Copyright © 1973 Leonard Cohen
and Sony/ATV Music Publishing Canada Company


Queen Victoria


Queen Victoria,
My father and all his tobacco loved you,
I love you too in all your forms,
the slim and lovely virgin floating among German beer,
the mean governess of the huge pink maps,
the solitary mourner of a prince.

Queen Victoria,
I am cold and rainy,
I am dirty as a glass roof in a train station,
I feel like an empty cast iron exhibition,
I want ornaments on everything,
because my love, she gone with other boys.

Queen Victoria,
do you have a punishment under the white lace,
will you be short with her, will you make her read those little Bibles,
will you spank her with a mechanical corset.
I want her pure as power, I want her skin slightly musty with petticoats
will you wash the easy bidet out of her head?

Queen Victoria,
I'm not much nourished by modern love,
will you come into my life
with your sorrow and your black carriages,
And your perfect
memories.

Queen Victoria,
the Twentieth Century belongs to you and me.
Let us be two severe giants not less lonely for our partnership,
who discolour test tubes in the halls of Science,
who turn up unwelcome at every World's Fair,
heavy with proverbs and corrections,
confusing the star-dazed tourists
with our incomparable sense of loss.


Traduction :

LA REINE VICTORIA ET MOI

Reine Victoria

A mon père et tout son tabac vous aimaient
je vous aime aussi sous toutes vos formes
mince vierge sans grâce que chacun eût baisée
forme blanche flottant entre des barbes germaniques
pingre gouvernante des cartes immenses et roses
pleureuse solitaire d'un prince

Reine Victoria
j'ai froid sous la pluie
je suis sale comme une verrière de gare
je me sens comme une vitrine vide`
je vioudrais mettre partout des ornements
parce que mon amour est partie avec d'autres garçons

Reine Victoria
portez vous punition sous la dentelle blanche
serez vous brusque avec elle
lui ferez vous lire de petites bibles
la fesserez vous avec un corset à baleines
je la veux pure comme le pouvoir
je veux sa peau un peu fanée sous les jupons
lui laverez vous le cerveau des bidets trop faciles

Reine Victoria
je n'ai pas sucé le lait de l'amour moderne
viendrez vous dans ma vie
vous et votre peine et vos carrosses noirs
et votre mémoire irréprochable

Reine Victoria
Le XX ème siècle est notre bien commun
Soyons deux géants sévères
(pas moins seuls pour être associés)
qui dans les halls de la sciences décolorent des tubes à essai
qui mal venus débarquent à chaque foire internationale
lourds de proverbes et de bonne tenue
déconcertant les touristes avides de vedettes
par notre incomparable sens du deuil.

 

Traduction Anne Rives et Allan Kosko
Modifications : Albert Labbouz (qui a founi les paroles)
Poèmes chansons Tome 1 parue en 10/18
copyryght Leonard Cohen 1964, 1966, 1968
1ère édition originale de 1972.