Copyright © 1992 Leonard Cohen
and Sony/ATV Music Publishing Canada Company


Democracy


It's coming through a hole in the air,
from those nights in Tiananmen Square.
It's coming from the feel
that this ain't exactly real,
or it's real, but it ain't exactly there.
From the wars against disorder,
from the sirens night and day,
from the fires of the homeless,
from the ashes of the gay:
Democracy is coming to the U.S.A.

It's coming through a crack in the wall;
on a visionary flood of alcohol;
from the staggering account
of the Sermon on the Mount
which I don't pretend to understand at all.
It's coming from the silence
on the dock of the bay,
from the brave, the bold, the battered
heart of Chevrolet:
Democracy is coming to the U.S.A.

It's coming from the sorrow in the street,
the holy places where the races meet;
from the homicidal bitchin'
that goes down in every kitchen
to determine who will serve and who will eat.
From the wells of disappointment
where the women kneel to pray
for the grace of God in the desert here
and the desert far away:
Democracy is coming to the U.S.A.

Sail on, sail on
O mighty Ship of State!
To the Shores of Need
Past the Reefs of Greed
Through the Squalls of Hate
Sail on, sail on, sail on, sail on.

It's coming to America first,
the cradle of the best and of the worst.
It's here they got the range
and the machinery for change
and it's here they got the spiritual thirst.
It's here the family's broken
and it's here the lonely say
that the heart has got to open
in a fundamental way:
Democracy is coming to the U.S.A.

It's coming from the women and the men.
O baby, we'll be making love again.
We'll be going down so deep
the river's going to weep,
and the mountain's going to shout Amen!
It's coming like the tidal flood
beneath the lunar sway,
imperial, mysterious,
in amorous array:
Democracy is coming to the U.S.A.

Sail on, sail on ...

I'm sentimental, if you know what I mean
I love the country but I can't stand the scene.
And I'm neither left or right
I'm just staying home tonight,
getting lost in that hopeless little screen.
But I'm stubborn as those garbage bags
that Time cannot decay,
I'm junk but I'm still holding up
this little wild bouquet:
Democracy is coming to the U.S.A.


Traduction de Jean Guiloineau :

Démocratie

Elle arrive par un trou dans l'air,
depuis les nuits de Tiananmen Square.
Elle naît du sentiment
qu'elle ne peut être vraiment réelle,
ou qu'elle est réelle mais pas ici.
Elle vient des guerres contre le désordre,
des sirènes qui hurlent jour et nuit;
des feux des sans-abri,
des cendres des homos :
la démocratie arrive aux USA.

Elle arrive par une brèche du mur,
sur un flot d'alcool visionnaire;
du récit renversant
du Sermon sur la Montagne
que je ne prétends pas comprendre entièrement.
Elle arrive dans le silence
sur les quais de la baie,
du coeur courageux, hardi et délabré
de la Chevrolet :
la démocratie arrive aux USA.

Elle vient de la tristesse de la rue,
des lieux saints où les races se rencontrent;
des vacheries homicides
qui ont lieu dans chaque cuisine
pour savoir qui va servir et qui va manger.
Des puits de déceptions
où les femmes s'agenouillent pour prier
la grâce de D--u dans le désert ici
et dans le désert très loin :
la démocratie arrive aux USA.

Vogue, vogue
O puissant vaisseau de l'Etat
Aux rivages de nécessité
entre les écueils des rats
et les grains d'adversité
vogue, vogue

Elle arrive d'abord en Amérique
berceau du meilleur et du pire.
Ici se trouve l'étendue
et la machine du changement
et ici la soif spirituelle.
Ici se trouve la famille éclatée
et le solitaire dit
que le coeur doit s'ouvrir
de façon fondamentale :
la démocratie arrive aux USA.

Elle vient par les hommes et les femmes.
O ma chérie, nous allons faire de nouveau l'amour.
Nous descendrons si profondément
que la rivière en pleurera,
et les montagnes crieront Amen !
Elle arrive comme le flot de la marée
sous le balancement de la lune,
impériale et mystérieuse,
en amoureux appareil :
la démocratie arrive aux USA.

Vogue, vogue
O puissant vaisseau de l'Etat
Aux rivages de nécessité
entre les écueils des rats
et les grains d'adversité
vogue, vogue

Je suis sentimental, si vous voyez ce que je veux dire :
j'aime ce pays mais je ne supporte pas le décor.
Je ne suis ni de gauche ni de droite
je suis simplement chez moi ce soir,
et je me perds dans ce petit écran impuissant.
Mais je suis têtu comme ces sacs de légumes
que le temps ne peut faire pourrir,
je ne vaux rien mais je tiens bien haut
ce petit bouquet sauvage :
la démocratie arrive aux USA.