Copyright © 1988 Leonard Cohen
and Sony/ATV Music Publishing Canada Company


Ain't No Cure For Love


I loved you for a long, long time
I know this love is real
It don't matter how it all went wrong
That don't change the way I feel
And I can't believe that time's
Gonna heal this wound I'm speaking of
There ain't no cure,
There ain't no cure,
There ain't no cure for love

I'm aching for you baby
I can't pretend I'm not
I need to see you naked
In your body and your thought
I've got you like a habit
And I'll never get enough
There ain't no cure,
There ain't no cure,
There ain't no cure for love

There ain't no cure for love
There ain't no cure for love
All the rocket ships are climbing through the sky
The holy books are open wide
The doctors working day and night
But they'll never ever find that cure for love
There ain't no drink no drug
(Ah tell them, angels)
There's nothing pure enough to be a cure for love

I see you in the subway and I see you on the bus
I see you lying down with me, I see you waking up
I see your hand, I see your hair
Your bracelets and your brush
And I call to you, I call to you
But I don't call soft enough
There ain't no cure,
There ain't no cure,
There ain't no cure for love

I walked into this empty church I had no place else to go
When the sweetest voice I ever heard, whispered to my soul
I don't need to be forgiven for loving you so much
It's written in the scriptures
It's written there in blood
I even heard the angels declare it from above
There ain't no cure,
There ain't no cure,
There ain't no cure for love

There ain't no cure for love
There ain't no cure for love
All the rocket ships are climbing through the sky
The holy books are open wide
The doctors working day and night
But they'll never ever find that cure,
That cure for love


Traduction de Jean Guiloineau :

 

Y'a pas d'remède à l'amour

Je t'ai aimée très très longtemps. Je sais que cet amour est vrai.
Peu importe pourquoi ça a mal tourné. Ca ne change pas ce que je ressens.
Et je ne peux pas croire que le temps guérira la blessure dont je parle -
Y'a pas d'remède, y'a pas d'remède, y'a pas d'remède à l'amour.

Tu me fais souffrir, petite. Je ne peux pas dire non. J'ai besoin
de te voir nue dans ton corps et dans tes pensées. Tu es en moi
comme une habitude et j'en aurai jamais assez - Y'a pas d'remède,
y'a pas d'remède, y'a pas d'remède à l'amour.

Les vaisseaux spatiaux montent au ciel, les livres sacrés
sont grands ouverts, les médecins travaillent jour et nuit,
mais on ne trouvera jamais le remède de l'amour - aucune boisson,
aucune drogue - il n'y a rien d'assez pur pour être un remède à l'amour.

Je te vois dans le métro et je te vois dans le bus. Je te vois
couchée avec moi et je te vois te réveiller. Je vois tes mains
et tes cheveux, je vois tes bracelets et ta brosse. Et je t'appelle,
je t'appelle, mais pas assez doucement - Y'a pas d'remède,
y'a pas d'remède, y'a pas d'remède à l'amour.

Je suis entré dans cette église vide - je n'avais nulle part où aller -
et la voix la plus douce que j'aie entendue a murmuré à mon âme.
Je n'ai pas besoin qu'on me pardonne de t'aimer autant. C'est écrit
dans le grand livre, c'est écrit en lettres de sang. J'ai même entendu
les anges déclarer de là-haut - Y'a pas d'remède, y'a pas d'remède,
y'a pas d'remède à l'amour.