Fermez / Close

Anyhow

You know, it really is a pity
the way you treat me now
I know you can’t forgive me
But forgive me anyhow

The ending, that’s so ugly
I even heard you say
You never ever loved me
But could you love me anyway

I dreamed about you baby
You were wearing half your dress
I know you have to hate me
But could you hate me less

I’ve used up all my chances
And you’ll never take me back
But there ain’t no harm in asking
Could you cut me one more slack

Now I’m naked and I’m filthy
And there’s sweat upon my brow
And both of us are guilty
Anyhow

Have mercy on me, baby
After all I did confess
Even though you have to hate me
Could you hate me less

It’s a shame and it’s a pity
I know you can’t forgive me
The ending, that’s so ugly
You never ever loved me
I dreamed about you, baby
I know you have to hate me
I’m naked and I’m filthy
Both of us are guilty
Have mercy on me, baby

© Patrick Leonard/Leonard Cohen
© 2012 Old Ideas



Malgré Tout

Tu sais, c’est vraiment dommage
La façon dont tu me traites
Je sais que tu ne peux pas me pardonner
Mais pardonne-moi malgré tout

La fin, c’est si affreux
Je t’ai même entendue dire
Que tu ne m’as jamais aimé
Mais ne pourrais-tu m’aimer quand même ?

J’ai rêvé de toi, chérie
Tu n’étais qu’à moitié vêtue
Je sais que tu dois me haïr
Mais ne pourrais-tu me haïr moins ?

J’ai épuisé toutes mes chances
Et tu ne me reprendras jamais
Mais il n’y a pas de mal à demander
Ne pourrais-tu te montrer indulgente ?

Maintenant, je suis nu et crasseux
Et la sueur coule sur mes sourcils
Et nous sommes tous deux coupables
Malgré tout

C’est une honte, et c’est dommage
Je sais que tu ne peux pas me pardonner
La fin, c’est si affreux
Tu ne m’as jamais aimé
J’ai rêvé de toi, chérie
Je sais que tu dois me haïr
Je suis nu et je suis crasseux
Nous sommes tous deux coupables
Aie pitié de moi, chérie

(Traduction – Adaptation : Polyphrène)

© Polyphrène


Cette page vous est proposée par le site www.leonardcohensite.com

Fermez / Close