Copyright © 1967 Leonard Cohen
and Sony/ATV Music Publishing Canada Company


Teachers


I met a woman long ago
her hair the black that black can go,
Are you a teacher of the heart?
Soft she answered no.

I met a girl across the sea,
her hair the gold that gold can be,
Are you a teacher of the heart?
Yes, but not for thee.

I met a man who lost his mind
in some lost place I had to find,
follow me the wise man said,
but he walked behind.

I walked into a hospital
where none was sick and none was well,
when at night the nurses left
I could not walk at all.

Morning came and then came noon,
dinner time a scalpel blade
lay beside my silver spoon.

Some girls wander by mistake
into the mess that scalpels make.
Are you the teachers of my heart?
We teach old hearts to break.

One morning I woke up alone,
the hospital and the nurses gone.
Have I carved enough my Lord?
Child, you are a bone.

I ate and ate and ate,
no I did not miss a plate, well
How much do these suppers cost?
We'll take it out in hate.

I spent my hatred everyplace,
on every work on every face,
someone gave me wishes
and I wished for an embrace.

Several girls embraced me, then
I was embraced by men,
Is my passion perfect?
No, do it once again.

I was handsome I was strong,
I knew the words of every song.
Did my singing please you?
No, the words you sang were wrong.

Who is it whom I address,
who takes down what I confess?
Are you the teachers of my heart?
We teach old hearts to rest.

Oh teachers are my lessons done?
I cannot do another one.
They laughed and laughed and said, Well child,
are your lessons done?
are your lessons done?
are your lessons done?


Traduction de Jean Guiloineau :

 

Professeurs

J'ai rencontré une femme autrefois
Les cheveux plus noirs que le noir
Es-tu professeur du coeur
Doucement elle m'a dit non

J'ai rencontré une fille sur la mer
Les cheveux d'un or comme l'or
Es-tu professeur du coeur
Oui mais pas pour toi

J'ai rencontré un homme qui perdit l'esprit
Dans un lieu que je devais trouver
Suis-moi m'a dit l'homme prudent
Mais il marchait derrière moi

Je suis entré dans un hôpital
Sans malade et sans bien-portant
Quand le soir les infirmières sont parties
Je ne pouvais plus marcher du tout

Le matin est venu
Et puis est venu midi
A l'heure du dîner un scalpel
Posé près de ma cuiller

Des filles s'égarent par mégarde
Dans le fouillis des scalpels
Etes-vous les professeurs de mon coeur
Nous enseignons aux vieux coeurs à se briser

Un matin je me suis réveillé seul
Plus d'hôpital ni d'infirmières
Ai-je assez creusé, Seigneur
Enfant, tu n'es qu'un squelette

J'ai mangé mangé mangé
Je n'ai pas raté un plat
Combien coûtent de tels repas
Nous les paierons de haine

J'ai prodigué partout ma haine
Sur chaque oeuvre chaque visage
Quelqu'un m'a souhaité bonne chance
Moi je souhaitais une étreinte

Plusieurs filles m'ont étreint
Et des hommes à leur tour
Ma passion est-elle parfaite
Non, recommence encore une fois

J'étais beau et j'étais fort
Je connaissais les paroles de toutes les chansons
Ma chanson te plaisait-elle
Non, tu t'es trompé dans les paroles

Qui est celui à qui je m'adresse
Qui prend en note ce que je confesse
Etes-vous les professeurs de mon coeur
Nous apprenons aux vieux coeurs à se reposer

Professeurs ai-je appris mes leçons
Je ne peux en apprendre d'autres
Ils ont ri ri ri et dit
Et bien mon enfant as-tu appris tes leçons
As-tu appris tes leçons