Leonard Cohen Forum
23 Octobre 2017, 10:46:47 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
  Accueil   Forum   Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
*

Menu

Thèmes


Permanent?
Pages: [1] 2  Toutes   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: "Leonard Cohen", titre d'une chanson en italien.  (Lu 15012 fois)
Sarah
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 177


« le: 29 Septembre 2009, 06:47:06 »

Bonjour,

Je viens de trouver ce lien:

 http://www.youtube.com/watch?v=pa4mTtiy4Lw&NR=1

Une melodie lente et un peu triste, sur fond de Venise.

Mais je ne connais pas l'interprète et je ne comprends pas l'italien...

S.


Journalisée
Daniela
Global Moderator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 277


« Répondre #1 le: 29 Septembre 2009, 18:23:31 »

Je ne connais pas Roberto VECCHIONI, mais j'ai vu que cette jolie chanson fait partie de son album "Milady" (1989) :
http://www.vecchioni.it/discografia/milady/

 Smiley
Daniela
Journalisée

Daniela
Daniela
Global Moderator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 277


« Répondre #2 le: 29 Septembre 2009, 19:17:49 »

Merci Dominique pour cette traduction  Smiley

Daniela
Journalisée

Daniela
Sarah
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 177


« Répondre #3 le: 29 Septembre 2009, 20:07:19 »


Oui, merci pour la traduction...
Des thèmes et des mots qui peuvent expliquer le titre.

S.
Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #4 le: 29 Septembre 2009, 21:56:18 »

Si je puis me permettre, la traduction en anglais est relativement loin du texte original, en tout cas suffisamment loin pour nous laisser à coté de nuances importantes.
Des nuances qui sont justement dans le "style Cohen" mais tout ça est balayé en anglais. Comme ce serait peut-être en français si une traduction était tentée, ce que je me garderai bien de faire... disons que j'ai juste la chance de la comprendre en italien...

Elle est intéressante, cette chanson. Merci de l'avoir trouvée. Wink

Patrice
Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
jenny34
Vétéran
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 143


« Répondre #5 le: 01 Octobre 2009, 20:07:32 »

J'ai tenté une traduction française que je te soumets Patrice.
N'hésite pas à la modifier ou la supprimer si tu la trouves trop éloignée du texte original.
Plutôt que du mot à mot j'ai essayé de transcrire ce qu'à mon avis Roberto Vecchioni
a voulu exprimer, mais c'est dans doute prétentieux ...tant pis, je me lance :

Il n'y a qu'un hôtel à Venise,
Celui où nous nous sommes aimés
Moi seul embrassais tes seins
Les enfants n'étaient pas encore nés
Ils volaient encore là haut dans le ciel
Les petits riens devenaient essentiels
Parce que je t'aimais
Oh oui je t'aimais
Je t'aimais tellement

Et les gens sourient à Venise,
Ils se souviennent de t'avoir vue passer
Pressée par tes pensées
Tes jambes tu ne les montrais jamais
Et ils se rappellent aussi un homme
Aux yeux remplis d'une aube nouvelle
Parce qu'il t'aimait
Oh oui il t'aimait,
Il t'aimait tellement.

Il y a une vielle cour à Venise
Où les souvenirs viennent s'échouer
Si tu as envie de cette caresse
Je t'y amènerai, car ils sont verts
Comme les arbres de cette soirée
Où la lune jouait à cache-cache
Parce que tu m'aimais,
Et tu ne m'aimais plus,
Oh combien tu m'aimais.

J'ai appris que le temps est beauté,
J'ai aussi appris à faire l'amour
Nous deux, nous sommes restés à Venise
Nous sommes le commencement et l'éternité
Ce n'est qu'une excuse Venise
Ensemble nous aurions réussi
Parce que je t'aime,
Oh oui je t'aime
Je t'aime tellement....


Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #6 le: 01 Octobre 2009, 22:20:39 »

J'ail lu rapidement - laisse moi le week-end !  Wink - et c'est vrai que l'adaptation s'éloigne assez des mots d'origine, sans parler de l'inversion des vers, mais ton texte se rapproche de l'état d'esprit de l'original.
(c'est confus, non ? pas pour moi ! Grin)

Tandis que la version en anglais n'a aucun sens.... autant utiliser un translator... Wink

Bon, je t'en dis plus dans quelques jours, éventuellement en MP.

Merci ! Cheesy
Patrice.

Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
phil58
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 759



« Répondre #7 le: 02 Octobre 2009, 09:04:38 »

Oui c'est beau, j'aime bien la mélodie et la voix, mais Leonard Cohen, à par le titre, que vient -t-il faire dans tout ça ?

Phil  Huh
Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #8 le: 02 Octobre 2009, 23:17:48 »

Pour moi, cette chanson est directement inspirée de "Hotel Supramonte", par Fabrizio de André. Une chanson d'amour dédiée à sa femme, une chanson trouble et sombre, écrite après quatre mois de séquestration en Sardaigne dans un hôtel qui existait vraiment, l'Hotel Supramonte. A sa sortie, De André a refusé de porter plainte, comparant les bandits aux Indiens d'Amérique (ça ne vous rappelle rien?...) qui luttent pour survivre. Mais, "Hotel Supramonte", c'est aussi une chanson directement inspirée par Leonard Cohen, et "Famous Blue Raincoat" en particulier.

L'hôtel de Vecchioni n'existe pas, et c'est un tout petit hôtel, rien à voir avec le Chelsea Hotel. Cet hôtel plus ou moins imaginaire, Venise qui n'est qu'un prétexte ("è soltanto una scusa Venezia"), cette dualité entre l'homme et la femme, le passé et le présent, c'était une bonne occasion de rendre hommage à Leonard Cohen, tout simplement. Wink
Quand aux amants, ils ne sont clairement plus ensemble : ci saremmo capiti ugualmente. Avec ce paradoxe juste avant: siamo quelli di prima e di sempre. Il y a beaucoup de regrets et de mélancolie, quand on regarde bien.

Jenny, j'adopte ta traduction ! Elle a un sens que la version anglaise n'a pas, malgré les libertés que tu as prises...
 Cheesy

Patrice.

« Dernière édition: 03 Octobre 2009, 19:19:19 par Patrice » Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
Sarah
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 177


« Répondre #9 le: 03 Octobre 2009, 18:49:51 »

Bonjour,

J'essaie de résumer:

"In the Vecchioni song, there is no direct reference to Cohen or to his work. The closest connection that I can see is that there is some similarity between this song and Chelsea Hotel # 2". Scott Crawford.

"Pour moi, cette chanson est directement inspirée de "Hotel Supramonte", par Fabrizio de André.
Mais, c'est aussi une chanson directement inspirée par Leonard Cohen, et
"Famous Blue Raincoat" en particulier." Patrice.

"No wonder it's called Leonard Cohen. It's "Suzanne" reincarnated in Italiano." sur le forum en anglais.


Et j'ajoute pourquoi pas, d'autres échos possibles, des hypothèses..., après tout cette chanson s'appelle "Leonard Cohen" et c'est sa raison d'être ici.

 " The people smile in Venice /vs They smiled like me and you (Hey, that's no way...)"
"And the moon that was and wasn't there/vs You can read their address by the moon (Sisters of mercy)"
"... there was also a man with two eyes of a different dawn/ vs "They touched both my eyes..."( Sisters of mercy)
"You love me and you don't love me/ I need you, I don't need you (Chelsea Hotel)"

J'ai pensé qu'il n'y avait pas une seule chanson "modèle" mais des touches çà et là, s'ajoutant à un cadre de départ: hôtel/amour/souvenirs/présent, un hommage comme dit Patrice.

Merci Jenny pour la traduction, j'ai pris celle en anglais pour les échos éventuels dans quelques textes de LC parce que les sonorités sont semblables et encore merci à Dominique.

S.

  

« Dernière édition: 03 Octobre 2009, 22:21:37 par Patrice » Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #10 le: 03 Octobre 2009, 19:28:14 »

D'accord avec toi, Sarah, il s'agit de "touches" et non d'une chanson de référence en particulier.

Mais j'affirme que ça n'a rien à voir avec "Suzanne", contrairement à ce qui a été écrit sur le forum anglophone.... Grin
Bien observé, par contre, pour "Sisters of Mercy", bien que ce ne soit pas l'esprit de la chanson, il y a des mots similaires.

J'en ai profité pour modifier mon précédent message : c'est "Hotel Supramonte" qui est directement inspirée par Cohen et "Famous Blue Raincoat", pas la chanson de Roberto Vecchioni. Smiley

Patrice
Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
Sarah
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 177


« Répondre #11 le: 03 Octobre 2009, 22:12:44 »


D'accord également pour "Suzanne"...

... peut-être "her place near the river... our lady of the harbor/Venice" et les passages avec "the children", et "love" .

Tout texte/chanson est interprété en fonction des références culturelles et émotionnelles de celui/celle qui reçoit... et cela a pu suffire à une première impression, une ambiance, la réminiscence d'une mélodie, d'un moment de vie.

S.

J'ai trouvé le texte de "Hotel Supramonte" ...


Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #12 le: 03 Octobre 2009, 22:19:24 »

Citation
J'ai trouvé le texte de "Hotel Supramonte" ...

Et je viens de faire une page avec vidéo, paroles et une traduction rapide... Wink
>> ICI <<

 Cheesy
Patrice.

« Dernière édition: 03 Octobre 2009, 22:41:41 par Patrice » Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
ladymidnight
Vétéran
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 141



« Répondre #13 le: 03 Octobre 2009, 23:22:10 »

bonsoir à tous  Smiley,

et moi, cette chanson me fait penser dans sa construction à "Take this waltz" :

There's a concert hall in Vienna / C'è soltanto un albergo a Venezia
Where your mouth had a thousand reviews
There's a bar where the boys have stopped talking
They've been sentenced to death by the blues
Ah, but who is it climbs to your picture
With a garland of freshly cut tears?
Ay, Ay, Ay, Ay
Take this waltz,
take this waltz
Take this waltz it's been dying for years

C'è soltanto un albergo a Venezia
è l'albergo di quando mi ami
quando i figli non c'erano ancora
ed io solo baciavo i tuoi seni
quando i fogli volavano in alto
quando tutto quel poco era molto
perché ti amavo
oh se ti amavo
quanto ti amavo

6 vers longs + 3 courts et répétitifs + l'allitération Vienna/Venezia : il n'y a pas de hasard... et même si ce n'est pas voulu sciemment, en tous cas il y a forcément une influence...

et il y a quand même quelque chose de Suzanne, non pas dans le texte, mais dans la mélodie...

bref je pense que c'est une synthèse complète (et réussie) de toute l'influence de Cohen sur ce chanteur italien (d'où le titre...)

merci à Sarah pour cette découverte  Smiley
« Dernière édition: 03 Octobre 2009, 23:56:55 par ladymidnight » Journalisée

Lady Midnight

I stepped into an avalanche
It covered up my soul
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #14 le: 03 Octobre 2009, 23:33:19 »

Ce n'est pas faux, Lady....
mais je reste sceptique pour "Suzanne" ! Wink

Retour sur Hotel Supramonte : Roberto Vecchioni l'a reprise en 2000, la vidéo ici:
http://www.youtube.com/watch?v=4mTmhJ-CLSc

L'un dans l'autre, l'esprit de Leonard Cohen est bien là... Cheesy

Patrice.

PS. 23 chansons par Roberto Veccioni en free download ici !
« Dernière édition: 03 Octobre 2009, 23:48:37 par Patrice » Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
Pages: [1] 2  Toutes   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

TinyPortal v1.0 beta 4 © Bloc
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !