Accueil Les dates   |  Articles News  |  Photos  |  Crédits 
Leonard Cohen : Tournée 2008
  Retour au site  |  Retour au forum    |    

    Retour aux articles

Avec Leonard Cohen dans l'église de la mélancolie

(Mit Leonard Cohen in der Kirche der Melancholie)

Article par Prof. Dr. Christof Graf

Traduction par Marcelle Dielenseger, alias Calypso - Photo par Olivier Mory

foto: olivier mory


Leonard Cohen a donné vendredi à Lörrach son unique concert d'été en Allemagne : prélude à sa première tournée depuis 15 ans.
Il en fit une messe émouvante dans l'église de la mélancolie.

Lörrach : Leonard Cohen n'était plus en tournée depuis 15 ans, dont 9 années passées à étudier le bouddhisme dans un cloître zen. Puis en février 2008, la légende de la poésie rock, qui aura 74 ans en septembre, publia de façon inattendue les premières dates de sa tournée mondiale.

Vendredi il se produisit sur le Marktplatz de Lörrach, devant 7000 spectateurs pour son unique concert « sold out » en Allemagne de l'été. L'homme à la voix d'or, tel qu'il se décrit vieillissant dans « Tower of song » a charmé dès les premiers accords et paroles qui ressemblent à des poèmes mis en musique.

Il n'y eut pas de nouvelles chansons, à part « Boogie Street » et « In my secret life » lors de ce concert d'environ 3 heures. Les titres comme « Suzanne », « So long Marianne » ou « Bird on a wire », que Cohen chantait déjà il y a 40 ans, et qui confirmèrent son statut de grand maître de la melancolie, furent les points centraux.

Avec « Halleluja » de l'album « Various Positions » datant de 1984, dont le choeur sonne comme une petite prière, l'importance de Cohen devient évidente : personne d'autre, mis à part peut-être Bob Dylan, réunit ainsi le pouvoir des paroles avec l'harmonie musicale. Personne d'autre ne semble savoir que l'amour et la haîne, la vie et la mort, la peine et la joie, sont soeurs et de ce fait inséparables. Personne d'autre ne semble savoir que ces soeurs habitent côte à côte sur le même étage de la maison des sentiments humains. Cohen insuffle la vie dans cette maison avec un timbre grave et la transforme en église pour ceux qui ressentent la même chose. Et ainsi, le poète rock canadien officie comme un grand prêtre. Accompagné de son équipe de 9 musiciens, il alterne entre blues, jazz et parfois rock.

Ses cheveux ont beau être devenus gris, les amis sont restés. A Lörrach ils se sont réunis, comme des disciples à une messe, pour être envoutés.

04.10.2008: Berlin, 06.10.2008, München, 29.10.2008, Frankfurt, 31.10.2008 Hamburg et 02.11.208 Oberhausen.
www.leonardcohen.de

Copyrights : Prof. Dr. Christof Graf
www.leonardcohen.de

Article pour www.leonardcohen.de, paru dans le Saarbrücker Zeitung du mardi 29 juilet 2008
Photo : (c) Olivier Mory (concert de Lörrach)

Traduction par Marcelle Dielenseger, alias Calypso.
Publié avec autorisation.

Réagir sur le forum

 

Cette section est réalisée par l'équipe du site www.leonardcohensite.com avec la collaboration des membres du forum. Plus d'infos dans la page des crédits.

Production et Management : Patrice Clos.

 
 

Home  Home