Accueil Les dates   |  Articles News  |  Photos  |  Crédits 
Leonard Cohen : Tournée 2008
  Retour au site  |  Retour au forum    |    

    Retour aux articles

Chansons pour l'âme

Badische Zeitung du 28 juillet 2008, par Bernhard Konrad

Un gentleman et membre de la Rock'n Roll Hall of Fame : Leonard Cohen sur le Vieux Marché.
Chansons pour l'âme : Leonard Cohen a fasciné ses auditeurs au festival Stimmen 2008

 

Lörrach : R&B et Funk de la Nouvelle-Orléans, Rock de Suède et maintenant le maître de la mélancolie venu du Canada : le festival Stimmen reste varié. Hier c'est Leonard Cohen qui recevait sur le Vieux Marché. Et si quelqu'un osait prétendre qu'un chanteur de 73 ans n'a plus la qualité de star : la soirée fut jouée à guichets fermés.

Peut-être que quelqu'un qui vient juste d'être admis dans le Rock'n Roll Hall of Fame, n'a plus rien à prouver : au cours de l'après-midi Cohen est monté brièvement sur scène pour une prestation d'une courte demi-heure et la quitta sous la jubilation d'environ un millier de passants. Il a même renoncé à une première partie, certainement pour la simple raison qu'il n'a pas besoin ou ne veut pas de quelqu'un qui « chauffe » le public.

Tout le monde était très détendu en cette chaude soirée d'été sur le Vieux Marché, également avant le concert dans l'énorme file d'attente, et aussi sur la place où des gens décontractés écoutaient la musique décontractée sortant des haut-parleurs.

Est-ce que les gens étaient si calmes parce qu'une grande partie de ce qui les liait aux chansons datait d'il y a un bon moment ? Avec beaucoup de ses chansons authentiques et souvent tristes, Leonard Cohen a touché l'âme de toute une génération.

La merveilleuse melancolie de sa voix accompagna des millions de personnes à travers l'état amoureux, la douleur de la séparation, la tristesse. Plus d'une larme a dû couler sur les visages des hippies les plus authentiques. Cela date, et peut-être que certains se remémorent avec nostalgie l'intensité de cette époque.

Aujourd'hui l'homme est avant tout « culte ». Et cool. Une foule de gens plus jeunes sont certainement venus sur le Vieux Marché pour la simple raison suivante : combien de fois a-t-on l'opportinité de rencontrer une légende vivante ? Hier par exemple. Un complet sur mesure, un accueil chaleureux avec le chapeau, et ça commence. Dès les premières notes, il était une évidence : les légendes ne perdent rien de leur magie.

Critiques détaillées sur le concert lundi dans notre édition régionale.

artikel


Copyrights : Bernhard Konrad pour le Badische Zeitung
Article paru dans le Badische Zeitung du 28 juilet 2008
Coupure de presse fournie par Prof. Dr. Christof Graf

Traduction par Marcelle Dielenseger, alias Calypso.

Réagir sur le forum

 

Cette section est réalisée par l'équipe du site www.leonardcohensite.com avec la collaboration des membres du forum. Plus d'infos dans la page des crédits.

Production et Management : Patrice Clos.

 
 

Home  Home