Copyright © 1967 Leonard Cohen
and Sony/ATV Music Publishing Canada Company


One Of Us Cannot Be Wrong


I lit a thin green candle, to make you jealous of me.
But the room just filled up with mosquitos,
they heard that my body was free.
Then I took the dust of a long sleepless night
and I put it in your little shoe.
And then I confess that I tortured the dress
that you wore for the world to look through.

I showed my heart to the doctor: he said I just have to quit.
Then he wrote himself a prescription,
and your name was mentioned in it!
Then he locked himself in a library shelf
with the details of our honeymoon,
and I hear from the nurse that he's gotten much worse
and his practice is all in a ruin.

I heard of a saint who had loved you,
so I studied all night in his school.
He taught that the duty of lovers
is to tarnish the golden rule.
And just when I was sure that his teachings were pure
he drowned himself in the pool.
His body is gone but back here on the lawn
his spirit continues to drool.

An Eskimo showed me a movie
he'd recently taken of you:
the poor man could hardly stop shivering,
his lips and his fingers were blue.
I suppose that he froze when the wind took your clothes
and I guess he just never got warm.
But you stand there so nice, in your blizzard of ice,
oh please let me come into the storm.


Traduction de Jean Guiloineau :

 

L'un de nous ne peut avoir tort

J'ai allumé une petite bougie verte
pour te rendre jalouse de moi
mais la chambre s'est remplie de moustiques
ils ont su mon corps disponible
Alors j'ai pris la poussière
d'une longue nuit sans sommeil
et je l'ai mise dans ta petite chaussure
et j'avoue
que j'ai torturé la robe
que tu as portée pour que le monde voie à travers

J'ai montré mon coeur au médecin
Il a dit que je devais partir
Puis il s'est rédigé une ordonnance
Ton nom y était mentionné
Puis il s'est enfermé
Dans un rayonnage de bibliothèque
Avec les détails de notre lune de miel
Et j'ai appris par l'infirmière
Qu'il allait vraiment très mal
Et que son cabinet est ruiné

J'ai entendu parler d'un Saint qui t'avait aimée
J'ai étudié toute la nuit dans son école
Il m'a appris que le devoir des amants
Est de ternir la Règle d'Or
Et au moment où j'étais sûr
que son enseignement était pur
il s'est noyé dans le bassin
Son corps s'en est allé
mais là sur la pelouse
son esprit continue à radoter

Un Esquimau m'a montré un film
qu'il venait de tourner sur toi
Le pauvre homme ne pouvait s'arrêter de frissonner
Ses lèvres et ses doigts étaient bleus
je pense qu'il a gelé
quand le vent t'a arraché tes vêtements
et je crois qu'il ne s'est jamais réchauffé
mais tu te tiens là si belle
dans ton blizzard de gel
Oh, je t'en prie, laisse-moi entrer dans ta tempête