Copyright © 1969 Leonard Cohen
and Sony/ATV Music Publishing Canada Company


The Butcher


I came upon a butcher,
he was slaughtering a lamb,
I accused him there
with his tortured lamb.
He said, "Listen to me, child,
I am what I am
and you, you are my only son."

Well, I found a silver needle,
I put it into my arm.
It did some good,
did some harm.
But the nights were cold
and it almost kept me warm,
how come the night is long?

I saw some flowers growing up
where that lamb fell down;
was I supposed to praise my Lord,
make some kind of joyful sound?
He said, "Listen, listen to me now,
I go round and round
and you, you are my only child."

Do not leave me now,
do not leave me now,
I'm broken down
from a recent fall.
Blood upon my body
and ice upon my soul,
lead on, my son, it is your world.


Traduction par Eric Paquot :

 

LE BOUCHER

Je suis tombé sur un boucher
En train d'égorger un agneau
Et je l'ai accusé là
Devant cet agneau écorché.
Il a dit: "Ecoute mon garçon
Je suis ce que je suis
Et toi, tu es mon fils unique!"

J'ai trouvé une aiguille d'argent,
Je l'ai mise dans mon bras gauche.
Ça m'a fait un peu de bien,
Fait un peu de mal.
Mais les nuits étaient froides
Et ça m'a presque réchauffé,
Comment se peut-il que la nuit soit si longue?

J'ai vu pousser quelques fleurs
Là où l'agneau s'est effondré;
Etais-je supposé louer mon Seigneur
Emettre quelques sons joyeux?
Il a dit: "Ecoute écoute moi maintenant,
Je vais parcourir le monde
Et toi, tu es mon fils unique! "

Ne me laisse pas maintenant,
Ne me laisse pas maintenant,
Je suis encore brisé
D'une chute récente
Du sang sur mon corps
Et de la glace sur mon âme,
Montre le chemin, mon fils, c’est ton monde.


Traduction par Céline Robitaille :

LE BOUCHER

Je suis tombé sur un boucher
Il était en train d'abattre un agneau
Je l'ai accusé, là,
Avec son agneau égorgé
Il m'a dit "Écoute-moi mon enfant
Je suis ce que je suis
et toi, tu es mon seul fils.

Et bien, j'ai trouvé une aiguille d'argent
Je me l'ai mise dans le bras.
Ca m'a fait du bien
Ca m'a fait du mal.
Mais les nuits sont froides
et ça m'a presque tenu chaud,
Comment ça se fait que la nuit est longue?

J'ai vu des fleurs pousser
où l'agneau était tombé;
Étais-je supposé louer le Seigneur,
émettre un son joyeux de quelque sorte?
Il a dit, "Écoute, écoute moi maintenant,
Je tourne et je tourne
et toi, tu es mon seul enfant".

Ne me quitte pas maintenant,
Ne me quitte pas maintenant,
je suis brisé
d'une chute récente.
Du sang sur mon corps
et de la glace sur mon âme,
prends les devants, mon fils, c'est ton monde.