En voyant des poèmes de Kabir sur sa table de toilette

Savon parfumé
et un petit Kabir
un autre cent mille
et un petit Kabir
Une maison neuve en pierre, une piscine,
des discussions, des dettes, un massage facial
et voici le Cabaret de l'Amour de Kabir
voici son Appartement de la Mort
Kabir, sacré fanfaron,
tu les as tous envoyés dormir

Roussillon, 1981

Home    Home