Leonard Cohen Forum
18 Décembre 2017, 19:38:42 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
  Accueil   Forum   Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous  
*

Menu

Thèmes


Permanent?
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: QUAND C'EST LEONARD COHEN QUI EST LA MUSE, ENCORE...  (Lu 5626 fois)
Céline
Invité
« le: 31 Mai 2003, 21:15:56 »

Bonjour à tous, enfin, à tous les curieux qui veulent lire ce qui se passe dans ce journal intime (!!) quand Leonard Cohen devient la muse du jour.

Amitié et A+

C.

http://scriptocentris.free.fr/journal/hiver_printemps_2000_2001/040301.htm
Journalisée
Patrice
Administrator
Spécialiste
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 781


If it be your will...


WWW
« Répondre #1 le: 03 Juin 2003, 18:31:24 »

Bien trouvé !.
Merci, Céline !. Smiley

Sur le même site, à la page http://www.scriptocentris.org/archives/cat_rupture.html,
j'ai trouvé ceci:

Citation
La carte m'écrit la joie, la paix, le talent, l'amour qui dure comme dans les contes de fées. Je suis l'éblouissement, le masque, l'orgueuil et la vanité : j'écris, donc je triche et je trompe. Peut-être que la carte se trompe. Je suis un éléphant qui promène un oiseau sur son dos. L'oiseau a-t-il un nom ? Et si l'oiseau n'a pas de nom, existe-t-il ou pas ? Je fais des milliards d'erreurs. La vérité est dans le silence, à côté des mots.

Dans la première ligne, on retrouve les trois mots qui composent la signature de Graeme Allwright: amour, paix, joie. La toute dernière ligne fait aussi penser aux fameux "silences d'Allwright".

Et la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre. Fusion entre Cohen et Allwright, encore et toujours, fusion entre ces deux "Brothers of Mercy".

Par contre, l'oiseau, ça c'est du Cohen !.
Pas seulement l'oiseau qui est sur son fil, mais aussi la colombe. On y retrouve aussi les interrogations habituelles du poète de Montréal.

the dove is never free.

Patrice.
« Dernière édition: 04 Juin 2003, 14:43:24 par Patrice » Journalisée

Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin (Reinhard Mey)
Céline
Invité
« Répondre #2 le: 07 Juin 2003, 12:45:37 »

Bonjour à tous,

Patrice, encore moi  Grin, bin je finis mon café tranquillement devant l'ordi.  Tout de même. Smiley

Oui, en fait, trouvé par hasard, je suis devenue une lectrice du journal de Script-Annie-ou-qui?.  Il me branche son journal à cette dame d'Outremont - il me semble, d'après les descriptions qu'elle fait de son quartier - pas snob pour deux sous. (Pour la petite histoire, Outremont est habité par les juifs hassidiques et leurs ribambelles interminables d'enfants de tous âges dont la religion interdit de parler aux non-juifs et aussi par les riches francophones très très snobs, dont le snobisme interdit de parler à tout ce qui ne gagne pas un certain montant par année et n'a pas un certain niveau de culture - enfin c'est le cliché classique.  Ça change).  Et oui, il y a du Cohen dans le fait qu'elle met Montréal beaucoup dans ses écrits, et partant, comment Cohen n'aurait-il pas pu s'y retrouver, entre ces pages, d'une façon ou d'une autre?  Impossible selon moi.   A Montréal, descendu de son Westmount natal (un genre d'Outremont pour anglo, mais sans les juifs hassidiques mesdames-et-messieurs-suivez- le-guide.  Mais ça change.), Cohen est partout dans les airs à Montréal et se pose régulièrement ici et là.  Pour moi il est une légende vivante.

A+

C.

P.S. :  Tant pis si mon post n'est pas politiquement correct.  Le politiquement correct et moi, on ne s'entend pas.  Pour moi un aveugle n'est pas moins une personne qu'un non-voyant.  Un sourd, moins important qu'un non-entendant.  Toutes religions, nationalités, couleur de peau confondus, je ne fais pas de différence, je hais tout le monde égal, est-ce que les politiquement-correct-chatouilleux sont satisfaits??  Non non.   Mais peu importe, un emmerdeur reste un emmerdeur qu'il soit aveugle ou sourd pas ou de quelque nationalité ou religion ou couleur de peau qu'il soit.  Et un chic type aussi, alors... C'est du cas pas cas.
« Dernière édition: 07 Juin 2003, 12:52:57 par Céline » Journalisée
Céline
Invité
« Répondre #3 le: 07 Juin 2003, 13:01:02 »

Réponse en deux temps.  (On ne se refait pas)

Pour ce qui est de comparer Cohen et Allwright, et bien, comme tu le sais, mais je vais me répéter Roll Eyes

Pour moi ils sont les deux faces d'une même énergie mais

Cohen c'est :

La nuit/l'automne/l'hiver/le froid/le monde de l'inconscient/la lune/l'intériorité/l'individualité/la réflexion personnelle

Allwright c'est :

Le jour/le printemps/l'été/la chaleur/le monde dans le  conscient/le soleil/l'extériorité/la collectivité/la réflexion sociale

Tous les deux sont merveilleux à mes yeux.  Deux monstreux monstres uniques de la même SORTE énergie d'Amour.

Amitiés,

C.


« Dernière édition: 07 Juin 2003, 13:01:54 par Céline » Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

TinyPortal v1.0 beta 4 © Bloc
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2013, Simple Machines XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !