il a chanté quelques unes de mes préférées comme "Famous Blue Raincoat" ou "Le Partisan" (la plus ovationnée de la soirée!).
Bon orchestre (et bonne orchestration) mettant vraiment en valeur chanteur et chansons...

Un beau, un grand, moment d'émotion!

Cordialement,

Bernard
Journalisée

Cordialement,

Bernard
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #1 le: 10 Juillet 2009, 01:41:14 »

Merci pour ce commentaire "à chaud" ! Cheesy

C'est toujours difficile d'exprimer ses sentiments juste après un spectacle et à une heure aussi tardive.
Merci encore !

Patrice
Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
nicole
Newbie
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5



« Répondre #2 le: 13 Juillet 2009, 10:20:48 »

j'y étais aussi.... fan aussi de + de 30 ans, et c'était la première fois que je voyais mon "idole" sur scène... tu imagines l'émotion !!!
je partage complétement tes appréciations ...
Pourvu qu'il nous revienne !!!
amicalement
Nicole
Journalisée
Bernardt
Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 38


If I forget Thee


« Répondre #3 le: 15 Juillet 2009, 20:06:02 »

Si je reste sur cet enchantement du concert de Toulouse, c'est que c'était la première fois que je pouvais voir Léonard Cohen "en chair et en os". C'est une étrange impression en effet de découvrir autrement un chanteur dont on connait toutes les chansons quasiment par coeur, et parmi celles-ci celles qui ont jalonné sa propre existence (et pour ma part depuis plus de 40 ans...).

Certes ma vie n'intéresse personne, mais comment oublier que le second album me rappelle une histoire d'amour (cela fait longtemps, il y a prescription!), ou quand je fus hospitalisé pour une intervention bénigne, j'ai écouté en boucle sur un Walkman l'album I'me Your Man. Et puis ce copain (en 1970-71) avec lequel nous chantions en duo en nous accompagnant à la guitare tous ce que nous connaissions de Cohen...

L'atmosphère à Toulouse était recueillie: peut-être l'assistance avait les même cheveux gris que ceux de L.C. dans "Tower Of Song", mais ce n'était pas de l'indifférence si personne n'osait chanter...

Cordialement,

Bernard
Journalisée

Cordialement,

Bernard
Bernardt
Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 38


If I forget Thee


« Répondre #4 le: 20 Juillet 2009, 13:06:46 »

Ce qui est bouleversant lorsqu’on assiste pour la première  fois à un concert d’un chanteur dont on a pu apprécier par le disque et les partitions l’ensemble de l’œuvre, c’est que l’on pénètre dans un autre univers, ou plutôt dans une autre relation. Léonard Cohen, on l’a assez répété, est celui que l’on écoute dans l’intimité de sa chambre, que l’on ne peut pas mettre en musique de fond, avec lequel on établit une relation personnelle par les mots (et la musique) qui entrent en résonance avec ses propres sentiments,  ou sa propre culture.

Le concert invite à aller au-delà de ce type de relation. On entre en communion, non seulement avec le chanteur, mais aussi avec les musiciens, et surtout avec ce public, qui loin d’être une foule anonyme, est composé d’autres soi-même, avec des vécus à la fois semblables et différents… Quand on a connu Cohen uniquement par le disque (même en ayant vu des vidéos), on passe d’une univers uniquement sonore à une univers visuel. Les orchestrations nouvelles, le changement de tonalité, permettent aussi de redécouvrir les chansons que l’on croyait connaître par cœur. Mais aussi de ne pas s’enfermer dans une image intemporelle : on prend conscience de l’existence réelle d’une personne qui était jusque là tout à la fois intime et irréelle.

Bernard (Albi)

Certes la relation qui s’établit n’est pas la même que celle qu’on peut avoir avec des amis, ou un compagnon, une compagne dont on partager la vie, et dans laquelle on partage le meilleur et le pire dans une réelle réciprocité. Le « fan » ne peut pas être l’ami intime de l’ «  idole », car on imagine mal cette même « idole » partager cette même amitié avec l’ensemble de ses admirateurs. Et sans doute on peut en ressentir une réelle frustration.  Mais on a le droit de rêver : dans ce concert, Cohen a chanté pour toi, pour moi, pour chacune et chacun pour qui ses paroles et sa musique a marqué la vie.
Journalisée

Cordialement,

Bernard
cimsam
Newbie
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 9



« Répondre #5 le: 02 Août 2009, 13:17:21 »

Bonjour,
Bête et peu visionnaire que je suis, je m'y suis pris au dernier moment pour prendre mes places, mais finalement j'y étais aussi. Je suis d'accord avec vous c'était magnifique et je suis content d'avoir partagé ce moment avec des gens qui l'ont si justement apprécié.
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

TinyPortal v1.0 beta 4 © Bloc
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !