Rien que je puisse perdre

Quand j'ai quitté la maison de mon père
le soleil était à mi-course encore
mon père l'a retenu à mon menton
comme un bouton d'or.

Sorcier, escroc, menteur
Mon père était un serpent visqueux
et ce fut son meilleur coup
pour nos adieux un baiser dans le feu.

Un mille au-dessus des chutes du Niagara
une colombe m'apporta la nouvelle
de sa mort. Je n'ai pas raté une marche
il n'est rien que je ne puisse perdre.

Demain j'inventerai un truc
que je ne connais pas ce soir,
le vent, le pôle me diront lequel
et la lumière aveuglante d'espoir.

 

Home    Home