Ciel

Ils passent, les grands,
ils passent sans toucher
ils passent sans regarder
dans la joie
dans le feu
L'un de l'autre
ils n'ont aucun besoin
ils ont le plus grand besoin
Ils passent, les grands

Enregistrés dans quelque ciel multiple
incrustés dans quelque rire sans fin
ils passent
comme des étoiles d'autres saisons
comme des météores d'autres siècles

Un feu non affaibli
par le feu qui passe
le rire non corrodé
par le confort
ils passent l'un près de l'autre
sans toucher sans regarder
ayant seulement besoin de savoir
ils passent, les grands

Home    Home