Accueil Les dates   |  Articles News  |  Photos  |  Crédits 
Leonard Cohen : Tournée 2008
  Retour au site  |  Retour au forum    |    
 
    Retour aux articles

Leonard Cohen à Bruges

par Eva Felkai

 bruges  

A l’entrée du parc, grande confusion... on m’envoie d’un guichet à l’autre… et plein de gens qui entraient gratuitement... Il y avait des tas d’échoppes (frites, saucisses, bières etc.)  et tous leurs copains avec des bracelets fluos des entrées gratuites... pas moi...

Scène, ou plutôt grande estrade d’ancien style; pas assez haute par rapport au sol où se trouve le public, ni assez large à mon avis. Par contre, sono très bien réglée. Eclairage banal et un peu de fumigène.

Pour le public, un plancher en lattes détrempées sur +/-10m puis herbe et boue.
3 ou 4 bancs en planches de bois sans dossier. Des gens compressés devant la scène; seuls les premiers rangs voyaient bien. Pas possible d’utiliser les bancs ni des chaises pliantes que certain avaient apporté, tout le monde debout !

Je suis arrivée, par miracle, à me frayer un passage jusqu’à plus ou moins 8 m de la scène.
Pendant la première partie, impossible de m’abandonner et me laisser bercer par la poésie et la musique … j’étais obligée de me concentrer à essayer de tenir l’équilibre sur la pointe des pieds et à m’accrocher à une barrière Nadar qui heureusement me servait d’appui… et protégeait un arbre au pied duquel il y avait une caméra sur trépied. (Le concert a été filmé par les organisateurs de Cactus festival - mais aucun écran nulle part).

Leonard, plus maigre que jamais, perdu dans son costume, se recroqueville tout le temps, et même plusieurs fois s’accroupit carrément (ou met une genou à terre: (pas bien vu car trop bas) aux interventions de Javier Mas assis à l’avant de la scène.
Donc il disparaissait littéralement de la vue de la majorité du public en descendant vers le sol.
Quand il se recroqueville ou simplement se voûte un peu plus, on ne voit plus que son chapeau !

Heureusement pour moi, après la pause, je suis arrivée à me hisser et m’asseoir sur la barrière Nadar qui protégeait la caméra au pied de l’arbre. Grâce à cela, j’ai enfin vu et entendu…. et pu « entrer » dans le concert.

Le chapeau … il en joue beaucoup pour divers hommages à ses musiciens et pour remercier le public …j’attendais le moment où il ne le remettrait plus, mais non, le chapeau s’impose et Leonard y disparaît … et son regard aussi.

Son sourire de temps en temps (souvent au moment où il enlève son chapeau), donne une respiration à cette ambiance suspendue à ses lèvres, à sa voix.

Cette voix incroyable, … je ne trouve pas de mots, … sauf qu’à l’écouter, je voudrais que ça ne s’arrête jamais…

Ce concert s’est passé pour moi comme la continuation toute simple des concerts d’avant cette longue absence.
Il est là, comme « toujours » … tout simple …  et tout simplement pareil à lui-même, avec presque tous les mêmes mots pour parler au public, le charme est intact.  

Absence très remarquée, celle du violon… pourquoi Leonard ?
Le solo de sax est beau mais ne remplace pas le violon… Raffi et son violon manquaient vraiment…J’y ai beaucoup pensé pendant le concert et même s’il n’était pas là, j’entendais le violon dans mon esprit….

« If it be your will »….Leonard récite, puis la grande découvert de la soirée, la chair de poule….le cœur s’arrête de battre, les Webb sisters, apparaissent, éclairées.
Et s’en suit un duo polyphonique d’un arrangement cristallin et superbe … et Leonard dans l’ombre juste derrière, …  la gorge se serre, c’est beau, beau, beau ….

Attente déçue pour « Joan of Arc » pas de la partie, j’espérais en découvrir une nouvelle version. Autour de moi on réclamait « Blue Raincoat »…

Dans le public, des jeunes et des vieux, mais beaucoup de beauté d’attitude, d’amour, de concentration, de yeux fermés ou plein de larmes….et aussi du bonheur.

Même le temps y était, et l’arc en ciel complet apparu juste avant le concert a fait son effet, il n’a pas plu une goutte pendant le concert !

bruges




Texte et Photos :

Leonard Cohen.10/07/08 © éva felkai

>> Toutes les photos d'Eva Felkai à Bruges

 

Note par Patrice : Eva FelKai est loin d'être une inconnue. Elle a été attachée de presse et PR manager chez CBS-Disques en Belgique pendant plus de 10 ans (jusqu'au rachat par Sony-BMG). A ce titre, elle a eu à organiser les promos et les tournées de Leonard Cohen à Bruxelles et la partie francophone de la Belgique. Elle a également rencontré Leonard Cohen hors concert, dans sa maison d'Hydra et à Los Angeles.

Réagir sur le forum

 

Cette section est réalisée par l'équipe du site www.leonardcohensite.com avec la collaboration des membres du forum. Plus d'infos dans la page des crédits.

Production et Management : Patrice Clos.

 
 

Home  Home