Copyright © 1985 Leonard Cohen
and Sony/ATV Music Publishing Canada Company


Hallelujah


Now I've heard there was a secret chord
That David played, and it pleased the Lord
But you don't really care for music, do you?
It goes like this
The fourth, the fifth
The minor fall, the major lift
The baffled king composing Hallelujah

Hallelujah
Hallelujah
Hallelujah
Hallelujah

Your faith was strong but you needed proof
You saw her bathing on the roof
Her beauty and the moonlight overthrew her
She tied you
To a kitchen chair
She broke your throne, and she cut your hair
And from your lips she drew the Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah

You say I took the name in vain
I don't even know the name
But if I did, well really, what's it to you?
There's a blaze of light
In every word
It doesn't matter which you heard
The holy or the broken Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah

I did my best, it wasn't much
I couldn't feel, so I tried to touch
I've told the truth, I didn't come to fool you
And even though
It all went wrong
I'll stand before the Lord of Song
With nothing on my tongue but Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah


Adaptation française inédite de Graeme Allwright :

 

Halleluya

 

On m'a dit qu'il existe un accord secret
David jouait et Dieu l'aimait
Mais tu n'aimes pas vraiment la musique
N'est-ce pas ?.
C'est très simple la quarte, la quinte
Le chute mineur, le majeur qui grimpe
Le Roi dérouté composant.

Halleluya…

Tu voulais des preuves malgré ta foi
Tu l'as vue se baigner sur le toit
Sa beauté, le clair de lune
Te renversaient
A une chaise de cuisine elle t'as attaché
Brisé ton trône, tes cheveux coupés
Et de tes lèvres arraché.

Halleluya…

Tu me dis que j'ai pris ce nom en vain
Je ne connais pas ce nom enfin
Mais si je le connaissais
Qu'est-ce que ça peut te faire ?.
Dans chaque mot un éclat de lumière
Peu importe lequel tu considères
Le Saint ou le brisé.

Halleluya…

J'ai fait de mon mieux, très peu je sais
Je ne sentais rien, je voulais toucher
Je parlais et je ne voulais
Pas te tromper
Et même si tout a mal tourné
Devant le Dieu du Chant je me tiendrai
Plus rien sur ma langue sauf Halleluya…

Cette chanson n'a jamais été enregistrée.

Paroles aimablement fournies par Graeme Allwright.

All rights reserved.



Traduction de Jean Guiloineau :

 

Alléluia

On m'a parlé d'un accord secret
que David jouait pour plaire au Seigneur,
mais tu n'aimes pas la musique, n'est-ce pas ?
La voici : le quatrième, le cinquième
le mineur descend, le majeur monte;
le roi dérouté composait Alléluia !

Ta foi était solide mais il te fallait des preuves.
Tu l'as vue se baigner sur la terrasse;
sa beauté et le clair de lune t'ont vaincu.
Elle t'a attaché à une chaise de la cuisine
elle a brisé ton trône, elle t'a coupé les cheveux,
et de tes lèvres elle a tiré l'Alléluia !

Tu dis qu'elle a pris le Nom en vain;
je ne connais même pas le nom.
Mais si je le connaissais, c'est quoi pour toi ?
Il y a un éclat de lumière dans chaque mot;
peu importe ce que tu as entendu,
le sacré ou la voix brisée d'un Alléluia !

Je fait de mon mieux; c'était bien peu.
Je ne pouvais sentir, alors j'ai appris à toucher.
J'ai dit la vérité, je ne suis pas venu te tromper.
Et même si tout s'est mal passé,
je me tiendrai devant le Seigneur des Chansons
avec sur les lèvres un simple Alléluia !

(Couplets supplémentaires)

Ma chérie, je suis déjà venu ici.
Je connais cette pièce, j'ai marché sur ce sol.
Je vivais seul avant de te connaître.
J'ai vu ton drapeau sur l'arche de marbre
mais l'amour n'est pas une marche de victoire
c'est un froid et brisé Alléluia !

Il fut un temps où tu me laissais savoir
ce qui se passait vraiment en dessous
mais maintenant tu ne me le montres plus.
Je me souviens quand je bougeais en toi
et la colombe sacrée bougeait elle aussi,
et chacun de nos souffles était un Alléluia !

Il y a peut-être un Dieu là-haut
mais tout ce que m'a appris l'amour
c'est comment descendre un type qui t'a doublé.
Et ce n'est pas une complainte que vous entendez
ni quelque pèlerin qui a vu la lumière -
c'est un froid et brisé Alléluia !