Leonard Cohen Forum
21 Octobre 2017, 20:40:19 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
  Accueil   Forum   Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
*

Menu

Thèmes


Permanent?
Pages: 1 2 [3]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Zenith de Lille : 3 mars 2010.  (Lu 18116 fois)
deodatus
Übersetzer
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 263


« Répondre #30 le: 27 Septembre 2010, 22:12:45 »

... et ce soir le public de Hanovre a eu droit à "Avalanche" !  Enfin ! Veinards.
Heureusement qu'il y a une interprétation très réussie de ce chef-d'œuvre dans "Songs from the road" !
Journalisée
embellie
Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 52


« Répondre #31 le: 27 Septembre 2010, 22:53:42 »

J'avais lu hier soir l' article de Nord Eclair.
Que dire de plus !
L'auteur est sans doute un fan éclairé de Léonard Cohen et poète de surcroît.
Voici mon témoignage :
A Lille, le public était dans une communion totale, une alchimie de respect et d'enthousiasme.
Quelque soit la nationalité, chacun avait sur les lèvres les paroles de chaque chanson dans son silence intérieur.
Autour de moi : belges, néerlandais, anglais...espagnols mentalement à l'unisson.
J'avais toujours eu un peu "honte" de connaître les textes d'un chanteur par coeur : ouf, je ne suis pas toute seule !!!!!
Léonard Cohen a livré son âme dans ce concert.
Accord magique entre sa voix si grave et les instruments de ses musiciens ou le contraire...
Un son parfaitement maitrisé soft, à l'ancienne: 3h30 de concert, l'enchantement absolu.
A 76 ans, Léonard Cohen est un sage-sorcier qui nous ensorcèle par la poésie de ses textes ; il transcende le temps et provoque une émotion indescriptible.
Emotion pour lui aussi devant ce public : sourires de bonheur lors des rappels.
Immense respect lors des applaudissements, au moment des saluts...
Et de l'humour... sortie de scène en quelques pas de danse.
La classe absolue !
Vieuxbab dessine, moi j'ai pensé plusieurs fois à l'atmosphère d'un tableau de Hopper.

Embellie


Oups ! une erreur de manip... je ne suis pas encore au clair dans les méandres du forum.
Au fait, Dominique, comment fais-tu pour être au fait de tout, tout le temps ? Wink




Journalisée
Fanfan
Spécialiste
******
Hors ligne Hors ligne

Messages: 340



« Répondre #32 le: 28 Septembre 2010, 07:19:41 »

Ces témoignages sur le concert de Lille font durer l'enchantement...c'est fantastique de vous lire tous, Daniela, l'article est magnifique, j'aime beaucoup cette phrase :
"Surtout, que personne ne s'avise de nous rappeler à la réalité. Seulement nous laisser en prise avec cette étincelle d'or." C'est exactement de cela que je parlais en écrivant  dans mon petit résumé de Marseille que revenir d'un concert de Cohen est comme revenir d'un grand voyage, on ne veut pas se rappeler à la réalité, c'est ça, on veut garder l'étincelle qu'il nous a donnée avec tant de classe et de générosité ! C'est pour ça je pense que ce forum est là aussi, pour préserver cette étincelle, continuer à nourrir le débat...  Wink
Pierre René, j'aime beaucoup ton dessin  Smiley
Journalisée

Fanfan
embellie
Junior
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 52


« Répondre #33 le: 28 Septembre 2010, 12:39:30 »

Les éloges sur ce concert continuent :

http://www.suite101.fr/content/leonard-cohen-entre-en-communion-avec-lille-le-25-septembre-2010-a18576

Embellie
Journalisée
vieuxbab
Nouveau
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 18



WWW
« Répondre #34 le: 29 Septembre 2010, 13:37:27 »

Bonjour à tous,

Merci pour ce lien, embellie !
Oui, encore un article bien fait, et élogieux - mais il faudrait quand même une bonne dose de mauvaise foi pour ne pas être élogieux à propos de ce concert-là  Cheesy

J'ai particulièrement apprécié ceci :
Il n'y a rien de plus intense que le concert d'un artiste qu'on aime. Mais lorsqu'il s'agit de Léonard Cohen, on assiste à un tel déluge émotionnel qu'on n'en ressort pas indemne. Le poète nous touche profondément. Il laisse une trace indélébile.

C'est exactement ce qui m'est arrivé et ça ne s'est pas encore estompé - pourtant j'ai assisté depuis à un autre concert, que j'ai beaucoup apprécié.
En fait, il va falloir encore un certain temps pour que je trouve les mots ; pour le moment, je suis encore dans l'enchantement !

Le prix des places est donc largement amorti  Cheesy

Amitiés,
Pierre-René
« Dernière édition: 29 Septembre 2010, 15:43:07 par Patrice » Journalisée

There is a crack in everything
That's how the light gets in
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #35 le: 29 Septembre 2010, 15:40:28 »

L'article de Nord Eclair est sur le site :
http://www.leonardcohensite.com/tour2008/art_lille_nord_eclair.php

 Cheesy Cheesy

Patrice
Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
Tiphaine
Nouveau
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 19



WWW
« Répondre #36 le: 29 Septembre 2010, 19:29:54 »

C'est super de lire toutes vos impressions et tous ces jolis articles !

Moi je ne vais pas bouder mon plaisir de l'avoir revu même si j'émets quelques réserves  Embarrassed
1- La salle : très contente qu'il vienne dans la région mais quel dommage de faire ça au Zénith, salle froide et pas confortable... Bref ! No comment !
2- Je regrette beaucoup l'absence de Sharon Robinson. Les Webb sisters étaient très bien mais la voix plus chaude et moins cristalline de Sharon Robinson m'a manquée.
3- L. Cohen est toujours aussi bien accompagné musicalement même si j'ai trouvé les musiciens un peu "mous"... Je me suis surprise à "m'ennuyer" par moments...

Toutes ces réactions sont en comparaison avec le concert de l'Olympia en 2008 qui pour moi était bien meilleur...

Quelques points positifs tout de même car de manière générale j'ai passé un très bon moment :
1- La super forme de Leonard Cohen qui fait vraiment plaisir à voir. Une interprétation sans faille de ses chansons.
2- La grande complicité avec ses musiciens.
3- Une set-list qui, même sans changer fondamentalement, est retravaillée d'un concert à l'autre.
Journalisée

We are ugly... but we have the music.
deodatus
Übersetzer
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 263


« Répondre #37 le: 30 Septembre 2010, 08:37:52 »

Je suis assez d'accord avec tes "réserves" 2 et 3, Tiphaine : j'ai  eu un peu la même impression à Strasbourg. Sharon Robinson a cruellement manqué, mais elle n'y peut rien, la pauvre,...Elle semble bien malade. Ca m'inquiète à la longue...
Quant aux musiciens, Neil Larsen ne s'est pas foulé dans ses impros ("Hallelujah") et celle de Dino Soldo à l'harmonica dans "Hey, that's no way to say goodbye" était moins jolie que d'habitude. Mais je comprends que dans une si longue tournée, on ne puisse pas être au top tous les soirs. Tout le monde a des coups de pompe, ou de lassitude ! Même moi, et je reconnais que j'ai eu du mal à ne pas m'assoupir en début de deuxième partie où Léonard a enchaîné six (!) chansons "sédatives" (je ne dis pas cela dans un sens péjoratif !) :"Tower of song", "Suzanne", "Sisters of mercy", "The Gypsy wife", "Hey, that's  no way..." et "Feels so good" Difficile de ne pas décrocher quand on est déjà assez fatigué... Heureusement "The Partisan", version musclée, m'a remis dans le bain pour la fin du concert qui demeure, évidemment malgré des réserves, un événement inoubliable. Parfois je me demande, si Léonard ne gagnerait pas à raccourcir un tout petit peu ses concerts (trois ou quatre chansons en moins, histoire de nous laisser un peu sur notre faim !) D'un autre côté on aimerait que ça ne finisse jamais, tant la présence de Léonard nous envoûte et nous fascine.
« Dernière édition: 30 Septembre 2010, 10:25:21 par deodatus » Journalisée
Pages: 1 2 [3]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

TinyPortal v1.0 beta 4 © Bloc
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !