Leonard Cohen Forum
23 Octobre 2017, 01:58:55 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
  Accueil   Forum   Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
*

Menu

Thèmes


Permanent?
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: johnny cash  (Lu 9208 fois)
sauron
Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 33



« le: 13 Novembre 2009, 14:23:42 »

J'inaugure la section avec un chanteur (je pense que tout le monde connais mais bon...) extraordinaire  Wink
Ce chanteur est ....(vous avez vu le titre du fil de discussion mais jouer le jeu du suspense)

JOHNNY CASH :

Chanteur a la voix magnifique et au texte superbe.
Ma chanson préféré de cet homme qui nous a quitté en 2003 si mes souvenirs sont bon est
 I hung my head

Journalisée

I'm your man.
jenny34
Vétéran
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 143


« Répondre #1 le: 13 Novembre 2009, 23:21:21 »

Un film paru en 2006 retrace la vie de ce très grand artiste. Il s'agit de "Walk the Line", que j'ai beaucoup aimé.
Joaquin Phoenix y est très bon, et Reese Witherspoon a reçu l'Oscar de la meilleure actrice pour son interprétation
de June Carter. Mon seul regret : qu'il n'y ait pas plus d'extraits de chansons.
Personnellement, j'adore "Hurt", une de ses dernières interprétations (2002), reprise de Nine Inch Nail qui tranche
un peu avec son répertoire, et qui pour moi ressemble à un adieu...bouleversant !
Journalisée
Sarah
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 177


« Répondre #2 le: 14 Novembre 2009, 00:00:21 »

 
Johnny Cash, très longtemps que je n'avais pas écouté en fait
... à part "I walk the line" sur le  "Chroniques, vol.1" du premier tome de l'autobio de Dylan et "Bird on the wire" parfois sur le "Cohen revisited".

J'ai écouté autrefois, je crois me souvenir que c'était un vinyle en rapport avec un concert dans une prison, San Quentin je suppose, mais c'est trop loin pour être vraiment affirmative. Il peut s'agir d'un autre LP de Johnny Cash et j'ai lu ensuite quelque chose au sujet de San Quentin.

Je viens d'écouter "Hurt", poignant.



S.
« Dernière édition: 14 Novembre 2009, 06:10:05 par Sarah » Journalisée
sauron
Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 33



« Répondre #3 le: 14 Novembre 2009, 11:32:51 »

Hurt est aussi une magnifique chanson que je trouve magnifiquement bien interpreté!

Merci à Dominique pour toute ses précisions sur chaque chanteur, une véritable encyclopédie de la musique.
Journalisée

I'm your man.
gypsy boy
Vétéran
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 117


« Répondre #4 le: 14 Novembre 2009, 12:51:10 »

Un duo de Johnny Cash et June Carter qui est sympa aussi c'est "Jackson"
Journalisée
phil58
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 759



« Répondre #5 le: 14 Novembre 2009, 13:26:12 »

Personnellement j'ai un faible pour les 5 albums et le coffret AMERICAN RECORDINGS, produits par Rick Rubin (producteur de rap et de heavy metal !!!).
Johnny Cash était comme le bon vin, encore meilleur en vieillissant.

Phil.
« Dernière édition: 14 Novembre 2009, 13:38:25 par phil58 » Journalisée
Sarah
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 177


« Répondre #6 le: 14 Novembre 2009, 13:35:09 »

Merci Dominique.

J'ai regardé les pochettes de vinyle sur un site, je ne tilte pas sur l'image.. ça fait trop longtemps et ce n'était pas un disque perso.
C'est marrant sur "The Official Johnny Cash Website", ça ouvre avec "Ring of fire", un titre que je réécoute de temps en temps sur un site de musique en ligne, mais version Eric Burdon!!!
Merci encore en tout cas,

S.
Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #7 le: 15 Novembre 2009, 02:50:35 »

Personne ne peut rester indifférent devant le clip de Hurt, véritable testament que nous a livré le grand Johnny Cash. A la même période, il y a eu une longue interview enregistrée chez lui, c'était quelques mois avant la mort de June Carter.

On pourra regreter les multiples documentaires et compilations posthumes... la maison de disques s'est fait beaucoup de fric sur la mort de John, ironie du sort car il est resté quelques années sans boîte d'édition... Lips Sealed

Sarah, je pense que tu parles du concert à San Quentin, 1969. Il y a eu l'album, mais aussi la vidéo (concert incomplet, dommage), un document poignant, un critique a dit que c'était le concert le plus "sauvage" de John.
Personnellement, j'aime beaucoup sa prestation dans "A concert behind prison walls" enregistré au pénitencier d'état à Nashville en 1974. Moins poignant que San Quentin, mais une interprétation au sommet de son art.

Bon... je reviendrai ici vous parler de John, car si je continue, je vais écrire un roman... Cheesy

Patrice.
Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
sauron
Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 33



« Répondre #8 le: 15 Novembre 2009, 10:28:15 »

Le clip de Hurt, on ne peut pas rester insensible a cette chanson, et le clip donne en effet une vision d'un testament...en tout cas un clip qui touche tout les amateurs de musique.

Je connais uniquement le concert de San Quentin, j'ai adoré ce concert et je l'écoute encore régulierement car Johnny Cash a fait partie des grand chanteurs de Notre siècle.
Journalisée

I'm your man.
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #9 le: 24 Décembre 2009, 21:42:56 »

Une citation de notre ami Sylvain Thuret sur mon Facebook, il y a déjà longtemps :

"Aux Etats unis il y a deux mots pour se faire des amis, se faire payer des bières, ouvrir de nombreuses portes, mettre d'accord les jeunes, les vieux et les très vieux, les mecs de droite et les mecs de gauche, les bigots et les bons vivants, les chiens et les chats. Ces deux mots sont Johnny Cash."

J'adore ! Cheesy

Patrice.
Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
phil58
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 759



« Répondre #10 le: 25 Décembre 2009, 12:45:29 »

Oui c'est super !
Aux States, dans de nombreux magasins (enfin, parmi ceux que j'ai visité) les disques de Johnny Cash ne se trouvent pas dans les bacs country, folk, blues, gospel ou rock, mais tout simplement au rayon Johnny Cash. Cet homme à vraiment une place à part dans le coeur des Américains.

Joyeux et musical Noël à vous tous Smiley


Philippe
« Dernière édition: 26 Décembre 2009, 11:28:01 par phil58 » Journalisée
jenny34
Vétéran
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 143


« Répondre #11 le: 25 Décembre 2009, 20:57:20 »

J'espère que chacun d'entre vous a passé un Noël serein...
J'admire beaucoup Johnny Cash, mais je trouve qu'on ne parle pas suffisamment de celle qui a été le moteur de sa gloire : June Carter. Elle était dotée d'un charisme étonnant et d'une énergie incroyable.
Sans elle, il aurait probablement sombré dans l'alcoolisme et la drogue. La force de leur passion lui a permis de surmonter ses démons, d'ailleurs il n'a  survécu à June que quelques mois.
Une magnifique histoire d'amour qui les unissait  dans la vie et sur la scène et qui a sans doute eu sur lui une influence déterminante.
Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #12 le: 26 Décembre 2009, 23:09:56 »

Sans elle, il aurait probablement sombré dans l'alcoolisme et la drogue. La force de leur passion lui a permis de surmonter ses démons, d'ailleurs il n'a  survécu à June que quelques mois.

Tout à fait d'accord.
June Carter, devenue June Carter Cash, issue de la célèbre Carter Family a été la deuxième épouse de Johnny Cash. Elle même artiste (un album posthume a été publié), elle a initié John au gospel. June et John ont produit ensemble le film co-écrit par John, "Gospel Road" (A story of Jesus, told and sung by Johnny Cash) sous le label House Of Cash Inc. en 1973.
Sur la scène, leur complicité faisait plaisir à voir !
Dans une ultime interview, réalisée en 2002 dans leur propriété proche de Nashville, John a rendu hommage à June en parlant ouvertement de la période où il se droguait et où il buvait beaucoup trop, il a conclu par ses simples mots "sans June, je ne serais plus là depuis longtemps".
Un bel exemple !

Patrice.
Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

TinyPortal v1.0 beta 4 © Bloc
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !